Madagascar

Madagascar d’île en île

Madagascar d’île en île

Les îles disposées tout autour de Madagascar abritent une biodiversité rare et particulièrement riche. Malgré les problèmes inhérents à la déforestation, des travaux de conservation et la mise en place d’un tourisme plus responsable ont permis de préserver la beauté de ces bouts de terre isolés. Certaines îles sont encore dans un état quasi vierge, comme Nosy Hara ou Nosy Fanihy. La nature ainsi choyée se montre généreuse avec la population locale et les visiteurs de passage. Voguez entre les plages immaculées de Sainte Marie, Nosy Be ou Nosy Komba, laissez-vous porter par la beauté des îles malgaches.

 

  1. Nosy Be
  2. Nosy Boraha
  3. Nosy Komba
  4. Nosy Hara
  5. Nosy Sakatia
  6. Nosy Iranja
  7. Nosy Fanihy
  8. Nosy Tanikely
  9. Nosy Vorona
  10. Nosy Faly

1

Nosy Be

La plus célèbre

Aussi appelée « île au parfum », Nosy Be reste l’emblème insulaire de Madagascar, posée au nord-ouest d’Ambanja, dans le canal du Mozambique. De délicieuses odeurs exotiques emplissent l’atmosphère : ylangs-ylangs, caféiers et poivres rafraîchis par l’humidité. Ses plages et sa végétation forment un décor de carte postale. Dans la réserve naturelle de Lokobe, faune et flore se donnent en spectacle. Vous pourrez apercevoir des espèces endémiques comme les oiseaux martin-chasseur ou le hibou de Madagascar, ainsi que l’arbre Tontorogno et le Ramy. Après avoir arpenté la jungle, une pause sur le sable blanc est la bienvenue. Ambatoloaka, Madirokely ou encore Andilana figurent parmi les plus belles plages de l’île.

plage de Nosy Be

Getty Images/iStockphoto

2

Nosy Boraha

La plus paisible

Nosy Boraha, dite Sainte-Marie, pointe au large de la côte est de Madagascar. Ses plages vierges sont ponctuées de villages de pêcheurs encore imprégnés d’une certaine authenticité. On alterne entre promenades, baignades et dégustation de punch devant le coucher de soleil. L’idée n’est pas d’enchaîner les visites mais de prendre son temps, de profiter des paysages et du calme. A ne pas manquer : une séance de plongée sous-marine dans la lagune protégée par un récif corallien splendide. Les poissons tropicaux et les tortues ont élu domicile dans les épaves des bateaux pirates échoués ici et là. L’île est aussi et surtout connue pour la joie de vivre communicative et la générosité de ses habitants.

plage de Nosy Boraha

Konstantin Kalishko - AdobeStock

3

Nosy Komba

La plus animale

Une montagne recouverte d'une épaisse forêt tropicale reposant sur la mer. Tout autour, de nombreuses petites plages bordées par une mer émeraude. Vous voici à Nosy Komba. Ici, pas de routes mais seulement des chemins qui traversent la forêt. Ainsi, les familles de lémuriens ne sont pas dérangées durant leurs promenades quotidiennes. Le mâle est d'un noir pur, la femelle a les yeux entourés de blanc. La mer est également riche de poissons qui profitent joyeusement d’un écosystème protégé. Le village de pêcheurs d'Ampangorina regorge d’ateliers artisanaux, spécialisés dans le bois de rose, le palissandre ou le teck. Les plus sportifs se lanceront dans l’ascension d'Antaninaomby. Une fois au sommet, l'archipel s’étale devant vos yeux.

vue mer de Nosy Komba

Aurélien Bauters

4

Nosy Hara

La plus confidentielle

Encore peu mentionnée dans les guides de voyage, Nosy Hara fait partie de ces bijoux inhabités qui entourent Madagascar. Cet isolement rend l’expérience inoubliable. Les fonds marins qui la cernent ont obtenu le statut de parc national en 2012 et s’apparentent à un véritable aquarium géant. L’écotourisme est au cœur des préoccupations du gestionnaire du parc. S’ajoutent à cela de magnifiques plages de sable blanc, des mangroves et une grande quantité d’animaux endémiques dont 30 espèces d’oiseaux et 18 espèces de reptiles.

Bateau à Nosy Hara

Baizeau Lionel - stock.adobe.com

5

Nosy Sakatia

La plus exotique

A quelques kilomètres de Nosy Be, Nosy Sakatia est facilement accessible aux voyageurs. Parmi les merveilles naturelles qui la caractérisent : l'eau transparente peuplée de tortues géantes, la montagne sacrée qui abrite le plus petit caméléon du monde, le bruit des baleines qui sautent dans la mer pendant la nuit... Le territoire a été désigné réserve naturelle par le gouvernement malgache et compte trois villages principaux : Antanabe, Ampasindava et Ampasimena. Les amateurs de plantes se retrouvent au jardin exotique où sont exposées de nombreuses variétés : café, poivre, vanille, ananas, noix de cajou, mangues, papayes, goyaves, eucalyptus, manioc...

enfants sur la plage de Nosy Sakatia

Pascal06 - Fotolia

6

Nosy Iranja

La plus paradisiaque

Nosy Iranja compte en réalité deux îles : Nosy Iranja Be, la plus grande, et Nosy Iranja Kely, la plus petite. Deux terres reliées par une longue bande de sable blanc qui émerge à marée basse – attention à ne pas se laisser surprendre lorsque la marée monte. Selon la légende, les deux petites îles sont nées d'un sort qui a séparé deux jeunes amoureux. Une autre histoire raconte que les deux îles forment les silhouettes d'une mère et de son enfant. L’ensemble demeure un véritable paradis naturel qui met le visiteur face à un choix difficile : nager avec les tortues dans les eaux émeraude de la baie à l'ouest ou se reposer à l'ombre des palmiers sur la plage à l'est ?

Nosy Iranja

dr322/stock.adobe.com

7

Nosy Fanihy

La plus sauvage

Tout au nord de Nosy Be, l’arrivée sur cette petite île inhabitée donne la sensation d’être le premier à y poser le pied. Et si, en malgache, « fanihy » signifie chauve-souris, ce n’est pas un hasard. Quand la nuit tombe, une grande colonie de mammifères volants ayant élu domicile dans une grotte sort chasser. Un spectacle toujours impressionnant. L’île abrite également une magnifique plage de sable blanc où coraux et coquillages colorés viennent s’échouer. Sous l’eau turquoise et chaude, poissons colorés et tortues marines dansent un ballet unique en son genre.

Bateau à Nosy Fanihy

Pierre-Yves Babelon

8

Nosy Tanikely

La plus marine

Nosy Tanikely, malgré sa petite taille, est reconnue pour sa biodiversité marine remarquable. Elle a acquis il y a quelques années le statut d’Aire Protégée Marine et Côtière. Les fonds marins constituent une destination de choix pour les amateurs de plongée et de snorkeling. Avec l’équipement adéquat, on plonge dans un aquarium naturel où vivent toutes sortes de poissons – napoléon, clown, papillon, scorpion, éponges et anémones. Au programme à la sortie de l’eau : pique-nique et balade jusqu’au sommet de l’île, pour changer de perspective.

Tortue sur la plage de Nosy Tanikely

Damian Ryszawy - AdobeStock

9

Nosy Vorona 

La plus petite

Entre la pointe de Tafondro et Nosy Komba, un confetti posé sur une mer turquoise semble appeler les voyageurs curieux. L’atoll corallien de Nosy Vorona abrite seulement une petite maison d’hôtes et un phare construit il y a plus d’un siècle, toujours en activité. Ici, ni réception, ni piscine, ni personnel en uniforme, ni climatisation et encore moins de connexion Internet. On y vient avant tout pour ne rien faire et se laisser bercer par le bruit des vagues pendant une sieste à l’ombre des cocotiers.

coquillages à Nosy Vorona

Pierre-Yves Babelon

10

Nosy Faly

La plus sacrée

Nosy Faly est considérée comme sacrée car elle abrite les sépultures de la dynastie locale : les Sakalava Bemazava. Un grand respect est également porté à l’ensemble de l’écosystème de l’île. Les locaux tout comme les établissements qui y sont installés (dont la plupart sont des écolodges) font en sorte de préserver au mieux les richesses de Nosy Faly. Les activités proposées sont pour la plupart tournées vers la nature : balade à vélo, pêche, observation des baleines à bosse d’août à octobre. Les plus chanceux pourront même nager avec des dauphins ! Un phare désaffecté permet d'admirer une vue panoramique depuis la côte de la Grande Ile jusqu'à Nosy Komba, en passant par l'archipel des Mitsio.

soleil couchant à Nosy Faly

louloua asgaraly - stock.adobe.com

 

Par

CYRIELLE ROBERT

 

Photographie de couverture : dr322 - stock.adobe.com

Printemps-Été

Vacance N°9

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.