Idées voyage

Où partir en mars au soleil ?

Où partir en mars au soleil ?

Où partir au soleil au mois de mars ? L’hiver est encore bien installé dans une grande partie de l’Europe, le printemps reste timide. Le manque de lumière se fait sentir alors qu’elle abonde dans d’autres régions du monde. A l’est, à l’ouest, au sud, certaines régions appellent aux bains de soleil, aux marches lentes à travers les forêts tropicales et au farniente à l’ombre des palmiers. Rangez les comprimés de vitamine D au placard et partez profiter d’une cure naturelle, que ce soit à l’autre bout du monde ou à quelques heures de vol seulement. Nous vous donnons ici des pistes d’explorations pour amorcer les réflexions.

 

  1. Thaïlande
  2. Maroc
  3. Afrique du sud
  4. Inde
  5. Costa Rica
  6. Jordanie
  7. Argentine
  8. Namibie
  9. Belize
  10. Maldives

1

Thaïlande

Partir en Thaïlande au mois de mars offre la garantie aux voyageurs de profiter au mieux de ce que le pays donne à voir. Et pour cause, vous arrivez juste après l’hiver - oui, certaines régions de la Thaïlande connaissent un hiver ! - et juste avant la saison des pluies. Le climat concilie pieds au sec, températures élevées et longues heures de soleil. Un cocktail qui permet d’envisager sereinement un programme complet, entre villes, campagnes et plages paradisiaques. Les îles, la plupart du temps inaccessibles en été en raison de la mousson, rouvrent leurs côtes pendant la saison sèche. Direction alors Koh Phi Phi, Koh Phangan ou encore Koh Samet. Les parcs nationaux connaissent également une période de fermeture, au cours de l’été, qui laisse le temps à la faune et à la flore de se régénérer et de se révéler sous leur meilleur jour au mois de mars.

plage de Koh Phangan, Thailande

Olivier Romano

2

Maroc

Pour ceux qui ne souhaitent pas envisager de voyage au long cours, il est tout de même possible de s’exposer à quelques rayons de soleil et à des températures plus clémentes que celle de l’Hexagone au mois de mars. Le Maroc offre ce luxe et permet de faire le plein d’énergie et de paysages en tous genres. Ici, l’hiver est bel et bien fini. Dans le désert, les nuits se réchauffent et les journées se rallongent. Le littoral peut encore être balayé par quelques vents qui se font de moins en moins forts et froids. Votre itinéraire printanier croisera sûrement les médinas de Fès, Chefchaouen ou Meknès. A cette période, la chaleur n'a pas encore envahi les allées animées du souk de Marrakech, ce qui rend son exploration d’autant plus agréable.

Soleil à Essaouira, Maroc

Salva Lopez

3

Afrique du sud

Nous voici maintenant en plein hémisphère sud ! Si les saisons s’inversent, le mois de mars en Afrique du Sud correspond vraisemblablement à notre mois de septembre. Mais tout n’est pas si simple, en raison notamment de la grandeur du pays. Il n’est pas très pertinent alors d’associer le mois de mars à une seule et même saison et d’en faire une généralité pour l’ensemble du territoire. Si l’automne austral marque la fin de la haute saison dans la région de Cape Town, il annonce également l’arrêt des précipitations abondantes sur la côte et du côté de Kruger. Et pour vivre l’Afrique du Sud d’une façon plus vraie encore, pourquoi ne pas faire coïncider vos dates de voyage avec certains évènements importants prévus à cette période ? A titre d’exemple : le Marathon des deux Océans à Cape Town, réputé pour sa difficulté, ou encore le Festival de la même ville, avec concerts et rencontres autour de l’art.

route d'Afrique du Sud

Faustine Poidevin

4

Inde

Au mois de mars, un voyage en Inde semble cocher toutes les cases de la grande escapade revigorante : une chaleur qui n’a rien à voir avec les températures étouffantes de l’été, des possibilités d’explorations les pieds bien au sec (souvent inenvisageables à partir de juin et jusqu’à septembre) et un dépaysement sans commune mesure. La période se prête d’ailleurs particulièrement à l’observation de la faune sauvage locale - tigres, léopards, éléphants - notamment dans le parc de Corbett. Plus rare encore : les rhinocéros unicornes d'Asie se montrent plus facilement dans le nord-est du pays, à Kaziranga. Les plaisirs balnéaires viennent s’ajouter au programme, avec une étape à Goa par exemple, où les journées de mars sont belles et la température de l’eau parfaite pour se baigner !

plage de Goa, Inde

Diorgi / Fotolia

5

Costa Rica

Partir au Costa Rica pendant le mois de mars figure certainement parmi les meilleures combinaisons possibles. Il s’agit en effet de voir le pays sous son meilleur angle, pendant la saison sèche (qui s’étend de décembre à avril) et donc la plus propice à la découverte. Si tout se passe bien, l’anorak que vous avez mis dans votre valise « au cas où » ne vous sera d’aucune utilité. C’est d’autant plus vrai si vos étapes vous mènent plutôt sur la côte Pacifique. Les températures y sont chaudes, oscillant entre 30 et 35°C, le soleil revient tous les matins et l’humidité est largement supportable. A voir pendant votre séjour : la région de Puerto Jimenez, le Parc Corcovado, la région de Sarapiqui, les alentours de Tortuguero, entre autres. Attention toutefois à l’afflux de touristes, plutôt dense à cette période.

Parc National de Tortuguero

Tobias Hauser/Laif-Rea

6

Jordanie

Côté Moyen-Orient, les fraîcheurs de l’hiver se sont déjà évaporées lorsqu’arrive le mois de mars. La Jordanie en fait une porte d’entrée privilégiée. Vous y serez au début de la haute saison, alors que la plupart des touristes n’ont prévu de venir que dans quelques mois. Et le climat se montre idéal pour les voyageurs pile à l’heure. Soleil au zénith, pluies extrêmement rares, nature en pleine floraison. Vous verrez qu’on ne profite pas de la même façon du site extraordinaire de Petra lorsque la chaleur est tout juste agréable. La seule particularité du pays dont il faudra se méfier sera l’amplitude des températures entre le jour et la nuit, mais aussi entre les régions du sud et celles du nord.

4x4 dans le désert de Jordanie

Samantha Faivre

7

Argentine

L’Argentine apparaît sur la liste des lieux à visiter de nombreux globe-trotteurs. Il est tout de même recommandé de prendre en compte la grande variété de climats que connaît le pays. Et pour cause, l’Argentine s’étend géographiquement du 22ème au 56ème degré de latitude sud. La vie au cœur de la forêt tropicale ou dans les zones désertiques des Andes du Nord-Ouest n’est pas la même que celle des habitants de l’extrême Sud. Le mois de mars permet de limiter les écarts de températures trop importants entre les différentes zones et laisse donc un choix plus large au moment de la construction du voyage. A cette période, les pluies se font plus rares vers les chutes d’Iguazu, la chaleur n’est pas accablante. A l’inverse, le froid est supportable en Patagonie et vers la Terre de feu, des régions qui se prêtent facilement aux activités comme le trekking. C’est aussi l’occasion de voir le carnaval ainsi que la fête des vendanges qui se tient à Mendoza.

Chutes d’Iguazu, Argentine

Purin Guenter/stock.adobe.com

8

Namibie

Le mois de mars en Namibie marque la fin de la saison des pluies. La journée offre des températures plutôt chaudes avant de diminuer drastiquement à la tombée de la nuit, ce qui justifie les vêtements plus chauds emportés dans la valise. Certaines régions comme le Kaokoland se visitent plus aisément à cette période de l’année. On y trouve des paysages désertiques où la présence de l’homme est peu importante, à l’exception des villages Himbas. Dans le désert du Namib, le climat se fait plus agréable ; les animaux qui avaient migré commencent à redescendre vers le Sud. A Etosha, il est courant de croiser lors d’un safari de grands troupeaux de girafes, mais aussi des familles de lions et de rhinocéros. La richesse faunique de la Namibie est unique au monde et choisir le bon moment pour y voyager permet d’en prendre réellement la mesure.

Désert du Namib

Brice Portolano/hanslucas.com/Fotolia

9

Belize

Envisager un voyage au Belize au mois de mars semble être la meilleure garantie en termes de climat pour les voyageurs de passage. Les températures sont douces et permettent aux marcheurs de randonner sans gêne, et surtout de rester au sec ! En effet, il s’agit du mois le moins pluvieux de l’année, même si les précipitations sont plutôt fréquentes dans le pays. Sur le littoral nord, le soleil accompagne les découvertes balnéaires. Notre coup de cœur : l’île de Caye Caulker, qui a su conserver son authenticité d’antan. Au sud, la chaleur est plus importante, du fait d’un microclimat sévissant à cette période. La côte est, protégée par la barrière de corail la plus longue de l’hémisphère nord, est surtout renommée pour la plongée. A l’instar du littoral, les terres intérieures affichent une bonne mine. En somme, une grande partie du pays se laisse visiter sans contraintes particulières.

plage de Caye Caulker, Belize

Getty Images / iStockphoto

10

Maldives

La meilleure période pour voyager aux Maldives se situe entre janvier et mars, ce qui correspond là-bas à la saison sèche. Elle est aussi appelée « Iruvai » par les locaux. Les pluies y sont globalement moins présentes et l’ensoleillement est à son comble, avec en moyenne huit heures de belle lumière chaque jour. Toutefois, étant donné son étendue, il peut arriver que la météo change selon l’île où l’on se trouve. Les températures oscillent entre 28 et 31°C, un delta parfaitement acceptable pour n’importe quel Européen. Au programme dans cet archipel d’exception : admirer les lagons, s’adonner aux sports nautiques, glisser sur l’eau à bord d’un voilier, se mettre en quête de beaux couchers de soleil. La fin de l'hiver est également la meilleure période pour allier les plaisirs de la plage des Maldives avec la visite des plus belles cités impériales du Sri Lanka, tout proche.

 

Par

CYRIELLE ROBERT

 

Photographie de couverture

FAUSTINE POIDEVIN

Printemps-Été

Vacance N°9

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.