Vous aimerez
  • Le Danemark du sud au nord, d’hier et d’aujourd’hui, des villes et des dunes, sur un rythme cool
  • L’esprit hygge, cocooning scandinave, le design, la nouvelle cuisine nordique, la mer
  • Copenhague et Aarhus en privé, prévu ; le restaurant Höst et Skagen, de bonnes options
  • Appli smartphone, bonnes adresses, voiture et GPS, Copenhagen Card, les services Voyageurs

Contactez un spécialiste Danemark 01 83 64 79 47

Danemark

Sur son rocher du port de Copenhague, la Petite Sirène est sans doute la Danoise qui profite le moins du hygge, ce confort intime et éclairé dont les gens du pays ont fait tout un art de vivre, tant en ville qu’à la campagne. Enfin, face aux intempéries, la Petite Sirène reste de marbre, puisqu’elle est en bronze. On pourra la saluer d’abord, car on commence par la capitale. Cette ville qui inscrit l’écologie et la responsabilité sociale dans le quotidien de ses habitants est aussi un laboratoire où s’esquissent les formes de demain. Elle est à vous, et toute l’île de Seeland avec, quatre grandes journées. Ensuite, direction Aarhus, qui ouvre pour les voyageurs un livre d’architecture, du Haut Moyen Age à Arne Jacobsen, pas moins ! A Aalborg, c’est le Jutland du nord,
de vastes ciels pommelés, de beaux cimetières vikings et la rencontre de la mer du Nord et de la Baltique. Puis, autour de Silkeborg, la nature danoise ondule et miroite : valons forestiers et lacs. La turbulence maritime est remplacée par une tranquillité champêtre. On randonne par ici. A ce point, on aura vu le pays sous toutes ses coutures, dans toute l’ampleur de son histoire, on se sera rendu à ses séductions et on sera content au-delà de ce qu’on imaginait.

Votre voyage

Vos hôtels oscillent entre hygge donc et design fonctionnaliste. C’est à l’image du pays. A Aarhus, la Villa Provence, comme son nom peut le laisser supposer, vous envoie au pays des cigales, un petit voyage dans le grand voyage. Partout, les conditions sont excellentes et la position juste. Le Danemark est l’un des endroits au monde où on rentre chez soi avec le plus d’aise. Pour les repas, on découvre une cuisine ouverte, vertueuse, sophistiquée sans en avoir l’air, qui fait bien plaisir. En ville, on marche, on va à vélo, on prend les transports en commun mais, comme il faut aussi aller d’une ville à l’autre, nous avons retenu pour vous une voiture : la conduite ne pose aucun problème. Et un véhicule donne de la souplesse et un bon rayon d’action. Il y a des ferries pour faire passer la mer aux automobiles. On reste plusieurs jours à Copenhague, la Copenhagen Card, qui permet de prendre les transports en commun sans limite et donne accès à de nombreux musées et sites historiques, était justifiée. Elle est prévue. A votre agenda : Copenhague à vélo et Aarhus ancienne et moderne, avec des guides francophones privés. Pour aller dans le détail. Il vous restera autour de cela beaucoup de temps, le rythme est plutôt slow travel. Ce sera pour vos explorations personnelles, le shopping, le bien-être, le vent sur les dunes. Un dîner dans un restaurant choisi, ou la découverte de Skagen, le Pont-Aven danois, sont des options. Voulez-vous visiter Legoland ? On vous organise une nuit à Billund pour vous permettre de le faire.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Copenhague

Installation pour quatre nuits à Indre By, un pâté de maisons au sud du jardin botanique. On pousse la lourde porte de chêne d’un bel immeuble 1882 et on tombe en plein hygge : cheminée, sofas, coussins, murs blancs, cour pavée, calme. Les chambres ont aussi cette simplicité aimable, moderne et rassurante. Tout fonctionne ; tout accueille. Pour les repas, les trois restaurants sont au coin de la rue. Italien : pâtes, filet de veau, etc. ; espagnol : tapas, paella, etc. ; japonais : sashimi, yakitori, etc. Petit déjeuner sur place, bel et bio. La tradition bien-être scandinave suffirait à chacun, la maison a néanmoins donné à son spa une atmosphère balinaise ; sauna et pijat bali donc. Et si, décidément, il fallait à l’organisme un coup d’affutage, la salle de gym est équipée pour cela.
Déjà prévu - Remise de la Copenhagen Card.

