Vous aimerez
  • Aller des temples de Java aux rizières de Bali, des récifs de corail aux écoles de village
  • Un pays family friendly, des hôtels avec de l’esprit, des guides francophones
  • Ateliers marionnettes et cerf-volant, chasse au trésor, initiation surf, balade à cheval, déjà prévu !
  • Concierge sur place, accueil à l'arrivée, routeur Wifi, appli smartphone, le service Voyageurs

Contactez un spécialiste Indonésie 01 84 17 19 12

Tous en Indonésie

Ce qui est bien avec les enfants, c’est qu’ils ne sont pas blasés et qu’ils s’adaptent vite. Rapidement, ils deviennent le moteur du voyage. Alors, dans un pays aussi riche que l’Indonésie, ça pulse. L’entrée javanaise est sous le signe de l’Unesco : Borobudur, Prambanan et même le théâtre wayang sont inscrits au Patrimoine mondial de l’humanité. Ensuite, Bali, qui vaut bien mieux que sa réputation de paradis tropical. Un regard clair voit ça tout de suite. Il y a là une nature ample et volcanique, une agriculture orfèvre, un hindouisme persévérant, des singes chapardeurs, des récifs coralliens premium et des connections Internet. Les Balinais sont des contemporains et vos enfants seront ravis de rencontrer leurs homologues de là-bas.
Des sites, mais aussi des contacts, voilà en somme l’idée directrice de l’itinéraire. Les premiers se comprennent mieux avec les seconds.

Votre voyage

La logistique d’un voyage est importante. Avec des enfants, elle est cruciale. Nous avons donc choisi les hôtels en conséquence. Les petits y seront bien reçus et ils auront toujours un accès facile à leurs parents - lesquels n’en bénéficieront pas moins de bonnes conditions d’intimité. Pour les repas, cuisine indonésienne, mais aussi des alternatives internationales. Le choix, et l’assurance de trouver une assiette à son goût. En ce qui concerne les déplacements, c’est un avion entre Java et Bali, puis, sur zone, des voitures avec chauffeur. Jamais de distances éprouvantes. Il s’agit d’arriver frais et dispo pour profiter des sites et des activités. Nous en avons portés pas mal sur votre feuille de route. Pour vous faciliter les choses et afin que vous ne manquiez rien d’essentiel. Dans un souci d’équilibre aussi : les visites de Borobudur et de Prambanan, par exemple, ne sont pas dispensables mais, pour la petite classe, un atelier marionnette sera sûrement bienvenu. La chasse au trésor est une passionnante façon de découvrir la vie des Balinais. Dans la plupart des cas, votre accompagnateur privé est francophone. Et on comprendra très bien l’anglais du guide équestre ou du moniteur surf. Si, en cours de route, un contretemps ou un désir imprévu survenaient, vous disposez pour y répondre des coordonnées de notre concierge sur place.

En Indonésie, tu vas adorer

Ton hôtel à Jogjakarta, trop beau - et celui de Pemuteran, dans un parc naturel - les marionnettes du théâtre d’ombre - les offrandes de fleurs, déposées un peu partout à Bali - manger de l’ayam batutu, le poulet farci - faire voler ton cerf-volant avec ceux des enfants d’Ubud - le plumage blanc et les lunettes bleues de l’étourneau de Bali - chasser le trésor dans la vallée de Sidemen - te glisser en kayak dans la mangrove, là les arbres aussi sont sur pilotis - te baigner partout - prendre le bemo, le minibus-taxi - la leçon de surf - plonger sur les coraux où sont des tas de poissons…

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Jogjakarta (Java) / via Singapour

JOUR 2

Jogjakarta

Transfert et installation pour trois nuits dans une demeure historique du centre de Jogjakarta. L’hôtel particulier, édifié en 1918 par un riche marchand chinois, est devenu un établissement d’excellent standing, qui combine services contemporains et esprit Southeast Asia (avec une touche d’élégance Art déco et une bonne dose de décorum à la chinoise). Confort des chambres communicantes, grande piscine de plein air, salle de fitness, spa de jour : le bien-être des hôtes pour règle de conduite. Au restaurant, on peut entrer d’emblée dans le vif du sujet indonésien ; ou, sacrifiant à l’atmosphère maison, manger chinois ; ou entamer une transition prudente par quelques classiques internationaux. Et le Phoenix a des engagements concrets en faveur de l’environnement et du développement.

JOUR 3

Jogjarkarta

Déjà prévu au programme - Les temples de Prambanan en privé. C’est un sanctuaire hindouiste majeur que l’on visite ici, accompagné par un guide francophone. Bâti au IXe siècle, il comptait 240 temples, disposés en carré. Au centre du dispositif, les principaux d’entre eux sont consacrés à la Trimûrti, les trois figures du divin : Shiva et son véhicule, le taureau Nandi, Brahma et Vishnu et les leurs, le cygne Hamsa et le milan Garuda. Le style des édifices répond aux règles de la Vastu shastra, le système classique de l’architecture hindouiste. Le temple de Shiva, qui domine tous les autres, est aussi une image du mont Meru, l’axe de l’univers : le site a forme cosmique. Ici encore, les sculpteurs ont laissé des témoignages éloquents de leur habileté. L’atelier wayang. Toujours avec un guide francophone, on se rend dans un atelier de marionnettes. Celles-ci sont les personnages du théâtre d’ombre traditionnel, le wayang, dont la popularité ne faiblit pas. La mythologie hindoue fournissant un inépuisable stock d’anecdotes divertissantes, édifiantes, épiques, à la mise en scène. Sous la direction d’un artisan rompu à l’exercice, on confectionne sa propre marionnette. Voilà qui est plutôt classe ! En plus d’être divertissant.

JOUR 4

Jogjakarta

Déjà prévu au programme - Borobudur en privé. Avec un guide francophone, on part à la découverte d’une merveille de l’art bouddhique : le stûpa-mandala de Borobudur. Représentation du cosmos et chemin de l’éveil, il a été construit aux VIIIe-IXe siècles. Parmi ses aspects les plus remarquables, l’immense programme de bas-reliefs qui, par panneaux successifs, accompagne le pèlerin, des actes et des valeurs ambiguës de la vie terrestre à la perfection de la connaissance. Les sculpteurs qui ont travaillé ici ont leur place au panthéon de leur art. On est étonné, au sens fort du terme, par l’ampleur et la cohérence de la conception ; touché par le souci d’enseignement ; ébloui souvent par la virtuosité dont ont fait preuve les artistes. Et puis il y a les quelque cinq cents statues de Bouddha et… Bref, c’est prodigieux !

JOUR 5

Jogjakarta - Denpasar (Bali) - Ubud

Transfert à l’aéroport et vol pour Denpasar. Transfert à Ubud. Installation pour quatre nuits dans un établissement dont l’élégante simplicité est bien à l’image de l’île. Les bâtiments sont de style traditionnel, ouverts sur la nature environnante. Ce sont surtout de belles plateformes de bois et des toits de chaume, qui se passent de murs dès que possible (l’intimité de chacun étant scrupuleusement respectée). Le spa donne ainsi sur une ravissante cascade. Dans ce cadre bucolique, entre lac et rizières, un art de vivre sophistiqué rencontre les fondamentaux du tourisme moderne. Les services sont bien en place, à commencer par la piscine, dont les enfants font rapidement leur point de ralliement.

JOUR 6

Ubud

Déjà prévu au programme - La matinée est consacrée à un passe-temps traditionnel très prisé des Balinais : le cerf-volant. En commençant par la fabrication de leur aérodyne par les enfants. Une fois l’engin réalisé, sous la direction d’un expert, on part l’essayer en compagnie de petits spécialistes locaux, qui font d’excellents moniteurs. Pour que les vols soient de pleines réussites, il faut bien sûr que le temps y mettre un peu du sien. Ce qui est souvent le cas. Tout ça demandant tout de même un peu d’énergie, une légère collation est au programme. Un guide francophone accompagne la sortie.

