Vous aimerez
    • Aller de gare en gare à travers toute l’Autriche, des grandeurs impériales aux stations alpines
    • Les plaisirs douillets chic de l’hôtellerie autrichienne, le Schnitzel, les gâteaux, le rococo
    • Vienne et Graz en ami, téléphérique à Innsbruck, balade privée à Salzbourg, c’est déjà prévu !
    • Appli smartphone avec GPS, bonnes adresses, conciergerie francophone, le service Voyageurs

Contactez un spécialiste Autriche 01 49 26 94 74

L’Autriche aux quatre coins

Basse-Autriche, Styrie, Tyrol, Land de Salzbourg, pas toute l’Autriche sans doute, mais l’essentiel de son cadre. Vienne pour commencer. Impériale, danubienne et l’une des villes au monde où il fait le meilleur vivre. On y songe quand on n’y est pas allé ; on en rêve quand on y est allé. Et puis, ce sera Graz, en Styrie. C’est déjà un peu l’Autriche méridionale. Une personnalité et une foule d’étudiants pour la rendre effervescente. A Innsbruck, on est dans les Alpes en plein. Le Tyrol. Les perspectives sont ascendantes. On regarde vers les hauteurs, où l’air se fait léger. Le sport le dispute à l’élevage traditionnel.
Les voyageurs ont un allant spécial, qui tient au plaisir d’être là. Enfin, Salzbourg, quintessence peut-être du charme autrichien. La petite ombre de l’immense Mozart lui est intimement liée. En somme, on sera allé de bas en haut, du faste urbain à la simplicité alpestre, en passant par tout ce que la Gemütlichkeit autrichienne a pu inventer. Et il ne s’agit pas ici de mièvrerie, mais d’un ordre sentimental, qui accorde tout au plaisir d’un joli monde. Les grandes réalisations baroques elles-mêmes n’en sont pas exemptes, qui regardent déjà vers les jeux et les ris du rococo. L’Autriche est une fête.

Votre voyage

La situation de la planète y incite, mais il faut dire que certains pays se prêtent particulièrement au voyage ferroviaire. Ainsi l’Autriche dont les paysages déroulent aux fenêtres des wagons des paysages que l’on est bien aise de contempler sans avoir rien à faire ! Avec ça, on embarque et on débarque en ville. En ces temps qui voient les aéroports de plus en plus éloignés, c’est un confort non négligeable et du temps bien géré. Les hôtels autrichiens sont toujours bons et entre palais viennois et chalets alpins, il y a place pour des styles et des atmosphères variées. En quatre étapes, vous constatez ça avec bonheur. Soit dit en passant, trois jours à Vienne et deux partout ailleurs donnent au voyage un rythme tout à fait adapté. Ce que nous avons inscrit à votre feuille de route y entre sans bousculade : Vienne à table, Schönbrunn, Graz like a friend et musée universel Joanneum, téléphérique pour Hafelekar, au-dessus d’Innsbruck, Salzbourg Salzburg et Salzbourg Mozart. Guides francophones privés, billets, tout ce qu’il faut. Concert baroque ? Randonnée lacustre ? C’est parfaitement envisageable. Vos propres investigations étant sauves. Et si, chemin faisant, un désir imprévu, ou un léger contretemps survenait, vous disposez pour y répondre des coordonnées de notre concierge sur place.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Trajet pour Vienne

Transfert. Installation pour trois nuits dans un hôtel qui se présente comme « un mélange de Wiener Jungendstil, de charme français et d’élégance italienne ». Installé dans un petit immeuble XIXe, on s’y trouve tout à fait au calme, à trois minutes de la cathédrale Saint-Etienne. La façade a un chic discret bien viennois. A l’intérieur, décoration réformatrice plutôt que révolutionnaire. Elle introduit avec tact des éléments modernes dans un ensemble tout d’équilibre classique. Les tons gris léger, les bleus à peine marqués, les blancs immaculés mettent joliment en valeur le mobilier et ont un effet apaisant. Les chambres sont confortables, parfaitement équipées, dotées d’une literie splendide. Il ne pouvait y avoir de rupture de charme entre vos jours et vos nuits. Pour attaquer les premiers du bon pied, le petit déjeuner maison accumule les bonnes choses, à tous les sens du terme : succulentes et healthy.

JOUR 2

Vienne

Déjà prévu au programme - Un guide francophone privé. Pendant deux heures, vous bénéficiez des services d’un accompagnateur particulier, et bilingue. On peut en profiter pour s’initier aux rites et aux rythmes de la ville, glaner des informations précieuses pour la suite, faire des courses, manger quelque chose au Naschmarkt, dénicher la maison natale de Schubert, la dernière demeure de Beethoven ou la villa dont Ludwig Wittgenstein a dessiné les plans. Bref, on fait selon ses envies ! Et on a un billet pour le château de Schönbrunn. Construit d’abord par Johann Bernhard Fischer von Erlach entre 1696 et 1699, ses propriétaires - l’impératrice Marie-Thérèse et le Kaiser Franz Joseph, notamment - l’on régulièrement fait remanier. Le visiteur découvre dans cet impressionnant palais d’été des salles décorées de ravissantes chinoiseries. Et des jardins extraordinaires, dont la gloriette, la fontaine de Neptune et les ruines romaines ont assuré la renommée. Les serres abritent d’importantes collections botaniques et la date de fondation du zoo de Schönbrunn en fait le plus ancien d’Europe : 1752. Des pandas géants y émeuvent les nombreux amateurs d’êtres pelucheux.
En option - Un billet pour le musée Freud.

JOUR 3

Vienne

Déjà prévu au programme - Vienne like a friend, à table. Cette fois-ci, rien de mitonné à l’avance. Vous prenez rendez-vous avec votre ami francophone d’un jour. Un rapide échange de vue permet de dresser un plan de campagne. L’idée étant de laisser Vienne elle-même répondre à vos désirs, culinaires s’entend. C’est dans les cordes du guide. Alors, grands classiques ? Ainsi le Schnitzel, la fameuse escalope de veau pannée ; le Tafelspitz, bœuf bouilli que l’on prend en deux temps, bouillon puis viande et légumes ; Sachertorte, bel exemple de biedermeier pâtissier. Beuschel est tout à fait classique aussi, mais demande un peu plus d’estomac : abats divers en sauce vinaigrée. A l’origine, c’est un délice d’auberge. Sur le pouce, mettons Käserkrainer, les saucisses à l’emmenthal que grillent tous les kiosques viennois (ou Debreziner, au paprika, dans les cafés) ; Langos, pâte - blé ou pomme de terre - frite et aillée, d’origine transleithanienne. Il n’y a là que quelques pistes, son ancien empire ayant fourni à Vienne des spécialités en nombre.
En option - Un billet pour les Quatre Saisons.

JOUR 4

Vienne - Graz

Train pour la Styrie. Installation pour deux nuits au sud du vieux Graz. A la configuration soignée des espaces, à certains effets de style, on sent l’hôtel d’architecte. Le bâtiment est lumineux, ouvert partout par de larges baies. Un minimalisme élégant et confortable donne la note. Blanc et gris en résultent ; ils permettent à la collection d’art maison d’exprimer son potentiel esthétique avec beaucoup d’impact. Le petit déjeuner est servi sur place : régional, frais, bio, tel est le mot d’ordre. Lequel trouve une expression concrète saine. Sauna, salle de gym et piscine intérieure constituent un pôle relaxation bienvenu. Pour les balades en ville, la maison loue des vélos.

JOUR 5

Graz

Déjà prévu au programme - Graz like a friend. Rendez-vous avec Andrea, Styrienne francophone. Elle sait la ville comme sa poche et se fait fort de vous en donner - à vous et à nul autre - un aperçu senti. En commençant par le Schlossberg, la colline du Château. On atteint au sommet par le funiculaire. Parmi les vestiges de la forteresse, la tour de l’horloge, XVIe-XVIIIe siècles. C’est un symbole municipal. De son pied, la vue est splendide sur les toits rose-orangé de la vieille-ville, la cathédrale gothique Saint Gilles et, de l’autre côté de la Mur, la musée d’Art, réalisation blob convaincante inaugurée en 2003, Graz étant Capitale européenne de la culture. La mesure des choses une fois prise, on peut descendre profiter des ruelles, des places, des statues et de charmants et cozy cafés. Un billet pour le musée Joanneum. Le musée universel Joanneum a été fondé en 1811 par le frère de l’empereur François 1er, l’archiduc Jean-Baptiste. C’est une institution considérable dont les collections touchent de nombreux domaines historiques, artistiques, scientifiques. Ce billet vous donne accès à la Landeszeughaus, qui abrite un formidable ensemble d’armes, de bouches à feu et d’armures (de guerre et de parade).

JOUR 6

Graz - Innsbruck

Train pour Innsbruck. Installation pour deux nuits dans une zone piétonne du centre historique. L’hôtel occupe un bâtiment ancien et un autre contemporain. L’intérieur correspond d’assez près à l’idée de design pointu, mais confortable. Tons sobres, rehaussés d’éclats de couleurs électriques. Les chambres sont bien équipées, d’une élégance graphique. Le petit déjeuner incite à accumuler de l’énergie afin d’aller loin dans la journée. Agréable façon de charger les batteries. A-t-on besoin de se délasser physiquement et psychiquement ? Spa, sauna et salle de gym sont là pour ça. Et sans doute peut-on considérer que le bar fait partie du dispositif bien-être.

JOUR 7

Innsbruck

A Innsbruck, on se convainc que le charme alpin n’est pas un mot en l’air. Par une belle journée, les sommets aigus des Karwendel ont quelque chose de net et glorieux. Les maisons colorées se reflètent joliment dans l’Inn. C’est à la fois pittoresque et ample. La ville a une longue histoire et de beaux monuments : église de la Trinité (Jesuitenkirche), cathédrale Saint Jacques, basilique Notre-Dame des Quatre Colonnes ; le musée ethnographique du Tyrol est plein d’intérêt et de beaux meubles peints ; les installations sportives sont d’excellent niveau et font de la ville une destination outdoor de premier rang.
Déjà prévu au programme - Billet pour Hafelekar. On prend, pour gagner cette top station (2269 mètres), le téléphérique des Karwendel qui, en une double volée, la relie au district d’Hungerburg. Lequel se rallie depuis le centre d’Innsbruck par le Hungerburgbahn, funiculaire emblématique dont les stations ont été dessinées par la grande architecte Zaha Hadid. Une équipée to the top.

JOUR 8

Innsbruck - Salzbourg

Train pour Salzbourg. Installation pour deux nuits dans la vieille ville. Derrière l’hôtel, se trouve un très joli jardin, délicieuse cachette aux beaux jours. La décoration intérieure oscille entre classicisme léger et design souple. Agréable palette de couleurs. Aspects techniques impeccables. On se glisse dans sa chambre avec bonheur. Sur place, petit déjeuner et un bar ; quelques pas seulement dans le secteur piéton suffisent à trouver un bon restaurant. En revanche, pour une séance sudation revigorante au sauna, ou au bain de vapeur, on n’a pas besoin de sortir.
En option - Promenade privée le long du lac Fuschl.

JOUR 9

Salzbourg

Déjà prévu au programme - Salzbourg et la maison de Mozart. Du couvent des Capucins, dont la construction a commencé en 1596 et qui appartient au périmètre que l’Unesco a inscrit à son patrimoine, au Hangar 7, où l’homme d’affaires Dietrich Mateschitz présente sa collection d’avions et de voitures, en passant bien sûr par le souvenir de Mozart (maison natale, Getreidegasse 9) et l’église de la Trinité (1694-1702, Fischer von Erlach père, qui a aussi aménagé la gothique Franziskanerkirche et les jardins du château Mirabell), Salzbourg est généreuse de son histoire et d’une sensibilité artistique toujours bien vivante. Sur les deux rives de la rivière Salzach, on se promène, en compagnie d’un guide francophone privé, dans de vieilles rues que bordent de hautes façades XVIIe et XVIIIe siècles, où des éléments Renaissance ont encore droit de cité, où les enseignes de fer forgé signalent de ravissantes boutiques (Getreidegasse, Judengasse…). Quant au Salzburger Nockerl, dessert soufflé servi avec de la confiture de prune et de la crème à la vanille, c’est une merveille !

JOUR 10

Salzbourg - Vienne - trajet de retour

Train pour l’aéroport de Vienne. Trajet de retour.

A la carte

Vienne - Un billet pour le musée Freud

Sigmund Freud a vécu dans l’immeuble du 19 Berggasse de 1891 à 1938. Il y exerçait en tant que neurologue, posait les fondations théoriques et pratiques de la psychanalyse, nourrissait sa famille. Jusqu’à ce que l’Anschluss le contraigne à l’exil. Sinon, la salle d’attente, l’appartement n’a pas été reconstitué, afin de rappeler le crépuscule dramatique du plus illustre des médecins viennois. De nombreux documents invitent néanmoins à mesurer en son berceau la vigueur humaniste du mouvement psychanalytique. Billet pour une visite libre.
En option

Vienne - Un billet pour les Quatre Saisons

La Karlskirche - l’église Saint Charles Borromée, Fischer von Erlach père et fils, 1716-37 - est l’une des grandes réussites baroques d’une ville qui en possède un certain nombre ! Pour la coupole, Johann Michael Rottmayr a conçu des fresques étourdissantes. Au-dessus de l’autel principal, le déploiement explosif du grand retable de Ferdinand Maximilian Brokoff laisse pantois. Bref, le visiteur en prend plein les mirettes, de l’impérial et du tridentin. Tant qu’à organiser ici des concerts, autant qu’ils soient au diapason. Et quelle partition du domaine baroque atteint à la célébrité des Quatre Saisons d’Antonio Vivaldi ? Aucune. C’est donc elle que joue pour vous sur instruments anciens l’ensemble 1756.
En option

Salzbourg - Promenade privée de long du lac Fuschl

L’été, le bleu profond des lacs est l’un des enchantements du Salzkammergut. Avec l’équilibre charmeur de paysages bien balancés. On s’en va donc à pied avec un guide francophone à la découverte des rives du Fuschlsee. Le chemin suit de près le bord du lac, dont on profite à plein. Il s’en éloigne un peu à la hauteur du château. Près duquel une pêcherie a la spécialité de fumer la truite et l’omble chevalier. Arrêtons-nous là. Et puis regagnons le chemin. Tout cela, une vingtaine de kilomètres à l’est de Salzbourg, est enchanteur !
En option - Demi-journée

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 2 400 € à 3 000 €/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 2 600 €/personne.

  • Le vol aller et retour pour Vienne, sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de co2 de votre voyage (par le biais de notre Fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • Tous les trajets ferroviaires, en 2nde classe
  • Le transfert aéroport hôtel à l’arrivée
  • Les 3 nuits à Vienne, en chambre double, avec les petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Graz, en chambre double, logement seul
  • Les 2 nuits à Innsbruck, en chambre double, logement seul
  • Les 2 nuits à Salzbourg, en chambre double, logement seul
  • Vienne : un guide francophone privé pour 2 heures
  • Vienne : un billet pour Schönbrunn
  • Vienne like a friend, à table, avec un guide francophone privé
  • Graz like a friend, avec un guide francophone privé
  • Graz : un billet pour le musée Joanneum
  • Innsbruck : un billet pour Hafelekar
  • Salzbourg et la maison de Mozart, avec un guide francophone privé
  • Notre service conciergerie sur place
  • Un carnet de voyage rassemblant de nombreuses informations utiles (votre programme jour par jour, les coordonnées de vos hôtels, une sélection de bonnes adresses personnalisées et géolocalisée, etc.), disponible aussi sous forme d’application mobile
  • Nos recommandations, et la réservation éventuelle de certains restaurants
Réf : 1431011
Nos experts à votre écoute
Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
Contactez un spécialiste de l'Autriche