Vous aimerez
  • Evora et Comporta, deux sites à part où l’art et la nature n'engendrent rien de moins que le bonheur de vivre
  • Un couvent Renaissance à Evora, une retraite stylée à Comporta, des hôtels comme on aime
  • La visite privée d’Evora, classée Unesco, la dégustation dans les vignes, le galop sur la plage, déjà prévu
  • L’appli smartphone, voiture et GPS, concierge sur place, les + Voyageurs

Contactez un spécialiste Portugal 01 84 17 21 69

A l'est et au sud de Lisbonne

Evora, la capitale de l’Alentejo, est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. Elle n’en a pas pour cela la grosse tête et sa douceur de vivre est intacte. On y est bien, en plus d’être ébahi par la richesse de son héritage artistique. Et la campagne alentour est généreuse de ses oliveraies et de ses vignes. Elle travaille avec constance pour que les épiceries fines et les cavistes puissent vous proposer huiles d’olive subtiles et vins aromatiques. On goûte aux unes et aux autres avec un même soleil en bouche. Comporta, un peu au sud de Lisbonne - mais votre itinéraire dans le sens des aiguilles d’une montre ne rend pas cela très sensible - a longtemps été un secret jalousement gardé par ceux qui avaient le bon goût de s’y rendre.
Ce coin de littoral préservé offre un sable immaculé, des ondulations de dunes, des bois d’un vert dense et des oiseaux en pagaille. Le bel Atlantique sauvage. Avec ça désormais, des établissements qui permettent d’en profiter pleinement sans défigurer la nature. Une façon de vivre un peu bohème et cultivée donne le ton. On vient aussi pour cette sociabilité iodée assez unique en son genre. Sandalettes en cuir tressé aux pieds, on se joint aux beautiful people. Une dernière chose : d’une étape à l’autre, la cuisine portugaise d’aujourd’hui vous surprendra.

Votre voyage

Deux hôtels d’exception. Vraiment. Le premier, à Evora, est même un monument à part entière, classé. Un monastère. Et les moines, dont la tradition d’accueil est l’une des racines de l’hôtellerie moderne, ont légué aux entrepreneurs du XXIe siècle un ensemble que ceux-ci ont aménagé et mis en valeur avec brio. Le couvent, c’est maintenant la vie de château. A Comporta, le soin des propriétaires est d’inscrire l’hôtel dans le paysage avec toute la discrétion possible, il y faut les meilleures ressources de l’architecture et du design, les pins, les chênes, l’art culinaire même… On est là dans un monde transparent, où les oppositions s’effacent. L’expérience est bienfaisante. Pour faire le chemin, une voiture. Le Portugal ne posant aucun problème routier. A chacune de vos étapes, visites et activités ont été inscrites à votre agenda. Elles ne sont que pour vous faire vivre mieux l’endroit où vous débarquez et vous laissent plein de temps perso. Vous n’auriez pas manqué d’ailleurs de visiter la vieille ville d’Evora et une promenade équestre sur les plages de Comporta ne se refuse pas. Si l’envie vous prenait de naviguer sur l’estuaire du fleuve Sado, dauphins et oiseaux à la clé, nous vous organiserions ça ! Vous disposerez sur place des coordonnées de notre concierge, son entregent et ses capacités terrain sont à votre disposition en cas de tout ce qui peut arriver.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Lisbonne - Evora