JOUR 2

Copenhague

Déjà prévu au programme - Copenhague, capitale écolo et design. En compagnie d’un guide privé francophone, et dûment casqué, on enfourche une bicyclette et on se lance sur les 400 km de piste cyclable que compte Copenhague, la capitale la plus vélo du monde. Un réseau dense de transport en commun venant en complément, on comprend sans peine que l’auto soit non grata en ville. Au cours de la balade, on admire les aspects variés de l’architecture. Dans le quartier cosmopolite de Norrebro, on découvre le parc Superkilen, qui réunit en trois secteurs, articulés sur 750 m, le mobilier urbain d’une soixantaine de pays. Le carré rouge est plus particulièrement dédié au sport ; au centre, une zone de sociabilité combine fontaine marocaine, bancs brésiliens, tables d’échecs et barbecues, palmiers chinois ; enfin, le Green Park permet aux familles de s’oxygéner. Un urbanisme social et humaniste stimulant.

JOUR 3

Copenhague

On se trouve dans le quartier des lacs, situation significative dans une ville si green. Que faire ? Le jardin botanique est à deux pas. Il se distingue par les serres splendides qui y ont été construites dans les années 1870, et par des collections spectaculaires - phallus de titan ou orchidée papoue Bulbophyllum fletcherianum. On pourra aussi, bien entendu, aller dévaler les fameuses montagnes russes Daemonen des jardins de Tivoli. On verra Christiansborg, où sont le parlement et la famille royale. Et Christiana ? En 1971, ce quartier fut investi par des groupes alternatifs qui proclamèrent bientôt la Ville libre de Christiania. L’expérience s’est installée dans le paysage copenhagois et se poursuit aujourd’hui. Malgré des tentatives répétées, les autorités n’ont pu venir à bout de cet irréductible « village danois ». Christiania a ses services, son administration, ses commerces, ses espaces culturels et de convivialité, son architecture. Le cannabis y est en vente libre, ce qui alimente de nombreuses polémiques. Dans l’ensemble pourtant, les Christianites sont des utopistes responsables qui ont su établir avec la ville un modus vivendi stable. Le Statens Museum for Kunst est d’une richesse étourdissante, et possède le trompe-l’œil Dos d’un tableau, de Cornelis Norbertus Gysbrechts (1670). Le Designmuseum Danmark impose sa pertinence. Et puis, il y a les quais de Nyhavn, la flèche de la Vor Frelsers Kirke avec un escalier extérieur, le quartier branché de Vesterbro, les boutiques déco et tant d’autres coins !

JOUR 4

Copenhague

On peut profiter de la Copenhagen Card pour aller jusqu’à Roskilde, la capitale médiévale. Il y a là une cathédrale et nécropole royale célèbre : la Sainte-Trinité. Construite en briques rouges au XIIe-XIIIe siècles, c’est un modèle du gothique de la Baltique, à l’extérieur austère et à l’intérieur élancé et lumineux. On reste bouche bée devant le retable du maître-autel - scènes de la vie du Christ, vers 1560 ; l’orgue XVIIe ; le tombeau de Marguerite 1ère - Johannes Junge, 1423 ; la statue de Jean l’Evangéliste - Bernt Notke et Henning von der Heyde, vers 1500. Travaux admirables à divers titres et parmi d’autres. Le monument est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco. A Roskilde aussi, le musée des Navires vikings. Six drakkars du XIe siècle y attendent les amateurs de belle charpenterie de marine ; avec ça, des répliques à l’échelle 1, capables de prendre la mer : le Havhingsten fra Glendalough, langskip de 30 mètres, a ainsi fait le voyage de Dublin.
En option - Un dîner au restaurant Höst.

