Vous aimerez
  • Sillonner l’Irlande d’en haut, de Belfast à Londonderry et de Bushmills à Donegal : surprenant et iodé
  • La chaleur de l’accueil irlandais et les qualités énergétiques du délicieux full Irish breakfast
  • Belfast en black cab, le sentier à sensation des Gobbins, la mémoire de Derry, c’est prévu
  • Appli smartphone avec GPS, neutralité carbone intégrale, conciergerie, les plus Voyageurs

Contactez un spécialiste Irlande 01 83 64 79 21

L’Irlande septentrionale

Le nord de l’Irlande comprend l’Irlande du Nord, qui n’est pas tout l’Ulster, et un bout de la République d’Irlande. En s’y promenant, on croise certes le problème nord-irlandais, mais on rencontre surtout un pays où le gaélique se pratique, où l’Atlantique cogne fort contre les falaises et où l’atmosphère des pubs est plus dense encore peut-être qu’au sud. On quitte donc rapidement Dublin pour Navan, halte dans une campagne irlandaise telle qu’elle pourrait se rencontrer sur une image d’Epinal. Et on rejoint Belfast, qu’on ne trouve pas du tout obnubilé par ce qui fâche, mais ouverte au monde et à ses opportunités. Et agréable à vivre surtout ! Ce qui vaut bien deux jours. Bushmills n’est pas sans qualités propres,
à commencer par une distillerie fameuse mais, la chaussée des Géants étant toute proche, on lorgne forcément dans la direction de ce fabuleux site basaltique. Orgues, colonnes, empilement de cubes, pavés, la géologie a façonné ici un paysage dont l’Unesco reconnaît le caractère unique. Force est de constater (et de respecter) que l'histoire irlandaise affleure un peu partout à Londonderry. On y comprend un certain nombre de choses importantes. Retour au calme ensuite sur la plage de Rathmullan. Espérant une magnifique tempête comme les éoliennes dans la baie de Donegal. Le voyage en Irlande septentrionale touche à sa fin, il ne reste plus qu’à regagner la capitale de la République pour rentrer. Ce qu’on fait avec, inévitablement, l’intention de revenir prochainement.

Votre voyage

Il s’effectue en voiture, de l’aéroport de Dublin à l’aéroport de Dublin. La conduite à gauche intègre vite les réflexes et il n’y a rien de particulier à craindre des routes irlandaises. Leur étroitesse parfois à la campagne se compense par des zones de croisement. L’automobile sera donc surtout votre instrument de liberté. Et bien adapté aux dimensions du pays. Vos hôtels font alterner manoir, townhouses, anciens entrepôts et même une maison de gardien de phare. Sous ces différents aspects, l’accueil irlandais demeure fidèle à lui-même : généreux, smart et organisé. La qualité des installations ne laissant jamais à désirer. Il a été veillé à ce que chaque situation soit un avantage. A votre feuille de route, nous avons inscrit une visite de Belfast dans l’un de ses fameux taxis noirs ; une promenade sur l’un des plus étonnants itinéraires à flanc de falaise que l’on puisse trouver en Europe ; une découverte accompagnée de l’histoire ancienne et récente de Londonderry. Trois lieux clés de l’Irlande du Nord. Si, chemin faisant, un désir non prévu, ou un léger contretemps, survenait, vous disposez pour y répondre des coordonnées de notre service de conciergerie sur place.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Dublin / République d’Irlande - Navan

Prise en main de la voiture de location et route pour Navan, comté de Meath. Nuit au bord du fleuve Boyne. Le manoir a été construit en 1750 sur des plans de Richard Cassels, architecte phare du palladianisme irlandais. Ça en jette avec sobriété. Dedans, certaines pièces reflètent toujours les Lumières. Les chambres ont une allure plus moderne, quelque chose de simple et élégant. La décoration souligne sans s’imposer aux aspects à vivre : une literie supérieure, une salle de bain plaisante, les petits singes luminaires. Les repas se prennent dans une belle salle à manger aux voûtes basses. Le chef contribue à la distinction de la maison, qu’il s’agisse du scotch egg de canard ou du carré d’agneau à l’orge perlé. Le spa propose lui une jolie gamme de soins, mais il faut savoir que les bains au varech dentelé en sont la grande spécialité.
La campagne alentour est pleine de charme. Dans l’église Sainte-Marie de Navan, vitraux de la grande firme bavaroise Mayer’sche Hofkunstanstalt.

JOUR 2

Navan - Belfast / Irlande du Nord

Route pour Belfast, comté d’Antrim. Installation pour deux nuits dans le centre. L’hôtel occupe un ancien entrepôt XIXe, où les codes urbains contemporains trouvent à s’exprimer. La décoration s’appuie sur la structure du bâtiment. Laquelle fournit des motifs puissants. Dans les chambres, effets moirés, murs pop et lits super confort. Les salles de bain ne refusent pas les transparences et douchent généreusement. Au restaurant brasserie, on se régale de burgers king-sized, de grillades, de cabillaud rôti, etc. Pour finir, on a recours aux barmen ; ce sont des experts qui savent doser un cocktail. Alors que, pour commencer, il faut choisir entre petit déjeuner continental et full cooked breakfast : saucisse du Cumberland, bacon, boudin noir, tomate, champignons, galette de pomme de terre et, éventuellement, kipper grillé.

JOUR 3

Belfast

Déjà prévu au programme - En black cab. A bord du taxi de Bobby, trente ans de pratique, on parcourt la ville, que l’on découvre résiliente, jeune et dynamique. On se fait expliquer les peintures murales des quartiers de Shankill Road - protestant - et Falls Road - catholique. L’hôtel de ville (Alfred Brumwell Thomas, 1898-1906) et la Queen’s University en imposent. Et Bobby a plein d’histoires passionnantes à raconter in english sur tous les endroits traversés !
Belfast est une ville attachante à l’extrême et pleine de richesses peut-être inattendues, comme la grande serre du jardin botanique ; Queen’s Arcade, un passage victorien de 1880 ; le Ulster Museum (qui possède, entre autres collections, un fonds important d’art naturaliste). On y trouve en outre l’un des plus beaux pubs du monde, le Crown. Sur le site des chantiers navals Harland and Wolff, le musée Titanic permet d’aborder l’histoire industrielle de Belfast, qui n’a pas été pour rien le berceau de la plus fameuse épave du monde. Le Royal Mail Ship Titanic est bien sûr la vedette de l’exposition, mais celle-ci le resitue dans son contexte large. Le bâtiment, conçu par Eric Kuhne, 2006-2012, l’Iceberg, est une magnifique réussite.

JOUR 4

Belfast - Bushmills

Route pour Bushmills, comté d’Antrim, que jouxte la célèbre chaussée des Géants.
Déjà prévu au programme - Le sentier maritime des Gobbins, péninsule d’Islandmagee. Ce sentier à flanc de falaise, créé par un ingénieur des chemins de fer, Berkeley Deane Wise, a ouvert au public en 1902. Bien adapté au goût Belle Epoque du pittoresque, il a par la suite connu des fortunes diverses. Aujourd’hui réhabilité, le système de passerelles, de grottes, de tunnels, fournit des occasions de frisson et d’enthousiasme vertigineux. Les oiseaux de mer y sont fort nombreux. Une exposition retrace l’histoire de l’ouvrage, explications données en anglais.
Nuit dans un ancien relais de poste du XVIIe siècle. A l’intérieur, l’atmosphère immédiatement prenante que produisent à tout coup sièges en Chesterfield, bois sombre, tartan et cheminée à bois. Les chambres procurent un confort d’aujourd’hui, net et techniquement au point. Le restaurant de la maison a été distingué pour la qualité des ingrédients et pour une habileté spéciale à les combiner. Comme autrefois, le bar est éclairé au gaz. On ne sait pas pourquoi, mais cela fait de l’effet à la stout, et au célèbre whiskey de la distillerie locale, laquelle en produit depuis l’époque où votre hôtel bouchonnait les chevaux.

JOUR 5

Bushmills - Londonderry

Route pour Londonderry, County Londonderry. Nuit sur la rive gauche de la River Foyle. Deux maisons mitoyennes typiquement britanniques ont été réunies en 1901 pour donner lieu à un club de gentlemen. La récente rénovation a gardé quelque chose de la discrétion ostentatoire qui fait de ces établissements des oxymores. Les parties communes étant de cela l’illustration. Les chambres, de tons généralement gris et violet, ont en dotation tout ce dont on peut avoir besoin pour l’utile, mais aussi pour l’agréable. Les salles de bain, éclatantes avec leur carrelage immaculé, contribuent à l’un et l’autre de ces aspects. Une salle de gym est à la disposition des hôtes. Au bar, petits plats traditionnels ; au restaurant, une cuisine sous influence française, que l’Asie vient teinter d’un exotisme léger.
Déjà prévu au programme - Derry, les incontournables. Ses murailles font de Londonderry l’un des exemples les mieux conservés de cité fortifiée du XVIIe siècle. Ce sont toutefois les événements politiques insurrectionnels des années 1960 / 70, culminant brutalement avec le Bloody Sunday du 30 janvier 1972, qui ont focalisé la mémoire de la ville. Avec un guide anglophone privé, vous allez, des premières aux seconds, sur les traces d’une histoire toujours sensible.

JOUR 6

Londonderry - Rathmullan / République d’Irlande

Route pour Rathmullan, sur la rive ouest du Lough Swilly, comté de Donegal. Nuit à quelques enjambées de la plage, dans un manoir georgien discret. La décoration est au diapason, sans tapage, avec une confortable retenue. Ainsi votre chambre, que l’on dirait une chambre de famille : literie moelleuse, gravures au mur, salle de bain à l’ancienne. Bon chic bon genre iodé. Dans les parties communes, on remarque un ravissant salon, très empire des Indes. En fonction de son appétit, ou de son emploi du temps, on choisit la table principale (cuisine irlandaise moderne, à laquelle la mer et le jardin potager maison fournissent de fameux ingrédients) ou celle du bar : bières artisanales et pizzas au feu de bois. Les belles dimensions de la piscine intérieure invitent à faire des longueurs pour garder la forme. Tennis et sports nautiques dans les eaux du lough semblent des évidences.

JOUR 7

Rathmullan - Donegal

Route pour Donegal, comté de Donegal. Installation pour deux nuits sur une péninsule de la baie, au pied de l’un de ces phares qui jalonnent les côtes irlandaises. Le périmètre autour de la tour à lanterne est délimité par un long mur blanc et bas. A l’intérieur, l’une des petites maisons de gardien a été aménagée pour recevoir des visiteurs. Vous, par exemple. Le logement comporte chambre, salle de séjour, cuisine avec coin repas, salle de bain. L’autonomie fait partie de la vie des gardiens de phare. Votre intérieur est simple et confortable, indubitablement britannique. L’atmosphère, dans cette solitude où le vent donne libre cours à ses emportements, ne se compare à aucune autre. On se trouve loin, aventuré vers un large que l’imagination peuple à sa guise. Et on mesure la force que les éléments continuent de manifester en dépit du développement des arts et techniques.

JOUR 8

Donegal

Du côté des terres, les Bluestack Mountains, qui élèvent une barrière séparant le sud du comté du nord, sont la formation saillante. On randonne sur ces reliefs culminant au Croaghgorm, 674 mètres. Les collections du musée de Ballyshannon concernent aussi bien le lutin cordonnier appelé leprechaun, que les différentes batailles de Ballyshannon, que le long combat des pêcheurs de Kildoney pour leur droit d’opérer dans le fleuve Erne, que l’enfant blues-rock du pays, Rory Gallagher un nom bien du coin ça Gallagher). La côte découpée du Donegal n’est pas avare de points de vue. Non loin de votre home, les falaises de Slieve League sont un site naturel impressionnant : leur sommet regarde l’Atlantique de près de 600 mètres de haut. De quoi doubler le vertige des Gobbins. A Glencolmcille, la plage Silver Strand offre, entre des bras de roche à parements verts, un magnifique fer à cheval de sable doré.

JOUR 9

Donegal - Ballina

Route pour Ballina, comté de Mayo. Nuit dans un manoir de pierre gris clair, auquel on parvient par une longue allée d’arbres. La décoration est pleine d’aménité gentry. Des matières confortables - bois, cuir, laine - des tons associés - brun, tabac, beige, rouge - des cheminées et de grandes lanternes. La chambre vous procure les conditions d’un sommeil pleinement réparateur et d’un réveil consécutif radieux. Disposition positive, au prolongement de laquelle le petit déjeuner donne l’énergie nécessaire. La cuisine de l’hôtel (alimentée pour les légumes par le potager du domaine) est à l’honneur du comté de Mayo : justesse et imagination. Sur place, une grande piscine couverte, un spa, un sauna et une salle de gym. Ceux que l’agrément de ces installations (ou des salons) ne suffit à retenir peuvent s’adonner dans le parc à la pêche, à la fauconnerie ou au tir à l’arc.
Ballina, sur l’embouchure de la River Moy, doit son renom au saumon atlantique qui foisonne dans le fleuve. Elle n’en possède pas moins un patrimoine architectural notable, auquel ajoutent de nombreux jardins.

JOUR 10

Ballina - Dublin

Route pour l’aéroport de Dublin et rendu de la voiture. Vol de retour.

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 2300€ à 2800€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 2500€/personne.
  • Le vol régulier aller et retour pour Dublin
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de CO2 de votre voyage (par le biais de notre fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • La location pour 10 jours d’un véhicule de type berline
  • La nuit à Navan, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Les 2 nuits à Belfast, en chambre double, logement seul
  • La nuit à Bushmills, en chambre double, avec petit déjeuner
  • La nuit à Londonderry, en chambre double, avec petit déjeuner
  • La nuit à Rathmullan, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Les 2 nuit du côté de Donegal, en chambre double, logement seul
  • La nuit à Ballina, en chambre double, logement seul
  • Belfast en black cab, avec un chauffeur anglophone privé
  • Islandmaggee - le sentier maritime des Gobbins, avec un guide anglophone
  • Londonderry - Derry, les incontournables, avec un guide anglophone privé
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l’application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Notre service de conciergerie sur place
  • Réf: 1496111
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage.
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure