Vous aimerez
  • Un massif mythique à sillonner loin des chemins battus, en voiture privée par monts et par vaux
  • Pousser la porte de la Sibérie et la découvrir aussi exaltante qu’on pouvait l’imaginer
  • Journée sur le lac Teletskoïe, routes de Tchemal et de la Tchouïa, en français, c’est prévu !
  • Appli smartphone avec GPS, neutralité carbone intégrale, conciergerie, les plus Voyageurs

Contactez un spécialiste Russie 01 84 17 21 61

Aux confins des mondes

Qu’est-ce donc que l’Altaï ? Un nom qui met en mouvement l’imagination vagabonde. C’est aussi un massif montagneux à la convergence de la Russie, du Kazakhstan, de la Mongolie et de la Chine. La profondeur sibérienne s’y annonce, l’altitude himalayenne aussi. L’Unesco a inscrit au patrimoine mondial les plus belles portions des montagnes Dorées : parcs de l’Altaï et de la Katoun, lac de Teletskoïe, plateau de l’Oukok. Et le tourisme de masse n’est pas encore au courant. L’imagination a donc lieu de se féliciter de mettre le voyageur en mouvement. Vol donc pour Moscou, puis Gorno-Altaïsk. L’Altaï est également grandiose et paisible. On s’en rend compte d’emblée au bord du lac Teletskoïe, longue nappe miroitante le long d’une importante réserve naturelle,
où vivent encore la panthère des neiges et l’ibex. La deuxième section de votre voyage dans l’Altaï a pour cadre la vallée de la rivière Katoun. Nature encore, et des plus émouvantes. Et objet des soins attentifs de la nouvelle sensibilité écologique russe. De là, aller-retour panoramique sur la R-256, la route de la Tchouïa, jusqu’à Aktach. Certains qui s’y entendent réputent ce long ruban d’asphalte être l’un des plus spectaculaires au monde. Il sera temps alors de rentrer. Comment ? Rentrer.

Votre voyage

D’abord, un accompagnateur francophone privé vous accompagne tout le voyage. Ce qui règle les questions de communication, avec votre chauffeur en premier lieu. Car, on fait de la route, celle-ci constituant même l’un des grands motifs du voyage. Route de Tchemal, route de la Tchouïa, elles font office de révélateur de l’Altaï. Un petit domaine de chalets sur le lac Teletskoïe, un éco-hôtel sylvestre et design à Barangol, avec une maison d’hôtes à Aktach, voilà pour vos nuits et une partie de vos jours. Pour être un peu écartée, la région n’en est pas moins dotée de moyens de recevoir étonnamment à jour. Vous en faites la bonne expérience quotidienne. Les distances et le terrain d’opération étant ce qu’ils sont, nous avons prévu un peu les choses : journée sur le lac Teletskoïe, visite de Gorno-Altaïsk, vallée de la Katoun, route de la Tchouïa. La préparation n’enlève rien à la spontanéité des impressions, au contraire ! Vous pouvez vous y abandonner sans arrière-pensée. Si, en cours de route, un désir non prévu, ou un léger contretemps, survenait, vous disposez pour y répondre des coordonnées de notre service de conciergerie sur place.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Moscou - Gorno-Altaïsk

Transfert de l’aéroport de Cheremetievo à l’aéroport de Domodedovo. Vol pour Gorno-Altaïsk.

JOUR 2

Gorno-Altaïsk - lac Teletskoïe

Petit déjeuner et transfert au bord du lac Teletskoïe. Installation pour deux nuits sur une berge coquettement aménagée sous les bouleaux. La Russie possède un art achevé du chalet. Les maisons de bois y sont moins rustiques qu’ailleurs, elles ont leur élégance propre et un charme inimitable. Ainsi ici, tout en cèdre, modernes, claires, agréables à vivre, elles convertissent à la fuste le plus décidé sectateur de la pierre. Votre chambre présente toutes les garanties d’un séjour confort. D’autant qu’à côté le restaurant propose, en plus d’une vue panoramique sur le lac, une succulente cuisine de l’Altaï - ombre aux champignons et aux herbes, soupe de cèpes à la crème aigre, etc. - et russe - okrochka au kvas maison, caille farcie, etc. Autour de la piscine intérieure et de l’indispensable sauna, le secteur bien-être est développé et très pro.

