Polynésie

Les meilleurs spots de plongée en Polynésie

Les meilleurs spots de plongée en Polynésie

Société, Tuamotu, Marquises, Tahiti, Moorea, Bora-Bora : des noms qui a eux seuls sont un voyage. La Polynésie, cinq archipels, Îles et atoll confettis préservés, posés entre ciel et mer, au milieu du plus vaste océan au monde. Un rêve sur un monochrome bleu qui se décline dans tous les tons et à perte de vue. Du sable blanc, des cocotiers désinvoltes et des eaux limpides. Et sous l’eau ? Tour d’horizon des plus beaux spots de plongée en Polynésie.

 

Pour les Plongeurs débutants

Bateau à Bora-Bora

Britney Gill

1

Archipel de la Société

L’archipel de la Société, c’est un ensemble d’îles volcaniques hautes, ceinturées de lagon. Leurs noms, Tahiti, Bora Bora, Moorea, Huahine, Raiatea, évoquent un rêve sur pilotis, leurs eaux calmes sont idéales pour le snorkelling, ou s’initier à la plongée bouteille.

2

Moorea

Moorea est toute proche de Tahiti, et en une demi-heure de ferry, magie polynésienne, on a changé de monde – « Une ville ? C’est quoi ? ». Elle ressemble à un cœur, et cette petite île a tout pour plaire. Elle a la montagne émeraude, surgie du Pacifique bleu intense, les forêts exubérantes et les rivières cristallines. Et des superbes spots de plongée, accessibles aux débutants. Les Anémones sont un jardin de corail, idéal pour un baptême de plongée ou une remise à niveau. Aux Tables de roses, massifs de coraux multicolores, on plonge avec les requins-citrons – la profondeur (40 mètres) exige un peu plus d’expérience.

3

Bora-Bora

Bora-Bora, un nom des plus évocateurs, qui transporte instantanément : LE voyage mythique.  Un nom double comme un reflet du ciel sur la mer, pour une île qui se mire dans son lagon, lui renvoyant l’image de la plus belle île au monde. Sous l’eau, elle est tout aussi belle – récif et corail préservés. On guette les baleines (de juillet à octobre), on nage avec les dauphins… et un masque, un tuba, on découvre un monde, inouï, d’anémones roses et de coraux pâles. 

En baptême dans des eaux cristallines de Matira, en snorkelling sur le Motu Piti, la majesté des mondes sous-marins invite à plonger encore et encore.

 

Pour les Plongeurs confirmés

Dauphins à Rangiroa

sam-mf/Fotolia

4

Archipel des Tuamotu

A 450 kilomètres à l’est de Tahiti, 78 îles dessinent une constellation d’atolls encerclés de corail. Les eaux sont peuplées de poissons clowns et napoléons, de raies et de dauphins, de barracudas et d’espadons. Anneaux coralliens formés sur plusieurs millions d’années, les atolls des Tuamotu sont les plus anciens de la Polynésie française – un monde de transparence et de couleurs. « Les Tuamotu sont comme des bateaux immobiles. Pas de montagne, pas de terre, juste un anneau de corail suspendu dans les infinis bleus du ciel et de la mer. A l’abri du récif vous écouterez la vague qui brise depuis des millions d’années sur ce mur corallien », s’enthousiasme le navigateur Olivier de Kersauson. Les plongeurs confirmés se régaleront aux passes des Tuamotu, prisées des gros prédateurs, tel le requin Tapete qui dépasse les trois mètres de long.

5

Fakarava

Fakarava est une étroite langue de sable blanc et rose, enserrée entre quiétude du lagon et houle du grand océan. L’atoll et ses voisines sont classés depuis 2006 réserve de biosphère par l’Unesco. Avec ses 1600 mètres d’envergure, la passe de Garuae, la plus large de Polynésie, regroupe la plus grande densité de coraux, poissons lagonaires et pélagiques : barracudas, loches, raies aigles et Manta, dauphins, tortues, mérous marbrés, requins gris et marteaux. Ici, il n’est pas rare de se retrouver entouré d’une cinquantaine de squales. La plongée s’effectue en dérivante, du tombant extérieur jusqu’au cœur de canyons colorés : une traversée magique – mais technique, réservée aux plus expérimentés.

6

Rangiroa

Rangirio, signifie « vaste ciel » : 1,2,3, … on plonge dans le ciel ! Paysages lunaires – avec à gauche l’océan, à droite le lagon. Plages de sable rose et immenses étendues de corail blanc. Et des tombants vertigineux où baignent des foules de dauphins.  A la passe de Tiputa, on est assuré de rencontrer requins, dauphins, raies et espadons.

7

Tikehau

A la fin des années 1980 le commandant Cousteau y fait une grande expédition, et la décrit comme « l’île la plus poissonneuse au monde ». La Calypso est repartie, mais les poissons sont toujours là. La petite passe de Tuheiva, la seule qui relie le lagon au grand large, dévoile des fonds marins d’une beauté stupéfiante, elle abrite des raies aigle, des bancs de barracudas et de thons, requins-marteau, requins-gris, tortues, dauphins. Au retour de plongée on pose sa serviette sur une plage de sable blanc pour méditer sur la beauté du monde.

 

›› Notre sélection des plus belles plages de Polynésie

 

Photographie de couverture : Alexander Shalamov/BlueOrange Studio/stock.adobe.com

Printemps-Été

Vacance N°9

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.