Finlande

A vivre en Finlande et nulle part ailleurs

A vivre en Finlande et nulle part ailleurs

une nature folle, extrême, irréelle. Un pays où l'on peut croire au Père Noël . C'est en Finlande et nulle part ailleurs.

 

1

Rencontrer le vrai Père Noël

Dans des années, vos enfants en parleront encore. Il y a fort à parier que ce soit la plus belle rencontre de leur enfance. Le Père Noël vit à Rovaniemi, sur le Cercle polaire. Un village de maisons de bois, entouré de forêts enneigées. Dans son petit bureau de poste, il reçoit les lettres du monde entier. Vous pourrez voir ses rennes, faire un tour en traîneau à rennes (et là, les parents commencent à être aussi émerveillés que les enfants). Ou en traîneau à chiens, tirés par des huskies aux yeux bleus, dans la nature environnante. Avec un petit peu de chance (elles sont communes dans ces contrées), la nuit vous dévoilera votre plus beau cadeau : les lumières bleues ou vertes d'une aurore boréale.

Jérôme Galland

 

2

Apprendre à compter les lacs, jusqu'à 188 000

188 000 lacs en Finlande ! C'est le pays du monde qui a la plus grande surface aquatique par rapport à sa surface terrestre. Le plus grand, c'est le lac Saimaa, qui abrite le phoque annelé du même nom, petit mammifère en danger que l’on ne trouve qu'ici. Celui qui abrite le plus d'îles, c'est le lac Pihlajavesi, 3819 confettis de terre plantés dans son eau bleue. Le plus lunaire, c'est le lac Lappajärvi, né de l'impact  d'une grosse météorite. Et le plus magique, c'est celui au bord duquel vous vous serez posé par hasard, seul au monde en pleine nature. 

Stephanie Tetu

 

3

Se décrasser les poumons

Cartes de pollution. Mesures aux stations. Asthme. Type de données. Dioxyde d'azote. Maximum journalier. Espérance de vie en moins.  Pic de pollution. Monoxyde de carbone... Stop ! Relax ! Ici, on respire. La Finlande figure sur le podium des pays les moins pollués au monde. Dès Helsinki, l'eau du robinet est l'une des plus pures au monde, et l'air que l'on respire dans la pays est si limpide que l'on se sent regonflé illico, avec l'envie, selon la saison, de marcher, de faire des kilomètres en raquette, en ski de fond, de remplir ses poumons à plein, on s'en ramènerait bien des bonbonnes, de cet air-là, pour pouvoir en sniffer au retour, mais en attendant, on profite et on est bien.     

Jérôme Galland

 

4

Rêver face à une aurore boréale

Mettez toutes les chances de votre côté : tout d'abord, cap au nord ! Là-haut, entre septembre et mars, on peut observer ces feux d'artifice naturels une nuit sur deux, contre une quinzaine dans l'année dans le sud du pays. Ensuite, n'oubliez pas la technologie, même pour un phénomène naturel : envoyez un mail à aurorasnow2-feed@posti.fmi.fi afin de vous inscrire aux alertes de forte probabilité d'aurore boréale. Si c'est un bon jour, ou plutôt une bonne nuit, couvrez-vous bien, ça caille (à moins que vous n'ayez opté pour une chambre vitrée en pleine nature, avec une vue panoramique sur le ciel), sortez dès le coucher du soleil. Les aurores peuvent apparaître à n'importe quel moment entre le crépuscule et l'aube, et ne durer qu'un instant. Et apprenez la patience...

Arctic Treehouse Hotel

 

5

Faire du ski en nocturne

On est en plein cœur de la Laponie, en pleine nature, à 180 kilomètres au nord du Cercle polaire, à 1000 kilomètres d'Helsinki. Un bout du monde. Accessible en 3 heures de vol de Paris, et un petit quart d'heure de taxi bien chauffé. Et là, la plus grande station de ski de Finlande, avec 45 pistes dont 17 éclairées, et, pour les amateurs de ski de fond, plus de 200 kilomètres de pistes dont 28 sont éclairées. La neige est invariablement bonne, du mois de novembre au mois de mai. Pour varier les plaisirs, on parcourra la forêt de bouleaux en motoneige ou en traîneaux à chiens, et pour passer du froid au chaud, on se détendra dans un sauna.

Antti Pietikäinen

Automne-Hiver

Vacance N°8

A travers grands reportages, rencontres, interviews et photos inspirantes, le magazine de Voyageurs du Monde vous invite à la découverte de l’envers du monde.