JOUR 7

Ubud

Déjà prévu au programme - Jeu de piste à Sukahet Sari. La vallée verte de Sidemen est le cadre des opérations. Elles sont suivies par un interprète francophone. Le scénario et le matériel nécessaires sont fournis sur place. La chasse au trésor est l’occasion d’approcher au plus près la vie des habitants des collines et des rizières. L’un des indices est même à dégoter dans une ancienne maison balinaise. Les galopades et les énigmes à résoudre sont d’excellents moyens de se familiariser avec un lieu. Ce ne sont pas les grands explorateurs qui nous contrediront.

JOUR 8

Ubud

Déjà prévu au programme - A quelques km de l’hôtel, le Bali Bird Park s’étend sur deux hectares de jardins. On y trouve la plus importante collection ornithologique d’Indonésie. Les deux cent cinquante espèces représentées vivent en liberté (surveillée) et s’approchent aisément. Elles tiennent toutes leurs promesses tropicales de couleurs et de formes. Etourneau de Bali, aigle de Java, goura couronné, oiseaux de paradis : petits et grands s’émerveillent ensemble de trouver la gent ailée si variée et si familière. Une demi-journée, qui se prolonge agréablement dans les rues d’Ubud.

JOUR 9

Ubud - Pemuteran

Transfert à Pemuteran. Installation pour trois nuits dans un écolodge installé à la bordure du parc national de Bali occidental. Les chalets sont dérivés du grenier à riz balinais, construits en bois sur pilotis. Ils donnent d’un côté sur la forêt et de l’autre sur la mer. Très bien équipés et confortables, mais roots. Piscine, spa, source chaude naturelle : du bien-être pour toute la famille. Et repas sur le ponton.

JOUR 10

Pemuteran

Déjà prévu au programme - Snorkeling sur le récif de corail préservé de Menjangan, l’île aux Cerfs (lesquels viennent souvent jusqu’à la plage). On y va en bateau avec un guide anglophone, l’équipement et un pique-nique. Il n’est pas besoin d’être le comandant Cousteau pour approcher le petit monde multicolore qui se nourrit là. Il suffit de se mettre à l’eau avec un peu de souplesse. On comprend alors que ce spot passe pour l’un des premiers du pays. Gorgones, éponges, fonds sableux sur lesquels ondulent dans le courant des anguilles jardinières, anémones où se glissent les poissons clowns, poissons globes, affuts de barracudas, rondes de carangues sur les tombants, etc. Le spectacle est permanent.

JOUR 11

Pemuteran

Déjà prévu au programme - Bali Barat à cheval. C’est en cavalier que l’on part à la découverte du grand parc de l’ouest balinais. Il suffit de tenir en selle pour en être, la promenade ne demande pas qu’on sache exécuter la croupade. Un guide anglophone donne le train et fait des commentaires naturalistes. Ce n’est pas du luxe car, que sait-on de toute cette flore ? A peine identifie-t-on les palétuviers des mangroves. Alors, l’olivier putois (Sterculia foetida) ! Si on aperçoit le plumage blanc et la face bleue d’un étourneau de Rothschild, on est béni : le parc est son dernier refuge. Le tantale blanc, qui cherche pitance en eau trouble, est moins gracieux, mais plus commun. Le varan malais peut mesurer entre deux et trois mètres de long. Quant au banteng, c’est un boviné, une bête à cornes qui a été domestiquée dans l’archipel indonésien ; il vit ici à l’état sauvage.

JOUR 12

Pemuteran - Jimbaran

Transfert à Jimbaran. Installation pour quatre nuits à la bordure de la plage. Les cottages de style balinais sont tout à fait coquets et agréables à vivre. Le mobilier est élégant sans être intimidant. La salle d’eau, performante. Devant son home, une terrasse particulière et les arbres du jardin. Une grande piscine en équerre accueille les organismes à délasser. A quelques pas des chaises longues, les lits de plage, sous la palapa. Là, on est plein ouest. Autant dire qu’au couchant, ça éclabousse. Les parents obtiendront de leurs enfants une permission beach spa. Les uns et les autres s’en trouveront fort bien. Au restaurant, les fruits de mer sont sous influence méditerranéenne. Ce dont on ne songe pas à se plaindre, car à la balinaise il s’en trouve tout autour de l’hôtel.

JOUR 13

Jimbaran

Déjà prévu au programme - Initiation au surf. Bali est l’un de ces endroits qui on fait la légende cool de la glisse. Une leçon va donc de soi. La plage de Legian, avec ses vagues régulières, est idéale pour se mettre à l’eau. Un instructeur anglophone guide les néophytes dans leurs premières tentatives sur la planche. On rame, on essaie de prendre une vague, voire de se lever (alors là, splatch ! mais c’est dans l’ordre des choses, à moins d’être un Tom Curren en herbe, non en algue). Bref, on s’amuse bien. Et ce sera chouette de raconter ça aux copains, qui ne sont pas tous nés à Biarritz.

JOURS 14 & 15

Jimbaran

Pêche et poisson sont une affaire importante par ici. Et ce n’est pas le chapelet de warungs, les petits restaurants familiaux, bordant la plage qui démentira ce jugement. Une bonne partie de la marée du jour aboutit là. Elle n’a pas beaucoup de chemin à faire des bateaux au grill ou à la poêle. Iode garanti frais. Avec de telles perspectives de régal, le sable, qui est généralement votre ami, devient votre ami le plus cher. Et ce petit séjour à Jimbaran la plus délicieuse façon de terminer le voyage. Au cours de ces trois journées consacrées aux plaisirs de la mer et au bonheur du farniente, on trouvera le temps d’aller jusqu’au temple d’Uluwatu, édifié au XVIe siècle sur un promontoire dominant la mer. Le site est saisissant. Une colonie de macaques y a élu domicile et multiplie les chapardages avec sans-gêne et dextérité. On fera attention à ses affaires. Le soir, spectacle de kecak, chœur dansant dérivé dans les années trente d’anciens rituels de transe. Dans le cadre du temple, consacré aux divinités de la mer (dont Bali n’a pas vraiment à se plaindre), c’est envoûtant.

JOUR 16

Jimbaran - Denpasar - vol de retour / via Singapour

Transfert à l’aéroport de Denpasar et vol de retour.

A la carte

La route des volcans


Prolongez votre séjour de trois jours afin de découvrir le Mont Bromo et le Kawah Ijen, deux des cinq volcans les plus actifs du pays. Transferts privés, encadrement technique, logement adapté, tout est facilité pour faire connaissance avec ces géants javanais. Ascensions, levée de soleil en altitude et panoramique, et balade le long d'un lac de cratère sont au programme.

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 4000€ à 4900€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 4250€/personne.
  • Le vol pour Jogjakarta et retour de Denpasar sur compagnie régulière
  • Le vol Jogjakarta / Denpasar, aller et retour
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • Le passage prioritaire des formalités de police et de douane à l'arrivée
  • Les transferts, privés
  • Les 3 nuits à Jogjakarta, à The Phoenix Hotel, en connecting room, avec petits déjeuners
  • Les visites privées de Prambanan et Borobudur ; l’atelier wayang
  • Les 4 nuits à Ubud, à l’hôtel Santi Mandala, en cottage 4 personnes, avec petits déjeuners
  • L’atelier cerf-volant ; la chasse au trésor à Sukahet Sari ; le parc aux oiseaux
  • Les 3 nuits à Pemuteran, au Naya Gawana Resort, en cottage 4 personnes, avec petits déjeuners
  • La sortie snorkeling à Menjangan ; le parc national Bali Barat à cheval
  • Les 4 nuits à Jimbaran, au Belmond Jimbaran Puri Bali, en cottage 4 personnes, avec petits déjeuners
  • La séance privée d’initiation au surf
  • Un téléphone portable local
  • Notre service conciergerie sur place
  • Le wifi gratuit pendant votre voyage : un mini routeur international remis avant le départ, permettant de connecter jusqu'à 5 terminaux simultanément
  • Réf: 1389926
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de l'Indonésie