Vous aimerez
  • Le Gujarat, une Inde hors des sentiers battus et des idées reçues, authentique et pavée d’art
  • Palitana, ville sainte jaïn et chef-d’œuvre d’architecture, l’ashram de Gandhi à Ahmedabad
  • Une voiture avec un chauffeur et un guide, des visites privées prévues sur tout l’itinéraire
  • Routeur Wifi, concierge francophone sur place, appli smartphone, les plus Voyageurs

Contactez un spécialiste Inde 01 84 17 21 64

A l’ouest de l’Inde

Terre natale de Gandhi, le Gujarat n’est pas la plus touristique des régions indiennes, loin s’en faut. Et pourtant… Ses villages tribaux, ses paysages authentiques et l’excellence de son artisanat lui confère un rôle dans le destin du Nord-ouest indien. En partant d’Ahmedabad, dont la vieille-ville est inscrite au patrimoine mondial, on part du centre. Les anciennes capitales - Patan, Pavagadh, Champaner - sont autour, Gandhi y a fondé l’ashram Satyagraha et Le Corbusier y a construit. Ensuite, sur le chemin de Bhavnagar, le site de Lothal marque la grandeur de la civilisation de l’Indus. Palitana, ville sainte du jaïnisme est aussi un sommet de son art ; elle est légalement végétarienne. Au sud du Kâthiâwar / Saurashtra, sur l’île de Diu, le
fort portugais met du baroque dans le paysage ; le parc national de Gir lui conserve les derniers lions libres d’Asie. On poursuit vers Gondal et Junâgadh, où le bouddhisme a laissé de belles choses, puis Rajkot, où le père du Mahatma a élevé ses enfants. Une boucle est bouclée et la profusion de souvenirs et d’émotions sera longue à décanter.

Votre voyage

Accueil à la descente de l’avion, assistance et chambre dispo à l’arrivée. On s’occupe de vous, et pendant tout le voyage. Pour circuler, une voiture, avec un chauffeur, plus un guide anglophone qui vous accompagne pendant les dix jours. Nous avons veillé à ce que les hôtels soient bien situés, avec un esprit (même s’il fallait pour cela renoncer à quelques services superflus) et d’un niveau de confort permettant de récupérer bien. C’est, par exemple, en plein quartier classé à Ahmedabad, au pied de la colline des temples à Palitana ou au son du ressac à Diu. A chaque étape, des visites ont été inscrites à votre agenda. Parce qu’elles sont indispensables, que c’est pour ça qu’on est là, et pour vous faire gagner un temps toujours précieux en voyage. Ainsi, vous disposez de liberté, pour aller plus loin ou profiter tranquillement de la situation. Le rythme du voyage est soutenu, mais pas harassant. Il s’agit de profiter des sites, de comprendre, d’apprécier, plutôt que d’accumuler. En parlant d’apprécier, la cuisine gujaratie, volontiers végétarienne, est pleine de séductions ; si toutefois il le fallait, des solutions internationales se trouvent toujours. En cours de route, un désir non prévu, ou un contretemps, peut survenir. Pour y répondre, vous disposez des coordonnées de notre concierge sur place. Ses connaissances et son sens pratique en font une auxiliaire précieuse.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Ahmedabad

JOUR 2

Ahmedabad

Accueil à l’aéroport et transfert à Ahmedabad. Installation pour quatre nuits sur la rive est du Sabarmati. Le petit hôtel occupe une maison datant de la fin du XIXe siècle, un bâtiment vivement coloré qui tranche avec les façades des ruelles alentour. Là, on a vraiment l'impression d'avoir pénétré jusqu'au cœur du vieil Ahmedabad. L'intérieur est simple et bien tenu, lui aussi relevé de couleurs vibrantes. Les chambres disposent toutes d'une salle de bain très correcte et, pour certaines d'entre elles, d'une véranda. Le restaurant buffet sert des plats indiens, mais aussi quelques classiques internationaux. On notera que, sur la place Manek Chowk toute proche, la street food est reine dès la nuit tombée.
Déjà prévu au programme - Le Corbusier à Ahmedabad. On est bien placé pour évaluer le patrimoine architectural ancien, mais Ahmedabad possède aussi des atouts modernes, au nombre desquels quatre réalisations de Le Corbusier. On visite ainsi, avec un guide anglophone privé, le palais des Filateurs (1954) et le musée Sanskar Kendra (1956) - qui documente l’histoire d’Ahmedabad. Les villas Sarabhai et Shodan sont visibles de l’extérieur. Ces bâtiments de brique et de béton illustrent tout ou partie des cinq points de l’architecture moderne : pilotis ; plan libre ; façade libre ; fenêtre en bandeau ; toit-terrasse. Et se révèlent assez indiens dans leur perméabilité à la lumière et au vent.

JOUR 3

Ahmedabad

Déjà prévu au programme - Ahmedabad en particulier. Grande tournée des monuments, dont le temple de Swaminarayan, ascète hindou actif au début du XIXe siècle, en qui ses adeptes voient une incarnation de Krishna ; la mosquée Siddi Saiyyed, construite au XVIe siècle, dont le fameux jali, écran de marbre sculpté, est admirable de virtuosité et d’élégance ; le Hutheesing Temple, édifié au XIXe siècle, dédié à Dharmanath, quinzième Tîrthankara, éveillé, du jaïnisme ; à une vingtaine de km d’Ahmedabad, le somptueux bâoli, puits à degrés, islamo-indien d’Adalaj, XVe siècle. On termine à l’ashram de Sabarmati, fondé par Gandhi en 1915 et aujourd’hui musée consacré au Mahatma et à la non violence. Les marchés de nuit sont l’occasion pour le voyageur de découvrir l’autre face de la ville, un brin moins laborieuse, klaxonnant un poil moins, plus flâneuse, gourmande - les gens d’ici ont cette réputation, bien établie. Alors chaat (pâte frite), panipuri (petit pain frit farci), pakora (beignet de légume), kachori (beignet de lentilles), mirchi bajji (beignet piment vert, pomme de terre et pois chiche), etc. Jaïns et Hindouistes entretiennent un climat culinaire plutôt végétarien.
En option - Sarkhey Roza.

JOUR 4

Ahmedabad

Déjà prévu au programme - Patan et Modhera. Patan, ancienne capitale du Gujarat, se trouve à une centaine de km au nord d’Ahmedabad. Aujourd’hui, le tissage de la soie fait son renom. Les saris de Patan sont les plus beaux, tout le monde vous le dira. On va voir ça dans les ateliers. Ensuite, on descend dans le Rani ki Vav, bâoli creusé au XIe siècle et orné de bas-reliefs de toute beauté. Une contribution majeure de l’hindouisme à l’hydraulique et à l’art du sculpteur. Puis, à Modhera, visite du temple de Surya, dieu solaire. Trois édifices de style Chalukya, puissante dynastie méridionale, régnant à géométrie variable du VIe au XIIe siècle : un vaste bassin à ablutions, un hall et une cella sur lotus, qui abritait la statue du dieu. Ici encore le programme sculpté impressionne, et parfois il fait rougir !

JOUR 5

Ahmedabad

Déjà prévu au programme - Champaner-Pavagadh. La visite des capitales d’autrefois se poursuit. En voici deux quasiment l’une sur l’autre. Pavagadh est fortifiée au sommet d’une colline, au pied de laquelle se trouve Champaner. Dans la première ont régné des clans rajputs ; on y voit le temple de Kalikamata, fondé au Xe siècle - Kali, la déesse noire, y est vénérée ; elle libère ses adorateurs de l’ignorance et de la peur de la déliquescence liée au temps. La seconde a dominé sur la Gujarat au XVIe siècle. Rare exemple de ville musulmane pré-moghole encore intacte. La Jami Masjid a été construite par le sultan Mahmud Begada (1458-1511). C’est l’une des plus belles mosquées d’Inde occidentale ; l’ordre musulman, sans complaisance théologique, s’y drape d’un voile hindou. L’Unesco a inscrit.

JOUR 6

Ahmedabad - Bhavnagar

Déjà prévu au programme - Lothal. Le site archéologique de Lothal, dans le golfe de Cambay, met sur l’itinéraire la civilisation de l’Indus, qui commerçait avec la Mésopotamie aux 3e et 2e millénaires avant notre ère. Planification urbaine, darse, canal artificiel reliant la ville au cours du Sabarmati, on a là un niveau de développement remarquable et un indice sérieux de ce que l’Indus prenait la mer.
Route pour Bhavnagar. Nuit dans un palais, bâti en 1859. Un certain esprit aristocratique règne encore sur le domaine, avec le décorum que cela implique. Salons et chambres ont conservé leurs grands volumes et une partie du mobilier d’antan. Les dernières sont confortablement aménagées. On est là dans un autre monde, en plus d’être dans un autre pays. Au menu du restaurant, cuisine du Gujarat, mais aussi européenne et chinoise. Pour le sport, tennis, ping-pong, piscine, salle de gym.

