Capitale

Port-Vila (sur Efaté).

PIB

En 2017, 3 124 dollars US par habitant (France, 38 477 dollars US par habitant).

Point culminant

Le mont Tabwemasana, 1 875 m (sur Espiritu Santo).

Superficie

12 189 km², un peu moins que le Monténégro, un peu plus que le Qatar.

Climat

Tropical. Premier contraste : une saison chaude et humide de novembre à avril ; une saison un peu moins chaude et un peu moins humide de mai à octobre (vents du sud-est). Second contraste : les îles du sud (à partir d’Efaté) sont plutôt moins arrosées que celles du nord. Des constantes : la chaleur et l’humidité. L’ensoleillement est toutefois très satisfaisant sur tout l’archipel pendant la saison douce et sur sa partie sud pendant la saison chaude, malgré les pluies. La température de l’eau varie au cours de l’année de 22° à 28°. Moyenne des températures maximales à Port-Vila en janvier, 30° (minimales, 23°) ; en août, 28° (et 19°).

Géographie

Le Vanuatu est un Etat-archipel du Pacifique sud. Il est entouré par les îles Salomon au nord, les Tuvalu et les Fidji à l’est, la Nouvelle-Calédonie au sud (à 550 km environ) et l’Australie à l’ouest. Ces terres montagneuses sont pour la plupart d’origine volcanique - côtes rocheuses abruptes, pas de plateau continental - et certaines d’entre elles ont encore des volcans actifs (Tanna, Ambrym, Gaua, Ambae, Lopevi). L’ensemble s’étend sur 1 300 km du nord au sud et compte 81 îles, dont 65 sont habitées ; les plus grandes sont Espiritu Santo (3 955,5 km²), Malékoula (2 041,3 km²), Efaté (889,5 km²), Erromango, Ambrym, Ambae, Tanna…

Economie

Un certain isolement géographique (et une exposition aux catastrophes naturelles), un marché intérieur limité, des infrastructures encore sommaires et le poids des importations sont les principales faiblesses d’une économie qui connait néanmoins ces dernières années un développement régulier (+ 4,5% de croissance en 2017). Le pays doit ces résultats encourageants au tourisme (40% du PIB), la zone Pacifique fournissant l’essentiel des visiteurs. Les services financiers viennent en appoint, mais son statut de paradis fiscal vaut à l’archipel des critiques insistantes. L’agriculture occupe encore 80% des actifs et produit la majeure partie (80%) des biens exportés : noix de coco, kava, poivre, viande, cacao, bois… La pêche est pour sa plus grande part destinée à la consommation nationale. Les autorités affectent l’aide internationale en priorité à l’éducation, à la santé, à l’appareil productif et à d’importants projets d’équipement (nouvel aéroport international d’Efaté, traitement des eaux usées à Port-Vila, télécommunications…). Structure du PIB (valeur ajoutée) : services, 62,7% ; agriculture, 28,2% ; industrie, 9,1%.

Faune & Flore

La forêt tropicale humide est la formation végétale caractéristique du Vanuatu. Grands arbres, fougères arborescentes, lianes (dont de nombreuses orchidées). Sur le littoral, on trouve des zones de mangrove, des cocotiers, des filaos, des pandanus, le bourao (Hibiscus tiliaceus). Dans les villages, des vergers de manguiers, papayers, bananiers, orangers… Et autour des habitations, ce sont, pour l’agrément, des hibiscus, des bougainvilliers, des frangipaniers, des flamboyants, etc.

Sur les îles, pas de grands mammifères, sinon ceux (domestiques) que l’homme y a introduits. Par contre, une bonne dizaine d’espèces de chauves-souris (Pteropus anetianus - Vanuatu flying fox, par exemple, est endémique). Le petit rat polynésien fait montre lui aussi d’un beau dynamisme nocturne. Dans l’eau, en revanche, du dugong à la baleine à bosse, en passant par la baleine à bec d’Hector ou le dauphin de Bornéo, les mammifères atteignent de respectables dimensions. Côté reptiles, le boa du Pacifique ou l’iguane des Fidji peuvent être signalés (le second est l’introduction récente). Papillons et oiseaux abondent. Parmi ces derniers citons la Sarcelle australasienne, la Gallicolombe de Tanna, le Bihoreau cannelle, le Diamant des Nouvelles-Hébrides, le Loriquet à tête bleue, le Pétrel de Tahiti, le Coq bankiva… Les eaux territoriales vanuataises nourrissent quelque 4 000 espèces de mollusques et une riche population de poissons : thons, vivaneaux, marlins bleus, espadons-voiliers, barracudas, raies, mérous et tout le petit peuple bigarré des récifs. La tortue verte et la tortue imbriquée pondent dans l’archipel.

Utile

Contactez un spécialiste du Vanuatu