Le Vénézuela en bref

Mystérieuse jungle amazonienne, côte Caraïbe aux airs de paradis, faune tropicale foisonnante et culture pétillante. Non, le Vénézuela n’a définitivement rien à envier à ses voisins colombiens et brésiliens. Seuls les méandres de l’Histoire peuvent expliquer une telle discrétion, voire un tel oubli des merveilles vénézuéliennes. Mais il n’est plus question désormais de les ignorer. Car qu’on se le dise, l’absence de tourisme a souvent du bon. Nature préservée, authenticité intacte. On a l’opportunité de vivre une sorte de réalité augmentée, sans faire appel à une quelconque technologie. Si ce n’est à un bon guide du Vénézuela, qui vous permette de rentrer dans le vif du sujet. Le delta de l’Orénoque - ou Orinoco -, par exemple, formidable labyrinthe aquatique qui se parcourt en curiara – pirogue.
Les communautés Waraos nous prêtent leurs terres et leur coucher de soleil, on les en remercie. Caïmans, fourmiliers et singes font vibrer la jungle, on se sent petits, terriblement humains et dramatiquement faillibles face à la vérité du monde sauvage. Dans les llanos, les gauchos nous racontent une autre histoire. Celle de chevaux fougueux et trépignants qui courent après le bétail comme on court après le temps. Dans les villages caribéens, les pêcheurs, eux, semblent vivre à un autre rythme, celui des traditions ancestrales qui font vivre aujourd’hui comme hier. Demain quant à lui se lèvera sur la splendide playa Medina, à quelques encablures du golfe de Paria. On parie que vous irez.

Magazine Voyage au Vénézuela

Contactez un spécialiste du Vénézuela