Vous aimerez
  • Le tandem d'adresses, en phase avec la sensibilité de l'époque : néo-rococo et rooftop à Budapest, esprit champêtre chic au milieu des vignes
  • L’héritage royal de Budapest ; l'atmosphère du lac Balaton, ses plages, ses voiliers
  • Visites privées de Buda et de Pest, balade gourmande, c’est prévu
  • Appli smartphone, bonnes adresses, conciergerie sur place : voyager Voyageurs

Contactez un spécialiste Hongrie 01 55 42 78 42

Que d’eau !

Le Danube et le lac Balaton sont deux phénomènes naturels que les Hongrois, pour les avoir chez eux, tiennent en haute estime. Sans doute ont-ils valeur de mer. La grande architecture de Budapest ne se conçoit pleinement que relative au flux puissant du Duna. Vous verrez cela d’en haut, à Buda, d’en bas, à Pest, et d’entre les deux, à fleur d’eau. L’Unesco a inscrit au patrimoine mondial le château d’en haut, l’avenue Andrassy en bas et les rives du fleuve. L’institution a bien compris le topo. A hauteur d’homme, ou de femme, la ville manifeste une activité constante, le soin de son histoire et une appétence étonnante pour toutes les formes de modernité. On passe donc de musées de haute volée aux boutiques de jeunes créateurs,
des cafés Belle Epoque austro-hongroise aux bars de ruine, des bains ottomans aux clubs électro, des halles centrales aux épiceries bio. Comme dans toutes les grandes villes ? Avec un je-ne-sais-quoi d’irremplaçable qui tient au caractère magyar et au piment. Budapest ne se retrouve pas ailleurs. Ensuite, direction le nord du lac Balaton. L’ample nappe liquide concentre les activités thermales et balnéaires du pays. Là encore, une atmosphère singulière. On ne tiendra en aucun cas une plage de ce lac hors norme pour un succédané de plage maritime. La baignade lacustre suscite tout un art de vivre en maillot de bain. Une expérience à faire. Et, sur cette rive, s’étend l’une des belles régions viticoles du pays, semée de petites villes baroques et de clochers à bulbes. Les vignerons de Monoszlo ou Badacsonytomaj savent leur métier et peuvent séduire les Gaulois les plus infatués de leurs cépages. La Hongrie a tout ce qu’il faut pour convaincre.

Votre voyage

Deux hôtels représentatifs de la Hongrie d’aujourd’hui. Le premier, donc, budapestois, urbain et mélodieux, ouvert aux mouvements de la ville et raccord avec les critères internationaux. Le voyage est un spectacle et votre home s’en veut l’un des acteurs. Au bord du Balaton, vous posez vos malles dans un domaine viticole actif, attentif, cela va sans dire, à son terroir, mais aussi aux évolutions du métier. Ici, on a pensé la convergence des arts de recevoir et de vinifier, et tiré de cette maturation des conséquences tout au bénéfice des voyageurs. Confort et pertinence ici et là. Avec la voiture, qui vous permet d’aller de la capitale au lac, vous rayonnez aussi dans une région dont la richesse culturelle étonne et ravit. Les routes hongroises ne présentent pas de difficultés particulières. Les rendez-vous que nous avons inscrits à votre agenda vous permettent, avec des guides privés francophones, d’aborder les aspects majeurs de vos lieux de villégiature : Buda, le Danube, Pest, les abords du Balaton. Vous en profiterez pour glaner, en cours de visite, des tuyaux alternatifs pour vos explorations particulières - du temps restant pour celles-ci. Deux étapes de trois jours vous garantissent l’équilibre activité / repos indispensable à un voyage heureux. La langue hongroise donne peu, c’est un euphémisme, d’accès à qui ne la parle pas, mais les Hongrois font avec bonne volonté tous les efforts possibles pour communiquer avec d’autres langues que la leur.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Budapest

