Capitale

Mamoudzou.

PIB

2 600 dollars US par habitant (2003).

Point culminant

Mont Bénara (Grande-Terre), 660 mètres.

Superficie

374 km², soit la superficie des Saintes-Maries-de-la-Mer.

Climat

Climat tropical maritime. Les températures annuelles moyennes varient entre 23° et 30°, avec un taux d’hygrométrie élevé (plus de 85%). La température moyenne de la mer est de 25,6° (variations de faible amplitude). Une saison des pluies, chaude (27° à 30° dans la journée), va de novembre à avril ou mai. Elle est suivie d’une saison sèche et « fraîche » (22° à 25° dans la journée), de mai à octobre. L’île est parfois touchée par de violentes tempêtes cycloniques.

Géographie

Mayotte est le plus ancien et le plus méridional des groupes d’îles de l’archipel des Comores (250 km au nord-ouest de Madagascar), dans l’océan Indien. Elle est composée de 2 îles principales : Mahoré ou Grande-Terre (363 km²) et Pamandzi ou Petite-Terre (11 km²). Une importante barrière de corail protège l’un des plus vastes lagons du monde (1 100 km²), qui isole des courants marins la quasi totalité du territoire. Ce lagon est piqué d’une centaine d’îlots coralliens. Grande-Terre présente des reliefs accusés ; son origine volcanique l’a dotée de terres fertiles.

Economie

L’administration emploie 45% des personnes actives, les travaux publics et le commerce occupent l’essentiel du restant (taux de chômage autour de 20%). L’agriculture est avant tout vivrière (riz, manioc, fruits, bovins, caprins, volailles…) ; pour l’exportation, elle produit aussi ylang-ylang, citronnelle, vanille, cannelle, girofle… La mer fournit des protéines. Le tourisme fournit des devises. L’ensemble demeure fragile, malgré une croissance notable ces dernières années.

Faune & Flore

La forêt primaire qui couvrait les îles a désormais disparu, il n’en reste que des lambeaux. Sur les côtes, en revanche, on trouve encore des mangroves et des herbiers littoraux, où viennent pondre les tortues vertes. Là, poussent aussi les baobabs, qui abritent des colonies de roussettes (grandes chauve-souris frugivores). Les mammifères ne sont pas très nombreux ; citons le maki de Mayotte, la civette, la roussette de Livingston… L’avifaune, elle, est fourmillante : grèbe castagneux, pétrel de la Trinité du Sud, puffin d’Audubon, frégate du Pacifique, phaéton à bec jaune, fou à pieds rouges, héron pourpré, flamant nain, canard à bosse, balbuzard pêcheur, faucon de l’Amour, courlis cendré, chevalier bargette, guêpier de Madagascar… Le lagon, pourtant très exploité, regorge encore de richesses : baleines (juillet-octobre), tortues, dauphins, poissons coffres, espadons, diodons, tétrodons, poissons lunes, poissons perroquets, dorades, thons, anguilles…

Utile

Contactez un spécialiste de Mayotte