Vous aimerez
  • Plonger corps et âme dans un Japon délicat et magnétique ; rallier villes et montagnes en train
  • Visiter Tokyo et Kyoto avec des expatriés français ; passer une nuit dans un temple et assister à la prière du matin : c'est prévu
  • Ryokan, minshuku, tatami et futon, des adresses pour vivre à la japonaise
  • Neutralité carbone, concierge francophone, JR pass, wifi nomade : les + Voyageurs

Contactez un spécialiste Japon 01 84 17 19 48

Le Japon en immersion

Après l’immensité, la palpitation, la frénésie de Tokyo, après les foules urbaines, des punkettes de Shinjuku aux lolitas d’Harajuku, en passant par les bobos de Naka-Meguro, il semble presque incongru de descendre du train à Bessho Onsen, petite station thermale logée au fond d’une vallée, dont les trois temples zen sont érigés sur les collines alentour, au milieu des bois. On l’arpente à pied, d’onsen en onsen - bains traditionnels -, pour profiter des eaux, réputées pour leur concentration en soufre. La nuit en ryokan permet d’apprécier l’omotenashi, l’hospitalité japonaise, et la subtilité de la cuisine kaiseki. Visiter, au cœur des Alpes japonaises, la ville de Matsumoto, c’est une plongée dans le Japon des samouraïs.
Le donjon à cinq étages de son célèbre château est le plus ancien du pays. Le village de Magome n’est qu’une longue rue pentue et pavée, bordée de maisons de bois et de papier, qui ressuscite le Japon de la fin du XVIIIe siècle, environné de forêts de pins, érables et bambous. Atmosphère bucolique, entre grondement de la rivière et chants des cigales. Après la nuit en minshuku, chambre d’hôtes japonaise, on se surprend à s’imaginer vivre là, avec pour livre de chevet "Eloge de l’ombre" de Junichirô Tanizaki, plaidoyer de la simplicité des choses imparfaites et éphémères. Retour à la ville : Kyoto, l’ancienne capitale impériale, est aussi une ville très contemporaine. Elle a le charme de ce qui se situe hors du temps, mais aussi celui de la jeunesse - entre temples et jardins zen, et adresses branchées. Elle est la capitale d'un art plein de vigueur et source vive du goût. Laques, céramiques, étoffes, tissage... les mille artisanats du Japon traditionnel ont gardé ici toute leur fécondité. Péninsule de Kii, sommets du mont Koya, couverts d’une sombre forêt de cèdres, d’érables et de cyprès. Ici, cent monastères perpétuent l’enseignement de Kobo Daishi, fondateur de l’école bouddhiste shingon : renoncement à l’ego et l’acceptation du monde tel qu’il est. Sous les frondaisons des cryptomerias centenaires, aux troncs interminables, quelque 200 000 sépultures moussues s’étagent au gré des courbes, entre les azalées sauvages. Il y a là toute l’histoire du Japon, les tombeaux de sept empereurs, ceux des samouraïs et des lettrés comme ceux des gens du peuple - et des stèles gravées aux sigles des grandes entreprises, Panasonic ou Nissan ! Un des plaisirs du mont Koya : séjourner dans un temple administré par une communauté de moines, qui propose gîte et couvert aux pèlerins et étrangers de passage, comme le veut la tradition du bouddhisme shingon. Et pour une immersion complète dans la vie monastique, c'est l'occasion de participer à la prière du matin, au son du tambour taiko et des récitations des sutras.

Votre voyage

Les trajets se font pour l’essentiel en Shinkansen, le TGV japonais, que relaient au besoin les bus et funiculaires locaux : efficacité, ponctualité, confort, et cette note spéciale que le train ajoute toujours au voyage. Hôtels, ryokan, minshuku, temple : les modes d’hébergement répondent à la diversité des sites et des paysages, la formule correspondant à chaque étape à l’esprit des lieux - et assurant aux voyageurs le meilleur service. Vous visitez Tokyo et Kyoto avec des Français expatriés, installés ici depuis des années et qui, l’un comme l’autre, se feront un plaisir de vous révéler leur ville d’adoption. Et si vous vous découvrez une passion soudaine pour l’ikebana, vous disposez des coordonnées de notre concierge francophone sur place, qui saura trouver LA bonne adresse pour vous y initier.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Tokyo

Vol international ; nuit à bord, arrivée le lendemain.

JOUR 2

Tokyo

Train depuis l’aéroport et installation pour trois nuits dans un hôtel du quartier de Ginza. Intervention d’une agence de design oblige, le lieu ne peut nier un style contemporain international, bien que quelques clins d’œil soient faits au Japon. Et même à Tokyo directement : les grandes baies du lobby, du restaurant et des chambres offrent en permanence le spectacle fascinant de la ville. Le restaurant principal sert une cuisine d’inspiration européenne, mais on lui préférera volontiers le petit comptoir teppanyaki (cuisson sur plaque chauffante), un must-try. Enfin, on profite à loisir du bar lounge et de sa terrasse d’altitude : vue et cocktails font une belle entrée en matière.

JOURS 3 & 4

Tokyo

Déjà prévue - La découverte de Tokyo en compagnie d’un expatrié. Pour prendre le pouls de la capitale du Japon, rien de tel que de la sillonner en compagnie d’un Français. Votre acolyte du jour, résidant à Tokyo depuis plusieurs années et photographe de métier, vous emmène à Shibuya ou Shimokita. Quelques heures de déambulation et de partage, l’occasion d’échanger sur la vie quotidienne au Japon, et de glaner mille précieuses informations pour la suite de votre voyage.
A voir, à faire - Visiter le temple Sensoji d’Asakusa - se lever un peu plus tôt pour traverser le marché aux poissons de Tsukiji, où les débardeurs dépècent des thons gigantesques ; savourer des sushis plus que frais face aux étals de tortues - admirer les œuvres d’artistes contemporains asiatiques au Mori Art Museum dans Roppongi Hills ; c’est aussi l’occasion d’admirer la ville d’en haut, du 51e étage de Tokyo Sky View - flâner dans le jardin du sanctuaire shintoïste Meiji-jingu - s’offrir un portrait "manga" dans un photomaton purikura - manger des ramen avec des baguettes dans une cantine de rue - faire du shopping dans le quartier d’Omotesando - boire un thé, lové dans un canapé, entouré de dizaines de chats dans un Neko Café - célébrer l’énergie de Shibuya by night, entre bars rock et karaokés, où des collègues de bureau s’époumonent.

JOUR 5

Tokyo - Bessho Onsen

Train pour Bessho Onsen (2h), dans la préfecture de Nagano. Les eaux sulfurées de cette petite station thermale sont réputées pour leurs vertus curatives et cosmétiques. On peut aussi visiter l’exceptionnelle pagode de style Song de la période Kamakura (1192-1333) au temple Anrakuji.
Nuit dans un ryokan centenaire. Pénombre d’un dédale de couloirs orné de poteries et boîtes laquées, portes coulissantes de bois et de papier, odeur des tatamis de paille de riz fraîchement tressée. Ici, les arts de la table occupent une place primordiale. Vous vous régalez de tempuras kaiseki d’une extrême finesse, aux arômes délicats.

JOUR 6

Bessho Onsen - Matsumoto

Train pour Matsumoto (2h) et nuit à l’ombre du château. De l’extérieur, l’hôtel présente de curieuses baies ogivales qui lui donneraient presque des airs d’église. L’intérieur est cependant celui d’un établissement contemporain, sobre et confortable. La décoration est d’esprit international, les restaurants de la maison s’inscrivent dans la même ligne.
A ne pas manquer - Visiter le fameux "corbeau", l’un des plus beaux châteaux du pays, qui doit ce sobriquet au noir qu’il a en commun avec l’oiseau. Construit au XVIe siècle alors que Toyotomi Hideyoshi exerçait le pouvoir (1582-1598), l’édifice est inscrit sur la liste des trésors nationaux du Japon. Outre leur fonction militaire, ces places fortes avaient un rôle économique et administratif important. Pour se faire une idée du Japon de l’époque, on peut, avant de partir, regarder "Ran", le film épique d’Akira Kurosawa.

