Il n’y a pas de doute : votre voyage sera superbe. Le pays d’Oman est fabuleux, il suffit juste de connaître quelques règles, us et coutumes. C’est le seul but de ce petit vade-mecum volontairement exagéré et légèrement taquin…

 

Les Omanais sont civilisés, urbains, calmes et accueillants. Déjà beaucoup, peu de peuples peuvent en dire autant.. Civilisé le pays l’est depuis longtemps. Le Sultan d’Oman, potentat local échangeait des ambassadeurs avec la cour de Versailles au XVIIIe siècle. À l’époque les cheiks des Émirats n’étaient que des chefs de bande vivant de razzias et venaient baiser les pieds du Sultan pour s’attirer ses bonnes grâces. Urbains vous le constaterez : dans chaque entrée d’hôtel on vous offrira du café et des dattes, l’odeur de l’encens flattera vos narines, c’est ainsi qu’on accueille le voyageur. Accueillants : n’allez surtout pas proposer de l’argent à un Omanais qui vous aurait rendu service, il s’en vexerait. Non qu’il soit forcément riche mais on est ainsi à Oman : dévoué, disponible et sans intérêt autre que l’hospitalité traditionnelle.

Vous verrez que ce n’est pas Marrakech : on ne négocie pas à tout crin. Peut-être 5% sur les marchés de l’intérieur comme à Nizwa et 20% a dans les souks de Mutrah. Les pourboires sont raisonnables : 5 OR (Omani rial) par jour pour un guide, 3 pour le chauffeur. Entre 0.5 OR et 1 OR pour le chauffeur de taxi, autant pour le bagagiste, ça ne fait jamais que 2€. Au restaurant de 5% à 10% de la note. Les petites coupures vous seront donc utiles.

D’ailleurs pas de souci pour la monnaie locale, il y a des distributeurs partout : munissez-vous de liquide car les cartes bancaires ne sont pas partout acceptées.

Il n’y a pas d’insécurité en Oman. C’est même, d’après l’ONU, un des pays les plus sûrs du monde. Non que la Loi soit terrible mais les gens sont naturellement paisibles et honnêtes.

Le pays est splendide, vous vous en doutez. N’oubliez pas d’avoir dans un petit sac une tenue pour vous baigner – le maillot de bain n’est pas souvent autorisé pour les femmes - et une serviette. Vous pourrez ainsi vous baigner dans des trous d’eau au fil des wadis. Les premiers bassins sont toujours très fréquentés donc prenez de bonnes chaussures et un petit sac étanche et n’hésitez pas à continuer votre chemin un peu plus loin.

Saviez-vous que chaque cours d’eau a son “maître d’eau” ? Une fonction prestigieuse qui consiste à attribuer l’eau par tel ou tel falaj (canal d’irrigation traditionnel) à telle ou telle famille. Le choix est fait suivant un calcul ésotérique qui tient compte de la carte du ciel et de la crête des montagnes !

Si vous circulez en voiture, téléchargez Maps.me l’application qui vous donnera une carte du pays hors connexion. Respectez bien les feux et les limitations de vitesse et ne téléphonez pas au volant (même en main libre) : on ne rigole pas avec le code de la route à Oman. Vous verrez sur les pistes des braves vieux faisant du stop. Vous pouvez vous arrêter. Il est probable qu’arrivé chez lui il vous invitera à boire le thé, assis sur les tapis ancestraux. Quand vous avez bu, secouez la tasse de gauche à droite, on ne vous resservira plus.

Évidemment comme dans tous les pays musulmans il faudra veiller à une tenue décente et ne pas boire ou manger en public pendant le mois de Ramadan. Et demandez à celui que vous voulez photographier son autorisation. Si vous désirez visiter les villages de l'arrière-pays, évitez les shorts, couvrez vos épaules et préférez, pour les femmes et pour les hommes, des pantalons longs. Mais cela vous le saviez déjà. Pour le reste ouvrez grand les yeux.

Idées voyages à Oman

Puisez l’inspiration dans nos suggestions avant de créer le voyage qui vous ressemble