Prise en compte de la voiture de location et route pour Evora. Installation pour deux nuits à deux kilomètres au nord de la ville. Au couvent. L’histoire du monastère remonte au XVe siècle. Aujourd’hui, c’est un hôtel de luxe, qui a su tirer un merveilleux parti du site champêtre et des ressources du monument. Le cloître à deux étages d’arcades est ravissant ; l’église, où de grandes verrières versent la lumière, a conservé l’essentiel de son mobilier et de sa décoration baroque. Les murs sont de ce blanc de chaux que relèvent encore le ciel bleu et quelques contrepoints de couleur. Parmi les charmes du parc, le jardin de simples se distingue. Votre chambre est dans la partie historique. Une élégance à la fois sobre et opulente, une salle de bain de marbre et une terrasse particulière font de vous les dépositaires d’un art de vivre raffiné. Et que dire de la salle manger, installée dans l’ancienne cave voûtée, du bar lounge, dans la cuisine des moines, du bar à vin, dans la citerne gothique ? Que les plaisirs s’y concentrent. Dans les quartiers modernes de l’hôtel, piscine extérieure, spa - avec bassin intérieur - et salle de gym relient le souci contemporain de soi aux splendeurs du passé.

JOUR 2

Evora

Déjà prévu au programme - Visite de la vieille ville d’Evora. Dans son enceinte XVIIe, Evora est une ville blanche. Longtemps résidence royale, la cité historique est couverte d’églises et de couvents. Cependant, le temple de Diane (1er siècle) - dédié à l’empereur Auguste, en réalité - en est sans doute le monument le plus fameux. On voit ça avec un guide francophone privé. On voit aussi la cathédrale (Basilica Sé Catedral de Nossa Senhora da Assunçao - XIIIe-XIVe siècles), qui illustre la transition entre les arts roman et gothique. Les azulejos qui encadrent l’entrée de la chapelle des Os (XVIe siècle), dans l’église Sao Francisco, ne laissent pas présager l’effet que produit l’accumulation funèbre d’os longs et de cranes de ce memento mori. Souvent le rire, d’ailleurs. Ensuite, on se rend à la Herdade do Esporao, domaine viticole de l’appellation Reguengos de Monsaraz. Sols schisteux, oliviers, orangers et amandiers mêlés aux vignes, approche organic, les conditions naturelles sont excellentes et le travail répond aux valeurs contemporaines. Ce qui permet de produire un surprenant vin d’amphore, entre autres. Visite des installations, des monuments historiques présents sur la propriété, comme la Torre do Esporao du XVe siècle, dégustation vin / huile d’olive et repas gastronomique sur place.

JOUR 3

Evora - Comporta / Muda

Route pour Muda, quelques kilomètres au sud de Comporta. Installation pour trois nuits dans un rêve d’architecture fusion. Pas plus que de la poule ou de l’œuf, on ne sait, de la géométrie claire et moderniste ou des éléments rustiques, qui a commencé. La lumière investit les transparences et rebondit sur les blancs et les gris, unifie les choses - meubles design, bois flotté, vieilles planches, souches - et les volumes. Dans la chambre, le confort a un air de vacances chic. Grande baie et terrasse particulière donnent sur les pins parasols du parc. Il y a, devant le bâtiment principal, une longue piscine extérieure luminescente, à quoi répond le bassin intérieur de l’espace bien-être, où sont aussi un sauna et un hammam. Au restaurant, l’esprit de l’époque semble concentré dans les assiettes. Jardins bio, vergers locaux, pêche et élevage traditionnels fournissent les ingrédients. Le chef sait son répertoire portugais, auquel il donne un coup de jeune et de brillant avec un naturel insolent.

JOURS 4 & 5

Comporta / Muda

Tout le secteur est planté de pins et de chênes-lièges, de vigne ; on longe des rizières pour rejoindre la mer, à quelques kilomètres de l’hôtel. La végétation des dunes est soigneusement préservée. Derrière celles-ci, une longue, très longue plage de sable éblouissant. On y prend l’air du large en grand. Idéal pour débrancher. Lorsque l’on n’opte pas pour une vie d’anachorète, on peut rencontrer des contemporains lisboètes, qui viennent recharger les accus loin (pas si loin, en fait) du remuement de la capitale. Ils sont plutôt de la catégorie créative et volontiers hippie chic. Les sardines grillées sous des auvents de canisse, les pieds dans le sable, ça a le luxe de l’évidence et de la simplicité. Et le Portugal a tout le vin qu’il faut pour accompagner. On prend son temps. On n’est pas là pour s’agiter, mais pour jouir en esthète de la situation. S’il fallait tout de même se donner de l’activité, les 14 000 hectares de la Herdade da Comporta, réserve privée située au sud de la péninsule de Troia, offrent de splendides itinéraires de randonnée.
Déjà prévu au programme - Promenade équestre on the beach. La plus noble conquête de l’homme est le véhicule idéal pour une découverte des plages et des dunes. Au rythme lent, ou un peu enlevé, de sa monture, on saisit les parfums errants, on se donne des angles nouveaux, on surprend une loutre en goguette ou une aigrette à l'affût, on longe majestueusement le grand rideau théâtral du couchant. Les instructeurs se font fort d’emmener en balade toute personne tenant en selle. Et ils y parviennent, avec beaucoup de professionnalisme et de gentillesse.
En option - Croisière dans l’estuaire du Sado.

JOUR 6

Comporta / Muda - Lisbonne - vol de retour

Route pour l’aéroport de Lisbonne et rendu de la voiture. Vol de retour.

A la carte

Croisière dans l’estuaire du Sado - Comporta

Point n’est besoin d’aller aux antipodes pour avoir l’honneur de voir son bateau accompagné par une escadre de cétacés, les grands dauphins (Tursiops truncatus) de l’estuaire font ça de façon gracieuse. Et la réserve naturelle est une aubaine pour de nombreuses espèces d’oiseaux, qui en fréquentent le périmètre de bois, de marais salants, de rizières, de grèves sableuses. Du bastingage, on peut observer le héron pourpré, le busard des roseaux, le flamant rose, l’avocette élégante, la spatule blanche - pour n’en citer que quelques-uns. La navigation révèle toute la richesse et la variété d’une région à laquelle votre mémoire voyageuse restera attachée longtemps.
En option

Avec quelques jours de plus - Lisbonne

Ville des grands navigateurs, ville du grand tremblement de terre. Et ville surtout du XXIe siècle. Il y a les classiques, bien sûr, comme le Museu Nacional de Arte Antiga (où est La tentation de saint Antoine, de Jérôme Bosch), le Museu Calouste Gulbenkian (où sont les heures de Marguerite de Clèves), ou le musée de l’Azulejo (où sont des tas de carreaux de faïence). Il y a aussi le formidable musée de l’Electricité, dans la Central Tejo de Belém, et l’Oceanarium (Peter Chermayeff, 1998), avec son aquarium principal de cinq mille mètres cubes où l’on peut voir une môle… Et puis, la rénovation des docks et des bords du Tage fait plaisir à voir. Les sorties petites choses délicieuses au Mercado da Ribeira sont épatantes ; Kais, dans un ancien entrepôt, est un restaurant spectaculaire. D’ailleurs, le Bairro Alto, par exemple, on se donne des vues superlatives sur les lumières de la ville. La terrasse du bar de l’Independente est faite pour ça. Des boutiques de créateur sont apparues un peu partout. On constate que ça se bouge dans tous les domaines, mode, son, design, graphisme, etc. Lisbonne pétille.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 1700€ à 2200€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 1900€/personne.
  • Le vol aller-retour pour Lisbonne
  • Les taxes aériennes
  • Un bagage de soute
  • La location pour 6 jours d’un véhicule de catégorie E
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l'application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Les 2 nuits à Evora, au Convento do Espinheiro, en chambre double supérieure, avec petits déjeuners
  • La visite privée d’Evora, avec un guide francophone ; les caves de la Herdade do Esporao
  • Les 3 nuits à Muda, au Sublime Comporta, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La promenade équestre sur les plages de Comporta
  • Notre service de conciergerie sur place
  • Réf: 1381229
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste du Portugal