JOUR 7

Bhavnagar - Palitana

Route pour Palitana. Nuit au pied des Shatrunjaya Hills, dans une villa de plaisance construite en 1906 pour le maharadja de Bhavnagar. On pose ses valises dans l’un des cottages de la propriété. Tout le nécessaire est à disposition. L’équilibre est bien tenu entre British Raj memories et facilités modernes. On a ses aises. Vérandas et salons sont des plus agréables ; on y prend le thé à petit bruit. A la salle à manger, cuisine familiale gentry.
Déjà prévu au programme - Palitana. Ville sainte du jaïnisme, Palitana a de quoi estomaquer avec son extraordinaire accumulation de temples ornementés. Adinatha, le premier de ces éveillés qui ont indiqué la sortie du samsara, aurait médité ici. Le principal des presque 900 temples lui est dédié ; les dévots y montent par un escalier de plus de trois mille marches. Autour, c’est une mer de shikhara, dômes, pinacles, portiques, colonnades, stûpas, rampes, escaliers, esplanades, etc., de marbre - signe de pureté. De près, tout ça est d’un travail dont la minutie ébaubit.

JOUR 8

Palitana - île de Diu

Route pour l’île de Diu. Nuit sur la côte sud, à quelques dizaines de mètres de la plage de Nagoa. L’hôtel est moderne, vacances et brillamment illuminé de soir. La chambre est spacieuse, claire, colorée, aux standards internationaux. Avec une touche pop indienne qui la distingue du tout venant. La salle de gym est appareillée selon les règles. Dans le jardin, il y a une piscine pour ceux à qui les eaux de la mer d’Arabie ne diraient rien. Pourtant, ces eaux fournissent via les cuisines de bien bonnes choses aux tables du restaurant.
Déjà prévu au programme - Diu. D’une certaine façon, on doit à l’île une gravure célèbre, qui est au British Museum. Lorsqu’en 1514, le gouverneur des Indes portugaise demande aux autorités du Gujarat l’autorisation d’édifier un fort sur Diu, celles-ci éludent en offrant un rhinocéros. Le pachyderme est illico envoyé à Lisbonne, où un croquis est fait et communiqué à Albrecht Dürer, qui tira de cela son fameux Rhinocerus. Les Portugais finirent néanmoins par avoir leur fort, que l’on visite aujourd’hui. On admire en particulier l’Igreja de Sao Paulo, construite entre 1601 et 1606. Belle œuvre baroque aux Indes.

JOUR 9

Ile de Diu - parc national de Gir

Route pour le parc de Gir. Nuit dans un hôtel simple.
Déjà prévu au programme - Le parc national de Gir. Ce parc est connu pour abriter la dernière population sauvage de lions asiatiques. Des mesures énergiques de protection ont été prises et leur nombre augmente petit à petit. Outre Panthera leo persica, on peut apercevoir le crocodile des marais, le varan, ou l’antilope nilgaut, l’hyène rayée, l’antilope tétracère, le semnopithèque de Dussumier. Parmi les oiseaux, le serpentaire bacha ou l’aigle de Bonelli sont réguliers. Par contre, si vous voyez le calao de Gingi, au plumage gris pâle, signalez à la direction du parc : sans être rare ailleurs, il est depuis peu aux abonnés absents ici.

JOUR 10

Parc national de Gir - Gondal

Route pour Gondal. Nuit dans l’ex-hôtellerie des maharajas du coin. Dans les vastes salles, mobilier Art déco, pièces d’antiquaire et artisanat. Les chambres sont convenablement équipées. Et le chef s’y entend en fait de cuisine gujaratie. Dans le parc, paons et paonnes vont et viennent ; autour, vergers de citronniers, de sapotilliers et de manguiers. La collection de voitures vintage est l’occasion de regarder le pays sous l’angle automobile.
Déjà prévu au programme - Junâgadh. Ici, on rencontre le bouddhisme. Gravés sur un rocher, quatorze édits d’Ashoka, souverain de la dynastie Maurya, de 273 à 232 avant JC, en sont l’une des premières attestations matérielles. Des grottes, excavées et décorées pendant les siècles qui ont suivi, recèlent des trésors de sculpture bouddhique ancienne. L’imposante citadelle d’Uparkot a eu, depuis le IVe siècle avant JC, une histoire mouvementée : on ne tient pas sans risque une situation stratégique. Quant au mausolée de Bahaduddinbhai Hasainbhai, c’est une folie anglo-indienne où l’on ne doit pas s’étonner de trouver des ogives gothiques.

