Vous aimerez
  • Prendre le temps d’explorer Oslo et Bergen, avant d’embarquer sur un navire du mythique Hurtigruten
  • Les 6 nuits à bord, entre Bergen et Kirkenes, les fjords, les Lofoten, la mer de Barents
  • Oslo dans les pas d'un local, Bergen avec une guide privé, c’est déjà prévu !
  • Appli smarphone, bonnes adresses, concierges sur place, les services Voyageurs

Contactez un spécialiste Norvège 01 85 08 10 42

La Norvège tout du long

Le service de l’Express côtier, l’Hurtigruten, relie entre eux trente-quatre ports norvégiens, de Bergen, au sud-ouest du pays, à Kirkenes, passé le cap Nord. Cette route maritime est un véritable monument national. N’allons pas trop rapidement cependant et commençons par le commencement : Oslo. Deux journées pour cette capitale à taille humaine, séduisante, dynamique, créative et green ne sont pas trop ! Ensuite, ce sera Bergen, vieux comptoir de la Hanse, qui a hérité de cette histoire un bel esprit d’ouverture. De là, alors, on prend le bateau pour égrener les quais, les fjords, les archipels, jusqu’à Kirkenes. On sait peut-être que le vieux port de Bergen est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco au titre de son passé hanséatique,
mais sait-on que le monument géodésique de Hammerfest l’est aussi, au titre de l’arc géodésique de Struve ? Il y a des surprises sur l’itinéraire. Des merveilles naturelles, comme le Geirangerfjord et les Lofoten. Des merveilles d’art, comme la cathédrale de Trondheim, sur l’embouchure de la Nidelva. Des lieux à part, comme le cap Nord. Il y a les ombres des Vikings, celles des explorateurs polaires, des séchoirs à poisson et de grands coup de vent. En Norvège, on se sent vivre.

Votre voyage

Aux deux bouts de la ligne de chemin de fer Oslo / Bergen, vos hôtels sont vraiment des établissements pour voyageurs. Arty en plus de ça, et confortables avec simplicité. On y est dans chaque cas parfaitement placé et la visite de la ville commence à la porte. Pour vous faciliter encore les choses, et vous épargner ce temps toujours précieux en voyage, nous avons prévu des visites privées dans les pas d'accompagnateurs francophones. Vos initiatives feront le reste. Jusqu’à l’embarquement sur le bateau de l’Express côtier. Votre cabine est double, extérieure et supérieure, elle est donc équipée d’un sabord, plus large qu’un simple hublot. Elle est également dotée d’une pièce douche. La flotte de l’Hurtigruten est composée de navires de tonnages et d’âges divers, mais qui tous offrent des salons spacieux et d’excellentes conditions de navigation et d’observation. Reflet de la façon d’être naturelle des Norvégiens, l’atmosphère du bord est sans chichis. De même, la cuisine - croisière en pension complète. A l’escale, on descend à terre, on visite les sites d’intérêt, on se balade, on capte l’ambiance. Et on repart. Les arrêts rythment le voyage, la vie à bord le remplit et les paysages le justifient. Si besoin était - désir non prévu, contretemps - vous disposez des coordonnées de nos concierges sur place. Leur grande connaissance de la Norvège est un atout précieux.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Oslo

Installation pour deux nuits à Bjorvika, dans la gare centrale. L’hôtel est aménagé dans un bâtiment XIXe, qui a pris un sacré coup de jeune sous l’impulsion du graphiste Ariel McMillion : atmosphère loft urbain, peinture fantastique pop, design fluide. Les chambres, dans toute la gamme des gris, offrent le confort pratique et élégant qu’attend un voyageur aujourd’hui. Quelques notes d’humour déco, comme les canapés en peluche, viennent à point. La salle de gym est ouverte 24h/24. Au restaurant, le chef a l’ambition de servir les meilleures pâtes de la ville. On ne peut décerner le trophée sans les avoir goûtées toutes, mais force est de reconnaître que celles de ce restaurant situent le niveau. Et le plus bel Oslo se trouve au seuil de la maison.

JOUR 2

Oslo

Installée entre fjord et forêts, la capitale norvégienne concilie avec brio architecture contemporaine et pittoresque scandinave. A la fois paisible et branchée, elle est un vaste terrain d’exploration pour les amateurs d’art : galeries et musées, comme le Munch-museet, le musée d’art contemporain Astrup Fearnley, le musée national pour l’art, l’architecture et le design, sont de grande qualité. Sur la péninsule de Bygdoy, le musée du Fram documente les expéditions polaires de Fridtjof Nansen, Otto Sverdrup et Roald Amundsen à bord de la goélette à trois mats éponyme - 1893-1912 ; le Vikingskipshuset abrite le fameux drakkar d’Oseberg - IXe siècle ; au Kon-Tiki Museet, on trouve le radeau de Thor Heyerdahl qui, partant du Pérou, rallia les Tuamotu en 1947.
Déjà prévu au programme - Oslo dans les pas d'une locale. Nina a vécu en Norvège toute sa vie, ce sont ses parents qui lui ont appris le français. Elle vit à Oslo. Spécialiste de la culture et des arts, freelance dans le domaine des arts visuels et du son, elle travaille aussi ponctuellement au musée d’Art moderne Astrup Fearnley en tant que surveillante/guide. Avec elle, vous improvisez une balade dans la capitale, à votre rythme et selon vos envies, en échangeant chemin faisant sur la vie quotidienne à Oslo.

JOUR 3

Oslo - Bergen

Train pour Bergen. Nuit à cinquante mètre de la gare. Derrière la façade 1928, l’hôtel cache une collection d’art contemporain qui n’est pas sans valeur. Elle cache aussi des chambres, dont le classicisme nordique est plein de légèreté et semé de clins d’œil décalés. Il y a quelque chose de gai là-dedans, une harmonie entre fonction et décoration. Le point de ralliement est le bar à whiskies, avec son British style et ses 1000 étiquettes. On peut s’y faire servir, en plus du single malt, les plats italiens qui semblent indispensables à la gastronomie norvégienne, mais aussi de la morue et un burger de bonne facture. La salle de gym est armée pour solliciter le cœur des hôtes.

JOUR 4

Bergen - Express côtier

Déjà prévu au programme - Bergen, une ville historique et moderne. Avec un guide francophone, on fait un petit tour en ville. Il faut d’abord en arpenter le vieux port hanséatique, Bryggen, et peut-être visiter le musée qui restitue la vie dans un comptoir de la ligue marchande à la fin du XVIIIe siècle. La Mariakirken, bâtie aux XIIe et XIIIe siècles, fut longtemps l’église des commerçants allemands. Et puis, connaissez-vous Dolk, le graffeur norvégien n° 1 ? Il a été très actif en ville et cela se voit encore. Troldhaugen est la villa d’Edvard Grieg, elle abrite un musée consacré au compositeur de Peer Gynt. On pourrait encore prendre le funiculaire pour le mont Floyen, d’où la vue est si jolie !
En fin d’après-midi, transfert au port et embarquement.

JOUR 5

Express côtier : Maloy - Torvik - Alesund - Molde

Navigation. Escale à Alesund. C’est à Guillaume II, qui y venait en villégiature, que la ville doit son aspect Jungendstil : après le grand incendie de 1904, l’empereur a envoyé de nombreux Allemands pour reconstruire en dur. Ils ont fait, avec leurs confrères norvégiens, selon les canons de la modernité d’alors. De mi-avril à mi-septembre, le bateau entre dans le plus fameux fjord de Norvège, Geiranger, inscrit au patrimoine mondial par l’Unesco : un calme souverain, des falaises et des cascades spectaculaires, comme les Sept Sœurs (Syv Sostrene) ou le Galant (Friaren). Poursuite vers Molde, que le tourisme Belle Epoque - quand Ibsen passait là ses vacances - a surnommée ville des roses, tant les jardins en regorgeaient.

JOUR 6

Express côtier : Trondheim - Rorvik

Navigation. Escale à Trondheim. On y visite la cathédrale luthérienne de Nidaros. Construite du XIe au XIVe siècle, elle a été maintes fois restaurée, mais a conservé le fantastique programme sculpté roman et gothique de sa façade. Ce qui en fait l’une des plus importantes églises de Scandinavie. On voit également le musée Ringve des instruments de musique. Installé dans un manoir XIXe et une grange de quelques décennies antérieure, il présente des instruments venus des quatre coins du monde, du violon Hardanger au cor tibétain, en passant par un cécilium (croisement d’un violoncelle et d’un harmonium) ou un jukebox de 1948. Très agréable jardin. Le bateau sort ensuite du Trondheimsfjord et se dirige vers Rorvik. C’est au cours de la nuit qui vient que l’on passe le cercle polaire.

JOUR 7

Express côtier : Sandnessjoen - Bodo - Lofoten

Navigation. Escale à Bodo, en arrière de laquelle pointent de puissants reliefs. La cathédrale luthérienne, bâtie de 1954 à 1956 sur les plans de Gudolf Blakstad et Herman Munthe-Kaas, est un beau morceau d’architecture moderniste. Après cela, le bateau rejoint les Lofoten via le Vestfjord. Escale à Svolvaer. La promenade met les visiteurs au contact immédiat de la nature et de l’histoire de l’archipel. Où la pêche a été, est encore, la grande affaire. On le constate partout autour de soi. Vieilles maisons de bois aux intérieurs préservés ; aiglefin, cabillaud, colin séchant au vent sur des perches ; bateaux entrant et sortant du port, etc.

JOUR 8

Express côtier : Harstad - Tromso - Skjervoy

Navigation. En passant à Harstad, on salue l’Anna Rogde : construite en 1868, elle est la doyenne des goélettes en état de naviguer. Escale à Tromso. En ces régions septentrionales, les églises sont les principaux édifices de grande taille. Ici, ce sont la Tromsdalen kirke, construite par Jan Inge Hovig en 1964-1965, curieusement feuilletée et curviligne, et la Domkirke, la cathédrale, qui est néogothique et de bois, ce qui en fait une église à l’atmosphère douce. La petite église de Skjervoy, de bois elle aussi, date de 1728 ; ses éléments gigognes donnent quelques clés rétrospectives pour la Tromsdalen kirke. L’architecture luthérienne atteint par ici ses limites nord.

JOUR 9

Express côtier : Hammerfest - cap Nord

Navigation. On entre dans le Finnmark. Escale à Hammerfest. L’église - Hans Magnus, 1961 - les séchoirs à poisson, le vent composent désormais un contexte familier. La borne géodésique de Hammerfest est la limite nord de l’arc géodésique de Struve, qui va jusqu’en Ukraine, sur la mer Noire. Ce réseau, établi entre 1816 et 1855, avait une visée à la fois politique et scientifique ; il est désormais inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. Poursuite vers Mageroya et le cap Nord. En doublant l’abrupte falaise de 300 mètres, on quitte la mer de Norvège pour entrer dans la mer de Barents. Paysage minéral que couvre une toundra rêche. L’un de ces points austères autour desquels tournent les mondes.

JOUR 10

Express côtier : Kirkenes - vol de retour

Kirkenes, terminus de l’Express côtier. A l’est, le monde russe. Débarquement et transfert à l’aéroport. Puis, vol de retour.

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 4200€ à 5200€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 4500€/personne.
  • Le vol pour Oslo et retour de Kirkenes, sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes
  • Les transferts, privés
  • Les 2 nuits à Oslo en chambre double, avec petits déjeuners
  • La nuit à Bergen en chambre double, avec petit déjeuner
  • Les 6 nuits sur l’Express côtier, en cabine double, pension complète
  • Oslo dans les pas d'une habitante, en privé
  • Le billet de train Oslo / Bergen, classe confort
  • Bergen, une ville historique et moderne, avec un guide privé francophone
  • Les visites prévues par la croisière
  • Notre service conciergerie sur place
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l'application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Réf: 1513440
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage.
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de la Norvège