Culture

Les plus beaux carnavals du monde

Les plus beaux carnavals du monde

Fête millénaire d’inspiration chrétienne, le Carnaval a pour vocation de… faire bombance (Mardi-Gras) toutes classes sociales confondues sous le masque et le déguisement, avant que Carême impose son régime, continence et sages prières, pendant quarante jours avant Pâques.

 

La manifestation se déroule donc habituellement à cheval sur ce fameux mardi et son lendemain, le mercredi des Cendres. Voire… Ici ou là, règles, manières et dates ont été adaptées. Mais l’esprit de la manifestation demeure universel : musique, danse et défilés, que la fête commence ! De Rio aux Seychelles, d’Angola jusqu’à Bogota  en passant par Montbéliard et Cuba. Difficile de choisir. Notre sélection, purement arbitraire, toujours joyeuse.

 

Cologne - Allemagne

Il commence traditionnellement le 11 novembre à 11h11 et se termine le mercredi des Cendres

Entre son lancement et le début des festivités, plus de trois mois s’écoulent sans perturber l’ordinaire de la ville malgré de nombreuses soirées costumées dans ses 86 quartiers, histoire de baliser l’événement. En 2020, le véritable Karneval aura lieu du jeudi 20 au mercredi 26 février. Le jeudi est dédié aux femmes qui ont le droit de couper les cravates de rencontre. Un geste hautement symbolique… C’est le seul jour durant lequel les policiers sont autorisés à prendre leur service sans en porter. Le samedi soir, défilé des fantômes, sorte de célébration joyeuse des défunts, en pleine rue. Dimanche 23 février, à 11h11, vient le défilé d’une cinquantaine d’écoles, en prélude à la grande parade costumée du lendemain, sur 7 kilomètres, à laquelle participent 10 000 habitants emmenés par le Prince, la Vierge et le Paysan costumés comme au Moyen-Âge, les trois figures emblématiques de Cologne, applaudis par plus d’un million de spectateurs eux-aussi déguisés, chantant et éclusant quelques barriques de bière à l’heure. Concerts, arts de la rue, feux d’artifices et spectacles en tous genres accompagnent cette manifestation célébrée depuis plus de 2 000 ans. Le mardi, chaque quartier, chaque bar ou restaurant, brûle son « Monsieur Carnaval » avant que la fête s’achève le mercredi 26 février donc, où il est de coutume de manger du poisson et de commencer Carême.

Carnaval en Allemagne

Getty Images

 

Brême - Allemagne

Les 14 et 15 février 2020

Histoire de se démarquer du rival de Cologne, celui-ci est lancé également le 11 novembre, mais à… 12h12. Dont acte. Même programme que le précédent sauf qu’il se tient sur deux journées et opte pour la musique caliente, principalement la samba, ses tambours et ses déguisements aussi délirants qu’affriolants qui défient l’hiver à coup de déhanchements et de sourires. Relativement modeste et totalement festif.

 

Londres - Angleterre

A Notting Hill, l’été sera chaud, du 24 au 26 août 2019

En 1965, la communauté jamaïcaine vivant dans ce quartier de l’ouest de Londres a décidé de faire comme au pays. Musique, danse et fête à tout va ! Résultat, une manifestation haute en couleurs qui commence le samedi avec un concours de steel bands. Le dimanche 25, place aux enfants qui défilent comme les grands en costume et musique. Le lundi, leurs parents prennent la suite pour l’événement phare du carnaval. Chars, costumes, groupes de musiciens, tout est là, sur le modèle de celui de Rio, calypso, soca et reggae au lieu de samba, sound system remplaçant parfois les plateaux sophistiqués. Ambiance caraïbes retrouvée !

Carnaval de Londres

Getty Images

 

Guadeloupe - Antilles françaises

Officiellement lancé pour l’Epiphanie (dimanche 5 janvier 2020), le carnaval bat ici son plein du dimanche 5 janvier au vendredi 6 mars.

Au programme, concours de danse et de costumes, défilés, musique de rue, rhum a gogo, élection des reines de beauté, et tête à la fête. Du reste, Mardi-Gras et le jour des Cendres sont considérés comme fériés. Défilés sur toute l’île le dimanche 5 janvier, avant une parade nocturne sur le thème des mariages burlesques le lundi à Pointe-à-Pitre. Le mardi, ce sont les chars qui entrent en piste avec leurs diables rouges, couleur obligatoire pour le déguisement. Vaval, roi du carnaval, est ridiculisé alors que le bœuf gras annonce déjà la fin de l’abondance. Le mercredi des Cendres, jour du « grand vidé », les diablesses habillées de noir et blanc brûlent tous les signes de la fête, en particulier Vaval vite réduit en… cendres.

