Vous aimerez
  • Crapahuter tous ensemble des temples et volcans de Java aux rizières de Bali, se régaler de plage et snorkeling à Lombok
  • Train à Java, Mont Bromo à l’aube, street food à Yogyakarta, vélo dans rizières, rafting à Bali, c'est prévu !
  • La sélection d'hôtels kids-friendly : un voyage pensé pour les familles
  • Neutralité carbone, conciergerie, appli smartphone, wifi nomade : les + Voyageurs

Contactez un spécialiste Indonésie 01 84 17 19 12

Légendaires îles de la Sonde

Il y a les grandes et les petites. Vous verrez l’une des grandes, Java, et deux des petites, Bali et Lombok. Pour commencer, ce seront donc les sanctuaires hindouistes et bouddhiques du secteur de Yogyakarta : Prambanan et Borobudur, pour ne citer que les plus célèbres inscrits, au patrimoine mondial de l’Unesco. On ne néglige pas pour autant la ville en elle-même, conservatoire et générateur de la civilisation javanaise. De sommets en sommets, on s’en va ensuite explorer les grands volcans de l’est de l’île, le mont Bromo et le volcan Ijen. On y lit, dans des paysages à grand spectacle, les remuements telluriques.
D’un coup de bateau, vous voilà à Bali. Ce monument du tourisme mondial est encore plein de coins authentiques et de campagnes heureuses. Trois étapes pour en faire la démonstration : Pemuteran et le parc national de Bali occidental ; Ubud et les rizières du centre-est ; Bangli et la silhouette du volcan Agung. Enfin, sur la côte ouest de Lombok, le bord de la mer, la plage, les palmes, le bleu et le blanc. On s’étend, on se détend, on prend son temps. Et Lombok n’est pas simplement l’arrière-pays de la plage, ni le Bali d’il y a trente ans. Le pays sasak a une vraie personnalité et mérite qu’on y pousse quelques reconnaissances. Voilà, vous êtes passé de la région indo-malaise à l’australasienne, et le voyage touche à sa fin.

Votre voyage

Parce que voyager à plusieurs ne doit pas être synonyme de complications, tout au long de l’itinéraire, la logistique est confortable : voitures privées avec chauffeur, ferry, speed boat, et deux trajets par voie ferrée. Le train est toujours une bonne occasion de voir vivre les gens et de se laisser bercer. A la fenêtre : Java. Au mont Bromo et au Kawah Ijen, on est en voiture jusqu’au départ des randonnées. La première est facile, la seconde réclame une endurance que la jeunesse connaît bien. Les visites et activités que nous avons inscrites à votre agenda intéresseront petits et grands : arts - architecture, sculpture ; paysages - volcans, rizières ; faune - récifs de corail, forêt… On voit cela à pied, à cheval, à vélo et même en rafting. Avec presque partout des guides ou des accompagnateurs privés francophones. A chaque étape, de Jogyakarta à Senggigi Beach, des hôtels de caractère et adaptés aux familles. Qu’ils soient urbain, perdu dans les champs ou posé au bord de la plage, toujours ce mélange de traditions locales et de modernité tempérée qui est la marque des plus agréables établissements indonésiens. Si, chemin faisant, un contretemps ou un souhait non prévu survenait, vous disposez pour y répondre des coordonnées de notre service de conciergerie sur place.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Yogyakarta (Java)

Vol international. Nuit à bord, arrivée le lendemain.

JOUR 2

Yogyakarta (Java)

Accueil francophone, transfert privé et installation pour trois nuits dans une demeure historique du centre de Yogyakarta. L’hôtel particulier, édifié en 1918 par un riche marchand chinois, est devenu une très belle adresse, qui allie services contemporains et esprit Southeast Asia, avec une touche d’élégance Art déco. Confort des chambres, grande piscine de plein air que vos ados n’auront pas tardé à investir, salle de fitness, spa de jour : le bien-être des hôtes pour règle de conduite. Au restaurant, on peut entrer d’emblée dans le vif du sujet indonésien ; ou, sacrifiant à l’atmosphère maison, manger chinois ; ou entamer une transition prudente par quelques classiques internationaux. Et l’hôtel a des engagements concrets en faveur de l’environnement et du développement.

JOUR 3

Yogyakarta (Java)

Ce serait à Yogyakarta que la langue javanaise serait la plus pure - c’est en tout cas là que les traditions sont les plus vives. En a trouvé un bel équilibre entre ancien mode de vie et modernité galopante - palais de sultan, temples bouddhistes et bars branchés.
Au programme - Le site de Borobudur en privé. Avec un guide francophone, on part à la découverte d’une merveille de l’art bouddhique, site le plus incontournable de Yogyakarta : le stûpa-mandala de Borobudur. Avec ses 72 stupas et ses 500 statues de Bouddha, on a sous les yeux le plus grand temple bouddhique au monde, construit aux VIIIè et IXe siècles. Parmi ses aspects les plus remarquables, l’immense ensemble de bas-reliefs qui accompagne le pèlerin, des actes et des valeurs ambiguës de la vie terrestre à la perfection de la connaissance. On est étonné, au sens fort du terme, par l’ampleur et la cohérence de la conception ; touché par le souci d’enseignement ; ébloui souvent par la virtuosité dont ont fait preuve les artistes.

JOUR 4

Yogyakarta (Java)

Au programme - La visite guidée du grand ensemble shivaïte de Prambanan, ses 240 temples de style Vesara et ses bas-reliefs illustrant le Râmâyana. L’admirable IXe siècle, décidément, a marqué l’héritage javanais d’une forte empreinte. L’occasion est idéale pour que toute la famille se familiarise avec les grandes divinités hindouistes que sont Shiva, Vishnu et Brahma. La visite du temple de Plaosan, sanctuaire bouddhique situé à Bugisan, non loin du temple de Prambanan, complète cette découverte.
Egalement prévu - Street food by night. C'est entre les kaki lima, chariots poussés par les vendeurs, et les Warung Makan, petits restaurants familiaux essentiellement fréquentés par les Indonésiens, que l'on découvre différentes ambiances et d'authentiques spécialités de la ville, encadré par un gastronome francophone.

JOUR 5

Yogyakarta (Java) - Mont Bromo

Transfert privé en becak (cyclopousse) jusqu’à la gare et train pour Surabaya (5h). Transfert en voiture avec chauffeur au mont Bromo. Nuit dans les collines, à 2000 mètres d’altitude. Les chalets s’ouvrent largement sur la nature environnante. Ils sont clairs, cosy, élégants. Le restaurant est installé à côté d’une petite galerie d’art : le propriétaire de l’hôtel est d’abord photographe. Le chef sert une cuisine réalisée à partir d'ingrédients biologiques. Répertoire indonésien, bien sûr, mais aussi mini burgers ou entrecôte au beurre persillé. L’établissement a été conçu, matériaux et fonctionnement, pour limiter dans toute la mesure du possible son impact environnemental. Cette attitude vertueuse, il suffit de regarder à sa fenêtre pour y adhérer.

JOUR 6

Mont Bromo - Kawah Ijen

Déjà prévu au programme - Ascension du mont Bromo . On part tôt pour assister au lever du soleil sur les cônes volcaniques. La lumière duveteuse et dorée qui efface progressivement la brume est admirable. Ensuite, on approche du mont, un volcan gris de 2330 mètres, qui est une divinité pour les hindouistes - des offrandes lui sont faites chaque année. Des mulets attendent à l’arrêt de la voiture. Et l'on y grimpe pour une promenade dans la mer de sable qui entoure le volcan, avant d'atteindre le cratère. L’accès n’est pas difficile. Retour à l’hôtel, collation, puis transfert à la gare de Probolinggo et train pour Karangasem. Nouveau transfert pour Kawah Ijen et nuit au milieu d’une végétation dense, dans un beau cadre de montagne. L’hôtel est frère du précédent. Les services y sont rendus de la même aimable façon et un souci identique de gestion responsable préside aux usages quotidiens. L’architecture fait une plus large place aux motifs traditionnels que celle du Bromo.

JOUR 7

Kawah Ijen - Pemuteran (Bali)

Déjà prévu au programme - Ascension du Kawah Ijen. Le cratère vert se trouve au sud-est de la caldeira du volcan Ijen. Il contient un lac, le plus acide du monde. Lequel, pour compenser cette qualité peu engageante, est d’une splendide couleur émeraude. Dès l'aube, on monte à travers la forêt tropicale vers le bord pelé du cratère, à 2800 mètres. Cela demande une bonne condition physique. En chemin, on croise des porteurs de souffre, qui coltinent des charges impressionnantes. Avec un peu de chance, on aperçoit des gibbons. Et une fois qu’on est parvenu au-dessus des brouillards, le panorama est fantastique.
Transfert au port et ferry pour Bali. Transfert à Pemuteran. Installation pour trois nuits entre la plage et le parc naturel de Bali Barat. L’hôtel n'a pas à proprement parler les pieds dans l'eau, mais il est tout près, un peu au-dessus de la plage, derrière le rideau d'arbres. Cette plage est d'ailleurs le domaine privé de l'hôtel ; le ponton fait un excellent point de départ pour les sorties kayak ou plongée / snorkeling. Elle accueille aussi de nombreuses activités ludiques. Les bungalows, bâti et décoration, sont de style indonésien moderne, bien conçus, confortables. De jolies terrasses de bois s'avancent parmi les arbres et, dans le jardin, une piscine tout indiquée pour quelques brasses. L'atmosphère est à la vie cool. La mer polarise les ados, et les bateaux emmènent la famille visiter la côte ou pêcher au large.

JOUR 8

Pemuteran (Bali)

Au programme - Snorkeling sur le récif de corail préservé de Menjangan, l’île aux Cerfs (lesquels viennent souvent jusqu’à la plage). On s’y rend en bateau avec un guide anglophone, l’équipement et un pique-nique. Nul besoin d’être le Commandant Cousteau pour approcher le petit monde multicolore qui se nourrit là. Il suffit de se mettre à l’eau avec un peu de souplesse. On comprend alors que ce spot passe pour l’un des premiers du pays. Gorgones, éponges, fonds sableux sur lesquels ondulent dans le courant des anguilles jardinières, anémones où se glissent les poissons clowns, poissons globes... Un spectacle permanent.
Egalement prévue - Une balade à cheval dans le parc national de Bali Barat, 19 000 hectares de forêts sauvages et de mangroves. Après avoir enfilé casque, bottes et gants, on se met en selle et l’on suit notre accompagnateur à travers la faune et la flore de l’ouest balinais. En chemin, on croisera peut-être quelques représentants des 160 espèces animales différentes, dont la dernière population d’étourneaux de Rotschild, l’un des oiseaux les plus rares au monde.

JOUR 9

Pemuteran (Bali)

Déjà prévu au programme - Bali Barat à cheval . C’est en cavalier que l’on part à la découverte du grand parc de l’ouest balinais. Il suffit de tenir en selle pour en être. Un guide anglophone donne le train et fait des commentaires naturalistes. Ce n’est pas du luxe car, que sait-on de toute cette flore ? A peine identifie-t-on les palétuviers des mangroves. Peut-être pourrez vous apercevoir ici le plumage blanc et la face bleue d’un étourneau de Rothschild : le parc est son dernier refuge.

JOUR 10

Pemuteran (Bali) - Ubud

Transfert privé pour Ubud (4h30). C’est à Ubud que les traditions artistiques de l’île sont les plus vivantes ; peintres et sculpteurs sont nombreux dans le coin et n’ont pas entièrement voué leurs pinceaux ou leurs ciseaux aux "souvenirs". On apprécie avec une âme d’enfant de voir se perpétuer la pratique du cerf-volant. On peut visiter le Bali Bird Park, qui s’étend sur deux hectares de jardins et abrite la plus importante collection d’oiseaux d’Indonésie. Les deux cent cinquante espèces représentées vivent en liberté (surveillée) et s’approchent aisément. Elles tiennent toutes leurs promesses tropicales de couleurs et de formes. Et puis les rizières sont depuis des générations le monde des habitants de la région d’Ubud. Ils l’ont splendidement façonné en terrasses ondulant au flanc des collines.
On pose ses valises pour trois nuits au sein d’une parenthèse fabuleuse, en pleine nature. Votre villa indépendante est élégante, superbement décorée et très lumineuse (des baies vitrées recouvrent presque tous les murs). Tandis que vous savourez l’atmosphère intimiste du lieu sans vis-à-vis et la vue imprenable sur les rizières en terrasse et la forêt tropicale en second plan, les enfants investissent la piscine privée. On peut également se ressourcer au spa ou profiter de cours de yoga, danse balinaise, tissage de feuilles de cocotier ou d’ateliers de sculpture sur bois.

JOURS 11 & 12

Ubud

Déjà prévu au programme - La campagne d’Ubud à bord d’un cabriolet vintage. C'est à bord d'un authentique cabriolet Volkswagen des années 1970, que l'on parcourt la région d'Ubud, au fil des routes de campagne, villages d’artisans, temples et forêts. A voir : la forêt de Sangeh et ses singes, le village de Mas spécialisé dans la sculpture sur bois, le marché typique de Sukawati et ses nombreux étals de fruits, légumes et fleurs.
Egalement prévue - Une balade guidée dans les rizières de Sidemen. La vallée de Sidemen, région authentique et sauvage, entourée de montagnes, rizières et forêts, se situe au cœur de l'île, à l'écart des foules. Elle est réputée pour avoir conservé des techniques de tissage manuel pour la création du sarong. Lors de la visite, on découvre un atelier de tissage et de fabrication des textiles Endek et Songket, toute la subtilité de cette forme d'art révolue, son rôle spirituel et l'usage des tissus dans la vie quotidienne des Balinais. Une balade au milieu des rizières et champs de piments dévoile aussi un bel aperçu du quotidien des paysans et de leur mode de vie - le Mont Agung en arrière-plan.

JOUR 13

Ubud - Bangli

Transfert privé jusqu’à Bangli. On fait connaissance avec les environs grâce à une balade guidée à vélo - déjà prévue - sur de petites routes de campagne (25 km environ). Une fois sur zone et préventivement casqué, on enfourche son vélo et l’on suit le guide francophone par monts et par vaux. On pédale dans une contrée que le tourisme n’a pas encore chamboulée. Vous allez jusqu’au lac Batur, dans la caldeira du volcan éponyme. D'ici, la vue sur l’Agung est splendide.
Nouveau transfert privé et installation pour deux nuits dans un écolodge niché en pleine campagne balinaise. Alentour, les rizières se déploient avec, en toile de fond, la silhouette majestueuse du volcan Agung, la montagne sacrée de Bali. Les bâtisses ont la forme en arche des greniers à riz traditionnels. Les suites ont le côté rustique que l’on attendait, mais offrent aussi un excellent confort et une parfaite intimité. Loin des foules, on vit ici sur un tempo champêtre. L’atmosphère maison d’hôtes favorise une approche tranquille des heures et des jours.

JOUR 14

Bangli

Bangli est un village on-ne-peut-plus balinais. On n’hésite pas à déambuler tranquillement dans les rues du village pour voir comment se passe la vie d’ici, à visiter l’école, à se balader à travers les rizières et à se rendre au temple Pura Kehen.
Au programme - Rafting sur la rivière Telaga Waja. Une descente en rafting sur les eaux vives de la rivière Tegala Waja, idéale pour satisfaire le désir d’aventure des ados ! Le tout dûment protégés par un casque et un gilet de sauvetage. Le parcours rythmé par le passage de quelques rapides et d'étendues plus calmes permet de profiter d'un cadre naturel luxuriant et d’un superbe panorama sur les rizières en terrasses de la région de Karangasem.

JOUR 15

Bangli - Lombok

Transfert à l’embarcadère et speed boat pour Lombok. Installation pour trois nuits à Senggigi Beach. Trois piscines à débordement d’ouvrent sur la plage. Devant les fenêtres et la véranda de la chambre, un beau jardin ; à travers les arbres, des éclats d’azur. L’architecture dévoile un style indonésien contemporain. Le spa est de très bonne tenue. Tout ici parle du plaisir de se laisser vivre, de trouver un rythme accordé à celui des vagues, de s’étourdir d’air marin.

JOURS 16 & 17

Lombok

Ça n’a l’air de rien d’aller de Bali à Lombok. Et pourtant ! On passe d’un monde à l’autre. En traversant le détroit de Lombok, on coupe la ligne Wallace : en gros, au nord-ouest, les orangs-outangs, au sud-est, les kangourous. On ne s’en rend pas compte immédiatement, parce que l’on va surtout voir sous l’eau, où les choses se passent autrement. Qui aime la plongée ne sera pas déçu à Lombok. La côte occidentale est particulièrement riche en espèces de toutes tailles. L’île a un aspect moins homogène que sa célèbre voisine. Des cocotiers du nord aux basses-terres sèches du sud et de l’est, les contrastes sont saisissants. La bouche à feu locale est le mont Rinjani, volcan gris de 3700 mètres d’altitude ; elle occupe le tiers nord du territoire. Au nord-ouest de celui-ci, les Gili Islands mettent trois points de suspension dans le détroit, elles sont un hot spot touristique. L’islam s’est intégré à la culture sasak des habitants. La plus ancienne mosquée, à Bayan, a été fondée en 1634. Architecture musulmane végétale, qui ne manque pas d’intérêt. Un plat du coin ? L’ayam taliwang : griller un poulet à moitié, l’attendrir, puis le frire rapidement, badigeonner de sambal et terminer la cuisson. Fort.
Déjà prévu - Gili Meno avec masque et tuba. Les Gilis sont trois atolls coralliens aux doux noms de Trawangan, Air et Meno. Située entre Gili Trawangan et Gili Air, Meno est la plus petite et la plus tranquille du trio. Elle est encore préservée, car on y trouve très peu d’hôtels. Et du bateau, on se baigne avec masque et tuba dans les eaux cristallines pour explorer les fonds marins et voir des poissons multicolores, tortues de mer et raies manta.

JOURS 18 & 19

Lombok - Vol retour

Transfert privé jusqu'à l’aéroport de Praya et vol retour. Nuit à bord, arrivée le lendemain.

A la carte

Avec quelques jours de plus... Un stop à Singapour

Singapour est une ville de plain pied avec le monde contemporain, mais on commence tout de même par un must rétro : un Singapore Sling au bar de l’hôtel Raffles. Puis on va se promener à Clarke Quay, où les vieux entrepôts et les jonques ont été métamorphosés en boutiques, en restaurants et en night-clubs. On mange un chicken rice dans l’un de ces hawker centres qui nourrissent quotidiennement les employés singapouriens. Le National Orchid Garden du jardin botanique est un enchantement paisible. A Gardens by the Bay, esthétique, ambition pédagogique, grands projets écologiques se combinent pour sensibiliser et ravir les visiteurs. Le building Parkview Square (DP Architects, 2002) est une étonnante résurgence de l’Art déco. Quant au gopura dravidien (1925) du temple hindouiste Sri Mariamman, surchargé de statues polychromes, dans le contexte, il est stupéfiant. A Chinatown, les temples taoïstes ont de jolis toits qui rebiquent…
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 4800€ à 5600€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 5200€/personne.
  • Le vol aller-retour international sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de co2 de votre voyage (par le biais de notre Fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • L’accès au lounge à Roissy à l’aller (départs depuis Paris)
  • Les transferts mentionnés au programme
  • Le trajet en train de Jogjakarta à Surabaya
  • Le trajet en train de Probolinggo à Banyuwangi
  • La traversée en ferry de Java à Bali
  • La traversée en speed boat de Bali à Lombok
  • Les 3 nuits à Yogyakarta, en chambre double, avec petit-déjeuner
  • La nuit au mont Bromo, en chambre double avec petit déjeuner
  • La nuit à Banyuwangi, en chambre double (logement seul)
  • Les 3 nuits à Pemuteran, en chambre quadruple, avec petit-déjeuner
  • Les 3 nuits à Ubud, en villa, avec petit-déjeuner
  • Les 2 nuits à Bangli, en chambre quadruple, avec petit-déjeuner
  • Les 3 nuits à Lombok, en villa, avec petit-déjeuner
  • La visite du site de Borobudur à Yogyakarta, avec guide privé francophone
  • La visite du temple de Prambanan à Yogyakarta, avec guide privé francophone
  • La soirée street food à Yogyakarta, avec accompagnateur privé francophone
  • Les randonnées au mont Bromo et au Kawah Ijen, avec guide privé francophone
  • La sortie snorkeling à Menjangan, avec accompagnateur anglophone
  • La balade à cheval dans le parc national de Bali Barat, avec accompagnateur anglophone
  • La campagne d’Ubud en cabriolet vintage, avec accompagnateur et chauffeur local
  • La balade dans les rizières de Sidemen, avec accompagnateur privé francophone
  • La balade à vélo dans la campagne et les villages balinais, avec accompagnateur privé local
  • La descente en rafting de la rivière Telaga Waja, avec accompagnateur anglophone
  • La sortie snorkeling sur l’île de Gili Meno, avec instructeur anglophone
  • Notre service conciergerie sur place
  • Le wifi gratuit pendant votre voyage : un mini routeur international remis avant le départ, permettant de connecter jusqu’à 5 terminaux simultanément
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l'application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Réf: 1390037
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de l'Indonésie