Tips

Allo bobo !

Allo bobo !

QUAND ON VA LOIN, LOIN, LOIN !

 

La prévention des maladies “exotiques” les plus fréquentes passe par des mesures basiques d’hygiène :

Ne consommer que de l’eau capsulée, bouillie ou filtrée.

Des fruits pelés ou lavés à l’eau claire, des aliments cuits et chauds, éviter glaces et coquillages.

Se laver les mains avant les repas et après un passage aux toilettes.

Adopter le port de sandalettes sur la plage.

Marie Genel

 

VACCINS

Avant le départ, pensez à la mise à jour des vaccins “universels”. Les autres vaccinations sont à considérer au cas par cas selon la destination, la saison, le type de voyage et l’âge de l’enfant.

Julien Magre

 

DURANT LE VOL

Les enfants sont moins sensibles que les adultes aux effets du décalage horaire. Ils sont, comme les adultes sensibles à la sécheresse de l’air dans la cabine et il est important de les faire boire abondamment. Les antécédents récents d’otite ou de carie dentaire risquent d’être cause de douleurs barométriques. La mastication de chewing-gum pour les plus grands, un biberon pour les plus petits et l’instillation nasale de sérum physiologique permettront de les atténuer.

Noblige

 

CHASSE AUX MOUSTIQUES

Face au paludisme et autres maladies tropicales transmises par les piqûres de moustiques, la première arme reste la prévention. À observer 24h/24, en utilisant répulsifs actifs (attention certains sont contre indiqués en dessous de 20 mois), vêtements couvrants (dans la mesure du possible), sans oublier l’indispensable moustiquaire au-dessus du lit ou du berceau. Comme pour l’adulte, le traitement antipaludéen dépend de ladestination. Les formes pédiatriques des médicaments permettent une prescription adaptée.

Stephanie Tetu

 

LA FIÈVRE

Les parents le savent, la survenue d’une fièvre élevée n’est pas, obligatoirement, un critère de gravité. Si cela est vrai, chez soi comme en voyage, la persistance d’une fièvre non expliquée doit conduire à consulter. Il est préférable d’utiliser du Paracétamol (Doliprane, Efferalgan….) plutôt que de l’aspirine (Aspegic, Catalgine).

 

 

TROUSSE MÉDICALE

QUE FAUT-IL EMPORTER ?

D’abord son carnet de santé avec mention des vaccinations, éventuels traitements suivis, allergies alimentaires ou médicamenteuses…

Les auto-médications que vous avez l’habitude d’utiliser pour les petites pathologies (rhinopharyngites...)

Les traitements de petite “bobologie” : Bétadine pour les petits bobos à désinfecter, compresses, sparadrap micropore (plus pratique que les pansements jamais à la bonne taille), solution de désinfection cutanée, collyre neutre (type Dacryoserum)

Antalgiques, antipyrétiques (Paracétamol), Doliprane pour la fièvre

Soluté de réhydratation orale (Adiaril), Smecta et Tiorfan contre les diarrhées légères (+ menu spécial riz et Coca) • Panotile pour les oreilles douloureuses

Biafine pour les petites brûlures

Hémoclar pour les bosses

Répulsif anti-moustique spécial tropiques (DEET) pour enfants, à acheter en pharmacie, Diprosone pour les réactions aux piqûres d’insectes

Crème solaire écran total

Pince à épiler pour les échardes

Thermomètre Dans de nombreux pays émergents, il est important de n’acheter de médicaments que dans des pharmacies.

 

NOTRE CONSEIL

Impossible de faire rentrer tout ça dans une trousse ? Sortez les médicaments de leurs emballages, remplacez toutes les boîtes par des enveloppes, notez dessus le nom et la posologie habituelle, et glissez dedans la notice et les médicaments.

Stephanie Tetu

 

POUR LES DISTRAIRE LES BONS BASIQUES QUI ONT FAIT LEURS PREUVES

1 • Tester le jardin d’enfants local. Une opportunité pour faire des rencontres, partager son goûter et obtenir de bonnes idées d’activités locales.

2 • Explorer le marché ou supermarché. L’occasion de découvrir une montagne de produits rigolos et d’expérimenter son jeune palais.

3 • Essayer tous les transports locaux : tramway, ferry, tuk-tuk char à zébus… de nouvelles expériences et des histoires à raconter à ses copains.

4 • Aller chez le coiffeur… quelle est la coupe du moment à Tokyo, Séoul ou Rio ? réponse en trois coups de ciseaux. Et au pire, ça repousse !

5 • Se débrouiller tout seul dans une langue inconnue pour acheter son gâteau ou demander son chemin, un défi qui fait grandir.

Automne-Hiver

Vacance N°8

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.