Capitale

L'île de Saint-Martin est partagée au nord par la France et au sud par les Pays-Bas. Zone française, chef-lieu: Marigot. Zone hollandaise, chef-lieu: Philipsburg.

Point culminant

Pic Paradis, 414 mètres.

Superficie

88 km².

Climat

L'île subit le climat océanique de la zone intertropicale de convergence, avec une saison dite "sèche" (de décembre à mai) et une saison dite "humide" (de juin à novembre) avec de possibles fortes précipitations lors des dépressions pouvant provoquer des cyclones. La température absolue de l'air peut varier de 17°C à 35°C pour une moyenne annuelle de 27°C. La température de la mer en surface est assez constante entre 25°C et 28°C.

Géographie

Les îles voisines les plus proches sont Anguilla et Saint-Barthélemy. Le littoral de Saint-Martin est découpé en de nombreuses baies bordées d'une trentaine de plages de sable blanc mais certaines baies sont bordées uniquement de galets. Le reste du littoral est souvent abrupt avec des falaises atteignant quarante mètres de haut. On compte une dizaine d'îlets autour de l'île dont le plus grand est le très touristique Pinel avec ses trois plages. Il faut ajouter l'île Tintamarre située à trois kilomètres de la côte Hormis plusieurs plaines alluvionnaires côtières et de fonds de vallées, le relief est montagneux à forte pente, constitué de nombreux mornes agencés en un plissement nord-nord-est–sud-sud-ouest. Les lignes de crêtes ont une altitude moyenne de 300 mètres environ coupées par plusieurs cols. Le plus haut sommet est le pic Paradis, culminant à 414 mètres d'altitude, en zone française (une route cimentée y monte). Ces reliefs sont parcourus par environ quarante kilomètres de sentiers plus ou moins balisés qui pénètrent forêts sèche et savanes. Une route principale fait le tour de l'île par la côte afin d'éviter ces collines. Il existe quelques petites sources d'eau de ruissellement, plus ou moins captées (la plus productive étant « Moho » dans la ravine entre le quartier d'Orléans et le pic Paradis), mais leur débit insuffisant cause une infiltration rapide des eaux. L'île ne possède donc pas de cours d'eau permanents mais des ravines généralement sèches qui peuvent devenir torrentielles et dangereuses lors des grosses pluies et des cyclones. Les nappes phréatiques des plaines sont plus ou moins saumâtres.

Economie

L'économie de l'île fut basée successivement sur le tabac, l'indigotier (à la base du colorant indigo), la canne à sucre, le coton, le sel, l'élevage et le tourisme depuis 1965.

Faune & Flore

Faune La faune mammifère sauvage est limitée aux chauve-souris (cinq espèces), au racoon, à la mangouste, aux rats et souris. L'avifaune compte plus d'une centaine d'espèces (marines, littorales, terrestre. En tant que reptiles, il y a des tortues charbonnières, des lézards, des gekkos, des iguanes et deux espèces de serpents inoffensifs. Ajoutons les amphibiens avec deux espèces de grenouilles soit la minuscule "coqui" et l'invasive grosse rainette de Cuba. Comme partout le groupe insecte est le plus riche en diversité, dont les papillons. L'insecte le plus pénible reste le moustique avec quatre espèces dont l'Aedes aegypti vecteur de la dengue et du paludisme. Flore Au fil de la colonisation, depuis 1648, la végétation originelle qui couvrait l'île a été totalement dégradée par les activités humaines comme les agricultures successives, la création de pâturages par brûlis et l'exploitation des arbres pour la construction et la fabrication de charbon de bois. Aujourd'hui, en dehors des zones urbanisées, le couvert végétal est fait de forêts secondaires plus ou moins xérophiles selon l'exposition et l'altitude, de taillis secs et épineux d'acacias et de restes de savanes dominées par les hautes herbes de Guinée (Panicum maximum). Espèces d'arbres de la forêts: Gommier blanc, gomier rouge, acajou, gaïac, etc.
Contactez un spécialiste de Saint Martin