JOUR 7

Matsumoto - Magome

Train et bus jusqu’à Magome (1h35). Installation pour une nuit dans une minshuku, version japonaise de la chambre d’hôtes. C’est l’occasion de faire l’expérience de la vie provinciale. Les propriétaires sont charmants et très sommairement anglophones. La maison est typique du style régional et la cuisine, généreuse, organique et terroir. On peut difficilement être davantage dans le vrai.
Magome fut une étape du Nakasendo, grand chemin de la période Tokugawa (1603-1868) reliant Edo (Tokyo) et Kyoto. Les affaires du bourg allaient bon train jusqu’à ce que, justement, le chemin de fer vienne mettre un terme à cette belle prospérité. Hors circuit pendant un siècle, maisons d’habitation, auberges, magasins sont aujourd’hui restaurés. Cet ensemble splendide ressuscite le Japon de la fin du XVIIIe siècle. La section de l’ancien itinéraire qui va jusqu’au village-musée de Tsumago a été réhabilitée ; c’est une très jolie randonnée.

JOUR 8

Magome - Kyoto

Bus puis train pour Kyoto (2h). Installation pour trois nuits au cœur de la ville, dans un établissement urbain contemporain. La décoration fait explicitement référence aux motifs japonais traditionnels, stylisés pour les besoins de la cause. Les chambres ne sont pas très grandes, mais très bien équipées, et un professionnalisme de bon aloi règne sur les lieux.
Au programme - La découverte de Kyoto en compagnie d’un expatrié français, amoureux du Japon depuis des années, et installé à Osaka, la ville voisine. Il vous emmène dans Kyoto pour une balade informelle, sans itinéraire préconçu. L’occasion de partager une tranche de vie, d’échanger sur la vie quotidienne, de discuter de la société, des arts, de la gastronomie… Le rythme est le vôtre, rien n’est prévu à l’avance, votre accompagnateur improvise en fonction des goûts de chacun et des envies du moment.

JOURS 9 & 10

Kyoto

A voir, à faire - Cheminer à l’aube sur le chemin des philosophes - visiter le Ginkajuji, Pavillon d’argent - se perdre dans le jardin dessinant un paradis bouddhique du Kinkakuji, Pavillon d’or - flâner dans les anciens quartiers résidentiels, admirer l’architecture simple des machiya du quartier de Gion - se balader au sanctuaire shinto Fushimi Inari Taisha ; ses centaines de torii, portiques en bois vermillon dessinent un chemin - faire emplette de thé à Ippo-cho, et de tofu à Iriyama-Tofu - participer à une cérémonie du thé - faire un détour par le marché de Nishiki, surnommé "la cuisine de Kyoto" lumière mordorée, étals d’anguilles et de poulpes, fritures fumantes : du grand spectacle - assister à une cérémonie florale Ikebana - déjeuner au restaurant de soba Kawamichi-ya - méditer dans le jardin minéral du temple Ryoan-ji - visiter le Hosomi Art Museum pour l’art shinto et bouddhique, et le Nomura Museum, pour ses belles céramiques.

JOUR 11

Kyoto - Mont Koya

Train pour Gokurakubashi et funiculaire pour le temple (2h30).
Le mont Koya est couvert de plusieurs centaines de temples et de monastères. La journée permet de se connecter avec une spiritualité que sous-tend la sacralisation de la nature héritée du bouddhisme shinto. Motif tangible d’un sanctuaire à l’autre, le long des chemins forestiers, entre cèdres, azalées et rhododendrons. L’un des plaisirs du mont Koya est de séjourner dans un temple-auberge - l’occasion de déguster une succulente cuisine shojin, végétarienne. Le matin, à sept heures, on assiste à la prière des moines dans une atmosphère de recueillement prenante. La psalmodie des sutras donne à la journée sa tonalité et amène à regarder le mont sous un angle autre que purement touristique.

JOUR 12

Mont Koya - Osaka

Funiculaire et train pour Osaka (1h50).
Troisième ville du Japon, Osaka n’est pas pour le visiteur qu’une vaste métropole contemporaine. On le découvre aisément sur les dorures du château, qui scintillent depuis 1586, ou derrière le rideau d’un théâtre de marionnettes Bunraku que des mains agiles agitent depuis le XVIIe siècle. Le soir venu, la rue Dotonbori illumine les eaux du canal au bord duquel les restaurants sont légion. Avant de partir, on ne perd pas l’occasion de goûter LA spécialité d’Osaka, l’okonomiyaki, une sorte de crêpe à laquelle on peut ajouter chou, porc, seiche, algue, œuf, fromage…
Installation pour une dernière nuit dans le quartier de Shinsaibashi. A l’entrée de l’hôtel, l’anneau lumineux du desk laisse bien augurer du confort urbain et des lignes pures que l’on trouve dans les chambres, les salons et le restaurant. Derrière le parti pris international et contemporain où le blanc domine, la tradition esthétique et pratique du Japon se fait jour par petites touches bienvenues. Le service est attentif et prévenant.

JOUR 13

Osaka - Vol retour

Train pour l’aéroport Kansai et vol retour.

A la carte

Dans les environs de Tokyo - Kamakura

Cette ancienne capitale politique et culturelle s’est développée à l’époque du Japon médiéval et fut à la fois le fief des samouraïs et le terreau du bouddhisme zen. Aujourd’hui banlieue résidentielle chic à une heure de train au sud de Tokyo, la cité a tiré de son destin une histoire forte. Célèbre pour son grand Bouddha, la ville possède encore une foule de bâtiments anciens et de temples - une centaine au total. Deux petits bonheurs : la visite des sanctuaires de Kita-Kamakura au petit matin, véritable enchantement, et l’observation des surfeurs dans la baie de Sagami.
En option

Dans les environs de Kyoto - Nara

Une atmosphère bucolique, les plus vieux édifices du pays et 1200 daims en liberté : de quoi encourager à faire un saut à Nara, berceau de la civilisation japonaise. 40 minutes de train au départ de Kyoto et vous voici dans la première capitale du royaume. C’est ici, au bout de la Route de la Soie, que le bouddhisme s’est enraciné, comme en témoigne le Bouddha colossal, plus grande statue de bronze au monde. Une ou deux journées permettent de feuilleter ce stupéfiant livre d’histoire, d’arpenter les rues bordées d’ancestrales maisons de bois dont on se demande comment elles tiennent encore debout et surtout d’explorer le célèbre parc de Nara, 600 hectares de nature foisonnante émaillée de pagodes et de monastères, peuplée de craquantes biches avec leurs faons.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 4000€ à 4900€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 4300€/personne.
  • Le vol international pour Tokyo et le retour d’Osaka sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de co2 de votre voyage (par le biais de notre Fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • Un Japan Rail Pass de 7 jours en deuxième classe
  • Un Koya-san Pass donnant accès à des trajets illimités à bord des bus de la ville de Koyasan et à des réduction sur différents sites
  • Les 3 nuits à Tokyo, en chambre double avec petit-déjeuner
  • La nuit à Bessho Ossen, en chambre japonaise (double) et demi-pension
  • La nuit à Matsumoto, en chambre double avec petit-déjeuner
  • La nuit à Magome, en chambre japonaise (double) et demi-pension
  • Les 3 nuits à Kyoto, en chambre double avec petit-déjeuner
  • La nuit au Mont Koya, en chambre japonaise (double) et demi-pension
  • La nuit à Osaka, en chambre double avec petit-déjeuner
  • La demi-journée de découverte de Tokyo en privé, en compagnie d’un expatrié français
  • La demi-journée de découverte de Kyoto en privé, en compagnie d’un expatrié français
  • Notre service conciergerie sur place
  • Le wifi gratuit pendant votre voyage : un mini routeur international remis à l’arrivée, permettant de connecter plusieurs terminaux simultanément
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l'application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Réf: 1433929
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste du Japon