JOUR 5

Copenhague - Aarhus

Prise en compte de la voiture de location. Route pour le terminal des ferries de Sjaellands Odde et traversée pour Aarhus. Installation dans le centre, pour deux nuits. C’est un peu une surprise de découvrir cet intérieur provençal, que prolonge une jolie cour-jardin pavée. Les pièces ont été décorées une à une, meublées de menuiserie et de ferronnerie d’art, dotées de salles de bain où le goût danois du design se mêle à l’inspiration française. Les couleurs chaudes et les courtepointes de boutis unifient le tout. Dans les parties communes, les sièges portent des tissus imprimés flamboyants. Aux murs, affiches de cinéma qualité France. Avec ses chaises de tôle, la salle à manger regarde vers la modernité urbaine. On y prend des petits déjeuners qui ne sont pas sans rappeler les contrées dont on vient.

JOUR 6

Aarhus

Déjà prévu au programme - Aarhus, de la cité viking à la ville moderne. Aux IXe-Xe siècle, un établissement viking d’une certaine importance existait ici. On voit cela au musée Moesgard, au sud d’Aarhus. L’établissement conserve des pierres runiques et le corps extraordinairement conservé par la tourbe de l’homme de Grauballe (IIIe avant JC) ; il présente aussi, sur le site de Haithabu, de belles reconstitutions de bâtiments modèle an mil. La forêt primitive a également été rétablie : bouleaux, genévriers, trembles, sapins, etc. La visite, accompagnée par un guide privé francophone, se poursuit à Aarhus-même. L’hôtel de ville est l’une des plus importantes réalisations du grand architecte Arne Jacobsen (avec Erik Moller, 1941). Dans la cathédrale luthérienne (1200-1500), on retrouve Bernt Notke, pour un retable monumental (1479), trésor national.

JOUR 7

Aarhus - Aalborg

Route pour Aalborg. Installation pour deux nuits au sud de la ville. Si l'hôtel a quelque chose de champêtre, c'est qu’au début du XIXe siècle la maison a été construite en pleine campagne. Elle est aujourd'hui joliment restaurée et quelques adjonctions contemporaines ne font qu'en souligner le charme. Autour, un beau parc. Dedans, une décoration où s'exprime le goût danois d'un design simple, mais confortable. Des teintes plutôt que des couleurs : gris léger, ivoire, lie de vin. Rien d'agressif, ni pour l'œil, ni pour l'esprit. En plus d'un roboratif petit déjeuner buffet, le restaurant propose une cuisine sophistiquée, dans sa conception et sa présentation, des fleurs comestibles aux viandes scrupuleusement sélectionnées. La maison met encore à la disposition de ses hôtes sauna, piscine intérieure, service de massage, bain à remous, tout ce qu’il faut pour les délasser et leur assurer la pleine possession de leurs moyens.

JOUR 8

Aalborg

Aalborg n’est pas en manque de centres d’intérêt, mais le musée d’art moderne doit retenir la curiosité des voyageurs. Le bâtiment d’abord : Elissa et Alvar Aalto, 1966-1972. Un modernisme fluide et lumineux. La collection de peinture danoise réserve des surprises colorées : le post-impressionisme éclatant de Jens Ferdinand Willumsen (1863-1958) ; le modernisme, inspiré de Cézanne, Picasso et Braque, de Vilhelm Lundstrom (1893-1958) ; la dynamique chromatique de Carl-Henning Pedersen (1913-2007) ou d’Asger Jorn (1914-1973), membres du groupe Cobra. Pour ne citer que quelques peintres. On réalise avec jubilation que l’art danois n’est pas provincial, qu’il est bien informé, de plain pied avec tous les mouvements de toutes les époques, et singulier.
En option - Skagen, découverte du bout du monde.

JOUR 9

Aalborg - Silkeborg

Route pour Silkeborg. Installation pour deux nuits dans une ancienne usine à papier du centre. Le grand bâtiment de brique orange se dresse au bord de la Gudena ; ce qui permet, à la belle saison, de pratiquer le canoë ou le kayak à la porte de l’hôtel. A l’intérieur : blanc, gris, noir, un peu de rouge. Et des lignes strictes. Le confort est ici rigoureux et impeccablement design. Le restaurant principal est bien noté, tant pour ses petits plats de saison que pour son soufflé de haddock ou son filet de bœuf à l’oignon rouge et au cheddar. La maison abrite aussi une salle et cinéma et un fitness center dans les règles.

JOUR 10

Silkeborg

Un musée du papier se trouve dans les locaux. En ville, on peut visiter le musée Jorn, dont on a vu quelques toiles à Aalborg. Un inhabituel musée du Bunker a été mis en place dans le parc de l’ancien sanatorium. Cependant, ce sont sans doute deux respectables vieillards qui sont les plus notables monuments de Silkeborg. Le steamship Hjejlen d’abord, l’un des plus vieux vapeurs à naviguer ; construit en 1861. L’homme de Tollund ensuite, conservé au musée municipal. Pendu au IVe siècle avant JC, il a été retrouvé dans une tourbière en 1950. Les traits de son visage ont été mieux préservés que ceux de l’homme de Grauballe, ce qui en fait une momie particulièrement émouvante. Les chercheurs ont suggéré que sa mort pourrait être liée à d’antiques rituels royaux.

JOUR 11

Silkeborg - Billund - vol de retour

Route pour l’aéroport de Billund et rendu de la voiture. Vol de retour.

A la carte

Un dîner au restaurant Höst - Copenhague

La bistronomie a touché Copenhague de sa baguette magique. Et ça a donné Höst. Un petit restaurant rustique et sympathique, où l’on fait une cuisine copenhagoise tout à fait renouvelée. Les lois du genre sont scrupuleusement respectées : ingrédients de qualité et de saison, recettes de tradition réinterprétée selon les nouvelles valeurs urbaines. C’est bien bon ! Et tout à fait danois. Le hygge gastronomique, en somme.
En option - Soirée

Skagen, découverte du bout du monde - Aalborg

Skagen est la ville la plus septentrionale du Jutland, et du Danemark. Une qualité particulière de la lumière a attiré les peintres dans ce bourg de pêcheurs, des années 1870 au début du XXe siècle. Ils ont formé école. Paysages, portraits, scènes de la vie de famille, de la vie sociale, l’art de Skagen exprime un réalisme harmonieux et positif. Un impressionnisme non systématique s’y décèle. En compagnie d’un guide francophone privé, on visite les lieux à pied. Phare blanc, dune mobile Rabjerg Mile, église ensablée dont seul demeure le clocher, les entours de Skagen ne manquent pas de mélancolie maritime, que soulignent les cris des goélands. Les âmes rêveuses n’oublieront pas ce rivage.
En option - Demi-journée

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 2700€ à 3300€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 2900€/personne.
  • Le vol régulier pour Copenhague et retour de Billund
  • Les taxes aériennes
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de co2 de votre voyage (par le biais de notre Fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • La location pour 7 jours d’un véhicule de catégorie G
  • Les 4 nuits à Copenhague, à l’hôtel Kong Arthur, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La Copenhagen Card pour 5 jours
  • La visite privée à vélo Copenhague, capitale écolo et design, avec un guide francophone
  • La traversée en ferry Sjaellands Odde / Aarhus
  • Les 2 nuits à Aarhus, à la Villa Provence, en chambre double jardin, avec petits déjeuners
  • La visite privée Aarhus, de la cité viking à la ville moderne, avec un guide francophone
  • Les 2 nuits à Aalborg, au Best Western Hotel Scheelsminde, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Silkeborg, au Radisson Blu Papirfabrikken, en chambre double, avec petits déjeuners

  • Réf: 1427748
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure