Vous aimerez
  • Luang Prabang et les 4000 îles au Laos, Angkor au Cambodge, multiplier les temps forts
  • L’esprit et les pratiques du bouddhisme, les éléphants, les temples mythiques d’Angkor
  • Les visites et activités, avec guides privés francophones, prévues tout au long du voyage
  • Wifi nomade, concierge sur place, les services Voyageurs

Contactez un spécialiste Laos 01 86 95 65 99

L’eau, les temples, les rizières

Votre voyage s’articule en trois grandes sections. Deux laotiennes, puis une cambodgienne. A Luang Prabang, ancienne capitale politique et centre spirituel, la première. On découvre le Mékong. Et le bouddhisme theravada (du petit véhicule), les façons de vivre, l’architecture, l’art, qui lui sont liés. On va se promener en forêt à dos d’éléphant et repiquer dans les rizières… On soupèse le lot quotidien de bien des Laotiens. La deuxième section est plus encore sous le signe de l’eau. Les 4000 îles sont un archipel du grand fleuve. C’est ce dernier qui commande sur les îles Khong et Khône. L’eau fournit du poisson aux tables et des sujets de méditation aux temples.
Cette fluidité générale a quelque chose d’hypnotique. La sensibilité en est rapidement captive. A Champassak, qui fut Bassac, le bord du fleuve se voile d’une légère mélancolie héraclitéenne. Troisième section au nord Tonlé Sap, important régulateur du Mékong : Siem Reap, qui est Angkor. Les temples-montagnes exhaussent symboliquement leur sanctuaire au sommet du mont Meru. Chaque heure du jour leur donne un aspect nouveau. Moines et fidèles bouddhistes longent les réservoirs de pierre et se glissent sous les portiques sculptés. La dévotion, qui est plus têtue que l’histoire n’est massacrante, réaffirme son droit de cité. Pour prendre la mesure de cet énorme système de temples et de villes royales qu’est Angkor, il faudra aller jusqu’à la frontière avec la Thaïlande, à Preah Vihear. Tout ceci, qui pourrait sembler bien vertueux et compassé, se pare de sourires éclatants, de couleurs vives, de fleurs, de parfums, d’un glamour naturel enfin dont les peuples d’Asie du sud-est ont le secret. Les vieilles pierres ont l’air gai.

Votre voyage

Entre Luang Prabang et Paksé, puis entre Paksé et Siem Reap, les trajets se font en avion. Autrement, voiture climatisée avec chauffeur, tuk-tuk, scooter, bateau et même Elephas maximus pour un petit tour en forêt. Les moyens de transport sont exactement adaptés aux circonstances. Pour les hôtels, même chose. Nous avons veillé à ce qu’il n’y ait pas, entre vos jours et vos nuits, un décalage d’atmosphère trop important. Il a parfois fallu faire avec une offre restreinte, mais c’est la loi du voyage. En tout cas, à chaque étape, vous bénéficiez d’excellentes conditions de confort et d’un service attentif. A Luang Prabang, Champassak et Siem Reap, un petit quelque chose en plus s’ajoute à cette bonne base. Le programme que nous avons concocté, et qui se traduit par des visites privées quotidiennes, vous met en contact étroit avec de grands sites historiques, un contexte naturel remarquable et des personnes d’une étonnante disponibilité. Chemin faisant, on s’étonne, on s’ébaubit, on s’émerveille, on s’amuse, on communique : les guides francophones qui vous accompagnent sont des intermédiaires efficaces et engagés. En cas d’imprévu, vous disposez des coordonnées de notre concierge sur place, son expérience terrain et ses connaissances multidirectionnelles sont à votre disposition.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Luang Prabang (Laos)

JOUR 2

Luang Prabang

Transfert et installation pour cinq nuits dans un coin tranquille, à quelques minutes pedibus du centre. Les pavillons de style laotien sont disséminés dans un grand jardin. La végétation prospère et libère autour des allées et des pièces d’eau de l’oxygène en veux-tu en voilà. Les chambres - avec vue sur le fameux bassin aux lotus - marquent un vrai sens de la modernité et du design, ce qui ne jure pas avec les extérieurs plus tradi. Les installations techniques sont tout à fait correctes. La cuisine familiale lao se savoure sous l’auvent de la salle à manger, mais mieux encore sous les étoiles. Après une bonne journée de visite, on se délasse dans la piscine ou au spa. Très vite, on a ses repères, ses usages et ses plaisirs.