Carnaval de Guadeloupe

Comité du Tourisme des Iles de la Guadeloupe

 

Martinique - Antilles françaises

Du dimanche 23 au mercredi 26 février 2020

Les festivités ont lieu dans toute l’île alors en congé, avec Fort-de-France comme épicentre de la fête. Chaque jour, la musique et les défilés tiennent le pavé. Samedi et dimanche sont les deux journées de parades traditionnelles (les « vidés ») avec leurs chars fleuris, leurs danseuses plutôt dénudées et les as des musiques des îles. Sans oublier la présentation du roi Vaval, une marionnette géante qui prend place en tête du cortège. Lundi 24 février, place aux couples improbables, les hommes se déguisant en femmes et vice-versa. Le lendemain, vive le rouge et le noir, non en version Jeanne Mas mais en costume de diable hurlant et crachant le feu. Enfin, le mercredi, tout le monde s’habille de noir et de blanc pour assister à la crémation de Vaval. Noter que la plupart des gros villages de l’île célèbrent aussi le Carnaval, de manière plus intime, pas moins festive.

Carnaval de Martinique

Philippe Giraud

 

Binche - Belgique

Du 23 au 25 février 2020

Elu « Chef d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité » par l’UNESCO en 2003, ce carnaval se déroule à une soixantaine de kilomètres au sud de Bruxelles. Il donne la vedette à Pierrot et Arlequin qui, dûment déguisés, défilent en masse au milieu des anonymes vêtus des costumes du Moyen-Âge, de la Renaissance ou des héros de cinéma. Le tout est accompagné de musiques traditionnelles, tambours et cuivres. Chaque jour son défilé. Le dimanche, à 15 heures, depuis la place Eugène-Derbaix, le lundi, celui des jeunes et du rondeau sur la Grand Place avec feu d’artifices pour conclure. Le plus spectaculaire demeure évidemment celui du Mardi-Gras avec plus de 1 000 Gilles, le personnage traditionnel de la ville habillé de brun, d’orange et de blanc, coiffé d’un bonnet en plumes d’autruche. L’embrasement de la Grand Place conclue les festivités.

Carnaval en Belgique

Fotolia

 

Oruro - Bolivie

Du samedi 15 au lundi 24 février

La ville minière, à mi-chemin entre Sucre et La Paz, s’en remet alors à la vierge locale, la Virgen de la Candelaria del Socavon. Cocktail de traditions chrétiennes et indiennes, ce carnaval des Andes à 3 700 mètres d’altitude, réunit toutes les traditions boliviennes et leurs adeptes. Il commence en douceur avec des défilés de rue, les répétitions des troupes de danseurs et de leurs orchestres, avant que tout le monde, une bonne cinquantaine de « comparsas », pouvant compter chacune une centaine de membres, se mette en position. Le public est installé sur des gradins pour suivre les défilés officiels qui n’ont pas l’exubérance de Rio même si la qualité des costumes et le rythme des musiques est bien là. La sagesse indienne sans doute. Ce carnaval est justement considéré comme le plus brillant du continent avec celui de Rio. Plus de 400 000 personnes assistent à la fête.

Carnaval en Bolivie

Getty Images

 

Rio de Janeiro - Brésil

Du 21 au 26 février 2020

Voici le plus célèbre carnaval du monde, le plus délirant aussi. Chars, danseuses, troupes, costumes, musiques, ambiance offrent un spectacle exceptionnel. Les plus belles écoles de samba défilent sur le Sambodrôme où les places sont relativement onéreuses. Cette année, l’invité d’honneur est Jean-Paul Gaultier. Unique donc, à voir une fois dans sa vie.

›› Lire notre article « Rio, la folie Carnaval »

FEMME AU CARNAVAL

John Foxx/Getty Images

 

Salvador de Bahia - Brésil

 Du 19 au 25 février 2020

Comme à Rio ? Pas du tout. Depuis toujours, la ville noire du Brésil se distingue. Musique d’abord ! Pas vraiment samba mais les notes venue de l’intérieur du pays, essentiellement du Pernambuco, pimenté d’une touche de reggae ou des percussions d’Afrique, et plus que tout, des guitares électriques. Sono à fond pour ceux qu’on appelle « Trio electrico » qui s’installent sur la plateforme d’énormes semi-remorques, accompagnés de danseuses et c’est parti ! Les plus grandes stars de la musique brésilienne se prêtent au jeu et montent sur le camion. Deux circuits, l’un en bord de mer, l’autre au centre-ville sont dessinés pour accueillir le spectacle. Un trio electrico part chaque vingt minutes. On peut réserver sa place en tribune. C’est cher (au moins 150 euros par jour), confortable et paisible. Pour faire mieux, savoir que chaque camion évolue dans un espace dédié, un rectangle délimité par une corde. Pour être à l’intérieur du cordon, il faut réserver et payer au moins une cinquantaine d’euros, bien plus si une star est à bord. Pas de triche possible, les heureux élus reçoivent un t-shirt spécial aux couleurs du groupe et intègrent la troupe des fans. On peut enfin se contenter de suivre à distance, c’est gratuit. Rues noires de monde (deux millions de personnes), ambiance délirante, danse jour et nuit et fête à tout va.

Carnaval de Salvador

Espen Rasmussen/PANOS-REA

 

Québec - Canada

Du 7 au 16 février 2020, le « plus grand carnaval d’hiver », sous la neige donc, célébrera sa 66ème édition

C’est dire s’il a du bagage. Pour y assister, ne pas redouter le froid. Bonne nouvelle, la météo de février dans la plus française des villes du Canada, devrait afficher des températures comprises entre – 7 et – 12°C. Limite plaisantes. Alors, direction Grande Allée avec gants, écharpe et bonnet, que le spectacle commence ! Auparavant, l’inauguration du 8 février a lieu Cour Royale où un immense Bonhomme de neige sera dressé. Impressionnantes démonstrations de sculpture sur glace et animations permanentes. Samedi 8 et 15, grand défilé autour de cinq tableaux, autant de spectacles, du cirque au rock en passant par l’hommage aux habitants du grand nord. Entre deux, des courses de canot, des feux d’artifice, des bals, des démonstrations de moto-neige, du VTT sur neige, du jazz de rue, des dizaines de concerts rock ou folk, des jeux, du patinage, un tournoi de pêche et même un concours de lancer de haches, même pas réservé aux bucherons. Folie, plaisir d’en être et bonheur de la fête assurés.

 

Santa Cruz (île de Tenerife) - Canaries

Du 19 février au 1er mars 2020

Clairement inspiré par celui de Rio, ce carnaval ne démérite pas, loin s’en faut. Il prend possession de la ville dix jours durant. Election de la reine, défilés musicaux, grande parade du mardi (le corso) avec ses chars décorés de manière grandiose, ses danseuses costumées et ses musiciens déchaînés attirent plus de 100 000 visiteurs. Il est vrai que la température est douce (autour de 20°C à cette période) et que les vacanciers sur place sont nombreux. Les festivités se terminent le mercredi avec les funérailles de la sardine portée en triomphe puis brulée sous le regard de milliers de personnes habillées pour le deuil. Mais la musique reprend vite ses droits pour terminer la fête le dimanche de Carême.

Carnaval aux Canaries

Getty Images

 

La Barbade - Caraïbes

Le Grand Kadooment (ou Crop Over Festival) comme on l’appelle ici se déroulera entre le 1er juin et le 5 août 2019 dans la petite ville de St Michael.

L’an passé, Rihanna, l’enfant du pays était venue dynamiser l’événement, autant par sa tenue minimaliste que par sa danse pleine de vitalité. Une vraie pro, rayonnante ambassadrice de son pays. Ce carnaval célébré depuis 1780 fête la fin de la récolte de cannes à sucre (l’île était alors le premier producteur mondial de sucre). Une forme de libération du petit peuple qui parade, festoie et danse huit semaines durant au rythme de la calypso et de la soca. Tout commence avec l’élection du roi et de la reine, censés être les meilleurs coupeurs de cannes, devenu au fil des ans les beautés du jour, modèle Rihanna, se poursuit avec un immense marché artisanal à Bridgetown, se colore grâce aux troupes de musiciens et danseurs costumés de strass et de plumes en accord avec la chaleur locale, température et tempérament confondus, qui défilent devant des tribunes. Le lundi 5 août sera la soirée la plus grandiose de la manifestation. Compter au moins 100 euros pour être assis et avoir le plaisir d’applaudir les groupes de calypso qui se sont disputés les nombreux concours organisés au fil du Carnaval. Et qui sait, Rihanna…

Carnaval

Getty Images

 

