Situation

Quel que soit l´environnement dans lequel le voyageur se déplace, urbain ou naturel, il est de sa responsabilité de respecter l´endroit qu´il traverse. Voici quelques principes de base, applicables partout dans le monde. Un second paragraphe vous présente les problèmes environnementaux spécifiques à Malte. - Eviter de laisser certains déchets sur place et les rapporter avec soi si le pays ne dispose pas d´infrastructure d´élimination de ces déchets. Par exemple : piles et batteries, médicaments périmés, sacs plastique. - La rareté de l´eau est aujourd´hui un problème mondial. Même si le pays visité n´est pas a priori concerné par le manque, quelques réflexes doivent désormais faire partie du quotidien : préférer les douches aux bains, éviter le gaspillage, signaler les fuites éventuelles des robinets. - Dans la plupart des hôtels vous disposerez d´une climatisation individuelle. Il est vivement recommandé, pour éviter la surconsommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre afférentes, de la couper systématiquement lorsque vous n´êtes pas présent dans la chambre. La climatisation n´est d´ailleurs pas absolument nécessaire sous tous les climats. - En balade, dans certains écosystèmes fragiles, ne pas sortir des sentiers ou conduire hors-piste, limiter le piétinement et ne pas rapporter de « souvenir » : renoncer à cueillir des fleurs rares, à ramasser des fossiles ou des pétrifications, etc. Avec une densité de population des zones urbaines parmi les plus importantes au monde, de maigres ressources en eau douce et des milieux naturel parfois très dégradés, l’archipel se heurte à des difficultés réelles. Toutefois, depuis le début des années 2000, Malte a pris des mesures qui doivent lui permettre de répondre aux défis environnementaux et aux exigences européennes en la matière. Il s’est d’abord agi de définir un contexte juridique favorable (une loi sur la protection de l’environnement a été adoptée en 2002), puis de passer à des dispositions concrètes : gestion des déchets et des emballages ; lutte contre la pollution industrielle ; épuration des eaux urbaines ; protection des écosystèmes. Des progrès, réels mais inégaux, ont été constatés. Le traitement des déchets laisse encore à désirer. Il faudra également inscrire les principes du développement durable dans la définition et la mise en œuvre de toutes les politiques sectorielles ; un programme de développement appuyé sur ces principes est désormais en place à Gozo. Plusieurs réserves naturelles sont consacrées à la préservation de la faune : la réserve naturelle de Ghadira, un marais d’eau saumâtre à l’avifaune très riche, près de Mellieha ; l'îlot de Filfla ; Buskett Gardens, la seule forêt importante de Malte ; Is-Simar (baie de Saint-Paul).
Contactez un spécialiste de Malte