JOUR 3

Luang Prabang

Déjà prévu au programme - Luang Prabang à vélo. On enfourche sa bicyclette et, à la suite d’un accompagnateur laotien francophone, on s’en va visiter les grands monuments que sont le palais royal (début du XXe siècle - musée national), le vieux Vat (temple) Visoun (XVe siècle), le Vat Aham (XIXe siècle) et le Vat Xieng Thong (la merveille du XVIe siècle). En fin d’après-midi, « ascension » du mont Phou Si, qui domine la vieille ville d’une centaine de mètres. De là-haut, où se dresse le Vat Chom Si, la vue est splendide sur le Mékong et la rivière Nam Khan.

JOUR 4

Luang Prabang

Déjà prévu au programme - Visite des grottes de Pak Ou, que les dévots ont peuplées de centaines de statues du Bouddha. On y va en bateau par le Mékong, ce qui permet de combiner l’agrément de la navigation fluviale et celui de splendides paysages de reliefs calcaires et de forêt hirsute. A la hauteur de l’embouchure de l’Ou, la première grotte ressemble un peu à une carie survenue à la base d’une haute falaise, on y accède par des escaliers… Après-midi libre, pour pousser plus loin les explorations esquissées la veille. Ou faire un peu de shopping. Le soir, cérémonie baci de « rappel » des âmes protectrices dans une famille laotienne. La religion traditionnelle postule l’existence de trente-deux âmes personnelles, lesquelles ont tendance à se disperser ; il est judicieux, à certaines occasions que l’on souhaite propices à telle ou telle personne, de les rameuter pour favoriser l’accomplissement des vœux formulés. Ces bons souhaits sont matérialisés par des cordons de coton que l’on noue au poignet des bénéficiaires. Visite et cérémonie avec un accompagnateur francophone.

JOUR 5

Luang Prabang

Déjà prévu au programme - Cornac ! Rendez-vous à une quinzaine de km de Luang Prabang, dans ce qu’on pourrait appeler une maison de retraite pour travailleurs méritants : les éléphants débardeurs dont se défait l’exploitation forestière. Bien traités, ces vieux de la vieille portent beau et se prêtent obligeamment aux promenades en forêt. Que sont quelques touristes quand on a derrière soi toute une carrière de tireur de teck ! Pendant une heure, les touristes en question apprécient la sûreté de pas et la souplesse de leur maousse monture. Auparavant, ils ont été initiés à l’art de soigner et cornaquer la bête. De quoi apprendre à la respecter, mais pas tout à fait quand même à la conduire. Quant au bain, c’est toujours un bon moment. Pour clore la journée, une mini croisière jusqu’aux chutes de Tad Sae permet à la saison favorable (d’août à janvier) de faire un plouf régénérateur. Guide anglophone au camp.

JOUR 6

Luang Prabang

Déjà prévu au programme - A la découverte du riz gluant. Aujourd’hui, on part aux champs. Dans une ferme bio, plus précisément, qui cultive l’indispensable Oryza sativa. Pour commencer, d’ailleurs, tournée des rizières et, les pieds dans la boue, labourage derrière un buffle, puis repiquage des plants. Toutes les étapes qui mènent au panier tressé dans lequel le riz est cuit viennent ensuite, et la dégustation. Sur le chemin du retour, halte aux célèbres chutes de Kuang Si, au sud de Luang Prabang : dans un écrin de verdure où jouent l’ombre et la lumière, des cascades multiples dégringolent d’un relief de travertin ; en bas, l’eau est collectée dans une série de bassins naturels où l’on peut se baigner toute l’année. Journée avec un guide francophone.

JOUR 7

Luang Prabang - Paksé - île Khong

Transfert à l’aéroport et vol pour Paksé. Transfert, avec un accompagnateur francophone pour les quatre jours, dans l’archipel fluvial Si Phan Don. En chemin, sur la rive ouest du Mékong, à hauteur de l’île Daeng se trouve le Vat Phou, important ensemble archéologique khmer. Palais, temple shivaïte (l’un des sommets des environs serait un svayambhu-linga, symbole naturel de Shiva) et aménagements hydrauliques datent des XIe et XIIe siècles ; ils témoignent d’une dynamique politique et religieuse qui a trouvé à Angkor son plein épanouissement. Un musée présente les objets retrouvés lors des campagnes de fouille menées sur le site. Vat Phou est aussi un lieu de pèlerinage bouddhique. Nuit dans un hôtel pimpant, au bord du fleuve. La décoration est un brin générique mais les installations ont pour elles d’être récentes et fonctionnelles. Le Mékong fait le spectacle.

