Italie

Les plus belles routes d’Italie

Les plus belles routes d’Italie

Rouler au pays de la Dolce Vita peut susciter des angoisses : klaxons à tout va, dépassements à droite comme à gauche, distances de sécurité largement abusées font en effet partie du folklore de la route à l’italienne ! Mais une fois au volant, on oublie vite ces particularités car prendre la route en Italie est le meilleur moyen de découvrir la beauté et les trésors de ce pays. Voici dix itinéraires de rêve des Dolomites à la Sicile en passant par les Abruzzes et la côte amalfitaine. Nos conseillers voyageurs vous livrent leur selection des plus belles routes d'Italie. Avanti !

 

1

De Rome à Terni

Pour se remettre des sensations fortes de la Strada della Forra, la route de Rome à Terni est un parcours idéal et apaisant. Sur une centaine de kilomètres, elle fait découvrir les charmes de la campagne italienne, notamment le long de la rivière Tevere dans la réserve naturelle de Marcigliana mais aussi les contreforts des Apennins au Mont Terminillo dont on atteint le sommet en faisant un petit détour. C’est aussi la culture gastronomique et l’art de vivre italiens que cette route révèle au conducteur et à ses passagers : stands d’huile d’olives de haute qualité, et de produits frais, petits restos charmants jonchent le chemin qui mène à Terni, la ville des amoureux, car Saint-Valentin y est enterré… Découvrez nos idées de voyages

2

La côte amalfitaine

Les 49 km qui lient Sorrente à Amalfi sont magiques. La SS163 longe cette côte tellement belle qu’elle est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. L’emprunter, c’est un peu comme rouler sur un large balcon accroché à des collines abruptes qui se précipitent dans la mer. De kilomètre en kilomètre, elle offre de nouveaux points de vue à couper le souffle et traverse une succession de villages perchés et de stations balnéaires. Les randonneurs troqueront le volant pour de bonnes chaussures de marche dans un arrière-pays truffé de chemins. A Ravello, les amateurs d’art succomberont au charme des rues et de l’atmosphère tout comme le firent avant eux Wagner, Virginia Woolf ou encore DH Lawrence. Découvrez nos idées de voyages

3

La route Chiantigiana

Voici une route ennivrante ! Elle mèle la beauté de la campagne toscane aux plaisirs du palais : De Florence à Sienne, elle traverse la région viticole du Chianti Classico en s’enroulant autour des collines toscanes et en traversant des milliers d’hectares de vignobles. La meilleure période pour parcourir les 68 km qui séparent les deux villes est septembre, au moment des vendanges et des festivals à la gloire du vin qui animent chacun des petits villages de la région. Attention cependant aux arrêts dégustation trop répétitifs ! Découvrez nos idées de voyages

4

La Via Cassia

Tous les chemins mènent à Rome et celui de la Via Cassia depuis Florence est sans doute l’un des plus beaux. Le parcourir, c’est aussi remonter le temps car la Via Cassia -aujourd’hui SS2- fut construite par les Romains, sous Cassius - d’où son nom - en 107 avant JC pour relier ces deux villes merveilleuses. Au programme de ses 300 km qui longent la géographie des collines : la campagne toscane, ses vignobles, Bolsena et son lac, le charmant village médiéval de Montefiascone, Viterbo et ses remparts, avant d’amener le conducteur charmé aux abords de la capitale italienne et de ses klaxons retentissants ! Découvrez nos idées de voyages

5

La Grande Route des Dolomites

Le Corbusier définissait les Dolomites comme “l’architecture la plus belle du monde”. Grace à la Grande Route des Dolomites, dont les travaux débutèrent au 19ème siècle et durèrent plusieurs décennies, on peut désormais franchir l’obstacle de cette chaîne de montagnes époustouflante. Aujourd'hui, 110 kilomètres séparent Bolzano, capitale du sud Tyrol, de Cortina d’Ampezzo, surnommée la reine des Dolomites, en Vénétie. D’ouest en est, la Grande Route des Dolomites quitte Bolzano et son ambiance de grande station de ski pour longer les canyons escarpés des gorges d'Eggental jusqu'au lac Karersee, particulièrement apprécié par l’Impératrice Sissi, puis le col de Costalunga et les fameux Tours Vajolet, sommets rocheux bien connus des alpinistes. Après la traversée du charmant village de Canazei, deux cols se profilent : le col Pordoi avec sa vue imprenable sur les montagnes Marmolada, Rosengarten et Sassolungo, et le col de Falzarego où l’on trouve un musée consacré à la Première guerre mondiale. Puis la route redescend au coeur d’une vallée de forêts de pins qui se désépaississent à l’arrivée dans Cortina, la reine des Dolomites. Découvrez nos idées de voyages

