Vous aimerez
    • Aller en voiture à travers la Macédoine, des monts du Pinde aux plages de Chalcidique, des régions oubliées des foules
    • Des hôtels où s’exprime tout l’attachement des Grecs à leur terre et à leur histoire
    • Food Tour à Thessalonique ; Vergina, 1ère capitale macédonienne : c’est déjà prévu !
    • Absorption carbone, appli mobile avec GPS et bonnes adresses, conciergerie : les plus Voyageurs

Contactez un spécialiste Grèce 01 84 17 21 63

L’autre Grèce

Voyager en Macédoine, c’est découvrir l’Orient dans le berceau de l’Occident, les allées et venues de l’Histoire et des paysages agrestes de toute beauté. C’est aussi sillonner un pays encore épargné par une pression touristique qui étouffe un peu le Sud et les îles. Votre itinéraire démarre à Thessalonique, le grand port du golfe Thermaïque, que l’on trouve toujours inventif et déterminé. Puis ce sera Kastoria, sur le lac Orestiada : eau douce et fresques médiévales. Ensuite, on sort un peu de Macédoine, mais comment ignorer les Zagoria, paysage culturel du patrimoine mondial dans les montagnes du Pinde ? Canyon record à la clé.
 Véria/Bérée se trouve près d’Aigai, la capitale de Philippe II. On ne peut plus macédonien. Et à Litochoro, vous vous arrêtez entre le mont Olympe et la mer, un stop à la charnière des mondes. La Chalcidique – où est le mont Athos, la Sainte Montagne – et Vourvourou viennent alors. On passe là quatre jours à profiter de la mer Égée et d’un arrière-pays qui embaume. Occidentale, centrale, orientale, la Macédoine est pleine de vieux monastères, d’églises enluminées comme des codex, de bains turcs, de creux, de bosses et de pâtisseries aux amandes. Au sud et à l’est, elle est bordée par toute la gamme des bleus maritimes et les voyageurs prennent là de sérieux bains de mer et de soleil. Deux semaines, cela permet de devenir familier de la côte comme de la campagne, de siroter son raki sous l’auvent, en habitué, et de rentrer avec les regrets qui font revenir.

Votre voyage

À partir de Thessalonique, c’est une boucle à travers le nord-ouest, avec un excursus balnéaire en Chalcidique. À cette logique itinérante, le temps a été ajusté. Vous passez à chaque endroit celui qu’il faut pour en profiter. Pour circuler, une automobile. Les choses étant ce qu’elles sont, c’est encore – pour le moment – la meilleure solution sur place. Elle assure rayon d’action et souplesse. Et la circulation dans ces régions n’est pas dense au point de poser des problèmes. Vos hôtels manifestent, chacun à sa façon, un même engagement à offrir le meilleur de la Grèce septentrionale. Les voyageurs bénéficient clairement d’une certaine sous-exposition touristique. À votre feuille de route, nous avons inscrit un food tour dans Thessalonique et la visite de l’antique capitale de la Macédoine, Aigai. En compagnie exclusive de guides bien informés et francophones. Si vous souhaitiez naviguer du côté de l’Athos, vous élever aux Météores ou voir Kavala, il suffirait de nous en parler. Et si, chemin faisant, un désir imprévu ou un léger contretemps survenait, vous disposez pour y répondre des coordonnées de notre concierge sur place. Celui-ci, en lien avec votre conseiller, peut aussi contribuer à faire évoluer votre voyage selon vos envies pendant son déroulement même.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Thessalonique

Transfert privé et installation pour deux nuits dans le centre. L’immeuble témoigne des années 1920 chic. Derrière la façade crème, un aménagement minimaliste, dans les tons blanc, gris, anthracite, avec des éclats bleu pétrole, vert sapin, cuir fauve. Parquet partout. Les chambres se définissent comme des tailles de vêtement, de small à XL. Elles sont parfaitement équipées et confortables. Conçues pour le voyageur urbain, qui apprécie le confort sobre. Les grandes fenêtres invitent à considérer l’extérieur d’abord. Le petit déjeuner est préparé sur place (et servi sur la terrasse d’altitude lorsque le temps s’y prête).

