Etats-Unis

Les plus beaux parcs de l'Ouest américain

Les plus beaux parcs de l'Ouest américain

1

Bryce Canyon

Utah

Il est l’une des cinq merveilles naturelles de l’Utah, et le coup de cœur de bon nombre de voyageurs. Le parc de Bryce Canyon se distingue par ses formations géologiques grandioses vieilles de plusieurs millions d’années, semblables à des cheminées de pierres rouges sculptées comme de la dentelle.

À vivre : s'approcher à pas feutrés des pitons rocheux au Sunset Point, et se laisser submerger par la majesté du lieu.

2

Zion

Utah

Réputé pour ses canyons flamboyants et sa faune riche, Zion est un parc étonnamment verdoyant où se mêlent d’imposantes montagnes, des parois de grès vertigineuses, des dômes rouge orangé et des arches pointant vers le ciel. En été, on s’y presse pour profiter de la fraîcheur bienfaitrice de la Virgin River.

À vivre : en saison, une navette dessert le Canyon Scenic Drive, interdit aux voitures particulières, pour profiter du parc.

3

Canyonlands

Utah

Canyonlands concentre à lui seul quelques uns des plus beaux paysages de l’Ouest : un cratère gigantesque, une arche presque irréelle, des vestiges indiens, mais aussi et surtout, comme son nom le laisse deviner, des panoramas spectaculaires sur plusieurs canyons, notamment ceux de la Colorado River et de la Green River.

À vivre : assister au lever de soleil derrière Mesa Arch, dressée à flanc de canyon. 

4

Monument Valley

Arizona / Utah

C’est l’emblème de l’Ouest américain par excellence. THE parc, celui qui nous fait rêver de cowboys et d’indiens chevauchant au grand galop, avec ses décors tout droit sortis des films westerns et ses monolithes orangés comme surgis de l'immensité du territoire Navajo.

À vivre : s’offrir un tour guidé à cheval ou en 4x4 dans Monument Valley pour approcher les sites reculés interdits aux particuliers.

5

Yosemite

Californie

Au cœur de la Sierra Nevada, Yosemite compte parmi les sites les plus visités de la région, et même du pays. Et pour cause, on dirait que la nature y a concentré ses plus belles créations : cascades tonitruantes, prairies habillées de fleurs sauvages, séquoias géants, dômes de granite spectaculaires, lacs, rivières, et des centaines d'espèces animales, dont l’ours brun, l’emblème du parc.

À vivre : fuir les foules estivales et découvrir le parc au printemps, lorsque les chutes atteignent leur plus fort débit. 

6

Grand Canyon

Arizona

La sobriété de son nom ne lui rend pas justice : avec près de 30 km de large, plus de 440 km de long et jusqu’à 1600 mètres de profondeur, la démesure du Grand Canyon est tout bonnement exceptionnelle. Ses à-pics quasi surnaturels qui s’étirent le long de la rivière Colorado en ont fait l’un des sites les plus connus de l’Ouest américain, à découvrir en contemplant la faille depuis ses bords ou en descendant à pied jusqu’au fleuve.

À vivre : Survoler le site en hélicoptère, sans doute la meilleure façon de se rendre compte de l'immensité des lieux.

7

Yellowstone

Wyoming

Il fut le premier des parcs nationaux américains - et même de la planète -, et compte toujours parmi les plus impressionnants. Un monde à part, concentrant le plus grand nombre de phénomènes géothermiques sur Terre (geysers, fumerolles, coulées de lave, sources chaudes)  ainsi qu’une faune d’une grande richesse (bisons, ours noirs, coyotes, élans, wapitis...).

À vivre : guetter au petit matin les loups gris du Yellowstone, réintroduits dans les années 90, qui vivent essentiellement dans le nord-est du parc et en particulier dans la vallée de Lamar. 

8

Death Valley

Californie / Nevada

L'air y est brûlant, le soleil ardent. On dit même que c'est l'endroit le plus chaud du globe, avec 50°C l'été dans le désert aride des Mojaves. En plus de ses immenses étendues désertiques, le parc de la Vallée de la Mort dévoile aussi d’imposantes dunes de sable, des canyons profonds, des villes fantômes à l’atmosphère étonnante, et même le point le plus bas d’Amérique du Nord : Badwater.

À vivre : gagner le Zabriskie Point, le long de la CA190 (se garer sur le parking et finir à pied), pour admirer le spectacle irréel des premières/dernières lueurs du jour.

9

Arches

Utah

Avec ses quelque 2000 arches de grès rouges, oranges et blanches ayant servi de toile de fond à d’innombrables films hollywoodiens, le parc d’Arches exerce une fascination hypnotique. Outre ses arches remarquables, le parc abrite d’autres curiosités naturelles, à l’image de Park Avenue, des falaises évoquant les gratte-ciel new-yorkais, ou les Petrified dunes, d’anciennes dunes fossilisées.

À vivre : la découverte de Fiery Furnace, un secteur isolé et presque inaccessible du parc, où les visiteurs sont triés sur le volet pour préserver le site.

10

Capitol Reef

Utah

Moins fréquenté que ses célèbres voisins (et c’est très bien ainsi !), le parc de Capitol Reef est pourtant un trésor caché, bien que ses sites soient parfois difficiles d’accès. Ce qui étonne le plus, c’est sans doute le contraste entre la verdoyante oasis de Fruita et sa Fremont River, et les zones désertiques dominées par d’imposantes cathédrales de pierre.

A vivre : pour les plus curieux et les plus aventureux, s’enfoncer dans les zones désertiques de Strike Valley, avec ses panoramas sur la Waterpocket Fold, et Cathedral Valley, aux innombrables monolithes. 

Automne-Hiver

Vacance N°8

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.