Vous aimerez
  • Aborder par son bel art de vivre l'une des plus séduisantes régions d’Italie, côté terre et côté mer
  • La métamorphose hôtelière des grandes fermes du sud : oliviers, vignes et âme des vieilles maisons
  • Mosaïque médiévale d’Otrante, Lecce baroque, Sassi de Matera, c’est déjà prévu !
  • Appli smartphone avec GPS, neutralité carbone intégrale, conciergerie : les plus Voyageurs

Contactez un spécialiste Italie 01 84 17 46 76

Le talon de la botte

C’est une péninsule, il Salento, qui s’enfonce dans le bleu intense de la Méditerranée. A l’ouest, le golfe de Tarente, au sud, la mer Ionienne, à l’est le détroit d’Otrante et l’Adriatique. Et donc ce talon, espèce de gruyère calcaire, bordé de falaises et de plages blanches. Pays sauvage, où l’art baroque a trouvé dans la pierre fine l’occasion de toutes les virtuosités, où l’élevage se pratique sur de grands espaces ouverts, où l’olivier et la vigne donnent des huiles parfumées et des vins capiteux, ce dont profite la table. Pays du sentiment solide et de la sieste. Votre voyage dans les Pouilles commence à Otrante, vieux port d’échanges entre l’Orient et l’Occident, qui a fasciné l’Europe romantique. A Maruggio, vous profitez,
après avoir salué les volutes tridentines de Lecce, de l’atmosphère balnéaire du golfe de Tarente. Toute différente est Matera, qui vient ensuite, en partie troglodyte, archaïque et émouvante. Andria vous offre un château fort inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, Castel del Monte, et des accès au parc naturel des Hautes Murge. Ostuni enfin, la ville immaculée, qui est aussi la porte de la vallée d’Itria, conservatoire des trulli, motif saillant de l’architecture populaire méridionale. Ainsi en va-t-il par ici, l’art et la nature s’appellent et se reconnaissent. Ce qu’illustrent joliment les masserie qui vous attendent.

Votre voyage

Vos hôtels sont donc tous aménagés dans les vaste bâtiments de ces fermes, les masserie, chevilles ouvrières des latifundia d’antan (grands domaines agricoles typiques du sud de l’Italie). L’histoire de votre hébergement court du XVIe siècle au début du XXe. Cependant, le goût et le confort en sont tout à fait contemporains. Hôtels pas en plein centre encombré mais un peu à l’écart, à la campagne et au calme, pas trop isolés non plus : les masserie devaient avoir un accès aisé aux marchés. Tout cela exprimant un aspect renouvelé de l’art de recevoir italien et résultant en une situation excellente pour le voyageur. Lequel ne manque en général ni de piscine, ni d’accès commode à la mer. La voiture de location vous permet de sillonner le Mezzogiorno oriental tout à votre aise et selon l’inspiration du jour. Nous avons toutefois inscrit à votre agenda quelques rendez-vous indispensables, autour desquels vous pousserez vos propres explorations : les trésors médiévaux d’Otrante, le baroque de Lecce et les Sassi, l’habitat troglodyte de Matera. Des guides francophones privés fournissant les indications nécessaires et facilitant les accès. Si, chemin faisant, un désir non prévu ou un léger contretemps survenait, vous disposez pour y répondre des coordonnées de notre service de conciergerie sur place.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Brindisi - Otrante

Prise en main de la voiture de location. Route pour Otrante et ses plages. Installation pour deux nuits dans l’arrière-pays. La ferme, puisque c’est, à l’origine, de cela qu’il s’agit, date du XIXe siècle. Les bâtiments ont l’allure sobre que confère un fonctionnalisme spécifique. D’une nécessité, on a fait une esthétique : dedans dehors, le blanc claque, un peu de bleu pastel lui faisant un discret contrepoint. Le jardin encadre de vert franc et de ces notes argentées des oliviers chenus. La piscine hésite elle entre bleu et vert. Votre chambre ne vous laisse manquer de rien, pas même d’une atmosphère. A la table de la maison, la cuisine du Salento conquiert les convives par une robustesse qui n’est pas sans finesse. Le service de spa sait se mettre au diapason de l’ensemble et opérer juste.

JOUR 2

Otrante

Déjà prévu au programme - La mosaïque d’Otrante. Bien sûr, la densité castrale du château d’Otrante impressionne mais, ce qui étonne, c’est que toute cette pierre blanche ait lancé la vogue du roman noir : The Castle of Otranto, Horace Walpole, 1764. Avec votre guide francophone privé, vous allez aussi visiter la cathédrale di Santa Maria Annunziata. Le monument, exceptionnel à bien des égards, conserve notamment un sol en mosaïque du XIIe siècle qui, par ses dimensions et la richesse de ses thèmes, se situe au premier rang de l’art médiéval de la tesselle. Les restes des martyrs d’Otrante - exécutés en août 1480 par Gedik Ahmed Pacha - occupent plusieurs armoires et cet ossuaire en vitrine donne à l’église quelque chose de bouleversant.

JOUR 3

Otrante - Lecce - Maruggio

Déjà prévu au programme - Baroque de Lecce et pasticciotto. Route pour Lecce. Accompagné par un guide francophone privé, on se promène sur les places et le long des rues les plus emblématiques du barocco leccese. La virtuosité qui se déploie sur les façades parle d’une époque - les XVIe-XVIIIe siècles - que la paix avait rendue propice au jeu et à l’optimisme plastique. Chemin faisant, on ne manque pas de goûter à la pâtisserie salentina n° 1, les pasticciotti : chaussons de pâte brisée fourrés de crème pâtissière.
Route pour Maruggio. Installation pour deux nuits dans les vignes, en vue de la mer Ionienne. Le bâtiment principal porte bien ses quatre cents ans ; on lui a adjoint des dépendances contemporaines qui ne déparent en rien. Les chambres ont la pureté de ligne que commandent de concert l’architecture d’autrefois et la sensibilité moderne. Et sont parfaitement équipées. Le restaurant cherche et trouve ses recettes dans les livres des grands-mères apuliennes. Les vins du domaine, Primitivo di Manduria en tête, accompagnant magnifiquement. Dans le jardin, oliviers et figuiers de barbarie. Tout ça à dix minutes de route de la plage.

JOUR 4

Maruggio

La côte basse aligne des kilomètres de sable éblouissant que vient lécher une mer transparente : plage d’Ayala, plage della Madonnina, Piri Piri, etc. On en profite, bien entendu. De l’une à l’autre, le degré d’équipement varie, il est donc loisible d’opter pour une formule familiale ou, au contraire, pour une solitude. Vous pouvez aussi visiter le vieux bourg, où sont tours, églises et palais. Et aller voir, dans les terres, le centre historique de Manduria. Palais et sanctuaires à nouveau, sobres et équilibrés. Autour de la Chiesa Madre, l’ancien quartier juif, la giudecca. Via Maruggio, le Calvaire est la réalisation d’une espèce de facteur Cheval catholique, Giuseppe Renato Greco. Le parc archéologique documente l’antiquité de la ville ; les remparts donnent une haute idée du génie civil messapien. Quant à la vigne régionale, elle produit pour la cave, mais aussi pour la table : le raisin d’Apulie jouit d’une ancienne réputation d’excellence.
En option - Les céramistes de Grottaglie.

JOUR 5

Maruggio - Matera

Route pour Matera (au passage, arrêt à Ginosa : château normand édifié au XIe siècle par Robert Guiscard, chapelles rupestres et ravins). Installation pour deux nuits un peu au sud de la vieille-ville. La masseria est crénelée comme un fortin et articule trois cours successives : habitation, jardin, piscine. Cette dernière ouvrant largement sur la campagne lucanienne. L’unité centrale a été bâtie au début du XVIIe siècle. Elle a offert aux décorateurs un beau fond de pierre, dont les nuances pâles font un velours minéral. Là-dessus, acajou, bis, beige, bistre, brun. Votre chambre vous fournit le nécessaire et plus dans un contexte contemporain chic. Au repos qu’assure une bonne literie, vous pouvez ajouter, pour une relaxation complète, les services du masseur. Le petit déjeuner se sert sous une voûte de pierre qui ravit les voyageurs cavernicoles.

JOUR 6

Matera

Déjà prévu au programme - Eglises rupestres des Sassi. Lorsque Pasolini est allé à Jérusalem faire des repérages pour son film L’Evangile selon saint Matthieu, il a trouvé le site un peu moderne. Il a alors pensé aux Sassi de Matera. C’est dire que cet ensemble est archaïque et plein d’esprit, d’âme. Ermitages, monastères, maisons, citernes ont été aménagés dans le tuf calcaire au fil du temps. Des moines byzantins, installés là pendant le Haut Moyen Age, ont décoré leurs églises de fresques dont on peut encore apprécier la splendeur fervente, ainsi à San Nicola dei Greci ; ils firent des émules, à Santa Maria de Idris, à Santa Barbara, notamment. Visite avec un guide francophone privé.

JOUR 7

Matera - Andria

Route pour Andria. Installation pour deux nuits juste au nord du parc national des Hautes Murge. Bio-agriculture (oliviers, vigne, amandiers, cerisiers) et feng shui (accueil des voyageurs) sont les principes mis en action pour l’aggiornamento récent du domaine. La ligne de quarante cheminées qui couronne une des ailes, correspondant à autant de logements destinés aux ouvriers agricoles, marque l’importance du domaine au début du XXe siècle. L’intérieur met bien entendu à profit les qualités esthétiques et techniques du bâti. Dans votre chambre, matelas en latex naturel (sur un lit disposé au nord, c’est mieux), draps de coton non traité, savon à l’huile d’olive, etc. En cuisine, le chef travaille des ingrédients green avec maestria et engagement. Résultat terroir et succulent. Chaises longues et hamacs font à la piscine un nimbe de bonne paresse. Afin d’explorer la campagne, vous louez des vélos. Et, pour vous distraire le soir, vous poussez la porte de la salle de cinéma.

JOUR 8

Andria

La cathédrale d’Andria combine roman, gothique et baroque ; elle possède une Sainte Epine, comme, par exemple, Saint Sernin à Toulouse ou Santa Maria del Fiore à Florence ; elle abrite le tombeau d’Isabelle II de Jérusalem, femme de l’empereur Frédéric II de Hohenstaufen, XIIIe siècle. De Castel del Monte, château fort octogonal construit par Frédéric à quelques km de la ville, émane une certaine idéalité géométrique. Inscrit au patrimoine mondial. Autre titre de gloire, Andria serait le berceau de la burrata. Vers l’est, Barletta associe littoral adriatique et patrimoine. Immédiatement à l’ouest, le parc national Alta Murgia. L’érosion d’un plateau calcaire (dolines, ravines, grottes) et le pastoralisme l’on configuré. Les trulli, abris à toit de lauses conique, caractéristiques du pays, témoignent de cet élevage transhumant. La seule race de cheval purement italienne, le solide Murgese, est née ici. Au nombre des résidents sauvages, il faut compter le loup, le sanglier, l’outarde canepetière ou la coccinelle.

JOUR 9

Andria - Bari - Ostuni

Route pour Ostuni. Au passage, on sera bien inspiré de s’arrêter à Bari, grande ville du sud, dont le patrimoine et de dynamisme font une cité qui compte à l’échelle nationale. Installation pour deux nuits six kilomètres au sud-ouest d’Ostuni. Ici, les choses remontent au XVIe siècle. Le corps principal se prolonge en trulli dans le jardin, dont les plantes aromatiques embaument. Encore une fois, le cachet de l’une des plus belles architectures vernaculaires d’Europe. Dedans, un charme rustique soigné, jouant de la lumière et d’un esprit vintage de bon aloi. La chapelle domestique est ravissante avec ses médaillons peints. Dans les chambres, de l’espace, un équipement sans reproche, et le confort afférent. De sa table, on regarde le chef réaliser les commandes : direct, sans faux-semblant. La table de massage offre les mêmes garanties de travail bien fait. Et la piscine permet de nager vraiment.

JOUR 10

Ostuni

La Citta Bianca a fière allure sur ses collines. Elle a de quoi lever le fronton, car c’est l’une des plus jolies villes des Pouilles. Les ruelles dallées grimpent à travers l’imbrication des maisons anciennes, où de nombreux artisans ont leur atelier. La cathédrale gothique de l’Assomption, souplement coiffée, couronne le tout. Contre le carmel, l’église di San Vito Martire présente une façade baroque où la manière de Lecce met de virevoltantes ornementations - XVIIIe siècle. L’église dello Spirito Santo, etc. Au nord-ouest d’Ostuni, la vallée d’Itria recèle des gorges spectaculaires, des grottes et peut, à juste titre, revendiquer le surnom de vallée des Trulli, tant ils marquent le paysage. Les rapaces nocturnes, chouettes et hiboux, y vivent nombreux.
En option - La mozzarella, fabrication bio et dégustation.

JOUR 11

Ostuni - Brindisi

Route pour l’aéroport de Brindisi et rendu de la voiture. Vol retour.

A la carte

Les céramistes de Grottaglie - Maruggio

Cette petite ville passe pour la capitale italienne de la céramique. De fait, les ateliers sont encore nombreux dans le centre historique ; et ils reçoivent non seulement pour vendre leur production, mais aussi pour initier à leur savoir-faire. En compagnie d’un guide francophone privé, vous visitez le quartier et entrez chez un artisan. Celui-ci vous présente en détail les objets pour lesquels les céramistes de Maruggio sont plus spécialement connus : lu srulu, pot à servir l’eau, ou le vin ; lu capasone, jarre destinée à stocker l’huile d’olive, ou le vin ; lu pumu, objet en forme de gros bourgeon dont on orne les balcons. Ce qui fait de vous plus qu’un simple chaland : un connaisseur.
En option - Demi-journée

La mozzarella, fabrication bio et dégustation - Ostuni

Avec un guide francophone privé, on est reçu dans une ferme bio, productrice, entre autres bonnes choses, de mozzarella et de burrata traditionnelles. Et on commence par le commencement : le pis de la vache. Puis emprésurage du lait, trempage du caillé à l’eau chaude, filage de la pâte, découpage et mise en forme. Les opérations étant similaires pour la mozzarella et la burrata (ajout de crème). Après qu’ils aient assisté à toutes ces étapes, les visiteurs sont invités à en goûter le résultat. Avec un verre de vin.
En option - Demi-journée

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 2400€ à 3000€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 2600€/personne.
  • Le vol aller et retour pour Brindisi
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de CO2 de votre voyage (par le biais de notre fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • Brindisi, la location pour 10 jours d’un véhicule de catégorie A/C
  • Les 2 nuits à Otrante, en chambre double supérieure, avec petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Maruggio, en junior suite, avec petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Matera, en suite, avec petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Andria, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Ostuni, en chambre double supérieure, avec petits déjeuners
  • La mosaïque d’Otrante, avec un guide francophone privé
  • Baroque de Lecce et pasticciotto, avec un guide francophone privé
  • Matera - églises rupestres des Sassi, avec un guide francophone privé
  • Notre service de conciergerie sur place
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l’application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Réf: 1547632
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de l'Italie