JOUR 2

Thessalonique

Déjà prévu - Food Tour Thessalonique. C’est une façon (et pas la plus déplaisante) d'explorer la ville : vous allez, en compagnie d’un guide francophone privé et averti, à la découverte des repaires gourmands que les Thessaloniciens gardent pour eux. Ce sont de petits magasins traditionnels, des tavernes, des traiteurs, des comptoirs, où l’on déguste ce qui se produit dans l’arrière-pays, ce qui se pêche dans la mer, ce qui arrive d’Orient. On grignote, on lève le coude – l’ouzo, ce n’est pas « l’ouzo », ce sont « les ouzos » – on papote et invariablement la ville et son histoire s’évoquent. Vous la regarderez différemment d’ailleurs ensuite. De l’intérieur, en quelque sorte. La cuisine assimile à vitesse grand V.

JOUR 3

Thessalonique - Kastoria

Prise en main de la voiture de location. Route pour Kastoria, au bord du lac Orestiada. Nuit dans la vieille ville, à quelques enjambées de l’eau. La maison dresse une géométrie nette au milieu de la cour dalée. À l’intérieur, on aura des rappels de pierre et de brique nues, mais le bois est le matériau dominant : planchers, lambris, mobilier. Blanc, crème, gris, bis, la tonalité est douce. Les chambres dispensent la même atmosphère. La literie est excellente. Le confort n’est pas l’effet du hasard, mais d’un fini soigné. Et de la prise en compte des besoins. Le petit déjeuner est servi sur place. De l’hôtel, on se promène, on se laisse prendre au pittoresque de la petite ville, au calme du lac. On peut visiter l’église Saint Athanase des Muzaka, qui conserve de belles fresques du XVe siècle. Et il y en a d’autres encore, des églises anciennes. Les demeures de période ottomane donnent beaucoup de cachet aux quartiers de Dolcho et Apozari. Quant à manger une truite dans une auberge au bord du lac, cela s’impose.

JOUR 4

Kastoria - Aristi

Route pour Aristi, dans les Zagoria centrales. Installation pour trois nuits dans le village. Tout beau de son architecture en pierre. Les maisons qui composent l’hôtel ont été magnifiquement restaurées ; elles ont le charme des choses vraies, authentiques. L’intérieur, respectueux du bâti – lequel fait l’essentiel de la décoration – marque beaucoup d’élégance rustique. Le mobilier a été choisi avec discernement : confortable, pratique, mais aussi esthétique. La dotation des logements procure au voyageur tout ce dont il peut avoir besoin. Couchage, living, salle de bain, on est chez soi ! Au restaurant (café bicentenaire), cuisine des Zagoria, dont les ingrédients sont procurés par les agriculteurs du coin – certains provenant même du potager du propriétaire.

JOURS 5 & 6

Aristi

Aristi est l’un des plus jolis villages des Zagoria. Il se trouve au bord des gorges du Vikos, motif géographique majeur du parc national Vikos-Aoos. Ce canyon, dont la profondeur atteint plus de 1300 mètres, est le plus vertigineux du monde, compte tenu de sa largeur relative. Les points de vue y sont proprement fantastiques. Et ce paysage colossal a été creusé par le Vikos/Voïdomatis, plus persévérant qu’il n’est gros (on y pratique le rafting néanmoins). Dans les zones rocheuses, on aperçoit d'acrobatiques chamois et chèvres sauvages : Capra aegagrus, dont sont issues les caprins domestiques. Le toc-toc du pivert résonne dans la caisse des gorges et ce rapace là-haut peut être un vautour percnoptère. Avant l’établissement des routes modernes, les villages étaient reliés entre eux par des chemins pavés auxquels de nombreux ponts en arc (XVIIIe-XIXe siècles) permettent de passer les cours d’eau avec élégance. Aujourd’hui, ce réseau fournit de belles émotions aux randonneurs. L’architecture vernaculaire – pierre et lauze – est solide et noble. Les villages partagent peu ou prou le même dispositif central : une place, mesochori, avec un platane, une église et une fontaine. Les restaurations vont bon train, qui rendent aux villages leur allure.