JOUR 8

Ile Khong - île Khône

Transfert sur l’île Khône. La découverte des 4000 îles se poursuit. L’eau et la terre entrelacent leurs verts, leur bleus, leurs ocres. Les palmiers balaient le ciel, des temples s’élèvent ça et là. Les vestiges de la présence française abondent. Dans les chutes de Khône, vit le poisson-chat géant du Mékong (Pangasianodon gigas), un peu l’équivalent sud-est asiatique et végétarien du silure glane (Silurus glanis) du Danube. On observe aussi le dauphin de l’Irrawaddy (Orcaella brevirostris). Randonnée, canoë, baignade, voilà le programme. Nuit dans un bel hôtel, dont les éléments s’agencent de façon fluide et confortable autour d’une maison coloniale de 1921. Le jardin et la décoration sont pleins d’équilibre et parfaitement intégrés. Les bungalows sur l’eau ne dérangent rien. Le souci écologique est sensible.

JOUR 9

Ile Khône - Champassak

Transfert à Champassak. Installation pour deux nuits à trois km au nord de la ville, sur le Mékong. Dans ses trois hectares de parc, l’hôtel cultive une sensibilité et des pratiques vertes. Les cuisines utilisent le riz de la plantation maison et les légumes et les herbes du jardin, le reste des ingrédients s’achète sur les marchés locaux. Le résultat est superbe. Les bâtiments sont conçus pour réduire au minimum leur impact de fonctionnement sans que l’agrément d’y séjourner en soit réduit. C’est réussi. Les chambres, que prolonge une terrasse sur l’eau, sont de véritables observatoires de la vie du fleuve ; la douche intérieur/extérieur est de rigueur. La piscine à débordement dans son cadre végétal est un petit bonheur. Comme le spa.

JOUR 10

Champassak

On peut envisager de randonner à vélo. En passant par Champassak, modeste bourgade désormais, marquée par l’architecture française. Une promenade à dos d’éléphant à Xe Pian National Conservation Area peut tenter. Les sorties sur le Mékong peuvent prendre de nombreuses formes. On peut même retourner sur le site de Vat Phou, parce que, tout de même, c’est impressionnant. On peut encore rester « à la maison », à profiter des agréments dont elle n’est pas avare, et remonter en contemplant le courant le fil de ses souvenirs de voyage…

JOUR 11

Champassak - Paksé - Siem Reap / Angkor (Cambodge)

Transfert à l’aéroport de Paksé et vol pour Siem Reap. Transfert et installation pour quatre nuits dans un hôtel qui, comme les autres, est installé dans un jardin, comme les autres, a recours à un artisanat moderne compatible et, comme les autres, sert une cuisine du marché. Mais, à rebours de beaucoup d’autres, il ne cherche pas à faire rustique et revendique un air urbain réconfortant. La géométrie d’ensemble est plaisante, la piscine angulaire bien agréable, les volumes nets. Les soins corporels proposés par la maison sont impeccablement bienfaisant. Sokkhak Resort ne verse pas dans le pittoresque à tout prix, et c’est beaucoup mieux ainsi.

JOUR 12

Siem Reap

Déjà prévu au programme - Angkor Vat et Angkor Thom. C’est en voiture, et avec un guide francophone, que l’on visite ces deux grands monuments de l’ancienne capitale de l’empire khmer. Construit au XIIe siècle, Angkor Vat, temple-capitale de Suryavarman II, est le plus vaste monument du site et le mieux conservé. Les archéologues de l’Ecole française d’Extrême-Orient, en particulier, ont fait du beau boulot. La statuaire est admirable. Le culte bouddhique se poursuit dans le sanctuaire (qui fut d’abord dédié à Vishnu). Jayavarman VII a fait édifier la ville royale d’Angkor Thom au début du XIIIe siècle. Les immenses visages sculptés de la porte sud sont inoubliables ; le naturel des bas-reliefs du Bayon, le temple central, étonne ; sur la terrasse du Roi lépreux avait sans doute lieu la crémation des souverains…

JOUR 13

Siem Reap

Déjà prévu au programme - Un guide francophone vous emmène à Beng Mealea, temple du XIIe siècle dont le plan a servi de modèle pour celui d’Angkor Vat. Le lit, sculpté de linga (représentations phalliques de Shiva) et de yoni (matrice de Shakti), de la rivière Kbal Spean, dans la montagne des Litchis, est plus qu’une curiosité, c’est un tour de force - auquel on parvient après une marche de trois quarts d’heure dans la forêt. Puis, on va sur le site de l’ancienne Isvarapura, vingt kilomètres au nord-est d’Angkor ; il y a là le temple Banteay Srei, sanctuaire de Shiva pillé par Malraux ! Très bel ensemble de grès rose du Xe siècle, décoré avec beaucoup d’art et exceptionnellement conservé. Une visite à un producteur de sucre de palme permet de reprendre contact avec la vie quotidienne du coin.

JOUR 14

Siem Reap

Déjà prévu au programme - A travers la campagne à Vespa. Dûment casqué, on monte derrière son conducteur et en avant ! Le scooter, ce n’est pas que pour les jeunes gens urbains. C’est aussi idéal pour les chemins de terre de la campagne cambodgienne. On longe les rizières, on traverse les villages, on passe devant le Mebon oriental, temple du Xe siècle, on s’arrête chez un artisan. Ce n’est pas l’équipée sauvage, mais une incursion très sympa dans un monde réaccordé au rythme traditionnel. Des grands sanctuaires aux petits magasins de bord de route, il y a de quoi réfléchir à la marche des civilisations… Déjeuner à la ferme. Ensuite, à l’est d’Angkor Thom, c’est le temple Ta Prohm, université bouddhique du XIIe siècle. Voué au pittoresque de l’envahissement par les racines tentaculaires du faux fromager (Tetrameles nudiflora), il rappelle l’état dans lequel tout le domaine sacré a été découvert par les premiers archéologues. Journée avec un guide francophone.

JOUR 15

Siem Reap - Preah Vihear

Déjà prévu au programme - La journée commence à Koh Ker, l’ancienne capitale de Jayavarman IV (première moitié du Xe siècle). Le site, que domine un grand temple-montagne, a beaucoup fourni aux vitrines du musée national de Phnom Penh. Il est aujourd’hui paisible, sous une couverture végétale ajustée. Et peu fréquenté. On s’y laisse insensiblement prendre par une légère mélancolie tropicale… Ensuite, ce sera Preah Khan, édifié par Jayavarman VII (fin du XIIe siècle). En contraste avec le précédent, c’est un temple à plat. Dédié à la mémoire du père du monarque fondateur, sous la forme du bodhisattva de compassion Avalokitesvara / Lokesvara, il fut un sanctuaire et université bouddhique important - hindouisé dans un second temps. Un guide francophone accompagne les visites. Nuit à Preah Vihear, tout au nord, dans un hôtel néo-khmer qui ne fait pas de miracles d’originalité, ni même de charme, mais qui rend fort proprement les services qu’on attend de lui.

JOUR 16

Preah Vihear - Siem Reap

Déjà prévu au programme - Le temple de Preah Vihear est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. C’est un site naturel et culturel exceptionnel. La falaise sur laquelle est installé le sanctuaire domine de plus de cinq cents mètres les basses terres cambodgiennes. Le domaine rituel est étagé sur un axe nord-sud rythmé par quatre portes monumentales (gorupa) reliées par des rampes et des escaliers. Les premiers travaux auraient commencé au IXe siècle, mais les parties visibles aujourd’hui datent pour l’essentiel des XIe et XIIe siècles. Plusieurs styles architecturaux sont clairement identifiables. La représentation du barattage de la mer de lait - par quoi les devas, dieux de l’hindouisme, ont acquis l’immortalité - sculptée sur le fronton sud du deuxième gorupa (XIe siècle), est un chef-d’œuvre de première grandeur. Visite avec un guide francophone.
Transfert à Siem Reap. Nuit à Sokkhak Resort.

JOUR 17

Siem Reap - vol de retour

Transfert à l’aéroport et vol de retour.

A la carte

Dans l’intimité du bouddhisme - Luang Prabang

On se lève dès l’aurore pour assister, en compagnie d’un guide privé francophone, au rituel quotidien des offrandes faites aux moines bouddhistes, le tak bat. Entre ceux qui donnent et ceux qui reçoivent le respect mutuel est profond. Après être repassé à l’hôtel le temps d’un bon café lao (additionné de lait concentré), navigation sur le Mékong jusqu’à un temple champêtre. Rencontre avec l’abbé et causerie sur l’histoire du bouddhisme au Laos, la discipline de la vie monastique, la méditation. A l’heure dite, déjeuner végétarien avec les moines. Dans l’après-midi, randonnée pédestre à travers rizières et bananeraies. Visite du village et des temples de Xieng Mene.
En option - Journée

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 5200€ à 7100€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 6100€/personne.
  • Le vol - via Bangkok - pour Luang Prabang et retour de Siem Reap sur compagnie régulière
  • Les vols Luang Prabang / Paksé et Paksé / Siem Reap sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • L’accès au salon business Air France à Roissy 2E (pour les départs depuis Paris)
  • Les transferts, privés, véhicules climatisés
  • Les 5 nuits à Luang Prabang, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La nuit sur l’île Khong, en chambre double, avec petit déjeuner
  • La nuit sur l’île Khône, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Champassak, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Les 5 nuits à Siem Reap, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La nuit à Preah Vihear, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Les visites et activités prévues par le programme, avec guides privés
  • Le wifi gratuit pendant votre voyage : un mini routeur international remis avant le départ, permettant de connecter jusqu'à 5 terminaux simultanément
  • Notre service de conciergerie sur place
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l'application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Réf: 1352200
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage.
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure