Il n’y a pas de doute que vous fassiez un superbe voyage. L'Indonésie est un pays fabuleux et les indonésiens sont éminemment sympathiques. Il suffit juste de connaître quelques règles, us et coutumes. C’est le seul but de ce petit vadémécum volontairement exagéré et légèrement taquin…

 

SUR LES ROUTES

Avant de partir il est bon de connaître quelques travers qui peuvent vous contra­rier et qui sont totalement en dehors de notre contrôle.

Vous imaginez bien que les routes ne sont pas celles de France, le nid de poules est largement répandu. On y conduit aussi dif­féremment, à grands coups de klaxons et la raison du plus fort est toujours la meilleure. Nous choisissons soigneusement nos chauf­feurs. Ils sont les plus prudents dans ce monde routier peu policé et corrompu.

Le bord des routes est souvent constellé de déchets, tout conducteur local y jetant par la vitre ses détritus transformant ainsi, tout comme les parkings, en dépotoir.

 

LA CIGARETTE

Le pays est fumeur, terriblement fumeur. On peut traverser quelques nuages nicotinés à tout moment. Mais l’odeur de la kretek locale au clou de girofle restera un souvenir délicieusement inoubliable au final...

 

LES GUIDES

La qualité des guides est globalement moyenne pour ne parler que des guides officiels (Voyageurs fait le maximum pour vous garantir les meilleurs). Quant aux faux guides ils pullulent à l’entrée des temples, tels les faux taxis à Roissy. Difficile de leur échapper si vous êtes seul. Ils peuvent être menaçant rarement, menteurs toujours, en vous affirmant que les temples ne se visitent qu’accompagnés. Tant que vous serez avec nos guides aucun souci, vous bénéficierez d’un rempart protecteur. Seul, c’est davan­tage la jungle.

 

FRÉQUENTATION

Bali et Java sont très fréquentées en Juillet/ Août. On peut dire trop fréquentées. Le tourisme de masse attire toute sorte de parasites. Les Balinais vous diront qu’ils viennent de Java. Vrais faux peintres et faux vrais paysans qui sympathiseront histoire de vous amener voir leurs oeuvres peintes “ par eux-mêmes ”. Les rabatteurs de toutes sortes sont au mieux agaçants.

Plus institutionnel : on paye le prix “ touriste ” parfois dix fois plus élevé que le prix local. Y compris aux entrées de musées. Certes cela reste abordable pour nous Européens. La répétition finit par chagriner. Ils se font à la tête du client mais tout se négocie si on a le temps, et cela fait partie du jeu ici ! Et comme dans de nombreux pays, le moindre service attend un pourboire.

 

ANIMAUX LOCAUX

Les nombreux chiens errants sont, eux, pacifiques ; les singes moins, les enfants voudront les caresser, à tort.

 

RELIGION

Enfin se rappeler que le pays est musul­man, c’est même le plus important pays musulman au monde. En période de Ramadan, guides, chauffeurs sont moins disponibles. Des restaurants sont fermés le midi. Rien de vraiment différent des autres pays d’Islam mais autant le savoir, d’autant qu’à Bali musulmans et hindouistes se mélangent.

 

POUR FINIR

Vous nous êtes précieux, votre voyage est inestimable, nous faisons tout pour que vous bénéficiiez des meilleures prestations néanmoins certains aspects locaux nous échappent. Il y a tant d’attente dans le para­dis balinais, la gentillesse des indonésiens, leurs sourires, toutes choses bien réelles par ailleurs qu’il nous a semblé naturel de vous parler de ses côtés moins angéliques avant le départ.

N’était-ce pas mieux de l’évoquer mainte­nant ? Entre nous soit dit…

A découvrir

Idées voyages en Indonésie

Puisez l’inspiration dans nos suggestions avant de créer le voyage qui vous ressemble
Contactez un spécialiste de l'Indonésie