Vous aimerez
  • Faire le tour de la Macédoine grecque puis se poser sur les plages de Chalcidique, original et enchanteur
  • L’humanité colorée des fresques paléochrétiennes, la noblesse de l’architecture ottomane
  • Inscrite à votre programme, une visite de Thessalonique avec un guide privé francophone
  • Visite gourmande de Thessalonique, kayak en Chalcidique : personnaliser votre voyage

Contactez un spécialiste Grèce 01 84 17 21 63

Découvrir l’autre Grèce

Voyager en Macédoine, c’est découvrir l’Orient dans le berceau de l’Occident, les allées et venues de l’Histoire et des paysages agrestes de toute beauté. C’est aussi sillonner un pays encore épargné par une pression touristique qui étouffe un peu le Sud et les îles. L’itinéraire démarre à Thessalonique, le grand port du golfe Thermaïque, que l'on visite avec un guide passionné. Puis ce seront Kastoria, sur le lac Orestiada ; Véria, près d’Aigai, la capitale de Philippe de Macédoine ; Kavala, qui fut Christoupolis et vit passer Godefroy de Bouillon ; la Chalcidique enfin, où est le mont Athos.
Occidentale, centrale, orientale,
la Macédoine est pleine de vieux monastères orthodoxes, d’églises enluminées comme des codex, de bains turcs, de creux, de bosses et de pâtisseries aux amandes. Au sud et à l’est, elle est bordée par toute la gamme des bleus de l’Egée et les voyageurs prennent là de sérieux bains de mer et de soleil. Quinze jours, cela permet de devenir familier de la côte comme de la campagne, de siroter son raki sous l’auvent, en habitué, et de rentrer avec les regrets qui font revenir.

Votre voyage

Vous disposez d’une voiture et de tout le temps qu’il faut pour explorer le pays et rallier les étapes. Pas de distances trop considérables afin de ne pas vous lasser. Les quatre jours passés en Chalcidique sont comme un voyage dans le voyage : d’une agréable position centrale, on rayonne au gré des envies du jour, plage, petit port, garigue, site antique… Et les routes sont tout à fait carrossables. Pour le logement, option simplicité. Ce qui ne veut pas dire spartiate (Sparte est dans le Péloponnèse…) et approximatif, mais généreux et sans chichis. Sur la côte, c’est plutôt moderne, dans l’intérieur plutôt traditionnel ; dans tous les cas, le service est attentif, l’aménagement soigné et la situation donne un accès aisé aux secteurs historiques. Ces deux semaines à la poursuite d’un pays sincère et authentique peuvent parfaitement s’envisager en famille.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Thessalonique

Transfert et installation pour deux nuits dans le centre de Thessalonique. L’atmosphère de l’hôtel est à l’épure contemporaine et au design : du blanc, des gris, du bois clair, du granit. Les chambres sont simples et nettes. Le restaurant propose une cuisine moderne, qui puise à la source méditerranéenne. L’ensemble fait un excellent point de départ pour le périple.

JOUR 2

Thessalonique

Au programme - Visite de la ville en compagnie d’un guide privé francophone. Thessalonique est une grosse boutique, dont l’histoire remonte au IVe siècle avant JC. Après un incendie majeur, elle a été redessinée en 1917 par l’architecte français Ernest Hébrard. Elle fut particulièrement prospère sous Byzance et les monuments paléochrétiens y sont nombreux (et inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO). Evoquons l’église Sainte Sophie (VIIIe siècle) qui conserve de belles mosaïques médiévales, mais aussi celle de l’Acheiropoiètos (Ve siècle). La Tour blanche, édifiée sous Soliman le Magnifique, est un symbole municipal. Le cimetière militaire Zeitenlik entretient la mémoire des soldats de l’expédition de Salonique (1915-1918). Le musée de la culture byzantine est splendide (que complète celui de la Tour blanche) ; au musée national d’art contemporain, on peut admirer les artistes de l’avant-garde russe de l’exceptionnelle collection Costakis ; le musée juif documente la vie d’une communauté dont le rôle culturel et économique fut considérable.

JOUR 3

Thessalonique - Kastoria

Prise en compte de la voiture de location et route vers Kastoria, en Macédoine occidentale. Installation pour deux nuits dans une maison d’hôte sise à deux pas de la vieille ville. Le salon est tout à fait cosy et ouvre de toutes ses fenêtres sur le lac. Les chambres sont lumineuses et bien tenues. On a là tout le confort que l’on peut souhaiter, avec quelque chose de familial et détendu qui rend le séjour mémorable.

JOUR 4

Kastoria

A voir - La ville est établie sur un promontoire de la rive ouest du lac Orestiada. Elle possède une cinquantaine d’églises byzantines et médiévales : à regarder en l’air, les amateurs de fresques risquent peut-être un torticolis, mais ils seront comblés. L’église Saint Athanase des Muzaka, par exemple, date du XIVe siècle et présente un programme de peintures vigoureux et foisonnant. Les demeures de période ottomane constituent elles aussi un ensemble digne d’intérêt et donnent beaucoup de cachet aux quartiers historiques de Dolcho et Apozari. Les environs de Kastoria ne manquent pas de pittoresque. Dans les auberges, une spécialité : la truite.

JOUR 5

Kastoria - Véria

Route pour Véria, en Macédoine centrale. Installation pour trois nuits dans une belle maison XIXe de l’ancien quartier juif. Les quelques chambres décorées rétro chic ont beaucoup de charme. La culture fusion caractéristique de l’empire turc transparait encore aujourd’hui dans les aménagements, un art de vivre dont les voyageurs font l’expérience avec délectation. Sur le balcon ou dans la salle à manger, le petit-déjeuner est un moment particulièrement agréable.

JOURS 6 & 7

Véria

A voir - Vous habitez une partie protégée de le ville, où résidait, jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, la communauté romaniote (juifs de culture grecque). Les Actes des apôtres, qui rapportent la prédication de saint Paul aux Juifs de Bérée, témoignent d’une longue présence. Les empires byzantin et ottoman ont laissé de nombreux édifices, que l’on découvre au pas de promenade. Au sud-est de Véria, à proximité du bourg de Vergina, se trouve le site de la première capitale des Macédoniens : Aigai, cité considérable entre le IXe et le IVe avant JC. Philippe de Macédoine y fut assassiné et Alexandre le Grand couronné (336). Les archéologues ont fait dans le palais royal et la nécropole attenante une moisson de premier ordre (qui a fourni aux vitrines du musée archéologique de Véria).

JOUR 8

Véria - Kavala

Route pour Kavala, Macédoine orientale. Installation pour deux nuits dans un hôtel moderne qui ne prétend à rien d’autre qu’à assurer un service efficace et un bon niveau de confort. Il y parvient. La salle du restaurant (cuisine grecque traditionnelle) profite de l’amélioration de la technologie du verre pour ouvrir largement sur le port. L’emplacement permet d’envisager en piéton l’exploration de la ville.

JOUR 9

Kavala

A voir - Toska, Batis, Kalamitsa, Periyiali, Rapsani, Navagos, Ammolofoi sont des plages. Dans la ville-même ou dans les environs, il y a ce qu’il faut de sable pour poser sa serviette. Le vieil aqueduc byzantin (révisé au XVIe siècle) est un ouvrage qui force l’admiration : comme hydrauliciens, les anciens se défendaient ! Acheminer l’eau, faire cheminer les personnes et les biens : la Via Egnatia, construite au IIe siècle avant JC et qui traversait l’Illyrie, la Macédoine et la Thrace, est un autre chef-d’œuvre de logistique dont on peut suivre ici un émouvant tronçon. La forteresse (XVe siècle), quant à elle, fut à Byzance, à Venise, à la Porte… Cela se voit sur ses murs. Le musée du tabac réjouira les nostalgiques des cigarettes turques qui, certes, endommageaient les poumons, mais vous donnaient de l’allure. A table ? Poisson grillé, anchois en feuille de vigne, artichauts farcis…

JOUR 10

Kavala - Polygyros (Chalcidique)

Route pour Polygyros et installation pour cinq nuits à Vrastama, à quelques kilomètres de là. L’hôtel est construit dans le style traditionnel et meublé idem. Les chambres sont tout à fait coquettes. Une élégance campagnarde est d’ailleurs répandue partout, confortant le sentiment d’être un familier de la maison qui saisit l’hôte de passage. Aux fourneaux, on fait avec des ingrédients de saison de quoi restaurer la dignité de la cuisine grecque. Et on sert dans une salle à manger épatante. Le raki maison (vraiment, il est distillé sur place) est un bonheur.

JOURS 11 à 14

Polygyros

La Chalcidique ressemble à un trident plongé dans la mer Egée. Les péninsules de Cassandra, Sithonie et Aktè encadrent les golfes Toronéen et Singitique. Le long de cette côte qui se plie et se replie comme un serpent marin, on profite des plaisirs de la mer et de paysages empreints d’un romantisme crochu. Quelques sites antiques, mais surtout une nature qui a ses aises. La Chalcidique semble curieusement oubliée et c’est une chance pour les voyageurs de vivre une Grèce encore sur son quant-à-soi. Les moines du mont Athos, au bout d’Aktè, ne s’en plaignent pas. Pour entrer dans cette république qui regroupe vingt monastères orthodoxes, il faut être un vertébré mâle, une poule ou une chatte. Dans le cas où le vertébré mâle est de l’espèce Homo sapiens, il devra présenter un laissez-passer. On l’obtient à Ouranoupolis, d’où part le bateau pour Dafni, le port de l’Athos. Pendant que monsieur est parti sur les traces de saint Athanase de Trébizonde, madame profite de la plage…

JOUR 15

Polygyros - Thessalonique - vol de retour

Route pour l’aéroport de Thessalonique. Rendu de la voiture et vol de retour.

A la carte

Food Tour Thessalonique

Une autre façon (et pas la plus déplaisante) de découvrir la ville : on part, en compagnie d’un guide privé francophone et averti, à la découverte des repaires gourmands que les Thessaloniciens gardent pour eux. Ce sont de petits magasins traditionnels, des tavernes, des traiteurs, des comptoirs, où l’on déguste ce qui se produit dans l’arrière-pays, ce qui se pêche dans la mer, ce qui arrive d’Orient… On grignote, on lève le coude (l’ouzo, ce n’est pas « l’ouzo », ce sont « les ouzos »), on papote. C’est la vie du port.
En option - Demi-journée

Sortie en kayak - Chalcidique

La mer depuis le terre, c’est agréable. La terre depuis la mer, c’est bien aussi. Et le kayak est un moyen excellent et techniquement abordable d’explorer un littoral. Plages secrètes, criques, îles désertes, sont accessibles ainsi à partir d’Ouranopolis (sur Aktè, à la frontière de l’Athos). Même avec des biscotos pas très exercés. La sortie se fait avec un accompagnateur spécialisé anglophone. Peut-être, chemin faisant, croiserez vous une tortue verte…
En option - Demi-journée

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 2400€ à 3000€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 2600€/personne.
  • Le vol aller-retour pour Thessalonique sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes
  • Le transfert privé pour l’hôtel à l’arrivée
  • La location pour treize jours d’un véhicule de catégorie D
  • La visite de Thessalonique avec un guide privé francophone
  • Les quatorze nuits en chambre double avec petits-déjeuners
  • Notre service conciergerie sur place
  • Réf: 1279292
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de la Grèce