Vous aimerez
  • Les espaces infinis, les ciels immenses et l’accueil réservé aux enfants par les Mongols
  • De yourte en yourte, une initiation ludique à tous les aspects de la vie nomade
  • Méharée chamelière, randonnée équestre, nuits chez l’habitant, baignade dans le lac Ögii : déjà prévu !
  • Wifi nomade, appli smartphone, accompagnateur privé francophone : les + Voyageurs

Contactez un spécialiste Mongolie 01 83 64 79 26

En Mongolie, tu vas adorer…

La liberté - dormir sous la yourte - le boortsog, les merveilles mongoles - tirer des pommes de terre et du mouton de la grande marmite fumante du khorkhog - voir tes parents grimper sur un chameau - jouer aux osselets - les grues demoiselles - le thé salé - battre la laine pour le feutre - te baigner dans le lac Ögii - les chevaux et les motos dans la steppe - les marmottes, très sympa, les marmottes - brûler de l’encens au monastère Erdene Zuu et reconnaître le moine Foudre-Bénie - le chant énorme des criquets - le ciel, la nuit, whaou ! - le lait de yak - partager la vie d’une famille mongole…

Sous la yourte

Une capitale ancienne, Karakorum / Kharkhorin, et la capitale actuelle, Oulan-Bator.
Deux parcs nationaux, Khögnö Khan et Khustain Nuruu. Un lac sacré, Ögii. Et Ikh-Tamir, un coin de campagne de l’Arkhangai. Le voyage vous offre la Mongolie sous ses aspects essentiels, modernes et traditionnels. Par l’ampleur des paysages, le naturel de la vie nomade et les images tumultueuses évoquées par l’épopée des cavaliers de Gengis Khan, ce pays jeune ne peut laisser la jeunesse indifférente. On y sera donc bien en famille. De nombreuses occasions seront données aux enfants d’en être, de ne pas rester passifs au bord des choses. Et la vie sous la yourte est l’occasion d’une intimité familiale neuve. On est bien là-dedans et le romantisme de la steppe et du feutre est réel. Il y a des voyages comme ça, qui remettent les pendules à l’heure. Il ne faut pas les manquer.

Votre voyage

Avant de passer aux yourtes, première nuit à Oulan-Bator, dans un hôtel contemporain. Ensuite, d’un camp à l’autre, les ger (yourtes) se ressemblent ; c’est que la vie traditionnelle est faite de régularités. A chaque étape, on dispose du confort et de l’équipement dont on a besoin pour récupérer et se préparer au lendemain. La rusticité n’est jamais telle qu’on manquerait des services de base. La cuisine est adaptable aux appareils digestifs européens ; les conditions sanitaires sont sous contrôle. Les trajets se font en 4x4 particulier, avec un chauffeur et un guide francophone. Les temps de route n’excèdent pas les réserves de patience des enfants. Le rythme d’ensemble est soutenu, mais pas harassant. Les visites et activités inscrites à votre agenda composent un panorama complet de la vie mongole, avec sa forte composante nomade. Le parti pris ludique et participatif est tout particulièrement adapté à la petite classe. Laquelle se trouvera en plein accord avec l’atmosphère cordiale et enjouée de la vie au grand air. Et en cas de désir non prévu ou de contretemps, vous aurez recours à notre concierge sur place. L’inattendu est son champ d’action.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Oulan-Bator (via Moscou)

Nuit à bord, arrivée le lendemain.

JOUR 2

Oulan-Bator

Transfert privé à votre hôtel, en compagnie d'un guide francophone, pour un premier contact avec la ville. L'hôtel, moderne, est implanté à proximité des sites culturels majeurs de la capitale. Les chambres sont spacieuses et confortables ; la vôtre est disponible dès votre arrivée matinale, de quoi vous accorder un temps de repos. Et pour le reste de la journée, une voiture privée avec chauffeur et accompagnateur francophone est à votre disposition.
Au programme - Visite d’Oulan-Bator. La capitale mongole est marquée par l’architecture soviétique - ce qui ne doit pas effrayer. On découvre plein de choses intéressantes : le monastère Gandan, parmi elles, fondé au début du XIXe siècle et qui abrite une statue monumentale, dorée à la feuille, du bodhisattva de compassion Avalokiteshvara. Ou le musée national de Mongolie, qui documente l’histoire et la culture mongoles depuis les origines. La section ethnographique restitue, à travers de nombreux objets, une vie nomade en cours de résorption.
En option - Le centre-ville dans les pas d'un local.

JOUR 3

Oulan-Bator - Khögnö Khan

Prise de contact avec vos chauffeur et accompagnateur francophone pour les dix prochains jours, et route pour le parc de Khögnö Khan. Installation pour deux nuits dans un camp de yourtes. Sous le feutre blanc, si quelques aménagements ont été consentis, les intérieurs demeurent tout à fait traditionnels. Belle literie de soie ; mobilier peint, dans les rouges ; petit poêle ; coin toilette, où on se lave avec des serviettes chaudes à l’huile essentielle de pin. Une atmosphère que l’on n’oubliera pas de sitôt. A la salle à manger, sous des formes variées, agneau et mouton sont rois, accompagnés de salades. Avec ça, une cave étonnante de vins français. Entre deux sorties, les enfants peuvent jouer aux osselets, avec de vrais os. Tout est fait ici pour limiter, dans toute la mesure du possible, l’impact du camp sur l’environnement et lui conserver une dignité nomade.
Déjà prévue - Une balade dans les dunes au coucher du soleil. Le camp se trouve à la lisière du désert de dunes Elsen Tasarkhai. Après avoir emménagé, on part pour une promenade à pied dans le sable, sur lequel le soleil couchant étale des teintes qui vont du roux au violacé. On commence à ressentir l’ivresse de l’espace libre.

JOUR 4

Khögnö Khan

Au programme - Méharée dans le Petit Gobi. Ce que le dromadaire est aux déserts d’Afrique et l’Arabie, le chameau de Bactriane l’est aux déserts d’Asie : un camion. La route de la soie, c’est lui. Hirsute, sobre, une légende. Eh bien, on s’assied dessus, entre les deux bosses, et on se laisse transporter parmi les genévriers qui embaument l’air. Sous l’allure de père peinard, on sent la puissance. On pourrait croire que les bosses sont pour empêcher de tomber ; mais on sait que ce sont surtout des pots à graisse. Cet animal a plein de particularités qui lui permettent de supporter des conditions extrêmes, ce qui en a fait l’instrument du grand commerce pendant plusieurs millénaires. Aujourd’hui, il est un peu retraité mais, comme souvent les vieux de la vieille, il évoque avec pittoresque un glorieux passé.

JOUR 5

Khögnö Khan - Kharkhorin

Route pour Kharkhorin. Installation pour la nuit dans une adresse du petit centre-ville : décoration sobre, confort et équipements modernes.
Au programme - La visite privée du monastère Erdene Zuu. Toujours avec son accompagnateur, on se rend dans le plus vieux monastère bouddhiste Gelugpa (école scripturaire, bonnet jaune, comme dans Tintin au Tibet : le bouddhisme des steppes est dans la dépendance de celui des neiges) du pays. Fondé au XVIe siècle, il a beaucoup souffert pendant la période communiste. En partie détruit, désaffecté, un temps muséifié, il a été rendu aux lamas après la chute de l’Union soviétique. Les temples anciens, de style chinois, et le mur d’enceinte aux 108 stûpas sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco.

JOUR 6

Kharkhorin

Au programme - Le musée de Kharkhorin. Fruit d'une collaboration nippo-mongole, il présente une exposition permanente de reliques des âges de pierre et de bronze, de la période des anciens états et de celle de la Grande Mongolie, avec entre autres une maquette de ce qu’était la ville de Karakorum du temps de Gengis Khan. Des expositions temporaires sont aussi régulièrement proposées. Ce musée témoigne de la richesse culturelle et historique de la Vallée d'Orkhon. Et après la visite du musée, place à une initiation à la construction de yourtes. La yourte, il faut que ce soit amovible, léger, solide, isolant et agréable. Des siècles de voyage ont donné aux Mongols une habitation parfaitement adaptée à leur mode de vie. Pratique, symbolique, esthétique, la yourte est une belle réussite. L’atelier permet d’en comprendre la logique et d’en apprécier l’ingéniosité. Feutre, bois, crin, cuir, on passe en revue les matériaux, puis les étapes du montage. On se fait expliquer l’aménagement intérieur traditionnel et le sens que recèlent, en plus de leur fonction littérale, le seuil, le foyer, l’ouverture du toit, etc. En fait, la yourte est une sagesse : un ensemble technique répondant à des besoins à la fois matériels et spirituels. Pas mal de monter et de démonter non seulement une maison, mais aussi une conception du monde !
Installation pour deux nuits chez une famille nomade. Le campement de Jayaa et son épouse se compose de trois yourtes : la première leur sert d’habitation, la deuxième de garde-manger, ils accueillent leurs hôtes dans la troisième. Alors que la température chute à l’extérieur, on apprécie la chaleur du poêle à bois sous la yourte colorée. On partage le lait de jument fermenté. Puis Jayaa prépare le barbecue mongol : des pierres brûlantes chauffent au fond de la marmite avec du lait de jument fermenté, on y plonge des pommes de terre, des carottes, des oignons, de la viande de cabri, qui va cuire à l’étouffé - couvercle colmaté avec un linge. C’est délicieux, roboratif, et arrosé de vodka mongole, les enfants de Jayaa qui travaillent à la ville voisine viennent saluer leurs parents, le petit-fils, peu farouche, passe la soirée dans les bras du visiteur de passage.

JOUR 7

Kharkhorin

Au programme - Randonnée à cheval. Après avoir fait plus ample connaissance avec vos hôtes, c’est en famille et à cheval que vous partirez dans les steppes pour une expérience nomade : vous irez chercher dans les pâturages un troupeau de chevaux ou de yacks, pour le ramener près du campement. Les troupeaux vivent souvent un peu éloigné du camp de la famille et périodiquement ils doivent être ramenés près de la yourte pour contrôler que tout va bien, donner un peu de sel ou de fourrage en fonction de la saison, surveiller les mises-bas, etc. Une expérience au cours de laquelle vos enfants pourront devenir acteurs de cette aventure. Les plus jeunes pourront monter en double avec l’un de nos guides locaux. Les montures seront bien entendu adaptées au niveau d’équitation des plus jeunes comme des adultes.

JOUR 8

Karkhorin - Ikh-Tamir

Route pour Ikh-Tamir. Installation pour deux nuits chez une seconde famille mongole, sous la yourte. On est briefé maintenant.
Déjà prévu au programme - A cheval sur les traces des anciens Mongols. Après le déjeuner, randonnée équestre à la recherche du vieil art de la steppe : les pétroglyphes. Ces pierres gravées portent des silhouettes d’animaux, des scènes de chasse et des figures énigmatiques, que les archéologues sont, pour le moment, bien en peine d’expliquer. Cet immense rébus de la préhistoire mongole est fascinant à plus d’un titre, et il ne fait nul doute que les enfants y soient sensibles, l’énigme étant pour eux l’un des grands plaisirs de la vie ! Au retour, barbecue mongol. Cela n’a rien à voir avec ce qu’on appelle ainsi dans les restaurants asiatiques, et pas grand-chose avec un barbecue. Viandes et légumes sont déposés dans une grande marmite, avec des pierres chaudes. Le récipient est ensuite hermétiquement clos et mis sur le feu. Les ingrédients cuisent à l’étouffée, et le résultat est fameux ! Après le repas, jeux de société : osselets, cartes, échecs.

JOUR 9

Ikh-Tamir

Au programme - Initiation à la fabrication du feutre. Cette matière importante assure donc l’isolation des yourtes. On prend part à sa fabrication familiale. Il faut d’abord réunir une bonne quantité de laine brute, que l’on étale sur des nattes, avant de la battre vivement avec des baguettes. Une fois les fibres bien mêlées, on étale en humidifiant ; quelques aspersions d’aïrag, puis on roule serré dans les nattes. Le ballot ainsi constitué est lui-même roulé un grand moment, attelé à des chevaux, afin d’obtenir, par compression, un feutre mince et dense. Lequel sera désenveloppé et mis à sécher à la fin de l’opération. Après cela, votre science de la yourte est réelle.

JOUR 10

Ikh-Tamir - lac Ögii

Route pour le lac Ögii. Installation pour deux nuits au bord de l’eau dans un camp de yourtes. Trois tipis rappellent, qu’au fond, ils sont les yourtes d’Amérique (sans toutefois atteindre à la perfection de celles-ci). L’équipement équivaut à ce qui a précédé, avec sanitaire à l’occidentale. Perche, carpe, brochet, le lac fournit du poisson à la table ; mais l’agneau n’est pas loin.

JOUR 11

Lac Ögii

Au programme - Détente au bord du lac. Ici, grands et petits peuvent se baigner. Après la steppe et les prairies, c’est délicieux. Une promenade en barque permet aussi d’observer les oiseaux présents dans le secteur à la belle saison. Les pélicans frisés sont nombreux, les oies aussi, cygnoïdes ou à tête barrée, ainsi que les cygnes chanteurs. Pluviers et bécasseaux vont à pas pressés sur les berges découvertes. Le pygargue à queue blanche, parce qu’il a l’estomac sans exclusive, fait peur à tout le monde. Les bandes de grues demoiselles ajoutent à tout ça une élégance dont on ne se lasse pas. Avec cette journée, on profite d’une Mongolie charmeuse, très éloignée de l’image martiale souvent associée au pays.

JOUR 12

Lac Ögii - Khustain Nuruu

Route pour le parc national Khustain Nuruu et installation pour la nuit dans un camp de yourtes.
Déjà prévu au programme - A la rencontre des chevaux de Przewalski. Bien sûr, la réintroduction en cours d’Equus przewalskii, repéré au XIXe siècle en Dzoungarie par Nikolaj Przewalski, fait espérer voir dans la nature ces chevaux qui n’existèrent plus, longtemps, que dans des zoos. C’est le but de la sortie. Chemin faisant, toutefois, on observe la grande outarde, le faucon de l’Amour, la cigogne noire, la marmotte de Sibérie, le cerf, le chevreuil. On fait s’envoler des perdrix de Daourie et sauter vingt-neuf espèces de sauterelles… Ce qui n’est pas rien et découvre la richesse faunistique d’étendues qui ne sont vides qu’en apparence.

JOUR 13

Khustain Nuruu - vol retour

Transfert à l’aéroport d’Oulan-Bator et vol retour.

A la carte

Le Naadam

Les 11 et 12 juillet, à l’occasion de la fête de l’Indépendance, les sports mongols sont à l’honneur. Les chevaux, montés par des jeunes gens, et même des demoiselles, se mesurent sur des distances qui vont de quinze à trente kilomètres. Ce sont des hommes seulement, et costauds, qui prennent part au tournois de lutte. Il s’agit de faire toucher le sol à son adversaire, par une autre partie du corps que les pieds et les mains. Hommes et femmes participent ensemble au concours de tir à l’arc. Les premiers à soixante-quinze mètres des cibles, les secondes à soixante-cinq mètres. Les costumes traditionnels sont de sortie et l’atmosphère enfiévrée. Deux journées spectaculaires.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 3500€ à 4200€/personne*.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 3800€/personne*.

* Base 2 adultes et 2 enfants.
  • Le vol aller-retour pour Oulan-Bator sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • Les transferts privés mentionnés au programm
  • A Oulan-Bator, la mise à disposition pour 1 journée d’une voiture particulière, avec un chauffeur et un guide francophone
  • La location pour 10 jours d’un 4x4 particulier, avec un chauffeur et un guide francophone
  • La nuit à Oulan-Bator, en chambres doubles (disponibles dès votre arrivée matinale) et petits déjeuners inclus
  • Les 2 nuits à Khögnö Khan, en yourtes et pension complète inclus
  • Les 3 nuits à Kharkhorin, dont 1 nuit en hôtel et 2 nuits chez une famille mongole, en yourtes, pension complète incluse
  • Les 2 nuits à Ikh-Tamir, dans une famille mongole, en yourtes, pension complète incluse
  • Les 2 nuits au lac Ögii, en yourtes, pension complète incluse
  • La nuit à Khustain Nuruu, en yourtes, pension complète incluse
  • La visite privée d’Oulan-Bator
  • Une balade au coucher du soleil dans les dunes
  • Une méharée dans le Petit Gobi
  • La visite privée du monastère Erdene Zuu
  • La visite privée du musée de Kharkhorin
  • Une initiation au montage d’une yourte
  • Une randonnée à cheval dans les steppes, pour ramener un troupeau de chevaux ou de yacks
  • Une balade à cheval sur les traces des anciens Mongols
  • Barbecue mongol et jeux de société
  • Une initiation à la fabrication du feutre
  • La journée de détente au bord du lac Ögii, avec balade en barque
  • La rencontre des chevaux de Przewalski dans le parc national Khustain Nuruu
  • Le visa mongol
  • Notre service conciergerie sur place
  • Le wifi gratuit pendant votre voyage : un mini routeur international remis avant le départ, permettant de connecter jusqu'à 5 terminaux simultanément
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l'application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Réf: 1490429
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage.
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de la Mongolie