Colombie

A vivre en Colombie avant qu'il ne soit trop tard

A vivre en Colombie avant qu'il ne soit trop tard

L'image d'un pays dangereux, entre Farc, trafic de drogue et prostitution, a longtemps collé à la peau de la Colombie, et limité drastiquement le nombre de voyageurs qui s'y rend. Allez y vite, avant que l'ambiance ne change !

 

1

La ville de l'éternel printemps

Il faut aller à Medellin. Oui, elle est moins belle que Cartagena de los Indias, la ville-port par où transitait l'or des Amériques. Elle est moins magique que Mompox, le port ensablé qu'a célébré Gabriel Garcia Marquez. Mais elle est si vivante ! C'est une ville d'art, une ville de fête, la ville du Tango, car, non, le tango n'est pas qu'argentin, et les milongas de Medellin dansent jusqu'au bout de la nuit. Et, en voie de disparition semble-t-il, c'est la ville où le ciel est toujours bleu, contrairement à Bogotá la grise engoncée dans ses montagnes. Le développement exponentiel de la ville fait exploser les niveaux de pollution et, si l'on n'inverse pas les choses, la bulle terne s'installera durablement sur Medellín.

 

2

Une Amazonie verte 

Les forêts sont déjà mises à mal par les champs de coca. Combien d'hectares d'arbres ont été coupés pour faire place à la plante à drogue ? A cela s'ajoute aujourd'hui, l'exploitation chaotique, et majoritairement illégales, des richesses du sous-sol. Un salaire minimum mensuel, c'est 700 000 pesos ? Un kilo de cocaïne, 4 millions de pesos. Et un kilo d'or, 90 millions ! Alors, même si un kilo d'or, ça ne se trouve pas sous le sabot d'un cheval, ça fait rêver... Et pour trouver l'or (ou l'uranium, ou le coltan pour nos téléphones mobiles ), on pollue, au mercure, au cyanure, massivement. 40% du territoire colombien et 70% des Andes colombiennes sont touchées, un des taux les plus forts d'Amérique latine. Pour les voyageurs que nous sommes, les paysages sont dévastés, pour les habitants, c'est un immense problème de santé publique, la pollution atteignant les animaux, source d'alimentation pour les populations, et provoquant des maladies irréversibles.

 

3

Des animaux en pagaye

Conséquence directe des deux chapitres précédents, la liste des animaux menacés – ou déjà éteints pour certains d'entre eux – comprend des centaines de noms. A la base, le pays jouit d'une diversité impressionnante : selon un rapport de l'UNESCO au tournant du siècle, la Colombie est le pays qui a le plus grand nombre d'espèces différentes par unité de surface de la planète. Cela s'explique aisément : pays de montagne et de mer,  combinant des zones arides au Nord et la luxuriante forêt amazonienne, situé à la fois sur la façade atlantique et Pacifique, à la jonction des deux Amériques, la variété de milieux est immense. Aujourd'hui encore, on découvre de nouvelles espèces, comme cette minuscule grenouille translucide qui semble symboliser la fragilité du monde.

 

4

Les stations balnéaires de la côte ouest

Il n'y a pas si longtemps, c'étaient des petits villages de pêcheurs. Mais les colombiens des villes, ou des champs, aiment bien la plage. On les comprend. Alors, il n'y a plus trop de pêcheurs. Un de temps en temps, qui ravitaille le marché et les restaurants du bourg. Mais les lieux restent magiques, à taille humaine, des petites pensions de famille, des petites résidences secondaires, des petits bars, un tourisme national, familial, bon enfant, un peu suranné et infiniment charmant.

 

5

Les indiens de la Guajira

Il vous faut aller plein nord, passer la jolie ville de Santa Marta, si vous vous en sentez les jambes, aller visiter la Ciudad Perdida enchâssée dans la jungle des montagnes, continuer encore, sur la péninsule de la Guajira, vous poser dans un village de guajiros. Peut-être que dans cent ans ils vivront encore ainsi au rythme de la pêche. Mais peut -être pas. Peut-être que des promoteurs repéreront  de zones arides et forêt amazonienne ces jolies plages, peut-être que les femmes troqueront leurs  robes colorées contre des jeans, alors, allez-y vite.     

Numéro Printemps-Été 2019

Vacance N°7

Magazine curieux, empêcheur de voyager en rond, Vacance cultive une approche du monde bercée de sens et de style. 6 mois de grands reportages, les dernières belles adresses, des tips pour voyager malin, des rencontres et lectures : inspirez-vous !