Vous aimerez
  • Explorer toute l’Islande, de Reykjavik aux fjords du Nord-Ouest, de la côte Sud à Mývatn
  • Volcans et geysers, plages de cendres et champs de lave, fougères et forêts de bouleaux : la nature islandaise grand format
  • Randonnée dans la vallée de Thór, traversée en ferry, virée sur l’île de Vigur : c’est prévu
  • 4x4 et appli GPS, hôtels cosy, conciergerie francophone : les + Voyageurs

Contactez un spécialiste Islande 01 83 64 79 42

Le grand tour d’Islande

Silence des glaciers, âpreté des laves, sables noirs, déserts de cendres, torrents métalliques et jaillissements d’eau bouillante : un voyage au long cours en une terre qui tremble et qui frémit, qui palpite, qui brûle et qui fume. Après Reykjavik, capitale effervescente et arty, vous taillez la route vers la côte Sud d’abord, qui, de geysers en cascades, offre un condensé de nature islandaise en son fameux Cercle d’Or - manière de s’accoutumer à la majesté des paysages de l’île. Après une halte à Kirkjubaejarklaustur, minuscule village cerné de plages de cendres noires et d'un désert de lave, la ville de pêcheurs d’Höfn est une introduction au mode de vie traditionnel, entre pêche et agriculture. Et dans les fjords de l’Est, vous
appréhendez la beauté de terres du bout du monde - des moutons bruns égarés loin de toute habitation, des milliers d’oiseaux de mer au creux des fjords, et la démesure des paysages, de hauts plateaux en anciennes vallées glaciaires. Votre périple se poursuit à l’intérieur des terres, vers le Lac Mývatn, et ses champs de lave : on dit que c’est dans ces paysages - des paysages vivants, qui ne cessent de fumer, de souffler, de bouillonner - que les astronautes américains se familiarisèrent avec l’environnement lunaire. Vous rejoignez ensuite les fjords du Nord-Ouest, où les minuscules villages - un café, une station-service - sont des oasis au cœur d’immenses étendues, vides de toute présence humaine.

Sur la route

Vous disposez de votre 4x4 de location pour aller à votre rythme, GPS et bonnes adresses à l’appui. Aucune difficulté technique en vue. Conduire en Islande procure un sentiment de liberté exaltant - la route sublime la démesure des paysages et des lumières changeantes. Fermes blotties au creux de fjords, anciens refuges de pêcheurs, hôtels cosy et intimistes : vos adresses offrent une rencontre avec vos hôtes et un contact privilégié avec la nature. Nous avons inscrit à votre agenda une journée de randonnée guidée à Thórsmörk, vallée glaciaire difficile d’accès, que l’on rejoint en empruntant pistes et gués - une réserve naturelle chérie des Islandais, avec sa végétation brute de mousses volcaniques, de fougères et de bouleaux arctiques. Également, une virée sur Vigur, île du bout du monde peuplée de milliers d’oiseaux, macareux, guillemots, sternes et eiders. Et pour tout conseil ou demande de dernière minute, notre concierge francophone à Reykjavik vous assiste tout au long du voyage.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Keflavik - Reykjavik

Vol international pour l’aéroport de Keflavik. A l’arrivée, prise en charge de votre voiture de location et route pour Reykjavik. Nuit dans un hôtel contemporain, fonctionnel et confortable, idéalement situé sur l’avenue Laugavegur, au cœur du quartier 101, à quelques pas des théâtres, galeries et ateliers d’artistes. L’emplacement est idéal pour découvrir la capitale islandaise et on apprécie le petit-déjeuner gourmand, sucré-salé.
Reykjavik est une ville effervescente, qui vit au rythme d’une scène artistique dynamique. Les Reykjavikois se sont inventé un style singulier, un brin déjanté - il faut bien ça pour supporter l’obscurité hivernale - et la capitale vibre de musique, de littérature, dans ses maisons aux couleurs vives - rouge, vert, bleu - ses cafés joyeux et ses showrooms peuplés d’artistes amoureux de leur île.
A voir, à faire - Grimper au sommet de l'église Hallgrimskirkja ; flâner, à pied, à vélo ou en scooter, dans le quartier 101 : des maisons en bois de toutes les couleurs, du rose au vert olive, et des concept stores où s’offrir des plaids de laine vierge ou de la jolie vaisselle en céramique ; visiter l'Arbaejarsafn à Kistuhyl, musée d'architecture en plein air, pour découvrir ce à quoi ressemblait la capitale islandaise au début du XXe siècle ; déjeuner d’aileron de requin faisandé, accompagné d’une eau-de-vie de pomme de terre au carvi ; visiter la Maison Marshall, ancienne usine de harengs, ouverte en 1948 et financée par le plan Marshall, rénovée en espace d'exposition pour collectifs d'artistes.

JOUR 2

Reykjavik - Hella

Prise de la voiture de location. Route vers le sud-est en direction d’Hella, petite localité agricole entourée de plaines et d’élevages de chevaux, et port d’attache idéal pour rayonner dans la région du Cercle d’Or. On ne peut que trop vous conseiller de prévoir la journée entière afin de profiter des attractions au fil de la route.
A voir, en chemin - Le parc national de Thingvellir, site de l’ancien parlement national islandais, l’Althing, fondé en l’an 930. On y observe une belle chute d’eau, de nombreuses failles dont Almannagjá, d’où s’offriront de très beaux points de vue sur la vallée et le lac Thingvallavatn, le plus grand lac naturel d’Islande. Le geyser Strokkur, "la baratte", qui jaillit toutes les 5 à 8 minutes jusqu’à une hauteur de 20 mètres. Cap ensuite sur la chute d'eau de Gullfoss, sans nul doute la plus célèbre d’Islande, mais aussi l’une des plus belles - sa cataracte tombe en deux temps dans un beau canyon.
Installation pour deux nuits à quelques kilomètres d’Hella, dans un ancien corps de ferme reconverti en hôtel cosy.

JOUR 3

Hella

Au programme - La journée dans la réserve de Thórsmörk, entre les glaciers Mýrdalsjökull et Eyafjallajökull, l’un des plus grands sites des Highlands islandais. Situé dans l'écrin d'une forêt de bouleaux arctiques, le "bois de Thor" est un terrain privilégié pour la randonnée - cette journée prévoit d’ailleurs quelque trois heures de marche, en compagnie d’un guide anglophone. Rivières, végétations de mousses, gorges... On s’aventure hors pistes et on respire l'air frais des montagnes.
A voir, à faire - L'ascension du volcan Hekla, le plus célèbre d'Islande, le plus actif, pour découvrir ses champs de lave refroidie datant de la dernière éruption ; le parc de Landmannalaugar, accessible seulement trois mois de l'année, et ses paysages de vallées profondes, coulées de lave figée, roches multicolores, rivières d'eau chaude et boues sulfureuses.

JOUR 4

Hella - Kirkjubaejarklaustur

Poursuite de la route le long du littoral jusqu’à Kirkjubaejarklaustur. Entre mer, glaciers et désert de lave, les paysages sont époustouflants.
A voir en chemin - Les chutes d’eau Seljalandsfoss, Skogafoss et Kvernufoss ; l'écomusée de Skogar ; côté océan, les falaises de l’ancien volcan sous-marin de Dyrholaey (sauf pendant la période de nidification des macareux, de fin mai à fin juin) et la plage de sable noir de Reynishverfi ; le petit village de Vik i Myrdal.
On adore - Remonter à pied dans la verdure sur le côté de la cascade Skogafoss, avec de petites chutes secondaires et en toile de fond glaciers et plages de sable noir. Une randonnée facile, on précise !
Kirkjubaejarklaustur, c’est une minuscule ville d'à peine une centaine d'habitants, cernée de plages de cendres noires et d'un désert de lave. A proximité immédiate : le cratère de Laki et la gorge Eldgja. Nuit dans une maison d’hôtes cosy et à taille humaine, où l’on se retrouve en fin de journée dans le salon pour échanger sur les découvertes du jour ou, tout simplement, pour bouquiner ou boire un verre.

JOUR 5

Kirkjubaejarklaustur - Höfn

Route vers l’est et la petite ville de pêcheurs d’Höfn, entre glaciers et sable noir.
A voir -Les gorges de Fjardrargljufur ; le parc national de Skaftafell, au pied du plus grand glacier islandais, le Vatnajökull ; la cascade Svartifoss ; la lagune glaciaire Jökulsarlon et son fabuleux spectacle polaire.
Nuit dans une ferme nichée en pleine nature où galopent des chevaux semi-sauvages. On aime les vues sur le glacier Vatnajökull ou l’océan Atlantique, l'atmosphère chaleureuse et l’assiette fraîche et savoureuse, préparée avec les produits de la ferme.

JOUR 6

Höfn - Seydisfjördur

Poursuite de la route vers l’est en empruntant la route 1 qui serpente entre les fjords, dévoilant de superbes paysages de montagne et de petites baies.
A voir - La baie de Lonsvik ; les fjords de l’Est ; le musée des pêcheurs français d’Islande à Faskrudsfjördur ; la collection de minéralogie du musée Petra à Stödvarfjördur.
Nuit à Seydisfjördur, incontestablement l’un des plus beaux villages d’Islande, protégé par les contreforts d’un fjord sculpté par le temps. Important port de pêche du XIXe siècle, le cœur du village est très coloré avec ses maisons en bois de style norvégien. Au bout du bout du monde ! Votre hôtel se compose de deux ailes, la première logée dans une maison traditionnelle qui conserve son charme d’antan, avec son parquet à l’ancienne et son mobilier années 20 ; la seconde dans l’ancienne poste, qui abrite des chambres plus contemporaines, mais tout aussi cosy. Le restaurant de l’établissement est l’un des plus renommés du pays. L’adresse idéale pour une immersion au cœur de la culture islandaise.

JOURS 7 & 8

Seydisfjördur - Mývatn

Route, entre déserts volcaniques et plaines arides, vers l’intérieur de l’île en direction du lac Mývatn - et ses paysages volcaniques d’une surprenante beauté, qui n’en finissent pas de fumer, de souffler et de bouillonner. Le lac est aussi une exceptionnelle réserve de canards - quinze espèces nichent dans ces eaux peu profondes, parmi lesquels le garrot d'Islande, tête noire à tache blanche, le garrot arlequin au plumage noir strié de lignes blanches ou encore le grèbe esclavon aux yeux cerclés de rouge, tous plus beaux les uns que les autres.
Installation à la ferme pour deux nuits. Des chambres simples et confortables ; petit-déjeuner gourmand et local : tous les produits sont "maison". Authentique et goûtu ! Avec une particularité, la salle à manger n’est séparée de l’étable que par des baies vitrées : on assiste à la traite des vaches ! Pour dîner, on peut aller au village ou goûter aux spécialités de la ferme : truite fumée, très fumée ou agneau... fumé.
A voir, à vivre - Hverir, surprenant volcan né d’une irruption ; le pseudo-cratère de Skutustadir ; les formations ruiniformes de Dimmuborgir ; le champ de solfatares et de marmites de boues bouillonnantes de Námaskard ; le champ de lave Leirhnjukshraun - le lac Viti.
On adore - Se baigner dans les eaux chaudes du Blue Lagoon de Mývatn. Moins touristique que celui de la péninsule de Reyknanes, ce Blue Lagoon du Nord, immense étendue d’eau bleu turquoise qui frôle les 40°C, offre un magnifique panorama sur les volcans et coulées de lave alentour - idéal pour un bain en pleine nature ! Il faut aussi gravir le sommet du stratovolcan Hverfjall, pour un panorama splendide sur le lac aux canards et ses montagnes alentour.
En option - Le survol de la région à bord d’un Cessna.

JOUR 9

Mývatn - Saudarkrokur

Entre désert volcanique et montagnes enneigées, la route jusqu’à Saudarkrokur dévoile des paysages hors du commun.
A voir - La chute de Godafoss ; les maisons colorées d’Akureyri, une charmante ville au bord du fjord ; l'Eyjafjördur ; le musée de l'émigration islandaise de Hofsos ; le vieil évêché de Holar.
On adore - La ferme de Laufá, écomusée installé dans un ancien corps de ferme datant du milieu du XIXe siècle ; les murs sont faits de tourbe et ses toits sont recouverts d’herbe.
Nuit dans une jolie maison en bord de mer tenue par un couple passionné de cuisine. Après avoir publié plusieurs ouvrages sur le sujet, ils ouvrent leur foyer aux voyageurs et partagent avec eux leur amour des saveurs nordiques et islandaises.

JOUR 10

Saudarkrokur - Drangsnes

Route pour le sud-est de la région des fjords du Nord-Ouest, le long des fjords et des paysages déserts islandais avec l’océan Arctique en toile de fond. La traversée de quelques petits villages de pêcheurs rythme le voyage.
A voir - Le musée de Glaumbaer ; l'église de Vidimyri ; les premiers fjords du nord-ouest par la baie de Huna ; le village coloré d’Holmavik et son étonnant musée de la sorcellerie.
Nuit à Drangsnes dans une maison d’hôtes moderne nichée au bord du fjord, et qui se divise en plusieurs bâtiments de pin.

JOUR 11

Drangsnes - Isafjördur

Route à travers la célèbre péninsule de Vestfirdir jusqu’à Isafjördur, en rejoignant le fjord Isafjardardjup, par un fabuleux plateau enneigé puis le long de différents fjords sauvages bordés de montagnes noires (environ une demi-journée).
A voir en chemin - Les sources chaudes de Reykjanes et d’Heydalur.
Considérée comme la capitale des fjords du Nord-Ouest, Isafjördur étonne par ses contrastes : un centre-ville intimiste, un port de pêche historique et d’impressionnantes montagnes qui entourent la ville. Important centre de commerce et de négoce maritime, il fait bon flâner dans ses ruelles où l’on trouve des maisons à colombages qui comptent parmi les plus anciennes du pays.
Installation pour deux nuits dans une ancienne coopérative du centre-ville réhabilitée en hôtel moderne et confortable.

JOUR 12

Isafjördur

Au programme - L’escapade sur l'île de Vigur, petite île de bout du monde. 2 kilomètres de long, 300 mètres de large, et des milliers d’oiseaux : macareux, guillemots, sternes arctique et eiders, dont on récolte le duvet pour les édredons. On y voit aussi le plus petit bureau de poste du pays et une barque à huit rames, vieille de 200 ans, qui transporte aujourd’hui encore des moutons.
En option - Randonnée dans la réserve naturelle d’Hornstrandir.

JOUR 13

Isafjördur - Vesturbyggd

Poursuite de la route à travers la péninsule de Vestfirdir et les fjords du Nord-Ouest jusqu’à Vesturbyggd, petite municipalité du bout du monde nichée entre les falaises noires, les plages désertes et l'océan à perte de vue.
A voir - Les cascades de Dynjandi ; Látrabjarg, paradis pour ornithologues, et ses falaises longues de 15 km et hautes de plus de 400 m ; le glacier Snæfellsjökull en toile de fond - le joli village de Flateyri ; le musée historique Jon Sigurosson.
Nuit dans un établissement de bout du monde. Des chambres simples et confortables ; une vue sur la mer exceptionnelle.

JOUR 14

Vesturbyggd - Arnarstapi

Traversée du Breidafjördur en ferry, entre Brjanslaekur et Stykkisholmur sur la péninsule de Snaefellsnes. Poursuite de la route jusqu’au minuscule village de pêcheurs d’Arnarstapi, où vous passez la nuit sur l’un des plus beaux sites de la péninsule, juste aux portes du parc national de Snaefellsjokull, dans un hôtel installé au bord d’une plage de sable blond - fait rarissime en Islande - qui s’étend sur des kilomètres et vient buter sur une coulée de lave ciselée par l’érosion. L’adresse est si paisible et les paysages alentour si grisants qu’Halldor Laxness, écrivain islandais et prix Nobel de Littérature 1955, y a occupé une chambre avec vue. A l’intérieur, tout est douillet et chaleureux, même pour les papilles qui se délectent de poisson fraîchement pêché. En parcourant les sentiers environnants, on admire les formations volcaniques et les oiseaux marins, comme les sternes et les goélands, qui viennent y nicher. Entre mai et juillet, on peut observer orques et dauphins au large.

JOUR 15

Arnarstapi - Akranes

Route le long du littoral jusqu’à Arkanes, petit village aux ambiances de bout du monde et point de départ idéal pour découvrir la vallée de Reykholt.
A voir en chemin - La falaise d'orgues basaltiques de Gerduberg ; le cratère d'Eldborg et ses parois rougeoyantes ; la vallée de Reykholt et les cascades de Barnafoss et Hraunfossar, qui comptent parmi les plus belles de l'île.
Nuit dans un hôtel sympathique, qui affiche sans détour son goût développé pour les années 1970/1980. A l’extérieur, le décor est spectaculaire et, au bout d’un ponton en bois, deux bassins d’eau chaude permettent de se relaxer tout en profitant de la vue.

JOUR 16

Akranes - Reykjavik

Cap au sud pour rejoindre la capitale, à travers des déserts de lave, des prairies et de jolies baies.
A voir en chemin - L’Hvalfjördur (fjord des Baleines) ; le musée en plein air à Arbaerjarsafn qui retranscrit art et traditions.
Dernière nuit dans votre hôtel au cœur du 101.

JOUR 17

Reykjavik - Vol retour

Route pour l’aéroport de Keflavik et vol retour.

A la carte

Survol de la région de Mývatn en avion

C’est en petit groupe (cinq passagers) et à bord d’un Cessna que l’on survole certains des plus beaux paysages d’Islande. A commencer par les environs du lac Mývatn, avant de mettre le cap au sud pour survoler le plus grand désert d’Islande, Ódádahraun, puis Askja, un strato-volcan dans les Hautes-Terres, culminant à 1510 mètres. Au retour, on admire cette fois Hverfjall, Námafjall et Krafla avant d’atterrir à Reykjahlid.
En option

Randonnée dans la réserve naturelle d’Hornstrandir

Après une traversée en ferry, on accoste sur un plateau basaltique coupé du monde - pas même relié par le téléphone. On part en randonnée sur ces terres abandonnées depuis les années 1950. D’anciennes fermes, désormais utilisées comme résidences estivales, sont encore là. En chemin, on croise des renards polaires, mais aussi des macareux et des pingouins tordas. Au cœur de la réserve trône le Drangajökull.
En option


En famille aussi

Vaste territoire vierge, l'Islande est un merveilleux terrain de jeux grandeur nature où s'épanouissent librement moutons, phoques et macareux, chevaux sauvages. Une destination passionnante aussi aux yeux des plus jeunes, et un voyage adapté puisque nous l'avons spécialement pensé pour qu'il soit fluide en termes de distances et d'étapes, tout en l'agrémentant d'activités nature. Un voyage qui sensibilise également aux grands enjeux environnementaux : une prise de conscience en famille, fondée sur des images inoubliables.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Base 2 personnes

Le budget estimé pour ce voyage est de 4900€ à 6100€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 5300€/personne.
  • Le vol international aller-retour pour Keflavik sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • L'absorption des émissions de CO2 de votre voyage, par le biais de notre Fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero
  • La location de voiture de type 4x4 pour 16 jours
  • La nuit à Reykjavik en chambre double, petits-déjeuners inclus
  • Les 2 nuits à Hella en chambre double, petits-déjeuners inclus
  • La nuit à Kirkjubaejarklaustur en chambre double, petits-déjeuners inclus
  • La nuit à Höfn en chambre double, petits-déjeuners inclus
  • La nuit à Seydisfjördur en chambre double, petits-déjeuners inclus
  • Les 2 nuits à Mývatn en chambre double, petits-déjeuners inclus
  • La nuit à Saudarkrokur en chambre double, petits-déjeuners inclus
  • La nuit à Drangsnes en chambre double, petits-déjeuners inclus
  • Les 2 nuits à Isafjordur en chambre double, petits-déjeuners inclus
  • La nuit à Vesturbyggd en chambre double, petits-déjeuners inclus
  • La nuit à Arnarstapi en chambre double, petits-déjeuners inclus
  • La nuit à Akranes en chambre double, petits-déjeuners inclus
  • La dernière nuit à Reykjavik en chambre double, petits-déjeuners inclus
  • La traversée en ferry Brjanslaekur-Stykkisholmur
  • La journée de randonnée dans la vallée de Thórsmörk, avec guide anglophone
  • La demi-journée de découverte de l’île du Vigur, île du bout du monde
  • Notre service conciergerie sur place
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l'application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Réf: 1607190
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure