Vous aimerez
  • Naviguer, plonger et prendre le temps de vivre au fil de la Costa Caribe colombienne, peu connue
  • Notre sélection d'escales : maison coloniale à Carthagène, villas contemporaines au bord de la mer
  • Visite privée de Carthagène, rencontre avec un chasseur d’émeraude, balade à Tayrona : c'est prévu
  • Portable local, appli smartphone, Wifi partout, conciergerie : les plus Voyageurs

Contactez un spécialiste Colombie 01 86 95 65 69

Colombie coastal, en bref

Au sud de l’isthme de Panama, il y a la Colombie pacifique ; au nord, la Colombie caraïbe que vous parcourez au fil de ce voyage. Elle a en partage avec les Antilles une mer lapis-lazuli, des récifs de corail, la faune afférente, des plages de sable fin, la brise dans les palmes et la vie chaloupée. A l’intérieur, les reliefs portent des forêts denses nourrissant des animaux spectaculaires. On débarque à Carthagène des Indes occidentales, comme bien des Européens depuis 1533. La vieille cité, corsetée dans ses remparts, raconte des histoires de conquérants âpres au gain, de missionnaires anxieux, de pirates sans vergogne, dans une belle architecture encore espagnole et au son chaud de la champeta. L'Unesco l'a inscrite au patrimoine mondial. La péninsule de Baru, à
laquelle on aborde en bateau, ne peut renier sa nature tropicale. Les coraux se voient dans l’eau limpide, le sable étincelle, les cocotiers ondulent sur le ciel pâle. Heure du rhum et du maillot de bain. Le parc Tayrona enfin protège une vie terrestre et marine de grande valeur. Le condor des Andes y plane, le jaguar y rôde, les aras y volent en binôme, le caïman y glisse entre deux eaux. On explore cela à pied, sans manquer les occasions de baignade. Si les Andes sont volontiers austères et grandioses, la côte des Caraïbes se montre douce et amène, scintillante, musicale. Les voyageurs y goûtent un art de vivre dont la nostalgie les poursuivra longtemps.

Votre voyage

Les déplacements s’effectuent avec les moyens les mieux appropriés, ce qui signifie aussi les plus confortables : voiture climatisée avec chauffeur et bateau, pour rejoindre Isla Baru. Dans ces conditions, les trajets ne pèsent pas sur le voyage, mais en constituent une dimension positive. Le rythme trois jours, deux jours, trois jours, convient au temps imparti et à l’espace couvert. Votre hôtel de Carthagène, en pleine vieille-ville, assure avec son environnement colonial une belle cohérence d’atmosphère. Ceux de Baru et de Los Naranjos apportent une élégance déco et confortable au bord de la mer. Le repos et la vie à petite vitesse ont leur place au programme. Nous avons bien sûr inscrit à votre agenda des immanquables, en privé et en français : la visite privée des quartiers historiques de Carthagène, celle du village de pêcheurs de La Boquilla et celle du parc naturel Tayrona. Et puis une rencontre étonnante avec un chasseur d’émeraude français, une perspective originale et aventurière sur la Colombie. Si chemin faisant, un désir non prévu, ou un léger contretemps, survenait, vous disposez pour y répondre des coordonnées de notre service de conciergerie sur place. Il a l’inattendu pour raison d’être.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Carthagène des Indes (via Panama City)

Transfert et installation pour trois nuits dans le périmètre historique. Le bâtiment date du XVIIe siècle et exemplifie l’architecture de la vice-royauté. Une restauration méticuleuse a accompagné la mutation hôtelière. Galeries et balcons de bois, colonnes de pierre, contrepoints végétaux donnent beaucoup d’allure à la cour. A l’intérieur, la déco confère ses lettres de noblesse design à l’artisanat colombien. Dans les chambres, une dominante contemporaine. Des tons anis, jaune, bleu-vert, orangé, blanc. Confort d’aujourd’hui et élégance coloniale. Servie dans une très belle salle à manger, la cuisine internationale caraïbe de la maison séduit. Afin d’ajouter au bien-être des hôtes, des massages leur sont proposés. Ils ont aussi l’usage d’une piscine et d’un jacuzzi rooftop. S’ils désirent faire un tour dans la baie, ils embarquent sur le bateau de l’hôtel.

JOUR 2

Carthagène des Indes

Déjà prévu au programme - Rencontre avec un chasseur d’émeraude. En Colombie, il y a un milieu de l’émeraude, dans lequel notre homme s’est fait une place, grâce à deux armes de précision : ses yeux. Et, tant que ceux-ci ne lui feront pas défaut, il courra le pays à la recherche de la pierre verte. La rencontre a lieu à l’hôtel. Elle ne manque ni de sel, ni d’intérêt, car un Français ne s’attire pas comme ça la reconnaissance de ses pairs colombiens - toute une histoire - et l’Inca eu la gemme pour symbole de son autorité - toute une autre histoire. Visite de La Boquilla, un village de pêcheurs d’origine africaine un peu au nord de Carthagène. Les habitations, la petite école, un magasin, une plage. La mangrove de palétuviers aussi, où de longs canots permettent de pénétrer pour déposer des casiers à crabe. Avec un guide privé francophone, on se familiarise avec les lieux et on pousse une exploration dans la mangrove, dont des milliers d’oiseaux font aussi un garde-manger.

JOUR 3

Carthagène des Indes

Déjà prévu au programme - Visite privée de la vieille-ville. Carthagène a dans son arbre généalogique La Havane et Séville. Longtemps point d’appui principal et grand port espagnol en Amérique du Sud : les imposantes forteresses San Felipe de Barajas et San Fernando de Bocachica (XVIIIe siècle), sur lesquelles corsaires et pirates se sont cassé les dents, en témoignent toujours noblement. Prospère hier, et prospère aujourd’hui (la modernité ne l’a pas trouvée rencognée dans le passé). Quant à son histoire religieuse, elle se lit au long des rues, de la cathédrale Sainte-Catherine d’Alexandrie (XVIIe siècle) au palais de l’Inquisition (XVIIIe siècle), en passant par l’Iglesia de San Pedro Claver (XVIIe siècle), l’apôtre des esclaves africains. Promenade découverte en compagnie d’un guide francophone.

JOUR 4

Carthagène des Indes - Isla Baru

Transfert en bateau. Installation pour deux nuits à la lisière de la mangrove, dans une grande villa contemporaine. L’aménagement, intérieur et extérieur, est parfaitement adapté à une vie partagée entre hamac et sports nautiques. Dans les chambres, un confort ventilé. Un cuisinier officie sur place tous les jours. Repas frais et savoureux à la clé. Dans le jardin, un bassin où se délasser et un solarium. Les kayaks invitent à pagayer dans la baie de Cholon. Des navettes quotidiennes rallient les plages, comme la Playa Agua Azul, par exemple, ou celle de la Isla Arena. D’ailleurs, le tour en bateau de l’archipel du Rosaire, au large de la péninsule, révèle des paysages marins d’une grande beauté.

JOUR 5

Isla Baru

Ce secteur appartient au Parque Nacional Natural Marino Islas Corales del Rosario y San Bernardo. Lequel a pour vocation la protection d’importants récifs coralliens. Il va sans dire que les sorties snorkeling et plongée à la découverte d’une faune sous-marine préservée et multicolore sont à l’ordre du jour. Les plages de sable blanc ombragées par les cocotiers aussi. On ne saurait se priver de l’atmosphère bon enfant qui y règne, ni de la petite cuisine qui s’y prépare. Les balades au bruit léger du ressac ou dans les chemins de l’arrière-pays font partie du mode de vie à Baru. Cependant, l’un des objectifs de ces deux journées tient à une certaine paresse voluptueuse, à la traduction de farniente en espagnol.

JOUR 6

Isla Baru - parc Tayrona

Transfert à Carthagène en bateau, puis au parc Tayrona en voiture. Installation pour trois nuits à Los Naranjos, à l’extrémité est du parc. Des entours de verdure dense. Deux villas modernes à toit de chaume encadrent une jolie piscine à débordement. Droit devant, une mince passerelle mène à une plateforme embarcadère sur le rio Piedras. Un peu plus loin, une langue de sable blanc - la plage de Los Naranjos - et le bleu tout bleu de la mer. Des espaces couverts mais ouverts entourent les bâtiments, séjours, salle à manger, terrasses. Les chambres sont d’esprit minimaliste tropical, élégantes et pratiques. Au restaurant, les assiettes voyagent en Colombie et à l'international.

JOURS 7 & 8

Parc Tayrona

Le Parque Nacional Natural Tayrona protège la zone littorale de la Sierra Nevada de Santa Marta. Il a une partie marine, corallienne notamment, et une terrestre. A la rencontre des deux, sable, rochers et palmiers composent quelques plages édéniques. Dans les terres, la canopée monte jusqu’à trente ou quarante mètres. Le singe hurleur à pèlerine en est l’animateur sonore n° 1. Les oiseaux déploient une chatoyante palette chromatique : conure de Santa Marta, perruche verte à bande rouge ; hocco d’Albert, qui semble porter un smoking ; porte-éventail roi, que l’inquiétude coiffe d’une aigrette rouge ; ara militaire, coloré comme un officier ; vautour pape, à la caroncule jaune et au crane violet. A une heure matinale, on peut croiser un tapir furtif, une loutre, un daguet rouge.
Déjà prévu au programme - Visite privée du parc Tayrona. Avec un guide anglophone, on pénètre dans la forêt par les sentiers pédestres. Il n’y a pas de meilleur moyen de surprendre les animaux à leurs affaires. La randonnée permet aussi de ressentir physiquement cet environnement touffu. Couleurs, odeurs, sons claquent avec force et netteté. Une présence multiple se manifeste partout. Le chemin mène au Cabo San Juan de Guia, qui réunit toutes les séductions et offre de délicieuses conditions de baignade.

JOUR 9

Parc Tayrona - Santa Marta - vol de retour

Transfert à l’aéroport de Santa Marta et vol de retour (via Bogota).
En option - Bogota.

A la carte

Avec quelques jours de plus - Bogota

La capitale colombienne offre au visiteur l’attrait des grandes villes mondialisées et vibrantes d’activité, mais aussi le charme du vieux quartier de La Candelaria, où se trouvent le fameux musée de l’or, dont les collections préhispaniques éblouissent littéralement ; le musée Botero, qui possède aussi des toiles de Pierre Bonnard, Max Beckmann ou Picasso ; la maison de la monnaie, la Moneda, construite au XVIIe siècle. La cathédrale de l’Immaculée Conception (1807-1823) est un bel exemple de néoclassicisme andin. Le musée national ne laisse rien ignorer ni de l’histoire, ni de la culture colombiennes. Le parc à thème scientifique Maloka trace des perspectives d’avenir. Pour disposer de l’énergie nécessaire aux découvertes, on peut essayer l’ajiaco, une soupe de pommes de terre, de maïs et de poulet très représentative des ressources du pays. A la volée, les empanadas font des petits en-cas délicieux. Et puis, au rythme du cumbia rock, de la carranga ou de la salsa, il y a la nuit ! Bogota vaut le détour.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 4100€ à 5100€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 4400€/personne.
  • Le vol pour Carthagène et retour de Santa Marta, sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • L’accès au salon Air France à Roissy
  • L’accès au salon Latam à Bogota
  • Les transferts, privés
  • Les 3 nuits à Carthagène, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La rencontre privée avec un chasseur d’émeraude français ; la visite privée de la communauté de La Boquilla, avec un guide francophone ; la visite privée du vieux Carthagène, avec un guide privé francophone
  • Les 2 nuits à Isla Baru, en chambre double, en pension complète
  • Les 3 nuits au parc Tayrona, en chambre double, avec petits déjeuners
  • La visite privée du parc Tayrona, avec un guide anglophone
  • Un téléphone portable local
  • Un routeur Wifi international
  • Notre service de conciergerie sur place
  • Réf: 1474152
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage.
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de la Colombie