Certes ça peut surprendre quand on se balade dans l’intérieur du pays d’Oman tous ces fiers barbus avec leur fusil dans le dos et leur poignard à la ceinture. Pas de panique il suffit qu’un grand sourire éclaire leur visage buriné pour se rendre compte qu’il y a là, en face de vous, toute la bonté du monde. Les Omanais sont civilisés, urbains, calmes et accueillants. Déjà beaucoup, peu de peuples peuvent en dire autant. Quant au fusil il tient plus du folklore, pas sûr qu’il pourrait tirer bien loin et fort eu égard à son âge…canonique. Disons que c’est un accessoire comme la gourmette chez d’autres. Civilisé le pays l’est depuis longtemps. Le Sultan d’Oman, potentat local échangeait des ambassadeurs avec la cour de Versailles au XVIIIème siècle. À l’époque les cheiks des Emirats n’étaient que des chefs de bande vivant de razzias et venaient baiser les pieds du Sultan pour s’attirer ses bonnes grâces.

Urbains vous le constaterez : dans chaque entrée d’hôtel on vous offrira du café et des dattes, l’odeur de l’encens flattera vos narines, c’est ainsi qu’on accueille le voyageur. Accueillants : n’allez surtout pas proposer de l’argent à un Omanais qui vous aurait rendu service, il s’en vexerait. Non qu’il soit forcément riche mais on est ainsi à Oman : dévoué, disponible et sans intérêt autre que l’hospitalité traditionnelle. Vous verrez que ce n’est pas Marrakech : on ne négocie pas à tout crin. Peut-être 10% sur les marchés de l’intérieur comme à Nizwa et 20% au grand maximum dans les souks de Mutrah. Les pourboires sont raisonnables : 5 OR (Omani rial) pour un guide (déjà largement payé par nous), 3 pour le chauffeur. 1 OR pour le chauffeur de taxi, autant pour le bagagiste, ça ne fait jamais que 2€. Au restaurant 5% de la note.

Pas de souci pour la monnaie locale, il y a des distributeurs partout.

À l’arrivée il vous faudra prendre un visa (dans l’aéroport au bureau de douane avant le contrôle de police) 5 OR. Il n’y a pas d’insécurité en Oman. C’est même, d’après l’ONU, un des pays les plus sûrs du monde. Non que la Loi soit terrible mais les gens sont naturellement paisibles et honnêtes. Le pays est splendide, vous vous en doutez. N’oubliez pas d’avoir dans un petit sac un maillot de bain et une serviette. Vous pourrez ainsi vous baigner dans des trous d’eau au fil des wadis. Saviez-vous que chaque cours d’eau a son “maître d’eau” ? Une fonction prestigieuse qui consiste à attribuer l’eau par tel ou tel falaj (canal d’irrigation traditionnel) à telle ou telle famille. Le choix est fait suivant un calcul ésotérique qui tient compte de la carte du ciel et de la crête des montagnes !

Si vous circulez en voiture vous verrez sur les pistes des braves vieux faisant du stop. Vous pouvez vous arrêter, son fusil n’est pas chargé. Il est probable qu’arrivé chez lui il vous invitera à boire le thé, assis sur les tapis ancestraux. Quand vous avez bu, secouez la tasse de gauche à droite, on ne vous resservira plus.

Évidemment comme dans tous les pays musulmans il faudra veiller à une tenue décente et ne pas boire ou manger en public pendant le mois de Ramadan. Et demandez à celui que vous voulez photographier son autorisation. Mais cela vous le saviez déjà.

Pour le reste ouvrez grand les yeux. Vous êtes au pays de Sinbad et des Rois Mages et ce voyage sera forcément magique.

Idées voyages à Oman

Puisez l’inspiration dans nos suggestions avant de créer le voyage qui vous ressemble
Contactez un spécialiste d'Oman