6

Le tour du lac de Garde

Long de 52km, le lac de Garde est le plus grand des lacs italiens. Faire le tour de cette petite mer intérieure donne l’opportunité de le découvrir sous toutes ses coûtures -son étroitesse au nord avec des montagnes qui se jettent dans l’eau et sa largeur plus apaisante au sud- mais aussi de traverser pléthore de villages charmants comme Sirmione ou encore Garda. Pour les conducteurs en manque d’adrénaline et fans de course poursuites, l’étroite Strada della Forra est une incontournable. On l’emprunte depuis Pieve pour une boucle à flanc de montagnes le long de gorges et de chutes d’eau. Tandis que Churchill en faisait sa huitième merveille du monde, James Bond y réalisait des prouesses dans Quantum of Solace… Un must pour les fous du volant ! Découvrez nos idées de voyages

7

Les Abruzzes : de Castelli à Chieti

Des Apennins à la mer Adriatique s’étend une des régions les plus méconnues d’Italie. Et pourtant, elle gagne à être connue. Elle offre en effet en condensé les plus beaux paysages d’Italie : plages, dunes et rochers, pinèdes, montagnes, lacs, grottes et ermitages ! En prenant les 117 km de Castelli à Chieti via Teramo, on longe ce concentré de variétés qui donne envie de s’arrêter toutes les cinq minutes. Si le temps presse, quelques haltes cependant s’imposent : le parc national du Gran Sasso (Photographie), les stupéfiantes grottes de Stiffe - que l’on atteint en faisant un petit détour- et pour finir le bord de mer et la station balnéaire de Pineto pour un peu de repos dans la pinède, le long de la plage de sable fin. Les curieux admireront les Trabocchis, sortes de machines-cabanes sur pilotis traditionnelles pour pêcher dans la mer. Découvrez nos idées de voyages

Parc national du Gran Sasso

8

La Sicile par la SS120

La SS120 est une voie départementale qui relie Taormina à l’est à Termini Imerese sur la côte nord ouest. Elle commence par longer le parc de l’Etna où à Rifugio Sapienza, on peut se laisser séduire par une ascension en funiculaire jusqu’au sommet du fameux volcan. Il offre une vue incroyable sur le cratère. La SS120 poursuit son déroulé sur 240 km à travers des monts escarpés, des vallées verdoyantes et des villes pittoresques dont Nicosia en pleine montagne, puis Cerda, connue pour ses fameux artichauts qui vaut une petite étape gastronomique. Enfin, la SS120 débouche sur la mer et ratrappe la SS113 qui vers l’ouest mène à Palerme en trois quarts d’heure. Découvrez nos idées de voyages

9

La Sardaigne par la SS125

C’est le long de la côte est de la Sardaigne que se déroule la SS125 de Quartucciu au sud à Palau au nord. Les afficionados de plages seront ravis car les 265 km de cette côtière bordent moult d’entre elles, dont certaines, longues et sans un chat donnent l’impression de se trouver sur une île déserte. Il suffit de s’aventurer dans un des petits chemins ajdacents à la route pour dénicher une de ces merveilles. Sur le chemin, des ville comme Arbatax, sa baie et sa plage de Rocce Rosse, bordée de roches de granit rouge, ou encore Orosei et son petit port au passé médiéval riche, méritent une exploration pédestre. Bref, jusqu’à Palau, les étapes ne manquent pas et il en existe une particulièrement insolite : le village fantôme de Gairo Vecchio, que l’on peut rejoindre au sud d’Arbatax en prenant la SP28… Découvrez nos idées de voyages

10

La route du col du Stelvio

Courronnée plus belle route du monde par les comparses de la fameuse émission britannique Top Gear, la route du col du Stelvio ou SS38 est un challenge de virages et de lacets pour monter jusqu’au col à 2758 mètres d’altitude et pour en descendre. Elle relie du sud au nord Bormio dans la province de Sondrio à Prato allo Stelvio dans le sud Tyrol italien et se positionne comme la deuxième plus haute route d’Europe après celle du Col de l’Iseran. Les 26 km de la portion nord de la SS38 sont les plus impressionnants et vertigineux avec 48 épingles à cheveux. Attention aux deux roues car la passe du col du Stelvio est le paradis des motards et des cyclistes. De plus, altitude oblige, elle n’est ouverte que de juin à septembre. Découvrez nos idées de voyages

 

Numéro Printemps-Été 2019

Vacance N°7

Magazine curieux, empêcheur de voyager en rond, Vacance cultive une approche du monde bercée de sens et de style. 6 mois de grands reportages, les dernières belles adresses, des tips pour voyager malin, des rencontres et lectures : inspirez-vous !