Vous aimerez
  • Deux mégapoles aux avant-postes du XXIe siècle, à explorer sous toutes leurs facettes
  • De la street food aux tables de grands chefs, un nouveau monde de la cuisine
  • Comme des amis à Séoul et Tokyo, calligraphie dans un temple, atelier sushis, c’est prévu !
  • Appli smartphone avec GPS, routeur wifi, bonnes adresses, conciergerie, voyager Voyageurs

Contactez un spécialiste Corée du Sud 01 42 86 16 90

Soleil levant et matin calme

En allant du matin au levant, on remonte d’un effet à une cause. Si cela s’avère d’un point de vue cosmique, force est de constater que les deux mégapoles pôles de ce voyage n’entretiennent plus désormais de rapport de dépendance, et qu’elle concourent à ouvrir des voies d’avenir pour l’Extrême-Orient et le monde. D’un même mouvement dirait-on, mais avec des personnalités distinctes. Votre voyage met donc Séoul et Tokyo en regard pour démultiplier les émotions. La première a passé l’âge de la frénésie et s’installe désormais dans son statut de ville accomplie, apte à concilier respect du passé et perspectives futuristes. Alors, palais royal de Gyeongbok et Gangnam follies ; vieilles rues de Bukchon et milk bars multicolores ; lente musique de cour et K-pop.
La vie coréenne vibre à haute fréquence entre ces contrastes. Quant à Tokyo, elle fait, comme New York ou Rome, par exemple, partie des ces cités avec lesquelles nous entretenons une familiarité, en dépit de la distance. A son nom, les images viennent : château d’Edo, Tokyo Skytree, Shibuya Crossing, etc. On a des idées à son propos. Que la capitale japonaise confirme, dépasse et reconfigure à la première occasion. Elle se recrée pour les voyageurs et on ne l’a jamais faite, ni épuisée. Technologie, arts, cuisine, design, une puissance créatrice sans égale. Demain donc vous attend de part et d’autre de la mer du Japon.

Votre voyage

Logistiquement, ce voyage est relativement simple : un vol entre les deux villes avec, sur place, des cartes de transport donnant accès à des réseaux denses de transport en commun. Vous disposerez donc d’une T-Money Card en Corée et de son équivalent au Japon. Ainsi, grands sites et adresses de nous à vous se trouvent à votre portée. Comme ces mégapoles peuvent désorienter au premier abord, nous avons prévu deux opérations en ami privées. Il s’agit, en compagnie d’un expatrié francophone bon connaisseur des lieux, de s’ajuster à ceux-ci, d’en adopter le rythme et les manières. Ce qui a pour conséquence de faciliter vos explorations personnelles : plein de tuyaux utiles se récupèrent chemin faisant. On vous met le pied à l’étrier, en somme. Pour compléter, comédie culinaire et temple bouddhique à Séoul ; master class sushis et dîner d’altitude à Tokyo. Corée et Japon apparaissant en relief sur la carte gastronomique du monde, on ne pouvait offrir trop d’occasion d’en profiter sous cet angle. Vos hôtels marquent l’un et l’autre que style international et culture extrême-orientale trouvent dans le métier de recevoir un point d’équilibre. Il peut arriver qu’en cours de route, un désir non prévu ou un léger contretemps survienne. Vous disposez pour de tels cas des coordonnées de notre service de conciergerie sur place.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Séoul

Nuit à bord, arrivée le lendemain.

JOUR 2

Séoul

Transfert. Installation pour quatre nuits à Myeong-dong, dans le centre de Séoul. Votre hôtel ne fait pas semblant d’être lifestyle et contemporain. Il y met même un certain enthousiasme, sans toutefois perdre de vue sa fonction : le minimalisme ne contrevient pas aux impératifs de confort ni aux nécessités de service. On se sent bien dans ces tons et espaces neutres que relèvent des taches de couleurs pures, des tableaux abstraits ou des fresques faussement naïves. L’équipement des chambres ne souffre pas de faiblesse ; les salles de bain contribuent de façon étonnante à l’agrément du séjour. Au restaurant, viandes grillées et fruits de mer. Lounge et bar sur le toit-terrasse donnent aux cocktails un cadre digne de la précision des barmen. Enfin, le foot spa met au goût du jour la grande tradition de soin des pieds de l’Asie orientale.
Déjà prévu - Remise de la carte T-Money. C’est le sésame pour les transports, mais aussi la possibilité de régler des emplettes dans les supérettes.

JOUR 3

Séoul

Déjà prévu au programme - Séoul dans les pas d'un local. Votre compagnon d’un jour, qui parle français et vit ici depuis longtemps, vous conduit à la coréenne. Son but étant de concilier Séoul et vos aspirations. Afin d’y parvenir, on convient d’un rendez-vous et on croise désirs d’ailleurs et réalités de terrain. Et en avant ! Les choses vont au gré des circonstances et des plaisirs. Le quartier déjà fournit de quoi faire les courses les plus inattendues. La cathédrale de l’Immaculée Conception, financée par les Missions étrangères de Paris dans les années 1890 et qui a désormais rang de Trésor national historique, retiendra les férus d’histoire religieuse. Voulez-vous toiser la capitale ? Grimpez dans la N Seoul Tower ; du haut de ses 237 mètres, on voit loin et large. Pommes de terre taillées en vis, il arrive aux Tornado Potatoes d’être en plus fourrées d’une saucisse. Piqués sur des baguettes, les calamars frits tordent de brefs tentacules enrobés de pâte dorée. Les barbes à papa présentent des couleurs acidulées.

JOUR 4

Séoul

Déjà prévu au programme - Après-midi dans un temple bouddhique. Le Bongeunsa a été fondé à la fin du VIIIe siècle, et reconstruit à celle du XVe pendant une ère pourtant peu favorable aux disciples du Bouddha - avisé, le monastère s’était engagé à prier pour l’âme du roi. On y pratique le son, l’équivalent coréen du zen japonais. Accompagnés par un guide anglophone, vous visitez les bâtiments principaux et participez au cérémonial du thé, infusé autant de préceptes spirituels que de feuilles de camélia. La copie des sutras, traités fondamentaux du bouddhisme, est un autre exercice de concentration ; on s’y essaie, avec un pinceau et de l’encre.

JOUR 5

Séoul

Déjà prévu au programme - Cookin’ Nanta. Ce n’est rien de dire que ce spectacle a plu aux Coréens : ils s’y sont pressés et empressés dans toutes les provinces. Et on se passe très bien de parler leur langue pour en profiter. Voici l’argument : trois chefs de cuisine se trouvent confrontés à une commande impossible à satisfaire à temps. Les outils de leur fonction impulsent dès lors son rythme endiablé à Cookin’ Nanta ; les protagonistes se démènent pour relever le défi et produisent un savoureux hybride de commedia dell’arte et de TV show. Il est plutôt exceptionnel de pouvoir rire à l’unisson des gens que l’on côtoie en voyage.

JOUR 6

Séoul - Tokyo

Bus pour l’aéroport et vol pour Tokyo. Transfert. Installation pour quatre nuits à Shibuya, l’arrondissement où se trouve le fameux Shibuya Crossing, ce carrefour tant encombré aux heures de pointe. Pas de bousculade dans votre hôtel en revanche. La maison joue sa partition classique contemporaine avec doigté. Les chambres sont parfaitement équipées ; les bruns qui y dominent, le bois, la pierre leur donnent quelque chose de cosy, malgré parfois des dimensions importantes. Restaurant, bars, on poursuit dans un style cossu : ingrédients impeccables, façon japonaise accueillante à ce qu’ailleurs peut fournir de bon - la technique française, par exemple - service au diapason. Une salle de gym permet de se livrer aux exercices de forme qu’impose une grande ville aujourd’hui.
Déjà prévu - Remise de la carte de transport.

JOUR 7

Tokyo

Déjà prévu au programme - Tokyo dans les pas d'un local. Présupposés et objectifs sont, en substance, les mêmes qu’à Séoul mais, chaque ville ayant son profil, adaptations nécessaires il y a. Pour se mettre donc dans le sens de la marche et trouver ses repères dans une ville-monde, rien de tel qu’une sortie en compagnie de David, expatrié français connaissant Tokyo comme sa poche. Avec lui, on peut aller partout : grands sites culturels, quartiers populaires, tours oubliées, micro-restaurants, etc. Un œil sûr de photographe et une expérience précise facilitent le discernement. Et puis, pas de problème de communication. On établit le programme sur le moment et on se lance. Une journée dont les effets bénéficieront au séjour entier.

JOUR 8

Tokyo

Déjà prévu au programme - Atelier sushis. Lorsqu’on pense sushi en Europe, on a généralement en tête le nigirizushi, shari avec un neta ; ou alors le makizushi, roulé dans une feuille de nori. A y regarder de près, les choses se compliquent rapidement, par la variété des ingrédients et des règles à respecter. Heureusement, il y a monsieur Shibuya, qui tient un tout petit restaurant et ne tarit pas sur l’art de confectionner les célèbres bouchées. On va donc le trouver dans son royaume à sept places pour recevoir la leçon d’un virtuose. Deux heures et demie ne permettent pas, bien entendu, de faire le tour complet de la question, mais certainement d’acquérir les bases indispensables à la réalisation de sushis dignes de ce nom. Le soir, dîner au New York Grill du Park Hyatt, le cadre de Lost in Translation, Sofia Coppola, 2003. Cuisine nippo-US classe et vue superlative du 52e étage de la Shinjuku Park Tower.

JOUR 9

Tokyo

Capitale de l’Est et atelier de modernité urbaine, Tokyo, son dynamisme, son goût de l’innovation, son imagination, ses excès et ses audaces, fait tourner les têtes comme un bon saké. Les nouveaux modes de consommation sont là, les tendances, les cuisines, les technologies et les jeux de demain aussi. Un peu d’excentricité ? Direction Harajuku, où lolitas et cosplayers rivalisent de dandysme à la sauce manga. Beaucoup d’électronique ? Le quartier d’Akihabara en a plein ses magasins géants. Un verre au coude à coude ? Les venelles rescapées du Golden Gai à Shinjuku abritent les uns sur les autres quelque 200 estaminets de poche où l’on s’entasse entre amis. La paix ? Les habitants de Tokyo la retrouvent dans les parcs Rikugi-en et Koishikawa Koraku-en. Des musées originaux ? Le Daimyo Clock Museum, le Japan Toy Museum, le Tabi Museum… Le Japon traditionnel ? Prenez un billet pour un spectacle de kabuki ou de nô, une compétition de sumo, faites une promenade dans le vieux quartier de Yanaka ou au Meiji-jingu, visitez le Fukugawa Edo Museum. Et puis prenez de la hauteur : à Mega Web (Odaiba), la grande roue fait 115 mètres de haut, record du monde ! Le soir, le port clignote à vos pieds. En fait, Tokyo a toujours un peu, beaucoup, passionnément, d’avance.

JOUR 10

Tokyo

Bus pour l’aéroport et vol retour.

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 3700€ à 4600€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 4000€/personne.
  • Le transport aérien, sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • L’accès au salon Air France à Roissy
  • Les transferts, privés
  • Les transferts en bus hôtel / aéroport à Séoul et Tokyo
  • La T-Money Card Séoul pour 4 jours
  • La carte transport Japon pour 4 jours
  • Les 4 nuits à Séoul, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Les 4 nuits à Tokyo, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Séoul - Séoul like a friend, avec un guide francophone privé ; le spectacle Cookin’ Nanta ; un après-midi dans un temple bouddhique
  • Tokyo - Tokyo like a friend, avec un guide francophone privé ; un atelier sushi ; un dîner au Park Hyatt
  • Notre service de conciergerie sur place
  • Le wifi gratuit pendant votre voyage : un mini routeur international remis avant le départ, permettant de connecter jusqu’à cinq terminaux simultanément
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l’application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Réf: 1493373
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de la Corée du Sud