Vous aimerez
  • Une revue des merveilles naturelles du sud-ouest et une aventure humaine authentique
  • Conduire sur les pistes de Namibie, des paysages désert mer marais, l’esprit bush, le braai
  • VTT à Swakopmund, éclaboussures privées aux Victoria Falls, éléphants du Chobe, déjà prévu !
  • Appli smartphone, 4x4 et GPS, téléphone local, fast track, concierges sur place, les plus Voyageurs

Contactez un spécialiste Namibie 01 83 64 79 41

Sud-ouest africain

Tous les ans, l’Okavango pousse vers son delta 15 milliards de mètres cubes d’eau, que le désert du Kalahari absorbe. Au cours de ce voyage, vous allez rencontrer des géants : dunes de Sossusvlei, chutes Victoria et donc Kalahari Desert et Okavango Delta. Voilà pour les dimensions de l’affaire. Laquelle commence par une belle boucle namibienne, de Windhoek à Windhoek. Le temps d’arriver, départ pour la réserve d’Erindi, dont les programmes de restauration de la faune portent leur fruit. Ensuite visite du Damaraland, à partir de Vingerklip, dans l’Ugab Valley. Les artistes préhistoriques ont laissé par là des traces éloquentes de leur talent. A Swakopmund, prise de contact avec l’Atlantique.
La petite station allemande désormais balnéaire est pleine de charme nostalgique et de beautiful people. D’un sable à l’autre, voici maintenant celui du Namib, à Sesriem. Pour vivre là, il faut faire preuve de capacités d’adaptation : faune et flore ont du génie. Les dunes de Sossusvlei n’ont pas de rivales dans leur catégorie. D’un désert à l’autre, voici le Kalahari, à Mariental. La rudesse et l’ample balancement du pays des suricates exercent un vrai pouvoir de fascination. Le moment vient de prendre l’avion pour les chutes Victoria, au Zimbabwe. Dans un collet de végétation dense, le Zambèze fait le grand saut et éclabousse avec une force herculéenne. Des falls, direction le parc national Chobe, au Botswana. Les éléphants y vivent nombreux, accompagnés d’une faune terrestre et aérienne dont les safaris permettent d’apprécier la richesse. Enfin, on atterrit dans l’entrelacs de canaux du delta de l’Okavango. Les hippopotames soufflent bruyamment parmi les nénuphars, les antilopes détalent dans des gerbes de gouttelettes irisées, les pirogues passent dans un froissement imperceptible.

Votre voyage

Les conditions de terrain varient au cours de ce voyage, et les moyens de transport avec elles. Sur les routes et les pistes de Namibie, 4x4 ou SUV - en saison sèche ; sur les canaux du delta de l’Okavango, pirogues monoxyles. En Namibie, vous conduisez ; dans l’Okavango, on pagaie pour vous. Entre ces deux extrêmes de l’itinéraire, avions, avions taxis, véhicules tout terrain avec conducteurs. Précision logistique égale gain de temps.Dans les hôtels et les lodges, à taille humaine, convenablement équipés, des chambres de catégorie supérieure. Demi-pension ou pension complète presque partout. Le lodge de Sesriem, l’hôtel de Victoria Falls et le camp de tentes dans l’Okavango laissent des souvenirs émus. Du côté des activités prévues, vélo dans les dunes à Swakopmund, visite privée des chutes Victoria, safaris au parc Chobe et dans l’Okavango. Des évidences qui laissent de grands espaces et du temps aux initiatives des voyageurs. En Namibie et au Botswana, au cas où surviendrait un désir non prévu, ou un petit contretemps, une curiosité à satisfaire, vous aurez recours à nos services de conciergerie sur place. Culture, support pratique, bons plans, ils sont des interlocuteurs de premier ordre.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Windhoek (Namibie)

JOUR 2

Windhoek

Accueil anglophone et assistance aux formalités. Prise en compte du véhicule de location, remise de la glacière et de ses accessoires. Nuit dans le quartier d’Eros Park. L’hôtel occupe un bâtiment au modernisme immaculé, et aux cours minérales. Un arbre bouteille ne s’y trouve pas déplacé. La piscine fait dans le dallage un rectangle net et bleu. A l’intérieur, les coussins et des photos animalières chic mettent sur les murs blancs et la toile grège des silhouettes et des couleurs. Les chambres offrent un confort contemporain - excellent niveau d’équipement et belle literie. Au restaurant, préparations namibiennes et internationales. En somme, des conditions idoines pour récupérer du vol et se préparer à l’aventure.

JOUR 3

Windhoek - Omaruru

Route pour Omaruru. Nuit dans la réserve privée d’Erindi. Le lodge est installé au bord d’un réservoir que les animaux fréquentent nombreux. Les bungalows couverts de chaume s’inscrivent dans le cadre de nature sans en rompre l’harmonie brute. Une esthétique safari classique règne sur les lieux. La chambre a de belles dimensions, dispose d’un coin salon, d’une salle de bain particulière et ouvre sur le marigot éclairé le soir. L’observation naturaliste commence au pas de la porte. Pour satisfaire les hôtes, le chef cuisine varié et frais ; le potager de la maison lui fournissant une partie de ses ingrédients. Dans la piscine, on se délasse agréablement.
Bush épineux, savanes, reliefs rocheux composent le paysage de la réserve. Lors des sorties, on rencontre des carnivores - du lion à la mangouste flavescente, des herbivores - de l’éléphant au lièvre des buissons, et un omnivore grognon - le phacochère. Les ornithologistes se réjouiront d’apercevoir le gonolek rouge et noir, l’inséparable rosegorge ou l’irrisor damara.

JOUR 4

Omaruru - Vingerklip

Route pour l’Ugab Valley, entre Outjo et Khorixas. Installation pour deux nuits dans un lodge d’une quinzaine de chalets, simples et confortables. Motifs - éléphants, serpents, girafes, pintades, etc. - et mobilier traditionnels décorent les chambres. Des ventilateurs brassent l’air consciencieusement. Depuis les vérandas particulières, vue panoramique, et sunrise ou sunset selon la position du chalet. Le lounge et la salle à manger béent aussi sur l’extérieur. Le matin, petit déjeuner britannique. Ce qui permet d’amorcer les opérations de la journée plein énergétique fait. La piscine, creusée dans le roc, se dissimule dans les plis du terrain. Un personnel souriant et disponible contribue à l’agrément du séjour.

JOUR 5

Vingerklip

Aux alentours du lodge, le paysage évoque quelque Arizona africain. Le Vingerklip, le doigt de pierre, est un pinacle de calcaire de 35 mètres de haut, façonné par l’érosion. Il s’élève solitaire au sommet d’une colline. Le doigt levé, la géologie semble demander la parole. Ici, on se trouve à la porte est du Damaraland. Le site rupestre de Twyfelfontein, dans la vallée de la Huab, se rallie sans difficulté. Les chasseurs-cueilleurs de l’âge de pierre, puis les pasteurs Khoïkhoï, l’ont orné de pétroglyphes et de peintures. Girafes, lions, antilopes, éléphants, chasseurs à l’arc expriment un réalisme gracile. L’Unesco n’a pas manqué d’inscrire le site au patrimoine mondial. Dans le massif du Brandberg, les San ont eux aussi laissé de nombreuses peintures. A une trentaine de kilomètres de Khorixas, les troncs couchés de la forêt pétrifiée ont entre 250 et 300 millions d’années. Ce qui provoque un certain vertige temporel.

JOUR 6

Vingerklip - Swakopmund

Route pour Swakopmund. Installation pour deux nuits à quelques hectomètres de l’océan. L’hôtel ressemble à beaucoup d’établissements balnéaires modernes, mais il est pro et bien tenu. Aux chambres - de conception classique - il ne manque rien d’essentiel. La piscine rooftop procure le plaisir de se baigner dans l’eau douce à l’air du large. Le restaurant sert une cuisine honnête, dans laquelle les fruits de mer ont leur place marquée par la situation. La salle de gym et le service de massages complètent comme il se doit ce dispositif de bon niveau.

JOUR 7

Swakopmund

Swakopmund, une petite ville allemande Belle Epoque inaltérée. Elle fait aujourd’hui office de station balnéaire smart. Parmi les édifices emblématiques : l’église luthérienne de 1911, la vieille caserne de 1906 - flanquant le Prinzessin-Rupprecht-Heim, ancien hôpital militaire Art nouveau, 1902 - ou la Hohenzollernhaus, construite entre 1904 et 1906, dans le style néobaroque. On peut également aller observer Welwitschia mirabilis, plante panchronique à deux feuilles du littoral aride, intégrée aux armoiries du pays avec le pygargue et l’oryx ; certains spécimens vivants ont plus de mille ans.
Déjà prévu au programme - Vélo dans les dunes : on enfourche son VTT et, du centre de Swakopmund aux dunes, on pédale une dizaine de kilomètres dans le lit d’une rivière à sec. Une fois sur zone, on fait le yoyo dans l’un des plus vieux sables du monde. Classe. La brise marine contribue au plaisir de la balade. Un guide anglophone accompagne la sortie.

JOUR 8

Swakopmund - Sesriem

Route pour Sesriem. Installation pour deux nuits à une trentaine de kilomètres au sud-est du canyon. Sans clôture pour définir son territoire propre, le lodge semble se mesurer à l’immensité de l’espace. Un grand édifice principal - les parties communes - dont le toit de chaume tombe très bas et deux ailes de petites maisons - les chambres, avec terrasses ombragées. Ces dernières, dans le style rustique général, sont néanmoins cosy. Et climatisées. Ce qui est une performance, car l’électricité ici est entièrement solaire. On pendule entre son chez soi et le salon, le bar ou la salle à manger, qui concentrent la sociabilité wilderness. Les chevaux sont la grande affaire du domaine ; des randonnées équestres menées par des rangers sont organisées à la lumière montante de l’aube et à celle déclinante du crépuscule.

JOUR 9

Sesriem

Par Sesriem, on entre dans le Namib-Naukluft National Park, le plus étendu des parcs africains : 49768 km², un peu plus grand que la Slovaquie. Hors frange atlantique, l’aridité y est générale, quasiment absolue dans certaines zones. Faune et flore ont développé là des techniques de survie dont certains éléments intéressent les secteurs de pointe de l’industrie humaine. Si l’outarde de Rüppel vit normalement pour une outarde, l’oryx gazelle est doté d’un système de thermorégulation high-tech. Quant au coléoptère Stenocara gracilipes, son dispositif de captation de l’humidité de l’air intéresse les chercheurs du MIT. Le secteur de Sossusvlei, désert de sel dans le désert de sable, est fameux pour sa mer de dunes. Celles-ci, composées de sable orangé sur lequel la lumière joue magnifiquement, atteignent des hauteurs de 300 mètres et plus. Les acacias, qui opèrent comme de véritables puits de forage, vont chercher l’eau à des dizaines de mètres de profondeur. Ce paysage est hors de pair et abordable sans grande difficulté.

JOUR 10

Sesriem - Mariental

Route pour Mariental. Nuit à la lisière du Kalahari, dans un petit domaine qui se découpe en vert sur les abords ocre du désert. Une grande méticulosité préside à l’entretien des pelouses. Trois bassins se succèdent : la piscine, un étang ornemental et le réservoir, où les animaux sauvages viennent boire : antilope rouannne, girafe, guépard, etc. Les bungalows élèvent des toits couverts de chaume gris bleuté. Dedans, un confort simple mais réel et une jolie palette de services. Chaque suite dispose d’une salle de bain et de sa propre terrasse. En cuisine, on accommode ce que fournit la région - plus généreuse qu’on ne l’imaginerait.
Le paysage du Kalahari se compose de longues lignes de dunes rougeâtres séparées par les roadways, larges plaines herbeuses auxquelles les acacias font un peu d’ombre. De grands animaux s’y nourrissent, tels gnous, girafes, koudous, oryx, etc. Pourtant la vedette de la bande mesure trente centimètres sans la queue : le suricate. Les films animaliers lui ont assuré une renommée internationale. Et il faut dire que son comportement altruiste et joueur le rend tout à fait sympathique.

JOUR 11

Mariental - Windhoek

Route pour Windhoek. Nuit à une trentaine de minutes au nord-est de là. En pleine nature, et au beau milieu des langues à clics. Bâtiments contemporains, matériaux duyrables, design écolo chic. L’hôtel ne néglige pas pour autant sur le confort. On s’étonne même sa qualité, équipement et service. Baies et vérandas particulières ouvrent sur des paysages rêches, où passent le bubale camaa, l’oryx gazelle, le grand koudou, des girafes, des babouins, etc. Aux fourneaux, le chef met au goût du jour la tradition régionale et investit un talent vigoureux dans sa nouvelle cuisine africaine. Et la piscine fournit l’occasion d’un bain qui tombe à pic.

JOUR 12

Windhoek - Victoria Falls (Zimbabwe)

Rendu de la voiture à l’aéroport et vol pour Victoria Falls, via Johannesburg. Accueil francophone et aide aux formalités. Transfert. Installation pour deux nuits dans un hôtel d’où l’on voit les nuages de vapeur que dégagent les cataractes. L’atmosphère a un mode résolument nostalgique. Architecture, jardin, décoration, tout y contribue. Les chambres sont agréables, coquettes, lumineuses ; teck hors d’âge pour les meubles. Dans les salons, beaux cuirs, lustrés et craquants. Au restaurant, de nobles saveurs africaines. Le soir, sur la terrasse, sous les étoiles, avec la rumeur du Zambèze, le repas se pare de romantisme antipodique. La piscine permet de faire quelques bonnes brasses et de bien se détendre.

JOUR 13

Victoria Falls

Déjà prévu au programme - Visite privée des chutes Victoria. En compagnie d’un guide francophone, on rejoint les chutes. Le Zambèze offre là l’un des plus majestueux spectacles qui se puissent voir. Les Devil’s Falls sont étroites et jaillissantes ; les Main Falls laissent tomber un lourd drapé blanc dans le vide ; viennent ensuite Horseshoe Falls et Rainbow Falls, les plus hautes. L’étroitesse des gorges concentre les effets et intensifie les sensations. L’humidité partout répandue entretient une végétation dense sur les abords : afzelia, ébène, palmier ivoire, dattiers sauvages tranchent avec la savane à mopane. Des passerelles permettent aux visiteurs d’approcher le phénomène.
De multiples randonnées sont bien sûr possibles dans le secteur. Le saut à l’élastique à partir du célèbre Victoria Falls Bridge (Cleveland Bridge and Engineering Company, 1904-1905) peut tenter les amateurs de sensations fortes ; et le rafting sur le Zambèze, les amateurs de sensations trempées.

JOUR 14

Victoria Falls - Chobe National Park (Botswana)

Transfert au parc Chobe. Installation pour deux nuits sur un épaulement dominant la vallée de la rivière Kwando / Chobe. Les bungalows du lodge ont été bâtis à l’aide de sacs de sable, ce qui leur assure une excellente isolation thermique. L’ambiance ne relève pas pour cela de la défense civile : parquets cirés, poutres apparentes, mobilier vintage, brousse sympathique plutôt. Les chambres, gentiment aménagées, avec salle d’eau particulière - douche dedans / dehors - ont une véranda sur la vallée. Bar, salle à manger, piscine ajoutent au plaisir de vivre. Des matériaux de construction au service quotidien, un souci de durabilité s’exprime de façon cohérente.

JOUR 15

Chobe National Park

Le secteur de Serondela, au nord-est du parc, couvre les plaines inondables de la rive sud de la Chobe River. Sa concentration de faune l’a rendu fameux. Les éléphants, omniprésents, en sont les figures majeures, mais on y repère aussi le rare puku (Kobus vardonii), un cobe gracieux, ou le sinueux anhinga.
Déjà prévu au programme - Deux activités par jour. On peut faire deux safaris terrestres, à bord de véhicules aménagés pour l’observation. Ou un safari terrestre et une sortie en bateau. Tout ça avec des rangers anglophones. Chaque approche a son charme et sa mise au point sur les animaux, qui s’accommodent sans trop de frayeur des curiosités. En plus des éléphants, on observe l’hippopotame et le buffle du Cap, le phacochère, le cobe à croissant… Où le sol s’affermit, ce sont l’impala, le guib harnaché, le guépard, les babouins… Oies d’Egypte, Ibis sacrés, aigles pêcheurs, vanneaux armés, guêpiers carmin, etc., les oiseaux sont l’un des enchantements du Chobe.

JOUR 16

Chobe National Park - delta de l’Okavango

Transfert à l’aéroport de Kasane et avion taxi pour le delta de l’Okavango. Installation pour deux nuits au nord du delta, entre la Vumbura River et le déversoir de Selinda. Des marulas gigantesques, des figuiers sycomores, des ébéniers ombragent l’aire du camp. Les tentes, parties communes et chambres, sont montées sur les plateformes de bois. Lounge, salle à manger, bar encadrent un foyer en plein air. Pour le particulier sous toile, des conditions que le contexte ne laissait pas soupçonner. Un bon esprit panafricain guide le chef en cuisine. La piscine dispense un bien-être sans proportion avec sa petite taille !
Déjà prévu au programme - Découverte du delta de l’Okavango. Sortie en pirogue mokoro, pêche, observation naturaliste, visite de village, on choisit parmi les activités proposées par le lodge.

JOUR 17

Delta de l’Okavango

Ce milieu mêlé convient aux amphibies, qui vont aussi bien dans l’eau que sur la terre ferme. L’hippopotame s’y trouve donc particulièrement à son affaire. Parmi les silhouettes familières de ces parages, le cob de Lechwe, bien adapté aux zones spongieuses. Avec un peu de chance, on peut apercevoir la grande et dorée chouette pêcheuse de Pel, devenue rare, mais qui trouve des conditions favorables dans le delta. Le sifflement du balbuzard pêcheur contribue de façon décisive à la bande son des marais. Eléphants, buffles, lions, hippotragues, girafes sont communs - ce qui ne veut pas dire ordinaires - et, un bon soir, il arrive que l’on croise un léopard furtif, un serval ou même une meute de lycaons.

JOUR 18

Delta de l’Okavango - Maun - vol de retour

Avion-taxi pour Maun. Puis vol de retour, via Johannesburg.
En option - Johannesburg et la maison de Gandhi.

A la carte

Johannesburg et la maison de Gandhi

Puisqu’on fait un stop à Johannesburg, pourquoi ne pas visiter un peu la ville la plus créative d’Afrique du Sud ? Après avoir posé ses valises à la Satyagraha House. La maison d’Orchards, dans laquelle Gandhi a vécu entre 1908 et 1911, est désormais un musée à lui consacré et une maison d’hôtes attentive à restituer les principes dont se nourrissait le développement du futur Mahatma. Les chambres d’une lumineuse simplicité (deux d’entre elles donnent directement dans la partie musée), confortables sans être émollientes, une cuisine végétarienne savoureuse et reconstituante, le Kraal historique d’Hermann Kallenbach et le bâtiment contemporain de Rocco Bosman, actualisent à leur manière l’esprit d’ouverture et de paix qui a porté l’une des grandes épopées politiques du XXe siècle.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Réservation au moins 6 mois à l’avance recommandée !

Le budget estimé pour ce voyage est de 8400€ à 9200€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 8800€/personne.
  • Le transport aérien
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • L’accès au salon Air France à Roissy
  • L’accueil et assistance anglophone à l’aéroport de Windhoek
  • Une glacière et ses accessoires
  • En Namibie, la location pour 10 jours d’un véhicule 4x4
  • L’accueil et assistance francophone à l’aéroport de Victoria Falls
  • Les transferts, privés
  • La nuit à Windhoek, en chambre double, avec petit déjeuner
  • La nuit à Omaruru, en chambre double, demi-pension
  • Les 2 nuits à Vingerklip, en chambre double, demi-pension
  • Les 2 nuits Swakopmund, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La sortie à VTT, avec un guide anglophone
  • Les 2 nuits à Sesriem, en chambre double, demi-pension
  • La nuit à Mariental, en chambre double, demi-pension
  • La nuit dans les environs de Windhoek, en chambre double, demi-pension
  • Les 2 nuits à Victoria Falls, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La visite privée des chutes Victoria, avec un guide francophone
  • Les 2 nuits à Chobe National Park, en chalet double, pension complète
  • Les activités de découverte du parc
  • Les 2 nuits dans le delta de l’Okavango, en tente double, pension complète
  • Les activités de découverte du delta
  • Un téléphone portable local
  • Notre service de conciergerie en Namibie et au Botswana
  • Réf: 1454374
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage.
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de la Namibie