Kingston - Jamaïque

Du 16 au 21 avril 2020, toute l’île est en feu

A Kingston, sa capitale, mais également à Montego Bay ou à Ocho Rios. En fait, ce carnaval s’étale sur une bien plus longue période puisque les festivités démarrent en janvier et ne se terminent qu’après Pâques. Mais le moment phare reste cette semaine de traditions, ainsi que celle du 25-30 avril, au cours desquelles, la Jamaïque n’en fait qu’à sa tête puisqu’elle accueille les îles voisines, en particulier Trinidad et Tobago pour un joyeux tintamarre de plumes, de strass et de maillots rikiki que rythment reggae (on est quand même au pays de Bob Marley !) et soca. Sans la moindre ambigüité, les participants jouent la carte du feu sous les maillots, danse, chansons, fêtes sur les plages, défilés torrides avec camions musicaux hurlants… Résultat, un million de visiteurs sont présents. Et le Carême dans tout cela… ?

Carnaval en Jamaïque

Getty Images

 

Barranquilla - Colombie

Du 21 au 25 février 2020, ce carnaval s’autoproclame « Le plus beau d’Amérique Latine derrière celui de Rio »

C’est un peu vrai, d’autant qu’il mise vraiment sur le respect des traditions colombiennes, celle des villages de campagne essentiellement, à travers costumes et musiques. Sympa, bon-enfant et coloré, voilà qui attire un bon million de fans. Le thème de l’année : « Que tout le monde danse ! ». Alors, on se laisse entraîner dès le 21 février avec l’élection du Roi Momo et de la Reine de l’année, puis le 22 février à une gigantesque bataille de fleurs alors que le 23 et le 24 voient défiler quelque 300 groupes de musiciens et danseurs costumés, à pied, dans les rues du centre de la villes. Très esthétique. Noter que les bambins ont également leurs animations, leurs ateliers de costumes et leur propre défilé. Enfin, le mardi 25 février, Joselito, gardien des joies du carnaval, part en cendres sous les applaudissements de la foule. On peut assister à l’ensemble des manifestions en tribune (80 euros par jour), ou plus simplement dans la rue, en suivant ceux qui défilent, c’est gratuit.

Carnaval en Colombie

Getty Images

 

Copenhague - Danemark

Du 29 au 31 mai 2020

On comprend qu’évidemment, les Danois choisissent l’été pour faire la fête. En 2020, le Karneval se déroulera donc du 39 au 31 mai. Ce sera sa 38ème édition. Paradoxalement, il mise sur les musiques du sud, samba et salsa, pour attirer 120 orchestres, 2 000 danseurs et 100 000 spectateurs qui se partagent huit scènes dressées dans le parc Faelled. Pour les défilés, rendez-vous samedi 30 mai sur la place de la Mairie ainsi que sur la grande avenue du centre, Stroget.

Carnaval de Copenhague

 

Cadix - Espagne

Du jeudi 20 février au dimanche 1er mars

Les belles de Cadix se donneront rendez-vous dans le centre de la ville, dans les parcs et sur les scènes musicales. Car ici, à côté du défilé officiel programmé le samedi 29, on aime se retrouver, en famille, entre amis, entre collègues, pour contribuer au « off » qui prend alors possession du site le plus proche. Les deux versions du carnaval respectent les mêmes codes : l’humour ou même la franche rigolade d’abord, le respect des traditions andalouses ensuite. Bref, ni plumes, ni costumes affriolants, place aux couleurs des confréries, aux tenues des métiers d’antan, aux danses des campagnes, aux chants des anciens… Le tout, en se moquant allègrement des puissants comme il est d’usage depuis le XVIème siècle. Cadix avait alors pour partenaire de Méditerranée, une certaine Venise, qui lui inspira la fête.

Carnaval en Espagne

Getty Images

 

La Nouvelle-Orléans - Etats-Unis

25 février 2020

De l’Epiphanie au Mardi-Gras, son jour apothéose, la fête jazzy version américaine est en démonstration entre bord de fleuve Mississippi et Vieux-Carré. Grandiose. Plus de 70 « kewes » comme on appelle les groupes et leur troupe se disputent les vivas de centaines de milliers de spectateurs. Ils s’appellent Kewe Bacchus, Cléopâtre, Eve, Femme Fatale, Hermes, Muses…, défilent sur d’énormes camions américains à la sono impressionnante et lancent bonbons, fleurs ou (fausses) pièces de monnaie qui feront le plus joyeux des souvenirs. Costume obligé pour tout le monde en respectant les couleurs de la manifestation, mauve, vert et or. Les fanfares jouent sans discontinuer sur les places de  la vieille ville, les bateaux avec scène musicale naviguent sur le fleuve et les solistes occupent les trottoirs. Autant dire que jazz, blues, folk ou rock, la musique est reine !

