Malte en bref

Dorée sera la couleur majeure de ce guide de voyage à Malte. Couleur du sable de la plage de Ghajn Tuffieha ou de San Blas ; couleur des pierres des villes de l’île, la Valette et les Trois Cités, des ruelles du bourg de Mdina ; couleur de la lumière du soleil couchant ; couleur de la roche des falaises de Dingli, qui, du haut de leur 250 mètres tombant à-pic dans la mer, forment le point culminant de l’île ; couleur des ruines des temples préhistoriques de Hagar Qim et de Mnajdra ; couleur des brochettes de gambas grillées et du pain du hobz biz zejt, le savoureux sandwich traditionnel ; couleur de la Cisk, la rafraîchissante bière blonde locale ; et couleur de votre peau après quelques jours passés sur l’archipel.
A associer avec toutes les nuances de bleu, cristallin de la grotte bleue, turquoise sur les rives des îles de Gozo et de Comino, infiniment profond lorsqu’on enfile palmes et bouteilles pour plonger, explorer les épaves et s’émerveiller face aux barracudas, aux mérous qui nous font la gueule, aux raies qui dansent en apesanteur. Et le bleu du ciel, si intense qu’il semble parfois plus palpable que l’eau transparente de la mer Méditerranée.
Contactez un spécialiste de Malte