Population

66000 habitants au total. 32000 pour Saint-Martin (partie française) et 34000 pour Sint-Marteen (partie hollandaise).

Langue officielle

A Saint-Martin c'est le français et à Sint-Marteen c'est le néerlandais.

Langue parlée

Le créole est parlé par 90% de la population générale de l'île. A Sint-Marteen, on l'appelle le papiamentu. L'anglais est parlé par tous et reste la langue majoritairement utilisée, du côté français comme du côté hollandais.

Peuple

80% des citoyens français et néerlandais ont des origines africaines. 10 % sont des métropolitains, 4 % des Européens, 3 % des Chinois, 3 % des Indiens. 60 % de la population globale est étrangère. 82 nationalités sont représentées sur l'île : 40 % sont natifs d'Haïti, 20 % de la Dominique, d'Anguilla, Saint-Kitts, Nevis et Saint-Eustache, 14 % de la République dominicaine.

Réligion

Il existe plus de 50 confessions sur l'île. Les catholiques (30%) et les protestants (15%) sont les plus nombreux. Les anglicans possèdent un temple. On trouve des communautés adventistes, méthodistes de quelques milliers de membres.

Calendrier des Fêtes

1er janvier: Jour de l'An. 6 janvier: Epiphanie. Février: Festival de Musique. Carnaval. 25 mars 2005 : Vendredi Saint. 28 mars 2005 : Lundi de Pâques. Traditionnellement, la journée se passe à la plage. 1er mai : Fête du Travail. 5 mai 2005 : Ascension. 8 mai : Fête de la Victoire 1945. 16 mai 2005 : Lundi de Pentecôte. 14 juillet : Fête Nationale. 21 juillet : Fête de Shoelcher. 15 août : Assomption. Fête de Sandy Ground. Fête annuelle de l'association des immigrés haïtiens. 1er novembre : Toussaint. Les cimetières sont illuminés. 11 novembre : Anniversaire de l'Armistice. Déjeuner annuel de Thanksgiving. Décembre: Election de Miss Caraïbes Hibiscus 25 décembre : Jour de Noël. Parade de Noël. 26 décembre : Boxing Day.

Histoire

Les premières traces de peuplement remontent à 4 000 av. J.C. Vers l'an 800, l'île était dans la zone de peuplement des indiens Taïnos (Arawaks) qui y résidèrent. Au XIVe siècle ils furent remplacés par le peuple Caraïbe. Plusieurs sites archéologiques concernant ces deux ethnies ont été mis au jour. Christophe Colomb, lors de son retour vers Hispaniola (dit le deuxième voyage) en passant au large avec sa flotte de 17 navires (entre le 11 et le 13 novembre 1493), jour de la fête de Saint Martin de Tours, l'aurait désignée sous ce nom. Cependant la tradition locale désigne l'île par deux autres noms en langue Caraïbe : Oualichi (« l'île au sel ») et Soualiga (« l'île aux femmes »). A partir de 1627, après diverses reconnaissances à la recherche de salines naturelles, les Néerlandais installent une petite garnison en juillet 1631 (30 hommes et 4 canons) sur une presqu'île de la Grande Baie (emplacement actuel de Philipsburg). Quelques familles françaises issues de la proche colonie françaises de l'île Saint-Christophe cultivent du tabac sur la partie orientale de Saint-Martin. En 1638 les Espagnols désirant protéger leur hégémonie régionale attaquent la garnison néerlandaise, s'installent et y construisent leur fort (technique française). Ils y laissèrent une petite garnison en liaison avec Porto Rico. En 1644 ce fort résista à une attaque du célèbre capitaine néerlandais Peter Stuyvesant. C'est lors de ce combat avorté que celui-ci reçu une blessure provoquant par la suite l'amputation de sa jambe. Suite à cette attaque, les Espagnols démantelèrent leur fort et quittèrent l'île, laissant là quelques Français et Néerlandais qui s'empressèrent de prévenir leur gouvernement respectif (Saint-Christophe pour les Français, Saint-Eustache pour les Néerlandais). Après quelques manœuvres d'intimidation les deux parties préférèrent transiger et scinder l'île en deux zones à souveraineté distinctes tout en fixant des règles de coopération mutuelle. Le 23 mars 1648 la dite convention de Concordia fut ainsi rédigée et signée le chevalier Robert de Lonvilliers de Poincy au nom du Roi de France et le capitaine-major Martin Thomas au nom du prince d'Orange.

Politique

L'île est partagée entre deux États : La partie française située au Nord est une collectivité d'outre-mer de la France. La partie néerlandaise située au Sud est un territoire autonome du Royaume des Pays-Bas.

Savoir-vivre

Le pourboire est laissé à votre appréciation. Pour toutes les personnes intervenant dans le cadre des prestations achetées par notre intermédiaire, vous avez l’assurance qu’il ne se substituera jamais au salaire. Néanmoins, il est d’usage dans la quasi-totalité des pays au monde de donner un pourboire lorsque l’on a été satisfait du service. En règle générale, le mieux est d'aligner votre pourboire sur l'économie locale : les prix d’une bière ou d’un thé, d’un paquet de cigarettes, vous donneront un aperçu du niveau de vie et vous permettront, comme vous le faites naturellement chez vous, d'estimer son montant.

Achat

Saint-Martin et Saint-Marteen possèdent un statut de port franc. Ainsi, les droits de douanes et de TVA ne sont pas perçus. Les vêtements de marque, les bijoux, les parfums, les cigarettes et cigares de la Havane ainsi que les alcools sont de 15 à 30 % moins chers qu'en métropole. L'essentiel des boutiques de Saint-Martin se trouve à Marigot rue de la République et rue de la Liberté. A Philipsburg, les magasins intéressants se trouvent sur Frontstreet, la rue principale de la ville. Vous trouverez également de nombreuses galeries de peinture naïve à Marigot comme à Philipsburg.

Cuisine

Dans toute l'île, la gastronomie est un excellent mélange de cuisine créole et internationale. Le boudin, les accras, le colombo côtoient le meilleur de la cuisine française mais aussi italienne, espagnole, indienne et chinoise.
Contactez un spécialiste de Saint Martin