Transfert et installation pour trois nuits à Pest Lipotvaros. L’hôtel a pour voisine la basilique Saint-Etienne (1851-1908). Il est installé dans un bel immeuble XIXe ; cour intérieure à galeries, typique de l’architecture austro-hongroise. Le verre permet les jeux de transparence, comme la vue plongeante sur le sinueux clavier de marbre du rez-de-chaussée. Celui-ci met en exergue le thème musical qui organise la maison. A chaque aile son genre : jazz, lyrique, classique et contemporain. Zoltan Varro - dont le style éclectique, pop, rococo, fait ici merveille - a réglé les décors. Tons bouton d’or, pétrole, mauve, pistache, cerise, etc. Un peu partout, les portraits de musicien du caricaturiste tchèque Josef Blecha. Des cocktails du bar sur le toit à la cuisine farm to table du restaurant principal, en passant par les snacks glamour du Satchmo’s Bar, faims et soifs trouvent de quoi s’apaiser dans les plus pétillantes conditions. Les chambres bénéficient d’équipements high-tech et d’un niveau de confort élevé. Que soutient l’espace bien-être, opulent : piscine, spa, salle de gym, bain de vapeur, sauna, jacuzzi. Un ensemble con brio.

JOUR 2

Budapest

Déjà prévu au programme - La colline et le château de Buda. La colline de Buda se trouve sur la rive ouest du Danube. Le roi Béla IV y construit un premier palais forteresse au XIIIe siècle, autour duquel s’agrège un petit bourg. Au cours des périodes suivant, le château royal et ses entours urbains se développent. Le premier est néanmoins ravalé au rang de caserne et d’écurie sous la domination ottomane. A la fin du XVIIe siècle, la poliorcétique a eu raison de lui. On le reconstruit complètement au cours des deux siècles suivants. Une nouvelle restauration, soumise aux critères idéologiques de l’époque, a lieu dans les années 1960. Qui donne au château son aspect actuel. On voit cela avec un guide privé francophone. Ainsi que les rues anciennes du quartier ; le pittoresque bastion des Pêcheurs, promenade troubadour de Frigyes Schulek (1895-1902) ; l’église Notre-Dame-de-l’Assomption, restaurée entre 1873 et 1896 par le même architecte - le 8 juin 1867, François-Joseph 1er et son épouse Elisabeth y reçurent le sacre de roi et reine de Hongrie aux accents d’une messe de Liszt. Croisière privée sur le Danube. Le fleuve lie entre eux de nombreux pays de l’Europe médiane. A Budapest, il roule des eaux puissantes entre les deux parties de la ville. Les ponts sont fait pour que l’on passe dessus, c’est entendu, mais aussi pour que l’on glisse dessous : pont de la Liberté - Szabadsag hid ; pont Elisabeth - Erzsébet hid ; pont des Chaînes - Széchenyi lanchid ; etc. Et quelles berges !

JOUR 3

Budapest

Déjà prévu au programme - La plaine de Pest et le parlement. Après la partie haute et la rive ouest, la partie basse et la rive est. Le parlement hongrois (Imre Steindl, 1885-1904), avec sa façade néogothique flamboyant sur le Danube, vient à l’esprit de quiconque pense à Budapest. En vrai, l’effet produit par l’édifice est majestueux. On visite halls et salles d’apparat, qui étonnent par l’ampleur de leur conception. Le grand artiste verrier Miksa Roth (1865-1944) a réalisé de nombreux vitraux Art nouveau pour le bâtiment. En compagnie d’un guide privé francophone, on se rend aussi aux halles centrales, le ventre de Budapest. Architecture Sécession (Samu Pecz, 1896) et corne d’abondance : tout ce que la Hongrie utilise dans sa cuisine attend sur les étals : abricots, trachées de bœuf, foie gras, paprika, persil tubéreux and many many more. Vaci utca, la rue commerçante chic voit s’aligner les boutiques de marque et les cafés élégants. Si le comte Istvan Széchenyi en eut l’initiative, deux sujets sa gracieuse majesté britannique menèrent à bien les travaux du pont des Chaînes (1839-1849). Avant de devenir l’emblème de la capitale, cet ouvrage d’art fut d’abord un tour de force technique.
En option - Les bains Széchenyi.

JOUR 4

Budapest - Monoszlo

Prise en compte de la voiture de location et route pour Monoszlo, un peu au nord du lac. Installation pour trois nuits sur le versant d’une colline, au milieu des vignes. Autour, une campagne aux ondulations douces, que le soleil rasant dore. Grande demeure de style baroque populaire. La décoration intérieure affiche un agréable classicisme stylisé. Les chambres ont une simplicité fonctionnelle, rendue chaleureuse par le bois partout présent. La Provence a inspiré l’aménagement de la salle à manger. On y sert une cuisine terroir moderne, dont les ingrédients se trouvent sur les marchés des environs. Les vins de la propriété sont, bien entendu, de la partie. Des caves pluri-centenaires accueillent de mémorables dégustations. Devant la maison, une piscine pour faire baisser la température ; dedans, un sauna finlandais, pour la faire monter. Dans les deux cas, il s’agit de se refaire un tonus.

JOUR 5

Monoszlo

Avec le lac, dont la rive nord est plutôt thermale et la rive sud plutôt balnéaire, le vignoble de la région en constitue l’attrait le plus évident. Les parcelles tapissent les coteaux du bassin de Kali. Pour votre domaine, cabernet, merlot, pinot noir et gris, qui donnent des mono-cépages séduisants. Vingt kilomètres à l’ouest, l’inselberg Badacsony, avec des orgues basaltiques de 50 mètres, ravit les âmes telluriques. A peine plus loin à l’est, on rejoint Veszprém, qui compose un traité d’architecture plein de charme et d’équilibre. Plantée au milieu, la cathédrale Szent Mihaly, qu’une restauration du début du XXe siècle a rendue à sa pureté gothique du XIVe. Quelques kilomètres au nord-ouest, les amateurs de choses délicates et cassantes s’enchanteront des porcelaines de la manufacture de Herend. La respectable maison a fourni aux tables de la reine Victoria et de l’empereur François-Joseph, et donc, par voie de conséquence, à celles des grandes familles bourgeoises européenne de l’époque. Pour avoir chez soi en douze couverts ce que Schönbrunn avait en cent-vingt. Ensuite, peut-être, le lac thermal de Héviz : eaux chaudes naturelles, dont les Romains déjà avaient remarqué les effets curatifs. En se glissant dans ce bain de jouvence, on s’enchante des pavillons Belle Epoque et des nénuphars. On relève aussi avec intérêt que le beau monastère bénédictin de Tihany au bord du lac Balaton - quel bleu là-haut ! - a pour dédicataire saint Aignan d’Orléans, qui défendit la ville contre les Huns en 451.

JOUR 6

Monoszlo

Déjà prévu au programme - Balade gourmande. Il s’agit, entre autres choses, de vérifier chez les vignerons ce que le paragraphe précédent dit de leurs vins. Un guide privé francophone étant de la partie. Suit un marché bio : les potagers du coin produisent des légumes rebondis et colorés, paprikas en tête, dont on a pu apprécier les qualités gustatives dans les salades, les ragoûts et autour des grillades. Des vergers, arrivent abricots, cerises, pêches, prunes, etc. Suivent un moutardier et un fromager - à ce stade du voyage, on a sans doute déjà rencontré le balaton, fromage de vache à pâte pressée, douce, avec une pointe d’acidité plaisante. Suit encore la palinka. En Hongrie, l’heure convient presque toujours à une petite palinka, l’alcool de fruit. Abricot (barackpalinka) et cerise (meggypalinka) se révèlent tout particulièrement parfumées.

JOUR 7

Monoszlo - Budapest - vol de retour

Route pour l’aéroport de Budapest et rendu de la voiture. Vol de retour.

A la carte

Les bains Széchenyi - Budapest

Les bains thermaux sont des piliers de l’art de vivre budapestois. Si les Kiraly ont une sobriété « cistercienne », les thermes Széchenyi déploient eux toutes les volutes de la Belle Epoque austro-hongroise. Lorsqu’on pense à Budapest, on pense à eux. Ne passez donc pas par la capitale hongroise sans sacrifier à ce rituel social et bien-être, auquel un cadre fastueux (Gyözö Czigler, 1913) ajoute quelque chose de kaiserlich und königlich.
En option - Un billet d’entrée

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 1900€ à 2400€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 2100€/personne.
  • Le vol aller et retour pour Budapest, sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • A l’arrivée, le transfert privé à l’hôtel
  • La location pour 4 jours d’un véhicule de catégorie B
  • Les 3 nuits à Budapest, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La colline et le château de Buda, la plaine de Pest et le parlement, avec des guides privés francophones ; la croisière privée sur le Danube
  • Les 3 nuits à Monoszlo, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Une balade gourmande, avec un guide privé francophone
  • Notre service de conciergerie sur place
  • Réf: 1464186
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure