Vous aimerez
  • D’Auckland aux Alpes du Sud, de Wellington aux fjords : la Nouvelle-Zélande buissonnière, au-delà des sentiers battus !
  • Le frisson du road-trip, le charme d'adresses empreintes de lifestyle néo-zélandais
  • Sites géothermiques, train Coastal Pacific, kayak, Doubtful Sound, kiwi d’Owen : c’est prévu
  • Appli smartphone, bonnes adresses, GPS, conciergerie sur place : voyager Voyageurs

Contactez un spécialiste Nouvelle-Zélande 01 83 64 79 49

Nouvelle-Zélande off the Beaten Track

Puisqu’il s’agit de long cours, allons au vif du sujet. Le voyage s'ouvre sur l’île Nord, à Auckland, mondialisée et humaine. Quarante-huit heures plus tard, cap sur Taupo, au bord du lac Taupo, dans la caldeira du volcan du même nom. Puis l’air de la mer souffle à nouveau, emmaillotant New Plymouth, ville de la bicyclette, de flux frais. A Kapiti Island, sortie de nuit avec un guide maori à la rencontre du petit kiwi tacheté, Apteryx owenii. Et Wellington, capitale politique de la Nouvelle-Zélande tient lieu de tremplin pour l’île Sud, marquant ainsi le terme de la première partie du voyage. Ferry et scenic train conduisent à Christchurch, qui redevient la ville-jardin après de rudes secousses.
Au XIXe siècle, des baleiniers du Havre caressèrent l’idée de coloniser Te Waipounamu ; les prenant de vitesse, les Britanniques devaient en définitive ne laisser à la France que deux strapontins néo-zélandais, dont Akaroa. Il y a donc ici une histoire française, encore visible et valorisée comme spécificité locale. Twizel se trouve assez à l’écart, mais le ciel nocturne énorme et flamboyant justifie pleinement le détour. Comme le calcaire, roche tendre, se travaille bien, on peut construire avec ce qu’on veut. A Oamaru, on a voulu évoquer la mère-patrie anglaise, avec succès. Les Catlins, au contraire, conservent de beaux pans de forêt primaire et invoquent Mother Earth. De Te Anau, Fiordland National Park, patrimoine mondial, on s’en va naviguer sur le Doubtful Sound : cétacés et coraux noirs dans des eaux mi-douces mi-salées. Le matin, lorsque vous sortez sur le pont, paysage transparent et impression d’aube du monde. Sur l’île Mou Waho, à Wanaka, la flore et la faune endémiques résistent aux invasifs. Les Néo-Zélandais y apportent une attention et un soin permanents. Réembarquement à Queenstown, Otago. L’itinéraire vous a permis d’approcher toutes les merveilles naturelles du pays, et des villes où s’exprime une modernité assumée et humaine. Par quelques chemins de traverse... Ce qui correspond bien au Kiwi spirit.

Votre voyage

Une telle aventure réclame une certaine logistique. Et le total kilométrique n’étant pas négligeable, le découpage des étapes, le rythme, les différents moyens de transport doivent en atténuer, autant que possible, les effets de lassitude. Le pays lui-même, avec ses paysages à grand spectacle, vient à la rescousse. Sur place, vous prenez le volant, le ferry, le train et le bateau. Vous conduisez, on vous conduit. Les étapes dont vous avez la charge n’éprouvent nulle part vos limites. En somme, d’un bout à l’autre, l’itinéraire s’avère non seulement réalisable, mais plaisant. Vos hôtels apportent tous les éléments de confort dont le voyageur a besoin pour récupérer. En plus de cela, une pertinence, des élégances, des situations justes. Et cet art de recevoir néo-zélandais dont vous garderez un souvenir attendri. Les escales, même d’une simple nuit, ne passent pas sans laisser quelque heureuse impression. Que ce soit dans le CBD d’Auckland, la forêt de Kapiti, le Fiordland, le soir compte. Pour ponctuer ces trois semaines de voyage, nous avons inscrit quelques rendez-vous choisis et accompagnés à votre feuille de route : le site géothermique d’Orakei Korako, la réserve marine de Pohatu, le Doubtful Sound et l’île de Mou Waho. Des options viennent en complément, que nous ajouterons volontiers à votre demande. Vous inventerez les autres. Si, chemin faisant, un désir non prévu ou un léger contretemps, survenait, vous disposez pour y répondre des coordonnées de notre service de conciergerie sur place.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Auckland

JOUR 2

Auckland

Accueil en anglais à l’aéroport et aide aux formalités. Transfert. Installation pour deux nuits à Mount Eden Village, un peu au sud du centre d’Auckland. A s’y promener, on situe aisément les décennies décisives de développement du quartier : 1870-1920. Votre home date de cette période ; on s’y laisse prendre au charme de la Belle Epoque australe. Le jardin est l’extension naturelle de la maison ; ainsi les imprimés floraux des chambres et du salon ont-ils leur répondant dans les massifs. Tout exhale ici une respectabilité discrètement hédoniste et parfaitement confortable. La vie tient en partie au sécateur et au feu de cheminée. Dans un tel contexte, le petit déjeuner doit offrir le premier bonheur du jour.

JOUR 3

Auckland

Dans le secteur du CBD, restaurants et bars à la mode, mais aussi Viaduct Basin et son atmosphère élégante. On se trouve donc là où tout se passe, dans la City of Sails. Le New Zealand Maritime Museum est à quelques pas : des hommes à la mer, des marins maoris aux grandes heures de l’America’s Cup. Pas loin non plus, le vieil Auckland Domain et les belles serres tropicales des Wintergardens, qui datent des années 1920. L’atmosphère à la fois branchée et canaille de Karangahape Road comme celle de Ponsonby, plus artiste, régalent. Les amateurs de rugby ne manquent pas de se rendre à l’Eden Park. On peut monter sur le mont Victoria, pour la vue plongeante et complète. Le soleil jette les Aucklanders sur les plages de Waitemata Harbour. En fait, on découvre rapidement que, si Auckland apparaît régulièrement au premier rang des villes où il fait bon vivre, il y a de bonnes raisons à cela !
En option - Auckland et la côte ouest, en privé.

JOUR 4

Auckland - Taupo

Prise en compte de la voiture de location et route pour Taupo. Installation pour trois nuits au-dessus de Whakaipo Bay, au nord du lac Taupo. Un cercle d’arbres, un jardin où les plantes néo-zélandaises s’épanouissent en buissons, une maison contemporaine, à la géométrie nette. Les murs de bois gris et les toits verts s’intègrent harmonieusement au cadre naturel. A l’intérieur, un classicisme sans fausse note, des chambre agréables et un salon bibliothèque, qui scelle le confort des lieux. Verre de vin apéritif et canapés précèdent des repas délicieux, mettant à l’honneur le terroir du plateau central. Les moutons Blackface de la propriété contribuent à l’apaisement des voyageurs ; tout comme, dans une autre mesure, le spa...

JOUR 5

Taupo

La zone volcanique de Taupo s’étend du volcan Ruapehu à White Island dans la baie de l’Abondance ; elle est toujours active, de façon diffuse. Une éruption gigantesque a par contre créé les conditions ayant permis l’apparition du lac il y a 26000 ans. Dans les années 1970, des artistes maoris ont gravé sur une falaise de Mine Bay une figure monumentale du prêtre mythique Ngatoro-i-rangi, afin que celui-ci conjure ce que la géophysique pourrait tramer là-dessous. Ce site, que l’on approche en bateau, impressionne. Les abords du lac invitent à tous les types de randonnée. Dans l’eau, les truites de lac et arc-en-ciel, introduites à la fin du XIXe siècle, concurrencent sérieusement l’endémique kokopu, mais se dernier a désormais pour alliés les pêcheurs à la mouche.
En option - Survol des volcans du Tongariro National Park.

JOUR 6

Taupo

Déjà prévu au programme - Le site géothermique Orakei Korako. Au nord de Taupo, la vallée cachée est un peu à la géochimie ce que le paon est à l’ornithologie : un événement chromatique. Vert jade, moutarde ou citron, noir, rose saumon, bleu roi, la terre et l’eau y touillent vigoureusement les couleurs. Là-dessus, dérivent les paquets de vapeur que chargent chutes d’eau et geysers. Diamond Geyser, le plus célèbre des trente-cinq que compte le site, gicle par intermittence jusqu’à neuf mètres de haut. Les champs géothermiques ne comprennent pour ainsi dire jamais de grottes. Il y en a pourtant une ici, Ruatapu Cave, qui constitue donc une curiosité rare. Le billet donne accès à la partie aménagée du parc - sentiers, escaliers, passerelles, pour une visite en solo.

JOUR 7

Taupo - New Plymouth

Route pour New Plymouth. Installation pour deux nuits dans le centre, au pied de Marsland Hill. La maison, construite en 1894 par l’architecte P.G. Smith, est au registre des édifices historiques. Avec son jardin, elle offre au voyageur un relais balancé et débordant d’agrément. Beaucoup d’atmosphère entre les murs blancs, bien ouverts à la lumière par les baies. Chambre cosy, salle de bain design, beau parquet... Les lieux sont empreints d'une belle sérénité. Et le petit déjeuner, version néo-zélandaise ou version continentale, fait à la journée un seuil énergétique conséquent.

JOUR 8

New Plymouth

Wind Wand, la sculpture cinétique de Len Lye, installée en 1999 au bord de la mer de Tasman, semble héler les visiteurs et les inviter à rallier au plus vite le musée dédié à l’artiste, accolé à la fameuse Govett-Brewster Art Gallery. A New Plymouth, piétons et cyclistes ont la vie belle. Le gouvernement a d’ailleurs distingué la ville à cet égard, et le Te Rewa Rewa Bridge symbolise ce parti pris eco-friendly. Le Pukekura Park tient lieu d’espace vert polyvalent : conservatoire de la flore néo-zélandaise, antidépresseur naturel, terrain de cricket, jardin romantique. Vers le sud, le volcan dont on voit le cône régulier est le mont Taranaki, protégé par le parc national d’Egmont. Là-bas, les amateurs de rhododendrons ne passeront pas à côté du jardin Pukeiti, reconnu d’intérêt national. Le soir, la vie sociale se prolonge plaisamment dans les restaurants et les cafés de downtown.

JOUR 9

New Plymouth - Kapiti Island

Route vers et traversée pour Kapiti Island. Vous pouvez y approcher la faune : le nestor superbe, le glaucope cendré, le tadorne de paradis, la spatule royale mais, dès lors que vous saurez que plus de mille kiwis d’Owen vivent là, vous n’aurez de cesse d’apercevoir ce drôle d’oiseau. Comme l’animal a des mœurs nocturnes, on passe la nuit sur l’île. Les conditions (cabane ou tente) sont simples, ce qui convient à une opération nature. Vos hôtes maoris connaissant admirablement leur domaine, les chances d’observer l’Apteryx sont excellentes. La flore et la faune originelles de la Nouvelle-Zélande ont souffert de l’introduction d’espèce exogènes, de nombreux endémiques ne survivant plus qu’en zone protégée, comme Kapiti.

JOUR 10

Kapiti Island - Wellington

Retour sur le « continent » et route pour Wellington. Nuit dans le quartier des affaires. Le building affiche une silhouette sobre et fonctionnelle, adoucie par une décoration intérieure accueillante. Les chambres, confortables et bien équipées, ont une allure modern style moderne. La ville et son esthétique se font sentir. Au restaurant, cuisine néo-zélandaise au goût du jour : saveurs nettes et légères, background terroir. Le spa, le sauna, la piscine intérieure et la salle de gym font partie de ces services détente auxquels on a recours avec plaisir. Les habitants de la capitale animent avec ferveur la vie de café. Te Papa Tongarewa, le musée national de Nouvelle-Zélande, présente de splendides collections ethnographiques, ainsi que l’un des plus gros calmars colossaux (Mesonychoteuthis hamiltoni) jamais pêchés. Old St. Paul’s, l’ancienne cathédrale anglicane, donne un touchant exemple d’architecture néogothique des antipodes (1865-1924).
En option - Le Te Papa Tongarewa complet.

JOUR 11

Wellington - Picton - Christchurch

Rendu de la voiture au port. Traversée en ferry pour Picton, South Island. Transfert à la gare et train Coastal Pacific pour Christchurch. La ligne se glisse entre les eaux du Pacifique et les forts reliefs des Kaikoura Ranges. Par les baies panoramiques des voitures, les passagers, confortablement installés, admirent l’océan et la montagne dans tout leur déploiement. Nuit à Fendalton, au nord-ouest du jardin botanique de Christchurch. L’architecture de l’hôtel est de style international strict. La décoration, d’un éclectisme réglé, en respecte l’exigence tandis que les aménagements assurent aux hôtes un confort supérieur. De la maison au jardin, une simplicité sophistiquée commande. Les séismes à répétition qui ont frappé la ville pendant la décennie 2010, s’ils ont entamé le patrimoine, n’ont pas dépouillé Christchurch de son charme chlorophyllien : Garden City reverdit.

JOUR 12

Christchurch - Akaroa

Prise en compte de la voiture de location et route pour Akaroa, sur la péninsule de Banks. Nuit dans la partie nord du bourg. Le cottage date de 1878. Son commanditaire anglais l’avait établi au milieu d’un beau jardin d’acclimatation, la dernière restauration en a tenu compte et replanté les rosiers, ainsi qu’une vigne sur un coteau au sud de la propriété. Les Néo-Zélandais en pincent pour l’atmosphère British, toute la décoration en témoigne à nouveau, avec le meilleur goût - débraillé ou agressivité n’étant nulle part une option. Le petit-déjeuner se prend à la salle à manger : faïence, argenterie, ingrédients frais du potager et des abords.
Déjà prévu au programme - Kayak dans la réserve marine de Pohatu. En compagnie d’un instructeur anglophone, on se familiarise avec le maniement de son embarcation, puis on pagaie en rythme dans les eaux protégées de la baie. La promenade permet d’approcher d’importantes colonies de manchots à ailerons blancs et de manchots des antipodes. Des otaries à fourrure profitent également de bonnes conditions de garde-manger dans la réserve ; les dauphins d’Hector ressemblent à des Kréma réglisse menthe. Lorsque les habitants de ces parages sont de sortie, on ne sait où donner de l’objectif.

JOUR 13

Akaroa - Twizel

Route pour Twizel. Installation pour deux nuits quelques kilomètres au nord-ouest de la ville, dans un lodge ouvrant sur les Alpes du Sud. Un étang s’étend devant la maison et ajoute à la sérénité du lieu. Les installations sont lumineuses, pratiques, confortables. Une élégance non tracassière permet aux hôtes de s’abandonner à une paresse rêveuse. Le petit déjeuner se montre à la hauteur de l’excellent niveau national : copieux, frais, homemade. Les séances de contemplation s’accompagnent d’un verre de vin, qui en ouatine la profondeur.

JOUR 14

Twizel

Comme en maint secteur du sud, on randonne ici de toutes les façons et on utilise les plans d’eau (Lake Ruataniwha, notamment) pour faire de la voile, du ski nautique ou du canoë. Cependant, le bassin de Mackenzie, faiblement peuplé, a une particularité : son ciel limpide. La région fait partie de l’Aoraki Mackensie International Dark-Sky Reserve. Le soir, il n’est donc pas question de se coucher comme des poules sultanes, des pukeko. Il serait dommage de n’avoir pas un peu la tête dans les étoiles. Les occasions se raréfient désormais d’une observation sans voile du ciel nocturne. Les paysages du lac Pukaki, avec le mont Cook en point de mire, ravissent par leur ampleur, leur harmonie et une étonnante palette de couleurs.
En option - Survol en hélicoptère du glacier Tasman.

JOUR 15

Twizel - Oamaru

Route pour Oamaru. Nuit sur South Hill, dans une splendide demeure de 1889. La transformation hôtelière ayant tout respecté, l’esprit victorien d’outremer est intact. Quelque fonction qu’elles aient, les pièces restituent, à l’usage des voyageurs du XXIe siècle, un art de vivre civilisé et esthétiquement accompli. Des cheminées aux vitraux des impostes, en passant par tous les moyens de cosiness distingué, le fini va jusque dans le plus minime détail. Il en résulte une atmosphère incomparable, qui transforme en gentleman et en lady les visiteurs les plus continentaux. Ceux-ci d’ailleurs bien préparés à faire honneur à une table membre de la confrérie des Rôtisseurs. Le calcaire d’Oamaru a permis la construction d’un bel ensemble urbain victorien, où le Steampunk HQ, musée galerie consacré au genre, semble tout à fait à sa place ! Et on retrouve en ville-même les manchots à ailerons blancs, vieilles connaissances de la péninsule de Banks.

JOUR 16

Oamaru - les Catlins

Route pour les Catlins. Installation pour deux nuits dans l’arrière pays d’Owaka. Dans votre chalet, tout simple et fonctionnel, vous disposez, outre la chambre, d’une cuisine équipée, d’un coin repas, d’un living, d’une salle d’eau très convenable. Aux fenêtres, un jardin fleuri et les vertes collines environnant. On est à la campagne, pas loin de la mer, et les dispositions prises pour recevoir les visiteurs font que l’on s’y sent bien, serein, cool. L’impression d’éloignement des nuisances de la vie moderne, l’air du large, que les hauts et les bas du terrain n’arrêtent pas, la disponibilité des propriétaires concourent à un moment un peu en suspension.

JOUR 17

Les Catlins

Le coin sud-est de l’île Sud a conservé quelque chose de farouche. Falaises et longues plages alternent sur le littoral. A l’intérieur, une forêt tempérée humide dense, primaire en de nombreux points, couvre un relief bousculé. On peut y voir plusieurs orchidées et l’irisé carpophage de Nouvelle-Zélande, le seul pigeon national. L’océan nourrit les animaux désormais familiers que sont le manchot des antipodes et l’otarie à fourrure. Le lion de mer de Nouvelle-Zélande est moins commun, l’éléphant de mer occasionnel, mais possible. Fous et albatros, pétrels se laissent porter au-dessus de tout ça. Deux sites, par leurs dimensions remarquables, se sont acquis une certaine célébrité. Il s’agit des Cathedral Caves, grottes creusées dans la falaise calcaire de Waipati Beach, et dont le nom laisse présager le volume ; et des Purakaunui Falls, cascade à trois niveaux d’une belle écume.

JOUR 18

Les Catlins - Te Anau

Route pour Te Anau. Nuit au sud de Dock Bay, South Fiord. Un paysage royal a imposé aux architectes de la villa une disposition et des fenêtres ad hoc. L’intérieur marque une respectabilité bourgeoise et confortable, dont on se satisfait toujours. Les chambres, spacieuses, fournissent tout le nécessaire, sans omission. Les parties communes supposent une sociabilité patinée ; un verre de scotch à la main, on apprécie les effets du soleil sur le golf, en causant pêche à la mouche. Salle de gym, sauna et jacuzzi appartiennent au mode vie aisé dont l’hôtel est une illustration. Le breakfast se prend à la salle à manger.

JOUR 19

Te Anau - Doubtful Sound

Déjà prévu au programme - Croisière dans le Doubtful Sound, parc Fiordland. Doubtful n’est pas accessible comme le premier Milford Sound venu. On commence donc par traverser en bateau le lac Manapouri, puis piste gravillonnée en bus jusqu’au fond du fjord. La croisière commence là. A l’usage, vos conditions de bord s’avèrent des plus satisfaisantes. De vigoureuses masses rocheuses encadrent la navigation. Elles lui composent un apparat majestueux, végétal, ponctué de chutes d’eau vertigineuses. La plus australe des populations de grands dauphins vit dans le fjord, sans jamais en sortir. Baleines franches, baleines à bosse, mais aussi cachalots, orques et même bérardies d’Arnoux (une baleine à bec géante) fréquentent régulièrement ces eaux riches en aliments. Et, pour une nuit plus au sud, il faudrait le pôle.

JOUR 20

Doubtful Sound - Wanaka

Réveil dans le fjord. Débarquement, retour à Te Anau, puis route pour Wanaka. Installation pour deux nuits dans un lodge moderne, au-dessus du lac. Pierre, bois, acier, verre, les matériaux classiques du genre ont été utilisés avec talent. Le résultat convainc dès l’abord et procure des conditions de séjour excellentes. Votre chambre, à équipement optimal, dispose d’un balcon particulier et d’une cuve de relaxation. Petit déjeuner maison, bien entendu. Pour entretenir sa forme : salle de gym et sauna. Pour la mettre en jeu : tennis et piscine. Nul doute qu’à ce stade, le voyage ait fait du verre de vin vespéral - Central Otago - sur la terrasse un rituel.

JOUR 21

Wanaka

Déjà prévu au programme - L’île sanctuaire de Mou Waho. Avec un guide anglophone, vous gagnez en bateau le centre du lac Wanaka. La situation isolée de Mou Waho a permis à la flore et à la faune proprement néo-zélandaises de s’y maintenir. On trouve là en particulier des wetas, un insecte très ancien, et le râle weka qui, dans l’imaginaire des Maoris, tient un rôle similaire à celui du renard en Europe : sympathique, mais chapardeur. De fait, cet oiseau marcheur et omnivore approche l’homme sans crainte. Vous le croiserez sans doute en montant à pied jusqu’au sommet de l’île, le pic Tyrwhitt, 473 mètres. Une heure environ de randonnée, qui ne demande qu’une condition physique correcte et offre un point de vue à 360° sur Arethusa Pool, le lac Wanaka et ses entours.

JOUR 22

Wanaka - Queenstown - vol de retour

Route pour l’aéroport de Queenstown et rendu de la voiture. Vol de retour.

A la carte

Auckland et la côte ouest, en privé

Auckland se trouve à un endroit où Northland Peninsula et le reste de l’île Nord ne tiennent qu’à un fil, un isthme d’à peine deux kilomètres de large dans sa partie la plus étroite. La mer pénètre partout en ville. Plages et sentiers s’offrent aux habitants dès qu’ils quittent le bitume. Avec un guide francophone privé, on va d’abord à Devonport, son charme old time et ses jolies boutiques. Ensuite, au mont Eden, la « montagne » d’Auckland. De la prison troubadour - 1882-1917 - aux salons de thé stuqués des années vingt et aux immeubles de standing seventies, l’architecture raconte. Et il y a encore les cascades du parc des Waitakere Ranges, à l’ouest d’Auckland, ou les plages de sable noir.
En option - Journée

Survol des volcans du Tongariro National Park - Taupo

Embarquement pour un vol à grand spectacle au dessus des volcans gris Ruapehu (2797 m), Ngauruhoe (2291 m) et Tongariro (1978 m). Tout cela actif à des degrés divers. Le petit avion est un excellent moyen d’apprécier l’ampleur de ces formations où le centre de la terre vient à sa surface. En annexe, la balade permet de voir du ciel quelques décors naturels majeurs du Seigneur des anneaux.
En option - Vol de 65 mn environ

Le Te Papa Tongarewa complet - Wellington

Les expositions permanentes du musée national de Nouvelle-Zélande ne présentent que 20% des richesses de l’institution. C’est dire que la perspective d’avoir accès aux réserves, et de s’y faire présenter des pièces historiques et anthropologiques de grande valeur, est un vrai privilège. Les choses se passent avant l’ouverture au public ; des membres du personnel de conservation vous accompagnent pour attirer votre attention sur les plus remarquables objets et donner les explications nécessaires. Une plongée fascinante dans l’histoire du pays.
En option

Survol en hélicoptère du glacier Tasman - Twizel

27 km de long, 101 km² de couverture, le Tasman, dans le parc national d’Aoraki / mont Cook, est le colosse des glaciers néo-zélandais. Le réchauffement climatique a beau en amoindrir la masse, celle-ci demeure impressionnante. L’hélicoptère permet un survol précis du phénomène et vous dépose au sommet de cette formidable reptation gelée. Au retour, le paysage du mont Cook couronne parfaitement la sortie, accompagnée par un guide anglophone, et apporte quelques émotions king size aux participants.
En option - Vol de 35 mn environ

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 7500€ à 9400€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 8100€/personne.
  • Le vol pour Auckland et retour de Queenstown, sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de co2 de votre voyage (par le biais de notre Fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • L’accès au salon Air France à Roissy
  • L’accueil anglophone et l’assistance formalités à Auckland
  • Les transferts, privés
  • A Auckland, la location pour 7 jours d’un véhicule de catégorie B
  • A Christchurch, la location pour 10 jours d’un véhicule de catégorie B
  • Un GPS TomTom chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et nos bonnes adresses (offre valable pour toute réservation à plus d’une semaine du départ)
  • La traversée aller et retour pour Kapiti Island
  • La traversée en ferry île Nord Wellington / île Sud Picton, avec accès au lounge premium
  • Le trajet Picton / Christchurch à bord du train Coastal Pacific
  • Les 2 nuits à Auckland, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Les 3 nuits à Taupo, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Le billet d’accès au site géothermique Orakei Korako
  • Les 2 nuits à New Plymouth, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La nuit à Kapiti Island, en chambre double, demi-pension
  • La nuit à Wellington, en chambre double, avec petit déjeuner
  • La nuit à Christchurch, en chambre double, avec petit déjeuner
  • La nuit à Akaroa, en chambre double, avec petit déjeuner
  • La sortie en kayak dans la réserve marine de Pohatu, avec un guide anglophone
  • Les 2 nuits à Twizel, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La nuit à Oamaru, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Les 2 nuits dans les Catlins, en cottage double, avec petits déjeuners
  • La nuit à Te Anau, en chambre double, avec petit déjeuner
  • La croisière dans le Doubtful Sound, 1 nuit en cabine double, pension complète
  • Les 2 nuits à Wanaka, en chambre double, avec petits déjeuners
  • L’île sanctuaire de Mou Waho, avec un guide anglophone
  • Un téléphone portable local
  • Un routeur Wifi international
  • Notre service conciergerie sur place

  • Réf: 1477772
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de la Nouvelle-Zélande