JOUR 7

Aristi - Véria

Route pour Véria. Nuit dans une belle maison XIXe de l’ancien quartier romaniote – juifs de culture grecque. Les quelques chambres, décorées rétro chic, débordent d’agrément balkanique. Courtepointes fleuries, meubles peints, tapis ; salle de bain des plus convenables. La culture fusion caractéristique de l’empire turc imprègne encore aujourd’hui pièces particulières et communes et un art de vivre dont les voyageurs font l’expérience avec délectation. Sur le balcon au-dessus du jardin (ou dans la salle à manger : guéridons, nappes blanches, grande cheminée), le petit déjeuner est un moment spécialement agréable.
Au programme - Au sud-est de Véria, à proximité du bourg de Vergina, se trouve le site de la première capitale des Macédoniens : Aigai, cité considérable entre le IXe et le IVe avant J.-C. (classée Unesco). Philippe de Macédoine y fut assassiné et Alexandre le Grand couronné, en 336. Les archéologues ont fait dans le palais royal et la nécropole attenante une moisson de premier ordre. La tombe de Philippe II retient l’attention, avec sa façade ornée de scènes de chasse mouvementées. On a trouvé dans la chambre du monument un mobilier funéraire somptueux, parmi lequel un coffre d’or contenant les restes du roi. Visite du site avec un guide francophone privé.

JOUR 8

Véria - Litochoro

Route pour Litochoro. Nuit dans une belle maison traditionnelle, avec un corps de bâtiment bleu. Huit chambres y ont été aménagées dans le respect d'une atmosphère pas si surannée que ça. Le bois et la pierre dominent ; les sols sont de carreaux de pierre, ou de céramique. De bonnes poutres soutiennent les planchers. Tout cela porte au plaisir de contempler de belles choses. Dans le salon, des cuirs odorants, des étoffes : ici, on sait vivre et cela ne date pas d’hier. Le petit déjeuner est servi à la salle à manger. Il respecte, lui, les bonnes choses, celles qui sortent des vergers, des ruches, des potagers, des étables. La dignité a souvent un abord austère ou farouche mais, cette fois, elle est aimable et invitante, le voyageur s'en trouve ennobli.
Vous êtes au pied du mont Olympe (classé réserve de biosphère par l’Unesco) et à quelques kilomètres des plages de Plaka, sur le golfe Thermaïque. Soit entre le domaine des dieux et celui de la crème solaire.

JOUR 9

Litochoro - Vourvourou

Route pour Vourvourou. Installation pour quatre nuits au nord du village. Visibles à partir de l’hôtel, dans le bleu de la mer (où les fonds font de grandes taches violacées), Aïmpelitsi, Peristeri et Elia Agiou Nikolaou, Diaporos qui appartiennent à un même archipel. La maison semble assez sagement moderne, bien agencée, mais plutôt discrète dans son jardin sur la pente. Respect des entours de nature. Dedans, l’atmosphère change : des couleurs pop et acidulées se bousculent partout sur les murs, et le mobilier semble la résurrection design des années 70. Votre chambre n’en est pas moins parfaitement fournie, pratique, facile à vivre. Une kitchenette en ordre de marche autorise à prendre ses repas chez soi ; sinon, on a recours aux restaurants proches. Un service de massage est proposé aux hôtes. Ainsi qu'une petite plage privée en contrebas. Équitation, plongée, canoë ou tennis se pratiquent à proximité.

JOURS 10 à 12

Vourvourou

La Chalcidique ressemble à un trident plongé dans la mer Égée. Les péninsules de Cassandra, Sithonie et Aktè encadrent les golfes Toronéen et Singitique. Le long de cette côte qui se plie et se replie comme un serpent marin, on profite des plaisirs de la mer et de paysages empreints d’un romantisme crochu. Quelques sites antiques, mais surtout une nature qui a ses aises. La Chalcidique semble curieusement oubliée et c’est une chance pour les voyageurs de vivre une Grèce encore confidentielle. Les moines du mont Athos, au bout d’Aktè, ne s’en plaignent pas. Pour entrer dans cette république qui regroupe vingt monastères orthodoxes, il faut être un vertébré mâle, une poule ou une chatte. Dans le cas où le vertébré mâle est de l’espèce Homo sapiens, il devra présenter un laissez-passer. On l’obtient à Ouranoupolis, d’où part le bateau pour Dafni, le port de l’Athos. Pendant que monsieur est parti sur les traces de saint Athanase de Trébizonde, madame profite de la plage.
En option - Croisière privée du côté de l’Athos.

JOUR 13

Vourvourou - Thessalonique - Vol retour

Route pour l’aéroport de Thessalonique. Rendu de la voiture. Vol retour.

A la carte

Vourvourou - Croisière privée du côté de l’Athos

Du côté de, car on n’aborde pas comme ça à la république monastique (se reporter aux indications des jours 10/11/12 du voyage). Le bateau de croisière ne peut en approcher à moins de 500 mètres. Vous allez donc, avec un skipper anglophone, naviguer en vue du mont Athos. Ce qui fait déjà une jolie balade, la mer étant limpide, le ciel profond et le littoral saisissant. On profite de la situation pour se baigner, plonger avec masque et tuba, prendre le soleil sur le pont. C’est la dolce vita grecque. Pour déjeuner, on rejoint une taverne d’Ammouliani Island.
En option

Avec quelques jours de plus... Les Météores

Entre Aristi et Véria, votre route passe non loin des Météores. Qui sont six monastères orthodoxes perchés au sommet de hauts pitons isolés de la vallée du Pénée. Ils font partie des plus stupéfiantes réalisations architecturales du monde. Les constructions ont commencé au XIVe siècle, on a compté jusqu’à vingt-cinq établissements. Aujourd’hui, il en reste donc six, dont Grand Météore (moines), fondé par saint Athanase, et Roussanou (moniales), l’un et l’autre ornés de fresques admirables. Ce cénobitisme aérien est une expression stupéfiante de vigueur spirituelle. On peut en profiter en passant une nuit dans le secteur et en se laissant aspirer l’âme dans les hauteurs.
En option

Et pour aller plus loin... Kavala

Toska, Batis, Kalamitsa, Periyiali, Rapsani, Navagos, Ammolofoi sont des plages. Dans la ville même ou dans les environs, il y a ce qu’il faut de sable pour poser sa serviette. Le vieil aqueduc byzantin, révisé au XVIe siècle, force l’admiration : comme hydrauliciens, les anciens se défendaient ! Acheminer l’eau, faire cheminer les personnes et les biens : la Via Egnatia, construite au IIe siècle avant J.-C. et qui traversait l’Illyrie, la Macédoine et la Thrace, est un autre chef-d’œuvre de logistique antique dont on peut suivre ici un émouvant tronçon. La forteresse, XVe siècle, quant à elle, appartint à Byzance, à Venise, à la Porte… Cela se voit sur ses murs. Le musée du tabac réjouira les nostalgiques des cigarettes turques qui, certes, endommageaient les poumons, mais vous donnaient de l’allure. À table ? Poisson grillé, anchois en feuille de vigne, artichauts farcis, etc. Et puis, vingt minutes de route conduisent à Philippes, fondée par Philippe II au IVe siècle avant J.-C. Octave Auguste et Marc Antoine ont enterré ici la République romaine. Et saint Paul y a prêché une petite centaine d’années plus tard. Le Nouveau Testament conserve d’ailleurs une lettre de l’apôtre aux Philippiens. Le site archéologique restitue de façon très évocatrice une ville romaine, avec forum, capitole, marché, palestre, théâtre, thermes, etc. Une basilique dite de Paul, du milieu du IVe siècle, est l’un des plus anciens édifices chrétiens de Grèce.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 2 600 € à 3 600 €/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 2 800 €/personne.

  • Le vol international sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de co2 de votre voyage (par le biais de notre Fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • Les transferts privés mentionnés au programme
  • La location d’une voiture pour 11 jours
  • Les 2 nuits à Thessalonique, en chambre double avec petits déjeuners
  • La nuit à Kastoria, en chambre double avec petit déjeuner
  • Les 3 nuits à Aristi, en suite double avec petits déjeuners
  • La nuit à Véria, en chambre double avec petit déjeuner
  • La nuit à Litochoro, en chambre double avec petit déjeuner
  • Les 4 nuits à Vourvourou, en chambre double avec petits déjeuners
  • Le food tour à Thessalonique, avec un guide francophone privé
  • La visite de Vergina depuis Véria, avec un guide francophone privé
  • Notre service conciergerie sur place
  • Un carnet de voyage rassemblant de nombreuses informations utiles (votre programme jour par jour, les coordonnées de vos hôtels, une sélection de bonnes adresses personnalisées et géolocalisées, etc.), disponible également sous forme d’application mobile
  • Nos recommandations et la réservation de certains restaurants
Réf : 1642664
Nos experts à votre écoute
Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure