Vous aimerez
  • Une région dont la richesse culturelle, artistique, oléicole, n’a d’égale que l’authenticité
  • Palais, grotte, masseria : des hôtels inattendus, historiques, design, et les tables savoureuses qui vont avec
  • Cours de cuisine en masseria, églises rupestres de Matera, déjeuner au marché aux poissons : c'est prévu
  • Wifi nomade, appli smartphone et GPS, concierge sur place : les + Voyageurs

Contactez un spécialiste Italie 01 84 17 46 76

Le charme des Pouilles

Arriérées, délaissées, rudes les Pouilles ? Ou la plus belle région d’Italie peut-être. En tout cas, en termes d’art et d’architecture, elle ne le cède en rien aux autres parties de la botte. Vous vous en apercevez à Lecce, qui a inventé son propre baroque ! Antiquité ? A Savelletri di Fasano, vous avez une cité romaine à votre porte. Et la plage à côté, sur une Adriatique d’un bleu profond. Et puis, l’endroit incomparable : Matera et son habitat troglodyte, ses églises grottes couvertes de polychromies byzantines. Le site majeur, sans pareil. Tout ça dans un velours d’oliveraies et de vergers qui ondoie sur d’amples reliefs. Une pierre blanche et douce dont l’érosion et le ciseau des sculpteurs ont fait des merveilles.
Une cuisine qui, après avoir été povera, se trouve au diapason des valeurs contemporaines de santé, de saveur, de sobriété. Et des gens, éclairés. C’est le moment : les hôtels sont à point, mais on ne le sait pas trop encore. Le patrimoine a été épousseté. La nature embaume et fournit aux tables de quoi se distinguer. D’ailleurs, c’est cela, les Pouilles, une Italie de distinction.

Votre voyage

Pour s’imprégner de l’esprit des Pouilles, trois hôtels choisis. A Savelletri di Fasano, une masseria (passée de l’agriculture à l’hôtellerie avec justesse et naturel) ; à Matera, une grotte (passée du cénobitisme à l’hôtellerie avec audace et sens esthétique) ; à Lecce, un palais (passé de la décadence à l’hôtellerie avec un dévouement filial). Trois façons d’actualiser pour des voyageurs sensibles et cultivés un art de vivre authentique et durable. Et puis, avec cela, ce confort italien dont la finesse est un élément clé. Pour aller d’une étape à l’autre, une voiture. C’est en plus la possibilité d’être libre et de vagabonder dans la campagne, de rejoindre plages et villages perdus. Pédestre, cycliste, automobile sont les trois rayons d’action du voyage. Les visites déjà inscrites à votre agenda reflètent bien l'histoire et l'art de vivre des Pouilles : un cours de cuisine privé en masseria, la découverte des Sassi et églises rupestres de Matera, la visite de Gallipoli suivie du déjeuner au marché aux poissons. Des guides francophones peuvent partout vous donner les clés de leur ville - ce contact humain donne aux découvertes une profondeur et une saveur spéciales. Et si, chemin faisant, un contretemps, ou un désir inattendu, le besoin d’un support logistique, survenaient, vous disposez des coordonnées de notre concierge sur place. Ses capacités, culturelles et pratiques, sont à votre service.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Bari - Savelletri di Fasano

Prise en compte de la voiture de location et route pour Savelletri di Fasano. Installation pour quatre nuits dans une masseria - une ferme forte caractéristique du sud de l’Italie. Celle-ci date du XVIIIe siècle. Elle a été construite avec des pierres provenant du site antique d’Egnazia, juste au nord du domaine, derrière les oliviers. Une tour trapue et rouge est entourée d’annexes blanches. Les intérieurs immaculés et bis ont la géométrie substantielle de l’architecture populaire. La décoration est d’un goût exquis. Un jeu savant de matières, de formes, d’ombre et de lumière tire la sophistication du rustique. Les chambres sont des havres frais et doux, confortables sans excès de mollesse. Le restaurant prend ses ingrédients aux alentours et ses recettes dans les cahiers de nonna. Puis donne à tout ça une tournure d’aujourd’hui. Dans le jardin, une piscine, des sièges discrets pour se baigner d’air léger. Des vélos sont mis à la disposition des hôtes, qui ne manquent jamais d’aller pédaler le long des petites routes du pays.

JOURS 2 & 3

Savelletri di Fasano

Juste au sud de la masseria, un golf dix-huit trous a été aménagé. Les joueurs ne se laisseront pas éblouir par les scintillements de l’Adriatique voisine. Pour se baigner dans celle-ci, il suffit de prendre le chemin à droite en sortant de l’hôtel, de traverser la route provinciale 90 et de descendre vers la Cala Pescatore ou le Lido Ottagono. Les fouilles d’Egnazia ont fourni des pièces intéressantes aux musées archéologiques de Fasano (mosaïque des Trois Grâces) et de Bari. Le centre historique de Fascion, comme on dit ici, ne manque ni de pittoresque, ni d’églises Renaissance. A Bari, la basilique Saint Nicolas (XIe-XIIe siècles) abrite la tombe du patron éponyme des célibataires. Le château normand-suève (XIIIe siècle) est un legs de l’empereur Frédéric II et un exemple très complet d’architecture militaire médiévale. La pinacothèque abrite, entre autres, une belle Vie de sainte Marguerite (XIIIe siècle) ; la Nativité de saint Jean-Baptiste, de Corrado Giaquinto (1752) ; Saint Bernardin de Sienne, de Bartolomeo Vivarini (XVe siècle)…
Au programme - Cours de cuisine en privé. Le blé, l’huile d’olive, les légumes et le poisson sont les colonnes de la cuisine des Pouilles. Le premier permet la confection d’une grande variété de pâtes, de pains, de chaussons, etc. La deuxième se déduit des vergers qui tapissent le pays. Selon la saison, c'est dans le potager d'une masseria que débute cette expérience gourmande : on y cueille différents fruits et légumes frais avant de rejoindre le chef en cuisine et de se mettre au fourneau. Sous la direction de la toque, on réalise une recette du répertoire méridional, puis place à la dégustation.
En option - Ostuni en privé.

JOUR 4

Savelletri di Fasano

Déjà prévu au programme - Ostuni en privé. La Citta Bianca a fière allure sur ses collines. Et il y a de quoi, car c’est l’une des plus jolies villes des Pouilles. Les ruelles dallées grimpent à travers l’imbrication des maisons anciennes, où sont installés de nombreux artisans. Une belle cathédrale de pierre blanche, gothique (XVe siècle), altière et souple, domine tout. Contre le carmel, l’église di San Vito Martire, présente une façade baroque où la manière de Lecce met de virevoltantes ornementations (XVIIIe siècle). L’église dello Spirito Santo… Pour découvrir tout cela, rien de mieux qu’un guide francophone. Ensuite, on va dans une masseria proche. Occasion d’évoquer encore la vie rurale d’antan et de voir fonctionner un moulin à huile traditionnel. La dégustation qui succède à la pression va de soi.

JOUR 5

Savelletri di Fasano - Matera

Route pour Matera. Il faut d’abord se représenter ce que sont les grottes calcaires et l’habitat troglodyte de la commune. On a vécu là depuis la plus haute Antiquité. Et jusque dans les années 1950. Les Sassi furent alors évacués pour cause de déficit sanitaire. Depuis, ils sont l’objet d’un ardent travail de réhabilitation et ont été inscrits au patrimoine de l’Unesco. Pier Paolo Pasolini y a tourné une bonne partie de Il Vangelo secondo Matteo (1964). Certaines églises rupestres, décorées de fresques, sont ouvertes au public. Nuit dans l’une de ces grottes de pierre grège (l’hôtel en compte 18), que dorent le soleil ou la flamme des bougies. Un mobilier sobre souligne seul la beauté de la pierre et l’extravagance de volumes tantôt étroits, tantôt épanouis, toujours hauts. Du confort ? Mais oui, étonnant. Dans un tel cadre, l’acte le plus élémentaire trouve une dimension particulière. Il est possible de demander à prendre sur place un repas aux chandelles - la salle à manger fut longtemps, depuis le XIIIe siècle, une église enclose ; ou de se confier aux mains d’un masseur thérapeute, expérience unique d’in-cave spa. Bref, une nuit incomparable.
Au programme - Les églises rupestres des Sassi. Lorsque Pasolini est allé à Jérusalem faire des repérages pour son film, il a trouvé le site un peu moderne. Il a alors pensé aux Sassi de Matera. C’est dire que cet ensemble est archaïque et plein d’un esprit, d’une âme. Ermitages, monastères, maisons, citernes ont été aménagés dans le tuf calcaire au cours du temps. Des moines byzantins installés là pendant le Haut Moyen Age ont décoré leurs églises de fresques dont on peut encore apprécier la splendeur. Visite avec un guide francophone privé.

JOUR 6

Matera - Lecce

Route pour Lecce. Installation pour trois nuits dans le centre. La maison évoque Antonia Fiermonte, figure du milieu artistique parisien des années trente. La décoration donne un tour moderne à un bâtiment XVIIe, sans en altérer la valeur d’histoire. Une élégance design vintage est partout répandue : créations de Le Corbusier, Tobia Scarpa, Charlotte Perriand et mobilier italien raccord. La pierre blanche se prête parfaitement à des motifs d’époque béton. Dans le jardin, ombragé d’oliviers et d’orangers, des sculptures de Jacques Zwobada, par exemple. Ça donne du chic à la piscine. Les chambres participent de cet état d’esprit éclairé et confortable. Dans la jolie salle à manger, cucina povera (la cuisine populaire et sobre des Pouilles et de la Basilicate) interprétée avec tact. Beaucoup de légumes verts et de grains, que l’on peut aussi savourer le soir à l’air tiède de la cour. Avant de prendre une liqueur au bar lounge.

JOUR 7

Lecce

Le vieil amphithéâtre romain, sous la place Saint Oronce, rappelle l’ancienne Lupiae, sur laquelle est construite Lecce. Quelques ouvrages Renaissance, le Sedile, le château de Charles Quint, les fresques de la Chiesa dei Santi Niccolo e Cataldo, et puis c’est la vague baroque. Parmi les plus étourdissantes réalisations de cette période : la place du dôme, la cathédrale de l’Assomption de la Sainte Vierge (terminée en 1682), et ses palais ; la basilique Santa Crocce (1549-1695) ; la basilique San Giovanni Battista al Rosario (1691-1728). La théâtralité se donne libre cours et profite comme à plaisir d’une pierre tendre, prenant admirablement la lumière. Le baroque de Lecce est solaire. Et ce n’est là qu’effleurer le patrimoine artistique de la ville. Dans le parc naturel Bosco et Paludi di Rauccio, on observe - parmi les lentisques, les myrtes, la salsepareille - le crapaud vert, qui ressemble à un cloisonné, la rainette italienne, la huppe, la tourterelle, etc.

JOUR 8

Lecce

Déjà prévu au programme - Gallipoli et déjeuner au marché aux poissons, en privé. Les superbes plages de sable fin et le soleil ne sont pas la seule raison de visiter la péninsule Salentine. Au sud-ouest de Lecce, Gallipoli est encore aujourd’hui un centre de pêche important. On y aperçoit des pêcheurs assis à l’ombre occupés au ramendage des filets, puis on fait un tour au marché aux poissons établi en face du château de la vieille ville, sous le pont qui conduit à l’île, avant de profiter d'un déjeuner à base de poissons.
En option - Lecce en privé et dégustation de pasticciotti.

JOUR 9

Lecce - Brindisi - vol de retour

Route pour l’aéroport de Brindisi et rendu de la voiture. Vol de retour.

A la carte

Ostuni en privé

La "ville blanche" évoque, par certains aspects, les villages des îles grecques. Située dans la province de Brindisi, à quelques kilomètres des côtes, la vieille ville pittoresque, entièrement peinte à la chaux blanche, est un dédale de ruelles propice à la flânerie. Une belle cathédrale retient l'attention, de même que l'église S. Vito, dite aussi S. Maria Maddalena dei Pazzi, qui abrite un petit musée archéologique où est exposé le moulage de Délia, jeune femme qui vécut il y a... 25 000 ans ! Une dégustation d'huile d'olive dans une masseria complète la visite de la ville.
En option - Avec guide privé francophone

Lecce baroque et pasticciotti

Une promenade guidée sur les places et le long des rues les plus emblématiques du barocco leccese. La virtuosité qui se déploie sur les façades parle d’une époque - les XVIe-XVIIIe siècles - que la paix avait rendue propice au jeu et à l’optimisme plastique. Chemin faisant, on ne manque pas de goûter à la pâtisserie apulienne n°1, les pasticciotti : chaussons de pâte brisée fourrés de crème pâtissière. Il fallait bien toutes ces églises pour ne pas se damner à commettre à répétition le péché de gourmandise !
En option - Avec guide privé francophone

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 2400€ à 2900€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 2700€/personne.
  • Le vol pour Bari et retour de Brindisi sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes
  • Les 4 nuits à Savelletri di Fasano, en chambre double, en demi-pension
  • La nuit à Matera en chambre double, avec petit déjeuner
  • Les 3 nuits à Lecce en chambre double, avec petits déjeuners
  • La visite d’Ostuni, avec un guide privé francophone
  • La visite des Sassi, avec un guide privé francophone
  • La visite de Lecce, avec un guide privé francophone
  • La location pour 8 jours d’un véhicule de catégorie D assurance comprise
  • Un cours de cuisine en privé, dans une masseria
  • La visite de Gallipoli suivie d'un déjeuner au marché aux poissons, avec guide privé francophone
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l'application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Notre service de conciergerie sur place
  • Réf: 1375851
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de l'Italie

    Vous aimerez aussi