JOUR 3

Lac Teletskoïe

Déjà prévu au programme - Croisière sur le lac Teletskoïe. A son propos, on peut aligner une série de chiffres impressionnants, le lac Doré n’est pas pour rien le premier de l’Altaï. Toutefois, là n’est sans doute pas le principal pour le voyageur. Celui-ci étant dès l’abord submergé par une sensation élémentaire et péremptoire : c’est splendide ! Les eaux bleutées, les montagnes autour, le calme ample, le ciel dessus. Aujourd’hui vous embarquez sur un bateau privé pour une croisière nature à grand spectacle. Qui vous emporte sur la côte orientale, où se trouve la réserve de l’Altaï, d’une étonnante richesse floristique et faunistique. On y déjeune chez Anna Nikolaïevna, laquelle n’a pas son pareil pour mitonner avec les produits de sa ferme des plats traditionnels russes. Puis, on remonte à bord pour la seconde partie du périple dans la coulée de soixante-dix-huit kilomètres. La sortie est pour la journée, ce qui n’empêche pas de regretter le soir d’avoir à renter déjà.

JOUR 4

Lac Teletskoïe - Barangol

Déjà prévu au programme - Visite de Gorno-Altaïsk. Elle commence par le musée Anokhin, l’un des plus beaux du district fédéral sibérien. Les collections ethnographiques documentent de façon complète et évocatrice la vie d’autrefois dans l’Altaï. Exposition de pièces originales et reconstitutions très parlantes d’habitations, costumes, ustensiles, objets d’art, etc. Et l’institution possède un trésor : la Demoiselle de glace, momie du Ve siècle avant JC découverte sur le plateau de l’Oukok en 1993. Dans l’après-midi, près de Barangol, au terme d’une approche en raft motorisé, arrêt à la spectaculaire cascade de Kamyshlinsky : douze mètres de dégringolade bouillonnante.
A Barangol. Installation pour deux nuits sur la rive est de la rivière Katoun, dans la forêt de pins. Votre hôtel a été construit et aménagé avec le souci écologique de préserver le site : matériaux naturels, installations techniques adaptées, intégration au cadre ; mais aussi celui de proposer un niveau de confort équivalent à celui qu’on trouve en ville : design, équipement impeccable, espaces fluides largement ouverts sur l’extérieur par de grandes baies sol-plafond. Le restaurant sert une cuisine russe et internationale santé. On bénéficie sur place d’un spa en ordre de marche, d’un sauna, d’un bain de vapeur, d’une piscine intérieure et d’une piscine extérieure. Ainsi que d’une petite plage sur la rivière. Et, le soir, fourbu après une longue journée d’exploration, on cocoone auprès de sa cheminée à bois.

JOUR 5

Barangol

Déjà prévu au programme - La vallée de la Katoun. En voiture, vous suivez la rivière vers le sud. Jusqu’à son point le plus étroit, qu’enjambe avec légèreté le pont Oroktoysky. Paysage minéral gris pâle nettement dessiné, où les conifères brossent des verts. Puis, à rebours de ce premier trajet, ce seront les falaises de la gorge Che-Chkysh et une jolie cascade. Une vieille croyance persuadant à ceux qui se risquent à passer sous cette dernière que leur santé et leur patrimoine deviendront florissants. Avis aux amateurs ! Ensuite, toujours en remontant vers le nord, on atteint Tchemal, fondée en 1885 et rapidement lieu de villégiature pour les intellectuels de Tomsk. Non loin de là, une îlot-rocher de la Katoun, Patmos (en hommage à l’évangéliste Jean), porte un ermitage orthodoxe en activité. Construit en 1915, détruit en 1920 et rebâti en 2000, il dépend du monastère féminin Znamensky de Barnaul. On s’y rend à pied, l’accès se faisant par une longue passerelle sur les eaux bleu-vert. Le site, par l’hiératisme de ses roches et une végétation virevoltante est bien fait pour inspirer de l’élévation aux âmes contemplatives.

JOUR 6

Barangol - Aktach

Transfert à Aktach, 320 kilomètres au sud-est, par la route de la Tchouïa (d’une rivière éponyme), qui file vers la Mongolie.
Déjà prévu au programme - Les pétroglyphes de Kalbak-Tach. Entre les villages d’Inya et Iodro, dans le parc naturel de Tchouï-Oozy, se trouve un site archéologique d’une valeur exceptionnelle. On peut y admirer des milliers de gravures sur pierre dont les plus anciennes remontent à la fin du cinquième millénaire et les plus récentes au Xe siècle de notre ère. Il est possible d’y lire l’évolution des conceptions et de la vie des populations de l’Altaï sur cette très longue période. Faune, chasse, société, technique, cosmologie, religion, les guides détaillent un monde étonnamment sophistiqué. Près d’Aktach, dans la taïga, le lac Argenté, avec son fond brillant et ses eaux turquoise ne laisse pas d’éblouir les voyageurs.
Nuit dans une maison d’hôte, simple et convenable d’Aktach. Le bourg est né au XXe siècle de l’exploitation forestière et minière, il est une trace de la 2nde Guerre mondiale dans l’Altaï profond.

JOUR 7

Aktach - Barangol

Retour à l’hôtel de Barangol. Chemin faisant, on admire encore les amples paysages de montagnes et de vallées planes à travers lesquels passe la R-256. Les portions rêches, austères, alternent avec d’autres, forestières et engageantes. Parfois, la route sinue en peu, comme pour viser, avant de passer l’échancrure d’une butte rocheuse qui a été fracturée pour elle. On réalise quel long effort a été la longue chaussée. Sur les bords de laquelle, des chèvres et des moutons poilus trouvent pitance. Parfois, on éprouve une espèce de vertige horizontal à onduler ainsi à faible amplitude, mais longtemps. C’est l’espace sibérien.

JOUR 8

Barangol - Gorno-Altaïsk

Transfert à l’aéroport de Gorno-Altaïsk et vol de retour, via Moscou.

A la carte

Moscou - Avec quelques jours de plus

Parmi les grands sites moscovites, on peut citer la maison Pachkov, stupéfiante réalisation néoclassique de Vassili Bajenov, 1788 ; la cathédrale du Christ-Sauveur (Constantin Thon, 1883), détruite par Staline et reconstruite à l’identique dans les années quatre-vingt-dix ; la ravissante église Saint-Nicolas-des-Tisserands, 1682, typique du baroque Narychkine ; le bâtiment principal de l’université Lomonossov, construit par Lev Vladimirovitch Roudnev en 1953, d’où l’on a une vue magnifique sur la ville. Et le Goum, le célèbre grand magasin de la place Rouge. Fondé en 1893, c’est l’équivalent moscovite des Galeries Lafayette, où plus de 200 grandes enseignes se partagent 2 km et demi de galerie marchande. En sortant, on peut flâner sur la place, où sont aussi le mausolée de Lénine, contre le mur du Kremlin, et la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux, XVIe siècle. Et il y a l’énergie, le dynamisme spécial d’une ville qui ne compare à nulle autre.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 5500€ à 7000€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 6300€/personne.
  • Le transport aérien sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de CO2 de votre voyage (par le biais de notre fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • L’accès au salon Air France à Roissy
  • L’accueil en français à l’arrivée
  • Tous les transferts, privés, avec un chauffeur et un accompagnateur francophone
  • Le petit déjeuner à Gorno-Altaïsk
  • Les 2 nuits au bord du lac Teletskoïe, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Les 3 nuits à Barangol, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La nuit à Aktach, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Les activités prévues par le programme
  • Le visa russe
  • Un téléphone portable local
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l’application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Notre service de conciergerie sur place
  • Réf: 1553960
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de la Russie