Vous aimerez
  • Après Bratislava, l'air des montagnes des Tatras, leur atmosphère « Mitteleuropa des hauteurs »
  • Immeuble Art nouveau, forteresse XVIIIe ou chalet contemporain : de belles adresses, singulières
  • Visite de Bratislava en privé : c'est prévu - aller à la rencontre des ours, c'est possible !
  • Appli smartphone, bonnes adresses, voiture et GPS, conciergerie : voyager Voyageurs

Contactez un spécialiste Slovaquie 01 42 86 17 60

La Slovaquie d’en haut

A lire l’écu qui apparait sur le drapeau, la Slovaquie se conçoit comme un pays de montagnes. Elle ne fut pas la Haute Hongrie pour rien. Ce voyage en rend compte de la plus belle façon. A Bratislava d’emblée il y a du dénivelé : sur sa colline, le château domine de haut la ville et le Danube. Du restaurant UFO, au sommet de la tour du pont Slovenského narodného povstania, la vue s'étend sur trois pays : la Slovaquie, l’Autriche et la Hongrie. Le vieux centre, restauré avec beaucoup de justesse, a une agréable atmosphère déjà méridionale. On en profite deux jours. Ensuite, via Zilina, au pied de la Petite Fatra, direction la région de Liptov, dans les Basses Tatras. A Demänovska Dolina, on commence à respirer large l’air des montagnes.
Des petits villages classés rappellent la vie d’autrefois. Les sangliers rôdent sous les hêtres. On boit de la borovicka, l’alcool au genièvre, avant le repas. Les lacs coulent du bleu ou du vert au creux des reliefs. Tatranska Lomnica, station fondée en 1893 dans les Hautes Tatras, a attiré depuis le gratin continental. Les pics s’élèvent en série, les chamois se livrent à d’étonnantes acrobaties, l’ours se promène en propriétaire. Le sport et le thermalisme ont depuis plus d’un siècle droit de cité dans ces « petites » montagnes qui paraissent si grandes. Sur le chemin du retour, arrêt du côté de Zvolen, à Vigl’as. Le château-hôtel au-dessus de la Slatina ne s’oublie pas comme cela. La Slovaquie a de la personnalité et son écu lui ressemble en effet, avec ses deux croix plantées sur trois monts.

Votre voyage

Le voyage commence et se termine en Autriche, mais 80 km seulement séparent Vienne de Bratislava. On prend la voiture à l’aéroport et on l’y rend. Entre temps, l'aventure du road-trip ! Et les nuits dans de très belles adresses : l'un des meilleurs hôtels de Bratislava, un bel immeuble 1900 à Zilina, un grand chalet feng shui à Demänovska Dolina, une institution Art nouveau à Tatranska Lomnica, un château fort à Vigl’as. Partout, un vrai confort contemporain, auquel l’esprit centre-européen ajoute ses nuances. Nous avons inscrit à votre agenda la visite privée de Bratislava. Un riche héritage artistique le justifiait. Si vous souhaitiez observer de près la faune et la flore des Tatras, nous vous organiserions cela. L’ours peut même occuper une journée particulière. Le rythme du voyage est équilibré : deux jours à Bratislava, deux dans les Basses Tatras et trois dans les Hautes Tatras, plus deux étapes, qui ne sont pas que de liaison, à Zilina et Vigl’as. On ne passe pas sa vie sur la route. On a du temps pour soi. Et pour les sites.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Vienne - Bratislava

Prise en compte de la voiture de location et route pour Bratislava. Installation pour deux nuits dans le centre historique. Des caves médiévales à la verrière Art nouveau du lobby - l’ancienne cour de la maison - les styles architecturaux s’articulent avec élégance et constituent un ensemble éclectique dont la décoration tire un agréable profit. Du chic, du confort et un excellent niveau d’équipement font de l’hôtel la première adresse de la ville. Dans les chambres, literies, mobilier, rideaux passementés équilibrent ici le naturel élémentaire de la pierre et des poutres, là un classicisme épuré. Le restaurant propose une cuisine moderne, que l’Italie inspire, et n’entre pas pour peu dans le plaisir que l’on trouve à séjourner céans. Spa et salle de gym rendent sans faute les services escomptés. Et l’église des franciscains, la doyenne des édifices religieux du centre (XIIIe siècle), se dresse à deux pas.

JOUR 2

Bratislava

Déjà prévu au programme - Bratislava, capitale de la Slovaquie. A pied, en compagnie d’un guide privé francophone, on part à la découverte du vieux Bratislava. En commençant par l’ancien hôtel de ville, bel ensemble gothique maintes fois remanié sur la place principale ; il abrite aujourd’hui le musée d’histoire municipale. Le palais primatial (1778-1781) est juste derrière : vertueuse façade néoclassique. Des remparts du Moyen Age, il reste la porte Michel (XIVe et XVIIIe siècles). La cathédrale svätého Martina date des XIVe et XVe siècles mais, comme beaucoup, elle a trouvé sa silhouette définitive au XIXe. On y a longtemps - présence ottomane en Pannonie obligeant - couronné les rois et les reines de Hongrie. Mobilier et statuaire de bois remarquables ; un bronze célèbre cependant : saint Martin de Tour en hussard, de Georg Rafael Donner, 1744. Le théâtre national ancien occupe un bâtiment néo-Renaissance (Fellner et Helmer, 1885-1886) sur la place Hviezdoslav ; le théâtre national nouveau se trouve au bord du Danube (Bauer, Kusy et Ponak, 2007). Après tous ceux-ci, un dernier monument, le plat national slovaque, bryndzové halusky : gnocchis, lardons et fromage de brebis. De quoi faire sauter le calorimètre, mais hum !

JOUR 3

Bratislava - Zilina

Route pour Zilina. Nuit dans le centre. Jozef Karas construit l’immeuble entre 1906 et 1913. L’hôtel a conservé façade et structure Art nouveau, sans laisser de donner à l’intérieur un tour contemporain. Le fonctionnalisme fluide des chambres est exemplaire de cette approche ligne claire. Le confort tient à ça, et à un niveau d’équipement très convenable. L’espace relaxation comporte un sauna, une salle de repos, un grand jacuzzi et des cycloergomètres. Le restaurant met un point d’honneur à maintenir la réputation de bonne table et bonne cave acquise par l’établissement après guerre : cuisine slovaque d’aujourd’hui avec digressions méditerranéennes. Au bar, on sait servir un cocktail.
Sur Marianske namestie, les visiteurs se laissent prendre au charme des maisons à arcades, ils admirent le vieil hôtel de ville et l’église des jésuites. La Nouvelle Synagogue a été construite entre 1928 et 1931 : judaïsme libéral et style moderniste. L’église Saint-Etienne (roi de Hongrie) date du XIIIe siècle, un touchant programme de fresques des années 1260 s’y voit encore. Le Cyklisticky spolok Zilina s’honore d’avoir compté Peter Sagan parmi ses licenciés.

JOUR 4

Zilina - Demänovska Dolina

Route pour Demänovska Dolina, dans les Basses Tatras. Installation pour deux nuits dans le premier hôtel feng shui de Slovaquie. La conception de ce grand chalet moderne a donc fait l’objet de soins attentifs. Aux abords, un torrent et des pins ; matériaux : pierre, bois, cuivre. Cela crée une atmosphère. Les chambres répondent aux mêmes critères d’harmonie, qui leste de sophistication une rusticité à première vue. Le confort y gagne un je-ne-sais-quoi. Des ingrédients bio pour le restaurant, cela allait de soi. Une cuisine healthy aussi. Aux amateurs, on signale le poisson fumé maison aux bois de cerisier et de hêtre. Sauna, hammam, salle de gym, bien sûr. Les cours de qi gong, la gymnastique traditionnelle chinoise, renouvellent un peu les pratiques santé des Tatras. Et le rituel oriental du thé remplace la routine de l’afternoon tea.

JOUR 5

Demänovska Dolina

D’abord, l’hiver, on skie et, l’été, on randonne, dans les deux cas de toutes les façons possibles ; mais Demänovska Dolina offre des conditions idéales pour des activités de plein air très variées. Le parc national des Basses Tatras, qui culmine au Dumbier : 2046 m, présente des curiosités géologiques accessibles, comme les grottes de la Liberté (jaskyna Slobody) et de Glace (l’adova jaskyna). Dans la première, spéléothèmes rouges et jaunes sur un parcours de 1800 m ; dans la seconde, 850 m de formations froides. L’Unesco a inscrit au patrimoine mondial le village de Vlkolinec, au sud-ouest de Ruzomberok, exemplaire de l’architecture nord-carpatique traditionnelle : 45 maisons de bois, une chapelle baroque, un petit beffroi. Le musée d’architecture vernaculaire de Zuberec, dans la vallée de l’Orava, est plein de charme champêtre. Au sud-ouest de Liptovsky Mikulas, la grande église de bois de Sväty Kriz date du XVIIe siècle ; le bâtiment ne contient aucune pièce métallique, pas même un clou.
En option - Faune et flore des Tatras.

JOUR 6

Demänovska Dolina - Tatranska Lomnica

Route pour Tatranska Lomnica, dans les Hautes Tatras. Installation pour trois nuits dans un monument Belle Epoque. 1904-1905, l’hôtel sort des cartons des architectes Quido Hoepfner et Gejza Gyori, de Budapest. Oriels, clochetons, baies cintrées, Jugendstil des Carpates dans toute sa splendeur kaiserlich und königlich. Intérieur modernisé, bien entendu, mais les rappels stylistiques apparaissent partout. La piscine intérieure est particulièrement éloquente à cet égard. Dans les chambres, la décoration frôle parfois le kitsch, sans s’y arrêter. On s’en amuse et on profite d’un confort cossu. A la belle salle à manger with a view, cuisine internationale et pro. L’espace bien-être ne laisse rien à désirer : piscine extérieure à débordement, bassin indoor, jacuzzis, sauna. Au spa, les soins puisent dans la nature-même des Tatras une partie des éléments dont ils se composent. Et ils se dispensent avec le professionnalisme hérité d’une belle tradition thermale.

JOURS 7 & 8

Tatranska Lomnica

Lomnicky stit, qui domine le secteur, est l’un des dix sommets à plus de 2600 m des Hautes Tatras. Le point le plus élevé du domaine skiable, à Lomnické sedlo, se trouve à 2189 m. Il y a de quoi faire. Et encore aux beaux jours. Des chemins bien balisés courent toute la région. L’Unesco a classé la chaîne en réserve de biosphère ; la Slovaquie et la Pologne la protègent par des parcs nationaux. A 850 m d’altitude, hêtres et épicéas viennent autour de Tatranska Lomnica. Les seconds, associés à des mousses, atteignent les 1550 m. Des pins leur succèdent, puis des prairies 300 m plus haut, jusqu’à ce que, au-dessus de 2300 m, les lichens occupent le terrain. La faune ne diffère pas de celle des Basses Tatras. Les paysages des Hautes Tatras, avec leurs reliefs nettement découpés, ont une allure altière et un caractère de grande montagne. Ces deux journées permettent de prendre un sacré bol d’air, de refaire ses équilibres en pleine nature et de s’enivrer d’un spectacle minéral de standing.
En option - Observer l’ours.

JOUR 9

Tatranska Lomnica - Vigl’as

Route pour Vigl’as. Nuit dans un authentique château fort, dont les origines remonteraient au XIIIe siècle. L'épaisseur des murs dans certaines chambres rappelle d'ailleurs leur fonction militaire initiale. On pénètre donc dans un monde de voûtes, de nervures gothiques, de longs couloirs, d'escaliers à vis. La cour d'honneur impressionne. Les chambres bénéficient, bien sûr, du cadre architectural. Elles ont une noble tenue ; la décoration en respecte l'esprit sans verser dans la reconstitution ; salles d'eau très bien aménagées. Deux restaurants : une première salle à manger majestueuse, où l’on sert une cuisine internationale fort bien faite ; dans la seconde, sous des voûtes peintes de façon charmante, une jolie cuisine slovaque régale les convives. Côté wellness, le spa se montre plein de ressources et dispose d’un vrai bassin de nage intérieur. On profite de l'un et de l'autre en toute saison.

JOUR 10

Vigl’as - Vienne - vol de retour

Route pour l’aéroport de Vienne et rendu de la voiture. Vol de retour.

A la carte

Faune et flore des Tatras - Demänovska Dolina

En compagnie d’un guide anglophone privé, on s’en va non pas débusquer, mais surprendre dans leur milieu quelques-uns des hôtes de ces montagnes. Les marmottes sont discrètes et farouches, on les approche avec circonspection. Le chevreuil et le cerf se rencontrent, sinon aisément, du moins régulièrement. Le chamois aussi, finalement - lorsqu’on sait. Tout comme le coq de bruyère. L’aigle royal regarde tout ça de haut. Le renard va furtivement à ses affaires. Le lynx n’est pas commode à observer. Côté flore : Pulsatilla slavica, Ranunculus carpaticus, Leontopodium alpinum, etc.
En option - Journée

Observer l’ours - Tatranska Lomnica

Le plantigrade est la vedette des Tatras. Bien protégé par les parcs, il y coule des jours heureux. Ce qui ne signifie nullement qu’il soit toujours d’humeur bonasse. On l’approche avec prudence, avec un guide chevronné, et anglophone. A la clé, une bonne randonnée à vélo puisqu’on pédale à la rencontre d’Ursus arctos arctos. Il y a toujours et pour tout le monde quelque chose d’émouvant à voir en vrai et libre un animal de ce statut : on n’a pas affaire à n’importe qui.
En option - Journée

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 1500€ à 1900€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 1600€/personne.
  • Le vol aller et retour pour Vienne, sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de co2 de votre voyage (par le biais de notre Fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • La location pour 10 jours d’un véhicule de catégorie B
  • Les 2 nuits à Bratislava, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Bratislava, capitale de la Slovaquie, avec un guide privé francophone
  • La nuit à Zilina, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Les 2 nuits à Demänovska Dolina, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Les 3 nuit à Tatranska Lomnica, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La nuit à Vigl’as, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Notre service de conciergerie sur place

  • Réf: 1464609
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage.
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de la Slovaquie