Carnaval aux USA

Getty Images

 

Nice - France

Du 15 au 29 février 2020

Tout commencera par une bataille de fleurs le samedi 15 février 2020 en soirée sur la place Masséna. Et se conclura le samedi 29 février. Illuminations, musique et feux d’artifices seront de la partie, tout comme le mercredi 19 et le samedi 22. Chaque fois, l’organisation annonce plus de 100 000 fleurs jetées, un record ! Ce même samedi, les spectateurs applaudiront le Corso de nuit célèbre pour ses personnages géants (sur le thème « Rois du cinéma », un défilé renouvelé le lendemain dimanche 23, lors de la parade Nissarda, forte de 18 chars animés, spectacle à nouveau programmé mais de nuit le 25. Retour aux fleurs le 26, tout comme le 2 mars avec un corso final au cours duquel sera incinéré le roi du carnaval. Pour assister en tribune, c’est 26 euros. Debout dans les travées, 12 euros seulement.

Carnaval de Nice

Fotolia

 

Dunkerque - France

Du 25 janvier au 14 mars 2020

Il est né au XVIIème siècle et se déroulera du 25 janvier au 14 mars 2020, rythmé par les bals et les défilés de rue qui mettent en scène confréries, métiers, quartiers, associations et autres clubs, en costume d’époque ou de circonstance. Avec pour mot d’ordre la vitalité des traditions locale. Du reste, le patois dunkerquois renaît avec vigueur durant ces deux mois d’expression populaire animés surtout les week-ends ainsi que chaque jour entre le 22 et le 26 février. Le carnaval était jadis affaire de pêcheurs. Les patrons organisaient les festivités au profit de ceux qui partaient pour six mois de campagne au large du Canada, pêcher le hareng. Tous ne revenaient pas. Mais leur mémoire reste. Avec les chansons chantées par les « cliques » qui associent fifres, grosse caisse et trompettes pour honorer Jean Bart (1650-1702) corsaire né et mort ici. Avec le fameux lancer de hareng par le maire lorsque les troupes de carnavaleux passent sur la place de l’Hôtel-de-Ville. Simple, tonique et vrai. Les gens du Nord ont dans le cœur…

 

Venise - Italie

Du 8 au 25 février 2020

Le plus célèbre d’Europe, le plus sophistiqué aussi avec ses costumes d’époque reproduit avec tout le raffinement des princes comme de leurs dames, le plus chic enfin à l’occasion des bals organisés par les grands hôtels à moins de préférer les soirées privées avec table étoilée, orchestre de chambre et glissades sur parquets cirés. Le budget est en rapport mais la Sérénissime n’a jamais été aussi belle que lorsqu’elle reprend le fil de sa glorieuse histoire.

›› Lire notre article sur le Carnaval de Venise

Carnaval de Venise

stock.adobe.com

 

Viareggio - Italie

Du 1 au 25 février 2020

De tous les carnavals d’Italie, retenons aussi celui de Viareggio, station balnéaire du Piémont. Il existe depuis 147 ans et aura lieu le 1er, 9, 15, 20, 23 et 25 février. Son argument : des chars démentiels portant des personnages ou des scènes exclusivement façonnés de papier mâché. Un vrai travail d’artistes quand on sait que les 14 œuvres présentées cette année peuvent atteindre une vingtaine de mètres de hauteur et peser pas loin de 40 tonnes… Les parades sont accompagnées de bals masqués, de spectacles de rue, de concerts, etc.

Carnaval en Italie

Getty Images

 

Bâle - Suisse

Lundi 2 au jeudi 5 mars 2020

Deux cents lanternes décorées illuminent la nuit  et lancent ce carnaval qui réunit 1 200 participants costumés jusque dans la nuit du 2 au 3 mars. Entre les deux, musique avec plus de 300 « cliques » comme on les appelle ici. Elles jouent sur la Münsterplatz ou sur les nombreuses scènes installées au centre de la ville. Enfin, le mercredi 4 à minuit, les musiciens et leurs fanfares de fifres, tambours et cuivres, jouent leurs derniers morceaux jusqu’à 4 heures du matin. Pétantes, bien entendu.

Carnaval de Bâle

Getty Images

 

Par

JEAN-PIERRE CHANIAL

 

Photographie de couverture :Nastasenko

Automne-Hiver

Vacance N°8

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.