JOUR 11

Gondal - Rajkot

Route pour Rajkot. Nuit dans un hôtel moderne et blanc, avec un vaste atrium, une lumière égale. La décoration est une version indienne du style international, sans excès de clinquant. Les chambres sont bien équipées, elles offrent de bonnes conditions de récupération. Le restaurant de la maison est multicuisine et végétarien. Le café fait un agréable spot détente. Le spa se signale par une impressionnante gamme de massages, dispensés par des professionnels confirmés. Une salle de gym permet de garder la forme.
Déjà prévu au programme - Rajkot et Wankaner. A Rajkot, visite du Watson Museum. Dans les vitrines, objets d’art et utilitaires, documents évoquant l’histoire de la ville et de la région ; importante section relative à la civilisation de l’Indus. Kaba Gandhi No Delo, la maison de Kaba Gandhi (d’après le surnom du père de Mohandas), a vu grandir le champion de la non-violence. Un musée à lui consacré y est maintenant installé. A Wankaner, visite du palais, indo-gothique derechef. Du début à la fin du voyage, on constate que l’architecture est bonne mémorialiste : elle compile les goûts et les époques.

JOUR 12

Rajkot - Bombay - vol de retour

Route pour l’aéroport de Rajkot. Rendu de la voiture et vol pour Bombay, puis vol de retour.

A la carte

Sarkhej Roza - Ahmedabad

Situé à 7 km au sud-ouest d’Ahmedabad, ce complexe funéraire a été surnommé Acropole du Gujarat par un Le Corbusier épaté. Les constructions ont commencé au milieu du XVe siècle, autour du tombeau d’un saint soufi. C’est le sultan Mahmud Begada (1458-1511) qui a donné au site toute son ampleur : creusement d’un lac, édification de mausolées pour lui et les siens, d’un palais, d’une mosquée, aménagement de jardins. L’architecture islamique en Inde commence alors à trouver ses marques. Ainsi qu’en témoigne notamment la noble simplicité de la mosquée. Visite en compagnie d’un guide privé anglophone.
En option - Demi-journée

Avec quelques jours de plus - Ahilya Fort

A l’est du Gujarat, dans le Madhya Pradesh, se trouve une maison d’hôte un peu particulière. Un prince vous reçoit. Le palais a été construit à la fin du XVIIIe siècle. Il domine noblement le cours du Narmada. Les aménagements contemporains ne jouent pas la carte « reconstitution » ou « vintage » ; ils préservent l’esprit en faisant évoluer la lettre, ils sont sur un pied d’égalité avec l’histoire. Les quelques chambres sont élégantes, confortables, parfaitement équipées. On vit là en invité de marque plus qu’en client. La vue sur le fleuve apaise et élargit l’âme. Comme on ne vit pas que de cette dernière, la cuisine a été confiée à un as. Déjeuner light, à l’européenne ; grande tradition indienne au dîner. Pas de salle à manger, la table est dressé ici ou là, à l’endroit propice, en fonction du moment. Pour que vous soyez bien, l’Ahilya Fort cherche à tout moment à être juste, et harmonieux.
En option - Deux nuits

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 4200€ à 5200€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 4500€/personne.
  • Le transport aérien, sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de co2 de votre voyage (par le biais de notre Fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • L’accès au salon Air France à Roissy
  • L’accueil et l’assistance anglophone à l’aéroport d’Ahmedabad
  • Le transfert privé aéroport-hôtel à l’arrivée
  • La location pour 10 jours d’un véhicule de catégorie B, avec un chauffeur anglophone
  • Un guide accompagnateur anglophone particulier pour la durée du voyage
  • Les 4 nuits à Ahmedabad, au Mangaldas Ni Haveli II, en junior suite, avec petits déjeuners
  • Les visites privées : Le Corbusier à Ahmedabad ; Ahmedabad en particulier ; les marchés de nuit ; Patan et Modhera ; Champaner-Pavagadh ; Lothal
  • La nuit à Bhavnagar, au Nilambagh Palace, en chambre double luxe, avec petit déjeuner
  • La nuit à Palitana, au Vijay Vilas Palace Hotel, en chambre double, avec petit déjeuner
  • La visite privée de Palitana
  • La nuit sur l’île de Diu, au Radhika Beach Resort, en chambre double luxe, avec petit déjeuner
  • La visite privée de l’île de Diu
  • La nuit dans le parc national de Gir
  • La visite privée du parc
  • La nuit à Gondal, au Orchard Palace, en chambre double, avec petit déjeuner
  • La visite privée de Junâgadh
  • La nuit à Rajkot, à The Fern Residency, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Les visites privées de Rajkot et Wankaner
  • Un routeur Wifi international
  • Notre service de conciergerie sur place

  • Réf: 1425456
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure