Vous aimerez
  • La Chine montagnarde, la vitalité Bai, le Tibet approché, le grand air, les maisons à cour
  • Villes d'empire, rizières en terrasses, sites naturels intacts, des visites déjà prévues partout
  • Des hôtels à taille humaine, paisibles et évocateurs, hors des gros centres touristiques
  • Portable local, routeur Wifi, guides francophones, concierge sur place, les plus Voyageurs

Contactez un spécialiste Chine 01 84 17 19 21

Au sud-ouest de la Chine

La Chine des minorités semble un peu à part. En fait, non. Les Hani, les Yi, les Bai, les Naxi et les Tibétains du Yunnan sont embarqués avec les Han dans le tourbillon contemporain. Ils préservent leur particularité au prix de leur adaptation. C’est ainsi. Ils savent à quel siècle ils appartiennent. Et ce n’est pas moins intéressant pour cela. De la durée, du long terme ? On commence à Jianshui et dans les rizières en terrasses de Yuanyang. Paysage superlatif, que l’Unesco n’a pas manqué d’inscrire au patrimoine mondial. Ensuite, entrée en pays Bai, Xizhou et Shaxi (Unesco encore), route de la soie méridionale, grottes bouddhiques, architecture impériale.
Le passé a droit de cité dans le présent et le voyageur s’enivre de cours, de toits retroussés, de galeries sculptées. On continue à aller vers le nord, et à monter dans les contreforts himalayens. Shuhe, près de Lijiang (Unesco toujours), Shangri-La, qui fut Zhongdian. Le Tibet se fait jour, dans un grand cadre de montagnes. On randonne dans la réserve de Wenhai, à la flore incomparable et préservée. On voit tourner le moulin à prières géant. On regarde passer les vols de grues au-dessus du lac Napa. On partage le thé beurré. Et il y a dans ces marches de l’ouest une qualité particulière d’accueil, une empathie, une ouverture d’esprit qui séduisent et convainquent. Il serait dommage de passer à côté de la Chine des gorges et des forêts.

Votre voyage

Les voitures d’abord, puisqu’elles sont essentielles au déplacement : avec un chauffeur particulier, climatisées, récentes, adaptées aux difficultés du terrain. Vous voyagez confortable. Et accompagné de guides francophones. Vous disposez d’un truchement. Vous êtes paré. En route donc ! Vos hôtels sont, dans la plupart des cas, installés dans des bâtiments anciens, restaurés avec tact et discernement. C’est la Chine d’avant à l’usage des visiteurs d’aujourd’hui. Du charme et du confort, loin des établissements monstres qui font l’ordinaire de l’hôtellerie chinoise actuelle et à l’écart des concentrations touristiques. A taille humaine elles aussi, les cuisines trouvent le loisir de faire soigné et sympathique. On goûte mieux dans une atmosphère détendue. A Yuanyang, Xizhou, Shaxi, Shuhe et Shangri-La, visites et promenades privées, avec accompagnement ad hoc. Civilisation ou nature himalayenne, on a le temps d’en profiter bien ; les choses ne se font pas au pas de course. La relative altitude se supporte sans difficulté, on ne va pas beaucoup au-delà de 3000 mètres. Si, en cours de route, un désir non prévu, ou un contretemps, survenait, vous disposez pour régler la question des coordonnées de notre concierge sur place : l’inattendu et les capacités linguistiques sont sa raison d’être.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Kunming

JOUR 2

Kunming - Jianshui

Accueil et transfert à Jianshui, avec un guide francophone. Nuit dans une rue paisible de la vieille ville. L’hôtel occupe une maison traditionnelle. Les toits de tuiles rebiquent élégamment, les huisseries ont la patine qu’il faut, la cour sert de forum et abrite une jolie collection de bonsaïs. Les chambres traduisent tout ça en termes contemporains, nets et confortables. Pas de fausses notes dans les salles de bain ; le diable logeant dans les détails, on a tenu compte de ceux-ci. Le service est au diapason d’un concept soigneux. Au restaurant, une jolie cuisine yunnanaise est servie dans des terres cuites et nul doute que Zaowangye, le dieu du fourneau, soit propice aux cuisiniers.
Déjà prévu au programme - Jianshui. Si Jianshui n’est plus la capitale du Yunnan, elle garde des témoins éloquents de sa splendeur passée, comme la Vieille Porte, le temple de Confucius, fondé à la fin du XIIIe siècle, le pont aux Dix-sept Arches et d’opulentes maisons de marchand. Les vieux quartiers sont très évocateurs de l’autrefois chinois, qui a tant intrigué les Européens.

JOUR 3

Jianshui - Yuanyang

Transfert à Yuanyang. Installation pour deux nuits dans les rizières. L’hôtel est simple, mais bien agencé. Ainsi les grandes baies vitrées, qui permettent de regarder le jour se lever sur les terrasses, avec soleil duveteux, édredon de brume et scintillement démultiplié des parcelles. On gagne la maison à pied, le parking étant à un petit quart d’heure de crapahut. Des porteurs déchargent les visiteurs de leurs bagages. L’atmosphère sur place est détendue et bon enfant. Le propriétaire parle anglais, ce qui facilite les échanges. Pour ce qui est de la cuisine, elle est familiale, consistante et de fort bonne tenue.
Déjà prévu au programme - En chemin, on s’arrête au village de Tuanshan : pavage d’ardoise poli par l’usage et architecture de la fin des Qing - la résidence et le jardin de la famille Zhang sont très évocateurs de l’aisance dans laquelle vivaient alors les grands marchands. Les ateliers de Wanyao continuent à produire la fameuse poterie rouge de Janshui ; ce travail d’art est un élément distinctif de la culture régionale et demeure l’apanage d’artisans qualifiés.

JOUR 4

Yuanyang

Déjà prévu au programme - Les rizières de Yuanyang. Les paysans Hani et Yi qui ont aménagé les terrasses de culture du comté de Yuanyang, sur plus de mille ans, ont bien mérité du patrimoine humain. Ce paysage, maintenu en état de produire par un effort d’une persévérance hors norme, émerveille par son immense sinuosité, la vigueur de ses lignes, le miroitement de ses eaux - de novembre à mars, ses verts frais - d’avril à septembre - ou l’intensité jaune du riz mûr - octobre. Une leçon de design paysager autant que d’agriculture.

JOUR 5

Yuanyang - Kunming - Dali - Xizhou

De bon matin, on va au marché : les agriculteurs de la région fournissent aux étals. Puis, transfert à l’aéroport de Kunming et le vol pour Dali. Transfert à Xizhou, vingt kilomètres plus au nord. Installation pour deux nuits à Sili, un village de la commune. La maison à cour est un édifice classé de style Bai. Les amateurs de belle menuiserie et de sculpture sur bois seront comblés ! La restauration a été scrupuleuse, mais pas soumise au caractère historique, des éléments contemporains mettant les choses en perspective et assurant tout le confort souhaitable. Les tons grège, bis, rose pâle, mettent magnifiquement en valeur le bâti. Des écrans de soie, des céramiques, des broderies rappellent l’art de vivre d’antan. Au restaurant, le chef fait une cuisine Bai moderne, savoureuse, healthy et attachée aux produits de saison ; et on y trouve du fromage, héritage mongol.

JOUR 6

Xizhou

Déjà prévu au programme - Xizhou et les monts Cang. Etablie entre le lac Erhai et les monts Cang, dans une vallée fertile, Xizhou eut une histoire brillante, jusqu’à devenir, au milieu du XXe siècle, la capitale intellectuelle du sud-ouest. Pendant la 2de Guerre mondiale, les Flying Tigers - pilotes américains intégrés à l’armée de l’air chinoise, dotés des célèbres Curtis P40 à la gueule de requin - ont eu ici une base. La vieille ville possède encore près de deux cents bâtiments d’intérêt historique, auxquels le style Bai et le marbre local donnent beaucoup d’allure. L’agriculture de la vallée fournit tous les matins aux étalages d’un marché coloré et populeux. Etiré sur de hautes perches de bambou, le fromage sèche en drapeau ! Après une agréable tranche de vie provinciale, on rejoint par le téléphérique le chemin du Nuage de jade, dans les monts Cang. Trois heures de randonnée offrent des paysages de montagne vertigineux, des cascades écumeuses, une flore unique et de beaux points de vue sur le lac Erhai.

JOUR 7

Xizhou - Shaxi

Transfert à Shaxi. Nuit dans un petit hôtel du village, installé dans une maison traditionnelle restaurée de façon touchante. Les chambres, à l’élégance à la fois simple et judicieuse, donnent, comme il se doit, sur une grande cour, au centre de laquelle est un bassin. Le bruit léger de l'eau qui coule est relaxant en soi. On se sent là comme à la fin de l'empire, tout en bénéficiant des éléments de base du confort moderne. En tout cas, ça ressemble à ce qu'on est venu chercher en Chine.
Déjà prévu au programme - Les grottes de Shibaoshan. Dans l’ancien royaume Nanzhao, VIIIe-IXe siècles, région du lac Erhai, on commerçait en grand : la route méridionale de la soie, ou du thé et des chevaux, passait par là. Comme les idées vont avec les marchandises, le bouddhisme s’est alors diffusé en pays Bai. Ce dont témoignent encore aujourd’hui ces grottes pleines de statues d’inspiration indo-tibétaine. Quant au temple Baoxiang, XIIIe-XIVe siècles, dynastie Yuan, on le rejoint par une volée de mille marches.

JOUR 8

Shaxi - Shuhe

Transfert à Shuhe, près de Lijiang. Installation pour deux nuits dans un hôtel moderne, dont l’architecture et la décoration s’inspirent librement de la culture Naxi. Le bois blanc naturel et de larges baies mettent beaucoup de lumière dans les pièces. Cette ligne claire consone avec un réel souci de préservation de l’environnement. Les chambres sont confortables, cosy, l’esprit chalet est bien agréable. Il fait bon se détendre sur la terrasse, dans le rayon d’un soleil primesautier. Le thé pu’er a du goût et possède de belles qualités anti-oxydantes ; on en fera donc un large usage, d’autant qu’il est préparé dans les règles au salon de thé maison. Au restaurant, cuisine régionale généreuse et faite main.
Déjà prévu au programme - Shaxi a longtemps été un prospère marché de gros. Le bourg est désormais un peu endormi, mais il possède de vieilles rues pavées et un magnifique patrimoine architectural ancien : maisons à galerie, cours, théâtre, ponts de pierre. On se balade aussi dans la vieille ville de Lijiang, Dayan, dont l’urbanisme souple voit coexister harmonieusement architectures Han, Bai et tibétaine. De nombreux canaux ont, par nécessité, fait de Lijiang la ville des ponts. Le tourisme de masse est très présent, mais ne noie pas encore tout à fait l’émouvante beauté de la ville.

JOUR 9

Shuhe

Déjà prévu au programme - Randonnée dans la réserve de Wenhai. Cette réserve se trouve sur les pentes sud des monts du Dragon de jade, Yulong Xue Shan, dont le sommet porte des neiges éternelles. Le contraste d’ailleurs entre les flancs boisés et le top blanc est saisissant : le massif himalayen se précise. On passe ici une grande matinée, dans un cadre exceptionnel, d’une richesse floristique étonnante toute l’année. Les seuls rhododendrons sont représentés par une vingtaine d’espèces. Apothicaires, herboristes et cuisiniers trouvent dans ces bois aromates, champignons, simples, dont ils font de petits plats et des médications subtiles (ceux-là n’étant pas toujours très différents de ceux-ci). La randonnée suit, à 3100 mètres d’altitude, les anciens chemins caravaniers, qui ont permis pendant des siècles toutes sortes d’échanges entre le Tibet, le Yunnan et la Birmanie. En cheminant, on visite des villages intacts et la clinique du docteur Ho, éminent expert ès médecines traditionnelles chinoise et Naxi.

JOUR 10

Shuhe - Zhongdian / Shangri-La

Déjà prévu au programme - Les gorges du Saut du tigre. Le Yangzi Jiang passe ici entre les massifs du Yulong Xue Shan et du Haba Xue Shan, l’un et l’autre culminant à plus de 5000 mètres. Le fleuve coule en une succession de rapides au fond d’une entaille vertigineuse. Par l’ampleur de ses dénivelés, ce paysage rend sensible la formidable puissance des reliefs himalayens.
Transfert à Zhongdian. Installation pour deux nuits dans la vieille ville. Pierre gris-bleu, bois sombre, poutres au plafond, l’hôtel fait himalayen dans un esprit assez déco. De bonnes idées le rendent au demeurant chaleureux et très agréable à vivre. Les chambres sont d’un goût plutôt international, confortables, bien équipées, dotées de belles literies et de bonnes salles de bain. Dans les parties communes, motifs tibétains esthétisés, fauteuils moelleux et feu de cheminée. Au restaurant, cuisines tibétaine et chinoise ; on peut y comparer les mérites respectifs des momo et des jiaozi, et manger de caloriques fondues. De la terrasse, jolie vue sur la ville.

JOUR 11

Zhongdian / Shangri-La

Déjà prévu au programme - Zhongdian et ses entours. La visite de Shangri-La commence à la porte de l’hôtel. On voit le Petit Potala, un moulin à prières king size, le monastère gelug (bonnets jaunes) Ganden Sumtseling, fondé au XVIIe siècle. Aux alentours de la ville sont des hameaux tibétains de grandes maisons aux murs blancs. Le cadre de montagne et de vallées élevées est époustouflant. On s’essaie aux façons du coin : thé salé au beurre de yak et tsampa, farine d’orge (Hordeum vulgare trifurcatum) grillée. Enfin, promenade au bord du lac Napa, dont les berges accueillent troupeaux de vaches et de moutons, mais aussi de nombreux oiseaux, dont l’oie à tête barrée, la grue à cou noir, le tadorne casarca. Le soir, à deux pas de l’hôtel, les Tibétains dansent pour eux-mêmes.

JOUR 12

Zhongdian - Kunming

Transfert à l’aéroport de Diqing et vol pour Kunming.

JOUR 13

Kunming

Vol de retour.

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 4300€ à 5400€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 4700€/personne.
  • Le transport aérien, sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de co2 de votre voyage (par le biais de notre Fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • Les transferts, privés
  • La nuit à Jianshui, au Jianshui Tingziyuan Resort, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Les 2 nuits à Yuanyang, au Yuan Yang Huawowo Inn, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Les visites privées Jianshui et les rizières de Yuanyang - avec un chauffeur et un guide francophone
  • Les 2 nuits à Xizhou, au Sky Valley Heritage Boutique Hotel, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La visite privée Xizhou et les monts Cangshan, les visites privées grottes de Shibaoshan et Shaxi - avec un chauffeur et un guide francophone
  • La nuit à Shaxi, au Wuliu Inn Hotel, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Les 2 nuits à Shuhe, à l’Arro Khampa by Zinc Journey Lijiang, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Une randonnée privée dans la réserve Wenhai - avec un chauffeur et un guide francophone
  • Les 2 nuits à Zhongdian, à l’Arro Khampa by Zinc Jouney Shangri-La, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La visite privée Zhongdian et ses entours - avec un chauffeur et un guide francophone
  • Un téléphone portable local
  • Un routeur Wifi international
  • Notre service de conciergerie sur place

  • Réf: 1422271
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de la Chine