1

Se couper du monde

Se couper du monde. A peine posés à Malé, la capitale, vous êtes repartis illico vers votre île-hôtel. L’archipel compte environ 1200 îlots posés en équilibre sur l’équateur, dont une centaine est occupée par des hôtels. Ils ont chacun leur esprit et leur personnalité. Le plus dur c’est de choisir, ensuite il n’y a plus qu’à se laisser porter. Le bateau accoste ou l’hydravion se pose, le staff vous accueille, s’empare de vos bagages et de vos chaussures, vous faites vos premiers pas dans un sable rivalisant de blancheur avec la porcelaine et vous regardez votre pilote repartir. Amarres larguées, cordon coupé, vous scrutez l’horizon : rien. Ce n’est pas un pays, c’est la mer. Depuis quand n’aviez-vous pas ressenti cette sensation de liberté ?
2

Dormir dans une cabane

Dormir dans une cabane. D’accord, aux Maldives, elles sont plutôt du genre sophistiqué. Posés sur le rivage face à la mer ou plantés dans l’eau sur les pilotis, les bungalows de bois sont la forme d’hébergement la plus répandue. Découvrir son nouveau chez-soi est toujours une source d’émerveillement : les planchers et le mobilier en bois, les douches extérieures, les petits jardins, les patios… Les mille détails d’une vie de Robinson chic. Certains ont leur ponton privé, d’autres un plancher de verre qui permet de regarder les poissons : tous sont des refuges qui réveillent des fantasmes d’enfance. Le paradis à fleur d’eau.
3

Ne jamais s’ennuyer

Ne jamais s’ennuyer. On pourrait penser le contraire… Avoir peur de tourner en rond sur ces microscopiques îlots qui ne demandent souvent pas plus d’une heure pour en faire le tour à pied. L’angoisse pointe, on pense à Tom Hanks face à son ballon de basket dans « Seul au monde ». Chaque hôtel déborde d’idées pour distraire ses hôtes pourtant on prend vite conscience que point n’est besoin de remplir à tout prix la journée pour réussir son séjour. S’offrir le plaisir de faire traîner le petit-déjeuner, prendre enfin le temps de se plonger dans un livre, faire la sieste à l’ombre des palmiers courbés sur le sable, écrire, rêver, espionner sans se lasser les Bernard-l’Hermite plongeant dans leur tanière, pique-niquer au souffle des alizés, observer le ballet des raies manta, nager, hanter le fitness : c’est incroyable ce que les journées passent vite ! Même pas eu le temps pour un cours de yoga.
4

Regarder les poissons dans les yeux

Regarder les poissons dans les yeux. Aux Maldives, la vie n’est pas sur terre, elle est sous l’eau !
Les abysses de corail sont des paradis pour la faune aquatique qui déroule sous les yeux des visiteurs un spectacle en technicolor. Il y a les plongeurs qui embarquent à l’aube dans le bateau de l’hôtel pour aller enrichir leur « tableau de chasse » de rencontres exceptionnelles et il y a les contemplatifs qui se contentent paresseusement d’un tuba et d’un masque. Le soir, ils en ont tous autant à raconter. Que l’on soit à un mètre ou un kilomètre du bord, il suffit de regarder sous la surface pour tomber dans un aquarium avec sa vie sociale, ses gros et ses petits, ses lents et ses pressés, ses dominants et ses empressés, ses uniformes et des multicolores, ses pastels et ses fluo. Impossible de s’en lasser.
5

Tester les plus beaux spas du monde

Tester les plus beaux spas du monde. Aux Maldives, la vie se résume à sa plus simple expression : la volupté. Et les spas en sont l’épicentre. C’est le moment de connaître des instants rares sous les mains expertes des thérapeutes locales… Se faufiler à l’heure rose de la fin de journée dans les jardins parfumés du spa de Soneva Fushi ; à l’heure rouge du coucher du soleil, admirer le spectacle depuis la terrasse panoramique du Constance Halaveli ; se prélasser sous son gazebo ou dans sa petite pscine privée au LUX ; goûter les protocoles Clarins au Residence, et ne jamais, jamais se lasser de regarder les poissons défiler en rangs serrés sous le plancher de verre suspendu au-dessus de l’eau de sa table de massage… ,

A découvrir

Contactez un spécialiste des Maldives