Vous aimerez
  • Le train mythique de Moscou à Irkoutsk, 3 jours sur l’île d’Olkhon : le lac Baïkal intime
  • Une Russie authentique et contrastée, des galeries d’art moscovites aux chamanes bouriates
  • Les visites privées du parc naturel Stolby à Krasnoïarsk, d’Irkoutsk, de l’île d’Olkhon, déjà prévues !
  • Appli smartphone, concierges sur place, guides francophones, visa russe, le service Voyageurs

Contactez un spécialiste Russie 01 84 17 21 61

La Sibérie et le lac Baïkal

Voir Moscou, passer l’Oural et contempler les eaux du lac Baïkal du haut du cap Khoboï, c’est prendre la mesure de la Russie. Avec le Transsibérien pour chaîne d’arpenteur. Un rêve de voyage. D’abord, Moscou, les bulbes dorés du Kremlin et une étonnante fureur de vivre. Puis, le chemin de fer mythique, le samovar et les paysages sans commencement ni fin. Halte à Krasnoïarsk, la Sibérie, déjà. Il y a dans le coin une géologie spectaculaire et un barrage aux dimensions du Ienisseï. On va au sauna de l’hôtel avec bonheur. Une journée de rail encore, et c’est Irkoutsk, capitale de Sibérie orientale, vieille ville d’aventuriers et d’exilés. Le lac Baïkal, inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, est juste un peu plus loin à l’est.
Son avenir est de devenir une mer. On s’installe sur la très belle île d’Olkhon, encore épargnée par le tourisme et associée au vieux chamanisme septentrional. On l’explore dans toute la diversité de ses paysages ; on se régale d’omoul (Coregonus migratorius) fumé ; on prend des bols d’air majeurs. Les carcinologistes sont à la fête, puisque le lac héberge un tiers des espèces connues de crevettes d’eau douce. Tout cela est ample et fragile à la fois. De la grande ville aux petits crustacés, on aura fait du chemin, dans l’espace et dans les enjeux d’aujourd’hui. Le plaisir en est grandi d’autant.

Votre voyage et le Transsibérien

Compartiment à quatre et en route pour l’orient lointain ! Le Transsibérien est l’un des acteurs principaux de ce voyage : quatre jours à vivre la vie sur rail à travers la Russie essentielle. Une expérience que tout voyageur bien né se doit de faire. S’il souhaitait, ce voyageur, que son compartiment soit privatisé, nous privatiserions son compartiment. A l’étape, la nuit a encore de l’allure. Hôtel grand classique à Moscou, remember Leonid à Krasnoïarsk, maison de marchand XIXe à Irkoutsk et, sur l’Olkhon, simplicité pionnière. Cette dernière faisant partie de l’ambiance lacustre, de la même façon qu’un brin de décorum ne saurait manquer à la capitale de toutes les Russies. Pas d’incohérence dans l’atmosphère des lieux. Et, partout, le niveau de service dont on a besoin. Des visites ont été inscrites à votre feuille de route, avec des guides privés francophones. Nature à l’honneur : le parc Stolby à Krasnoïarsk et deux journées du nord au sud de l’île d’Olkhon. La visite d’Irkoutsk permet d’aller droit à l’essentiel. Voulez-vous compléter ? Balade au Kremlin, croisière dans la Petite Mer du Baïkal (été) ou sortie en traîneau à chien (hiver), virée sur le Circabaïkalien, nous vous organisons ça. Et si, chemin faisant, un désir non prévu, ou un contretemps, survenait, vous disposez pour vous aider à y répondre des coordonnées de nos concierges sur place. Ils sont notre bonus terrain.

L’île d’Olkhon

On se trouve là sur l’une des plus vastes îles lacustres du monde. Elle est aussi un haut lieu du chamanisme sibérien. Le chamane communique avec les esprits de la nature ; la transe lui permet d’entrer dans le réseau des âmes et d’y recueillir informations et aménagements utiles à ses contemporains. Forts reliefs, rives sableuses, collines, roches isolées, forêt, taïga, steppe, désert : les paysages sont contrastés et spectaculaires. La visite réserve des surprises étranges. Au village fantôme de Pechanaya, par exemple, le vent forme de hautes dunes de sable mouvantes et découvre les racines des arbres, lesquels semblent marcher sur des pattes grêles d’insectes géants. Avec un peu de chance, on rencontre un nerpa ; ce phoque dodu est le seul de sa famille à vivre exclusivement en eau douce, il s’y nourrit essentiellement de coméphores, poissons assez moches, gras et translucides.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Moscou

Transfert et installation pour trois nuits dans le centre, arrondissement Tverskoï. L’hôtel fait d’emblée au voyageur une agréable impression de confort. La décoration est classique, opulente, équilibrée. Quelques touches contemporaines lui donnent ce qu’il faut de nerf. Les chambres sont parfaitement équipées et annoncent avec un sommeil réparateur des réveils dispos. Les services - dont spa, salon de coiffure, barbier, piscine intérieure, bain turc - sont d’excellent niveau. La cuisine russe et occidentale du restaurant ne laisse rien à désirer, c’est du travail de pro. Le petit déjeuner infuse du tonus pour la journée. Quand au bar, il se signale par des spirits premium et un piano blanc dont les artistes tirent des accents romantiques à rendre la vodka épique.

JOURS 2 & 3

Moscou

On peut aller au Kremlin en voisin, quasi, et visiter l’éblouissante collection d’art décoratif du musée des Armures. Passer à la galerie Tretiakov, où la peinture russe déploie ses fastes. Les icônes surtout émerveillent. La Trinité de Roublev (1427), la Sainte-Face et la Dormition aux nuages de l’école de Novgorod (XIIIe siècle) sont des chefs-d’œuvre universels. Auxquels répond le laconique Carré noir sur fond blanc de Kasimir Malevitch (1915). Au parc VDNH, cette espèce de musée à ciel ouvert d’architecture soviétique, on s’étonne. Et derechef à Vinzavod, où une douzaine de galeries d’art prestigieuses se sont installées dans un ancien entrepôt de vin. Ensemble, elles constituent un pôle artistique important. Depuis son ouverture, le centre connaît un succès qui ne se dément pas. Et les moscovites ont une approche des œuvres curieuse et volubile très rafraîchissante ; même atmosphère au Garage Center for Contemporary Culture. Des emplettes à faire ? Le Goum, sur la place Rouge. Fondé en 1893, c’est l’équivalent moscovite des Galeries Lafayette, où plus de 200 grandes enseignes se partagent 2 km et demi de galerie marchande. En sortant, on peut flâner sur la place, où sont aussi le mausolée de Lénine et la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux (XVIe siècle). Detsky Mir, place Loubianka, est un monde de jouets. Et on trouve sans peine des restaurants et des cafés épatants.
En option - Le Kremlin en privé.

JOURS 4 à 6

Moscou - Krasnoïarsk

Transfert à la gare. En voiture ! Pour Perm, Ekaterinbourg, Novossibirsk et Krasnoïarsk ! Koupé pour quatre personnes. Sur le trajet, les arrêts en gare sont plus ou moins longs, en fonction de divers paramètres. Le Tatarstan, l’Oural, Ekaterinbourg au pied du versant asiatique de la chaîne… L’immense plaine de la Sibérie occidentale commence là. Indéfinies forêts de bouleaux, champs sans bornes. On boit du thé en se laissant bercer par le rythme du train. A Novossibirsk, qui doit son existence au chemin de fer, la gare est le monument principal. En Sibérie centrale, les bouleaux font place aux conifères de la taïga (mélèzes, épicéas, pins et sapins). On songe aux hordes tatares, mais aussi aux ombres du goulag. Cependant, les isbas colorées donnent du pimpant au paysage et dissipent la mélancolie du passager. A ce stade du voyage, on est tout à fait acclimaté à ses cothurnes et de petites habitudes sont prises. C’est ainsi, le Transsibérien donne le temps de s’installer. Mais voilà Krasnoïarsk aux petites heures du jour…

JOURS 7 & 8

Krasnoïarsk

L’Ienisseï coule au pied de l’hôtel. Le bâtiment et même la décoration ont conservé, malgré la mise à niveau, un petit quelque chose de soviétique qui leur va bien. Les chambres sont simples et confortables. Le sauna, avec piscine et billard, permet de se délasser après le voyage en train. Restaurant et bar servent « à la russe » et « à l’européenne ».
Déjà prévu au programme - Visite du parc naturel Stolby. Après le transfert à l’hôtel, on repart, en compagnie d’un guide privé francophone et d’un chauffeur, à la découverte de fantastiques formations de syénite (roche magmatique plutonique). Il faut imaginer d’immenses dents ou planches de surf minérales plantées dans la forêt, des pitons, des accumulations cyclopéennes ! Le site est vraiment spectaculaire. Pour se remettre de ses émotions et glaner un peu d’information complémentaire dans une atmosphère détendue, déjeuner chez un garde forestier. Ensuite, on pousse une pointe jusqu’au barrage hydroélectrique de Krasnoïarsk, made in USSR, dont la centrale a une puissance de 6000 mégawatts. Vous aviez d’ailleurs probablement en poche cet ouvrage d’art maousse : il illustre le billet de 10 roubles.

JOUR 9

Kasnoïarsk - Irkoutsk

Transfert à la gare et embarquement pour Irkoutsk. On retrouve son compartiment à quatre et les conditions du Transsibérien. Irkoutsk, au bord de l’Angara, et le lac Baïkal, la Perle de Sibérie, ne sont plus très loin à l’est…

JOUR 10

Irkoutsk

Transfert. Nuit dans un quartier qui restitue, maisons de pierre, maisons de bois, l’esprit de la ville des XVIIIe et XIXe siècles. L’hôtel, reconstitution d’une maison de marchand XIXe, est en bois, mais il a intégré tout l’apport technique récent et fournit à sa clientèle ce qu’elle est en droit d’attendre en termes de service et de connexion. La décoration combine un charme rustique et une modernité naïve.
Déjà prévu au programme - Irkoutsk, capitale de la Sibérie orientale. Avec un guide privé francophone, visite à la statue monumentale du tsar Alexandre III, à la bibliothèque universitaire (ex-résidence du gouverneur général de Sibérie orientale), à l’ancienne succursale de la Banque russo-asiatique… Les Décembristes : le 14 décembre 1825, à Saint-Pétersbourg, quelques officiers menés par le prince Serge Troubetzkoï tentent d’imposer par la force une évolution constitutionnelle à l’empire russe. Le coup d’Etat échoue sur un Nicolas 1er au conservatisme de plomb et les conjurés qui ne sont pas exécutés sont expédiés manu militari en Sibérie. Irkoutsk y gagne une petite colonie cultivée qui va apporter un peu de savoir-vivre et de bonnes manières aux trappeurs des monts Saïan. La ville se mue alors en Petit Paris sibérien. La maison de la famille Troubetzkoï (rue Dzerjinski) et celle des Volkonski (allée Volkonski) ont été transformées en musées, qui documentent cet épisode malchanceux de l’histoire politique du pays.

JOUR 11

Irkoutsk - Olkhon

Transfert et traversée en bateau à moteur. Installation pour trois nuits à Khoujir, sur la côte ouest de l’île. Coté lande, la palissade et les maisons de rondin font un peu penser à un fort de la conquête de l’Ouest. Côté lac, une plage étroite et, par temps clair, une eau d’un bleu très intense. Les aménagements sont nominaux. Pas de chichis déco. Dans les chambres, un ou deux lit, deux chaises, un fauteuil, des rangements, point. Une salle d’eau particulière, convenable. Le restaurant est installé dans une halle vitrée, donnant sur le large. On sert là une cuisine simple. Sauna, salle de gym, massages sont pour l’entretient de la forme. L’hiver, on skie. L’été, les activités nautiques se pratiquent à partir du domaine. L’équitation aussi.

JOURS 12 & 13

Olkhon

Déjà prévu au programme - Le cap Khoboï. Les falaises et les pitons rocheux de l’extrémité nord de l’île provoquent une émotion singulière. Est-ce le travail de l’érosion, l’immensité du lac, les contrastes tranchés ? En tout cas, le poteau chamanique qui se trouve là indique clairement que le voyageur occidental n’est pas le seul à se laisser toucher par l’esprit du lieu. Les Bouriates en ont dès longtemps marqué le statut particulier : les hommes et les esprits communiquent en ces endroits où les réalités matérielles et spirituelles se distinguent et interagissent. Les chamanes pratiquent en réalistes ce que nous interprétons en esthètes. Ici, le voyage offre un bout du monde. Le sud de l’Olkhon est plus paisible. Le secteur du vieil établissement bouriate de Tyshkine est ravissant, avec son ruisseau sylvestre et ses falaises sur la Grande Mer. Les reliefs souples de la vallée d’Idiba ont, à la belle saison, des verts francs, que les fleurs parsèment de touches colorées. Ce sont d’ailleurs sans doute les renoncules qui poussent sur ses bords qui ont donné son nom au lac Shara-Nur, le lac jaune. L’été, on peut se baigner dans ses eaux tiédies. De nombreux oiseaux viennent nicher là : oies, canards, grues, bécassines ; et si les mouettes sont les volatiles les plus communs, l’aigle impérial est le plus distingué.
En option - Les îles de la Petite Mer.

JOUR 14

Olkhon - Irkoutsk

Transfert à Irkoutsk. Nuit à l’hôtel Kupechesky Dvor.

JOUR 15

Irkoutsk - Moscou - vol de retour

Transfert à l’aéroport et vol pour Moscou, puis vol de retour.

A la carte

Le Kremlin - Moscou

On s’y arrête sur la place des Cathédrales, où se dressent des églises célèbres, comme l’Annonciation (XVe siècle) dont l’iconostase contient des peintures d’Andreï Roublev, celle de l’Archange-Saint-Michel (XVIe siècle) d’esprit vénitien et celle de la Dormition (XVe siècle) où fut couronné Ivan IV le Terrible. Le Kremlin est le cœur de toutes les Russies, dans l’espace et dans le temps. Les bâtiments civils et religieux qui le composent permettent de lire dans l’architecture l’histoire politique et culturelle du pays depuis le XVe siècle, d’Ivan III le Grand à Vladimir Poutine. Visite en compagnie d’un guide francophone privé.
En option - Demi-journée

Les îles de la Petite Mer - lac Baïkal

La Petite Mer est le détroit qui sépare l’île d’Olkhon du continent, à l’ouest. L’été, les sibériens s’y baignent dans les criques, l’eau atteignant des 19° à 21° très supportables. Ils pêchent l’omoul ou le brochet. Ils abordent aux îles. C’est ce qu’on fait aussi, en compagnie d’un guide francophone privé. Sur ces eaux calmes, la navigation est des plus plaisantes. On regarde passer les mouettes argentées. L’eau transparente du lac laisse apercevoir des passages de poisson. Les rivages sont très beaux vus de l’eau. Et puis, naviguer sur le Baïkal, c’est quand même quelque chose !
En option - Demi-journée

Wifi sur place : surfez où que vous soyez

Sur cette destination, nous vous donnons la possibilité de vous connecter en Wifi de façon simple où que vous soyez ! Sur demande auprès de votre conseiller ou lors de votre devis, un mini-routeur international vous permettant de vous connecter en wifi sur vos divers terminaux (mobiles, tablettes, ordinateurs) vous sera remis avec votre carnet de voyage ; vous profiterez ainsi sur place d’un accès à internet (5 GO, soit environ 10 heures surf, 300 mails envoyés, 10 applications téléchargées ou 2 heures de streaming). Au retour, Voyageurs du Monde prend en charge la restitution de l’appareil, afin de le recycler.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 3800€ à 4500€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 4300€/personne.
  • Le transport aérien, sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • L’accès au salon Air France à Roissy
  • L'accueil francophone à l'aéroport
  • Les transferts, privés
  • Le voyage à bord du Transsibérien (quatre nuits) : Moscou / Krasnoïarsk / Irkoutsk ; compartiment à 4
  • Les 3 nuits à Moscou, à l’hôtel Pierre 1er, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Krasnoïarsk, à l’hôtel Krasnoïarsk, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Krasnoïarsk et le parc naturel Stolby, en privé, avec un guide francophone
  • Les 2 nuits à Irkoutsk, à l’hôtel Kupechesky Dvor, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Irkoutsk, capitale de la Sibérie orientale, en privé, avec un guide francophone
  • Les 3 nuits sur l’Olkhon, à l’hôtel Baikalov Ostrog, en chambre double, demi-pension
  • Le cap Khoboï et Le sud de l’Olkhon, en privé, avec un guide francophone
  • Un téléphone portable local à disposition
  • Le visa russe
  • Notre service de conciergerie sur place
  • Réf: 1427999
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de la Russie