Vous aimerez
  • Faire, de Sofia à la mer Noire et des Rhodopes à la plaine du Danube, un grand tour de Bulgarie
  • Découvrir une variété de sites et de paysages bien plus grande que ce que vous aviez imaginé
  • Trois journées balnéaires sur la mer Noire : loin du sable ordinaire
  • Le relais et des bons tuyaux de notre service de conciergerie sur place

Contactez un spécialiste Bulgarie 01 42 86 17 60

Découvrir la Bulgarie

Connaissez-vous les Thraces, la Renaissance bulgare, le mavrud, saint Vissarion de Smolyan, Nessebar, la kachamak ? Ce sont à la Bulgarie ce que les Gaulois, le romano-byzantinisme, le cabernet franc, saint Irénée de Lyon, Saint-Tropez, la cruchade sont à la France. A peu près. Et cela vaut la peine d’être découvert sur place. Quinze jours donc pour explorer les quatre coins du pays. On commence à Sofia, où la vie moderne se donne des aises. Ensuite ce seront Plovdiv, puis le massif des Rhodopes, jusqu’à Kardzhali. Sites thraces, vestiges romains, monastères orthodoxes, forêts. A Pomorie, on aura rejoint le littoral de la mer Noire et passé un maillot de bain. C’est l’heure de la plage et de la balnéothérapie. Passage à Varna. Tout de même, Varna !
Avant de repartir vers l’ouest par la plaine septentrionale. D’abord, Osmar, au nord du Grand Balkan, et, après un crochet jusque du côté de Roussé, sur le Danube, Veliko Tarnovo, le cœur historique du pays. Reste alors à rentrer à Sofia. On a vu des forteresses, des fresques flamboyantes, de ravissantes maisons XIXe, les paysages époustouflants, une mosquée ottomane… On a aussi pu, chemin faisant, se faire ouvrir quelques bonnes bouteilles et apprécier le travail des vignerons. On a été bien reçu partout. Le pays est beaucoup plus riche qu’on l’imagine souvent (et que, plus souvent encore, on ne l’imagine pas). Il y a, à l’est des Balkans, de vraies découvertes à faire.

Votre voyage

Les déplacements se font en voiture. Les itinéraires ne posent pas de problème particulier aux conducteurs. Nous avons mesuré les étapes afin qu’elles ne soient pas source de trop grande fatigue, ni de lassitude : des visites, permettent de mettre « pied à terre » et de se délasser, des paysages spectaculaires s’enchaînent. Le soir, on rejoint des hôtels bien équipés (le bien-être physique et mental des clients semble être un objectif constant en Bulgarie) et situés de telle façon que les explorations puissent commencer dès le seuil de l’établissement. Le break balnéaire de trois jours permet de recharger les accus à mi-parcours et d’aborder la plaine du Danube dans le même état de fraîcheur que les Rhodopes. A l’arrivée, une promenade historique dans Sofia en compagnie d'un guide est l’occasion d’aborder quelques thèmes que l’on retrouvera par la suite en divers points du pays.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Sofia

Accueil par notre correspondant. Prise en compte du véhicule de location. Installation dans un hôtel du centre, littéralement assis sur un amphithéâtre romain du IIIe siècle. Les vestiges font beaucoup d’effet dans le hall. La décoration est prudemment contemporaine, confortable, coquette. Sauna, spa, salle fitness, tout ce qui permet d’entretenir la forme physique et morale de l’homo vingtéunièmicus est là. Au restaurant, des plats italiens et français encadrent les classiques bulgares.
Au programme - Balade en ville. La cathédrale orthodoxe Alexandre Nevski a été construite entre 1882 et 1912, dans un style néo-byzantin bodybuildé ; il s’agissait de célébrer le reflux de l’empire ottoman et la part que les Russes y avaient prise. L’assemblée nationale est de même époque, le théâtre Ivan Vazov et l’université des années 1920 : les architectures mises en œuvre témoignent des aspirations européennes d’alors. La promenade donne à penser…

JOUR 2

Sofia - Plovdiv

Route pour Plovdiv. Installation pour deux nuits dans une belle demeure XIXe du centre historique. La restauration est soignée. La décoration et l’ameublement renouent avec un luxe domestique auquel l’Orient proche donne des couleurs et du relief. Le bois ciré, les dentelles et les étoffes brodées qui habillent les chambres imposent de se demander comment on dit « glamour » en bulgare. Et le restaurant de la maison donne à goûter une cuisine slow food très bien menée…
En chemin - Sur le bord nord des Rhodopes, le monastère Sainte Mère de Dieu de Batchkovo est un arrêt impératif pour les amateurs de fresques : l’ossuaire et le réfectoire en conservent d’anciennes (XIIe-XVIIe siècles). Le musée attenant présente une belle collection d’icônes. Sous l’empire romain, Plovdiv s’appelait Trimontium, était la capitale de la province de Thrace et avait une vie brillante. Dont témoignent aujourd’hui encore de nombreux monuments. Le théâtre en particulier est remarquable et a été l’objet d’une judicieuse anastylose.

JOUR 3

Plovdiv

Au nord-est de Plovdiv, près de Nova Zagora, le site thrace de Karanovo (tumulus, contenant un riche mobilier funéraire, et une fosse, où ont été enfouis un char attelé de deux chevaux et un chien - 1er siècle) se signale à la curiosité des voyageurs. Dans la vallée des Roses, celui de Kazanlak (deux chambres décorées de fresques hellénistiques - IVe siècle avant JC) ne lui cède pas en intérêt. Quant à la nécropole royale et aux temples de Starossel (Ve-IVe siècles avant JC), ils complètent admirablement cette journée thrace, où se rencontrent Antiquité et paysages bucoliques.

JOUR 4

Plovdiv - Kardzhali

Route pour Kardzhali, dans les Rhodopes orientales. Nuit au bord du lac de retenue du barrage de Kardzhali. Par certains traits, les bâtiments rappellent l’architecture traditionnelle, mais ils sont décorés et équipés selon les standards actuels de l’hôtellerie internationale. Le bleu de la piscine extérieure répond au vert émeraude du lac. La cuisine est sous influence italienne et sait accommoder au charbon de bois la carpe et le poisson-chat que les pêcheurs tirent de l’eau. On est servi dedans, ou dehors aux beaux jours.
En chemin - Encore une sépulture antique ? A Alexandrovo, les fresques du IVe siècle avant JC documentent de façon très vivante (jolie scène de chasse au sanglier, par exemple) l’adoption par la bonne société thrace de l’Hellenic way of life. L’ancienne cité de Perperikon, dont l’histoire remonte à l’âge du bronze et qui eut un lustre certain à l’époque romaine, mérite un petit détour, avant d’arriver à Kardzhali. En ville, le musée historique régional vaut par des collections solides (archéologie, ethnologie…) et par son architecture néo-mauresque.

JOUR 5

Kardzhali - Pomorie

Route pour Pomorie. Installation pour quatre nuits au bord de la mer Noire. L’hôtel dessine une longue ligne sinueuse. Il propose tous les services que l’on est en droit d’attendre d’un établissement de ce niveau, plus un centre de balnéothérapie et la mise à jour de l’ancienne tradition locale des bains de boue. Le bien-être des clients est une affaire sérieuse. Il n’y a encore pas très longtemps, on préparait ici les sportifs de haut niveau ; les installations sont restées et sont accessibles aux amateurs. Plusieurs restaurants sont ouverts dans l’hôtel : gastronomique, healthy, grill… Et le sky bar a bien des vertus.
En chemin - Près d’Ivaïlovgrad, les mosaïques de la villa romaine Armira (Ier-IVe siècles).

JOURS 6 à 8

Pomorie

Au milieu du voyage, trois journées balnéaires viennent à point. Les plages s’étirent le long de la péninsule rocheuse ; l’eau de la mer Noire est plus douce que celle de la Méditerranée. L’atmosphère sur le sable est généralement familiale et décontractée. Vers le nord, une lagune peu profonde, hypersalée, elle, fournit l’or noir de Pomorie : une boue sombre, chargée en minéraux, que se disputent médecine (affections cutanées, problèmes locomoteurs…) et cosmétiques. Dans les entours du lac, on rencontre la tortue mauresque et le lézard de Tauride (Podarcis tauricus), version bulgare de notre lézard des murailles (Podarcis muralis) ; par contre, la musaraigne étrusque (Suncus etruscus), le plus léger des mammifères, moins de deux grammes, n’est pas facile à repérer. Les oiseaux sont nombreux à se nourrir ici, en passant ou à demeure. La Sterne caugek, avec son capuchon noir, l’Avocette élégante ou le Pluvier à collier interrompu nidifient sur place.

JOUR 9

Pomorie - Varna

Route pour Varna. Nuit dans le centre historique, en face de la cathédrale de la Dormition. Un immeuble début XXe, décoré dans l’esprit de la Belle Epoque. Les chambres sont spacieuses, bien équipées, cosy ; un balcon donne sur la cathédrale. La salle à manger, où l’on sert cuisines bulgare et internationale, a un réel charme old Varna.
En chemin - On aurait tort d’ignorer Nessebar (au sud de Varna) que l’UNESCO a inscrite au patrimoine mondial. Les strates thrace, grecque, romaine, byzantine, ottomane et Renaissance nationale sont lisibles en ville comme à livre ouvert. A Varna, on se promène dans le jardin maritime, on s’émerveille des collections de bijoux antiques du musée archéologique, on découvre avec surprise le monument aux soldats français que le choléra a tués ici, alors qu’ils attendaient que la guerre de Crimée soit décidée (1853-1856).

JOUR 10

Varna - Osmar

Route pour Osmar. Nuit dans une jolie ferme datant de 1881. Le confort s’est bien amélioré depuis et la maison dispose même d’un spa, non sans qu’une chaleureuse rusticité soit encore répandue partout. On se sent là comme chez des cousins à la campagne : un peu citadin, mais pas mal chez soi quand même. Dans la chambre, la grande armoire et les draps amidonnés ; lorsque le soleil filtre à travers les voilages, il dore tout. La taverne est au diapason, qui sert de généreuses assiettes et des vins capiteux. L’été, on dîne dans le jardin fleuri.
En chemin - En sortant de Varna, le voyageur tombe sur un phénomène naturel spectaculaire, les Pobiti kamani. Des colonnes calcaires naturelles s’élèvent sur un sol sableux, comme un jeu de quilles géant attendant que passe la boule du temps. A Choumen, se trouve l’un des plus importants édifices ottomans de Bulgarie, la mosquée Cherif Halil Pacha (XVIIIe siècle). Non loin, au village de Madara, le Cavalier est sculpté sur une falaise à une vingtaine de mètres de hauteur. Ce relief monumental du VIIIe siècle, sans équivalent en Europe, est un témoignage éloquent des premiers temps de l’Etat bulgare. La région d’Osmar est justement réputée pour ses vins blancs.

JOUR 11

Osmar - Veliko Tarnovo

Route pour Veliko Tarnovo. Installation pour deux nuits dans un hôtel de standing. L’organisation et la décoration retiennent quelques traits de la période socialiste, pas désagréables au demeurant, un peu d’exotisme lié à l’histoire. Dans l’ensemble, d’ailleurs, tout bon : la situation, la vue sur la forteresse de Tsarevets, le service, l’espace bien-être… Du restaurant au café viennois et en montant jusqu’à la terrasse rooftop, des cuisines pro.
En chemin - Trois ensembles remarquables : le domaine historique de Sboryanovo (tombe thrace de Sveshtari - IIIe siècle avant JC, turbé de Demir Baba - XVIe siècle…) ; dans le parc naturel Roussenski Lom, le complexe monastique rupestre d’Ivanovo (fresques des XIIIe et XIVe siècles) et le site médiéval de Tcherven (cité-forteresse qui eut son apogée sous le Second Empire bulgare, 1185-1393).

JOUR 12

Veliko Tarnovo

La grande forteresse de Tsarevets fut le centre politique du Second Empire bulgare. Les restaurations entreprises au XXe siècle manifestent la continuité de l’Etat. On visite cela pour apporter sa pierre, en quelque sorte, au monument symbolique qui double le vénérable château. Des fresques toujours, dans l’église Saint Pierre et Saint Paul (XIIIe et XVe siècle), et de pittoresques vieille rues commerçantes. A quatre kilomètres de Veliko Tarnovo, le village d’Arbanasi possède quelques merveilles : l’église de la Nativité du Christ (XVe-XVIIe siècle), l’église des Saints Archanges Michel et Gabriel (XVIe-XVIIIe siècle), la maison Konstantsaliev (XVIIe siècle), des fermes fortes. Et on n’est pas obligé de prendre la voiture pour les voir, un joli sentier pédestre mène de Veliko Tarnovo à Arbanasi.

JOUR 13

Veliko Tarnovo - Sofia

Route pour Sofia. Installation pour deux nuits dans le même hôtel qu’à l’arrivée.
En route - Avant les maisons ravissantes et l’allure Renaissance nationale de Koprivshtitsa, on visite la petite ville de Troyan, dans le Grand Balkan, renommée pour ses potiers et son rakia (alcool de prune), mais surtout pour son monastère de la Dormition de la Très Sainte Mère de Dieu (XVIe siècle). L’église est décorée de fresques du grand maître Zahari Zograf (1810-1853) et elle conserve l’une des plus saintes icônes du pays, la Vierge aux trois mains.

JOUR 14

Sofia

La journée est consacrée à des emplettes (essence de rose, nappes brodées, vins, « cognac »…) ou à quelques visites complémentaires en ville. L’église de Boyana, au pied du mont Vitocha, permet de terminer son voyage fresques en apothéose : l’UNESCO en tient le décor du XIIIe siècle pour l’un des tout premiers et des mieux conservés d’Europe orientale (et a logiquement inscrit le site à son patrimoine). Le Christ pantocrator du dôme, ou le cycle de saint Nicolas dans le narthex, sont des merveilles.

JOUR 15

Sofia - vol de retour

Rendu de la voiture à l’aéroport et vol de retour.

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 1800€ à 2200€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 1900€/personne.
  • Le vol aller-retour pour Sofia sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes
  • L’assistance à l’arrivée et une promenade dans Sofia
  • Les quatorze nuits en chambre double avec petits-déjeuners
  • La location pour quatorze jours d’une Chevrolet Aveo
  • Notre service conciergerie sur place
  • Réf: 1466501
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage.
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de la Bulgarie

    Vous aimerez aussi