Population

41,2 millions d’habitants Les zones de forte population sont celles situées autour de Khartoum et dans le Soudan central à proximité du Nil Bleu et du Nil Blanc.

Langue officielle

L’arabe est la langue officielle parlée par 70% de la population.

Langue parlée

L'usage de l'anglais est répandu dans les milieux académiques et ceux des affaires, alors qu'environ 100 dialectes locaux sont également pratiqués essentiellement dans l’ouest, l’est et le sud du pays.

Peuple

Au nord et au centre se trouvent les populations islamisées qui ne sont pas toutes arabisées : si les Baggaras, peuple noir de pasteurs transhumants du Centre, le sont, ce n’est pas le cas des nomades chameliers Béjas (environ 500 000 personnes) peuplant les montagnes de la mer Rouge. Les populations animistes et chrétiennes vivent au sud et dans les massifs montagneux centraux. Elles se composent des Dinka (2 millions de personnes) et des Nuer (500 000 personnes) : pasteurs nomadisant de la cuvette du Haut-Nil, ainsi que des Nuba (500 000 individus) : agriculteurs des collines du Centre.

Réligion

Le Soudan pratique l’islamisme sunnite à 80% ; branche largement majoritaire dans le monde musulman. C’est 1983 que la charia, loi islamique, a été imposée comme source du droit à l’ensemble du pays. L’islam soudanais se caractérise par la vénération d’un grand nombre de « saints » locaux. L’adhésion à l’une ou l’autre croyance va de pair avec l’appartenance à une culture et à une communauté sociale. Le christianisme est pratiqué principalement dans le sud et à Khartoum (14%) et l’animisme 6% dans le Sud, sont les deux autres religions présentes au Soudan.

Fête Nationale

1er janvier : Fête de l'Indépendance. 7 janvier : Célébration Copte. 6 avril : Jour du Soulèvement. 25 mai : Anniversaire de la Révolution de mai. 30 juin : Jour de la Révolution. 11 septembre : Nouvel An copte. 25 décembre : Jour de Noël.

Calendrier des Fêtes

Ramadan, prévu du 24/09/2006 au 24/10/2006 environ.

Politique

Depuis son indépendance, en 1956, les gouvernements démocratiques et les dictatures militaires se sont succédés. C’est à la suite du coup d’État militaire de 1985 renversant le général Nemeiri au pouvoir depuis 1969, que le parti Oumma dominé par les membres de la secte des Ansars (disciples du Mahdi) arrivent au pouvoir. Les fonctions de Premier ministre sont assurées par le principal dirigeant, l’arrière-petit-fils du Mahdi, Sadek al-Mahdi. La poursuite de la guerre civile, la situation catastrophique provoquée par les inondations et la famine de 1988 entraîne un deuxième coup d’Etat militaire mené en 1989 par le général Omar al-Bachir. Ce dernier est ensuite élu en 1996, puis réélu en 2000, président de la République. Le conflit civil dans le Sud, né en 1983, prend fin le 9 janvier 2005 avec la signature d’un accord de paix entre le régime soudanais et les rebelles de l’Armée populaire de libération du Soudan (SPLA). Pour la première fois dans l’histoire du pays : le 20 septembre 2005, un gouvernement d’union nationale est formé. Actuellement régi par le président al-Bachir, le régime politique du pays s’appuie sur une Constitution provisoire, signée le 9 juillet 2005 pour une période transitoire de six ans.

Savoir-vivre

Le pourboire est soumis à votre libre appréciation. Pour toutes les personnes intervenant dans le cadre des prestations achetées par notre intermédiaire, vous avez l’assurance qu’il ne se substituera jamais au salaire. Néanmoins, il est d’usage dans la quasi-totalité des pays au monde de donner un pourboire lorsque l’on a été satisfait du service. Pour les chauffeurs nous vous conseillons au minimum l’équivalent de 1.5 € ou 2 $ par jour et par personne. Nous vous conseillons le double pour les guides. En ce qui concerne le personnel local (porteurs, serveurs, etc.) les usages sont très variables. Nous vous conseillons de caler votre pourboire en fonction de l’économie locale : le prix d’une bière ou d’un thé, d’un paquet de cigarettes locales, etc. vous donneront un aperçu du niveau de vie et vous permettront comme vous le faites naturellement chez vous de caler le montant de votre pourboire si celui-ci vous parait justifié. Si le cas se présente, on évitera en revanche d'encourager la mendicité, notamment celle des enfants, en faisant des distributions « sauvages » dans la rue. Si l'on souhaite apporter son aide en fournissant du matériel scolaire, des vêtements ou des médicaments, il est préférable de les remettre au directeur de l’école, au chef du village ou au dispensaire le plus proche, qui sauront en faire bénéficier les plus démunis.

Achat

Les étals des souks proposent de la nourriture, des épices, de l'artisanat, des bijoux. Le travail des vanniers et des ébénistes est souvent apprécié des visiteurs, tout comme l'or et l'argent. Attention : il est recommandé de ne pas achetez les produits réalisés à base de peaux de singes. Cette espèce en voie de disparition est protégée par le World Wildlife Act qui interdit formellement toute chasse !

Cuisine

Le plat traditionnel local est composé de fool, un genre de haricot, fèves et de dura, maïs ou mil cuit, accompagné de légumes. Cependant, les hôtels et les restaurants des principales villes servent de la cuisine internationale et l'on trouve également quelques restaurants servant de la cuisine grecque et moyen-orientale.

Boisson

La consommation d'alcool est interdite par la Charia (loi islamique).

Utile

Idées voyages au Soudan

Puisez l’inspiration dans nos suggestions avant de créer le voyage qui vous ressemble
Contactez directement un conseiller spécialiste au 01 42 86 16 00
Contactez un spécialiste du Soudan