Vous aimerez
  • Fêter la nouvelle année à Saint-Pétersbourg, l’élégance de la cité tsariste pour toile de fond
  • Votre adresse : un hôtel de légende, place Saint-Isaac - aura d'hier, détails contemporains, luxe atemporel
  • Visites privées avec guide francophone, ballet au Mariinsky, c’est prévu !
  • Appli smartphone, bonnes adresses, conciergerie sur place, visa russe : le service Voyageurs

Contactez un spécialiste Russie 01 84 17 21 61

Votre hôtel pour le nouvel an

Vous posez vos valises place Saint-Isaac, au sud-est de la cathédrale. L’hôtel est sorti en 1911 des cartons de Johan Fredrik Lidvall, l’architecte romantique national. Un style qui avait sa place à Saint-Pétersbourg. A l’intérieur, un monde classique et sophistiqué. Du lobby aux chambres. Celles-ci affichent une élégance sans effets appuyés, un chic accueillant. Les tons, vert d’eau, bleu nuit, anis et vieux rose apaisent. De belles salles de bain contribuent à l’atmosphère confortable - qui s'étend jusqu'aux parties communes. Au charmant salon en rotonde, par exemple, bruissant de conversations à l’heure de l’afternoon tea. Au bar, dont les meubles tendus de velours cerise contrastent agréablement avec les lambris sombres.
Au restaurant encore, qui sert une cuisine russe moderne et juste. Caviar, cela va sans dire, mais aussi de délicieuses ravioles - pelmeni ; des soupes revigorantes - borchtch, solyanka ; côtelettes Pojarski ; flétan ; etc. ; La cave fournissant tout ce qu’il faut et plus pour accompagner. Il va de soi qu’un établissement de ce niveau propose à ses hôtes un secteur bien-être de qualité. Bordée d’arcades, la piscine invite à nager, pas simplement à barboter. La sauna fait partie de l’art de vivre russe ; le hammam servant d’alternative méridionale. Au spa, les soins sont dispensés avec un professionnalisme exact. Et tout cela, à dix minutes de promenade de la perspective Nevski.

Votre programme autour de nouvel an

Saint-Pétersbourg, ville impériale. Visite de la ville de Pierre en compagnie d’un guide francophone privé. On commence par se rendre sur l’île aux Lièvres où se dresse la forteresse Pierre et Paul : depuis le tsar fondateur, les Romanov ont ici leur sépulture. Ensuite, viennent le Champ de Mars, sur lequel Paul 1er aimait à faire manœuvrer la troupe, et le palais de Marbre, à l’imposante façade néoclassique, le jardin d’Eté, le vieux parc à la française. On se familiarise avec les ponts basculants et les canaux, on s’ébaubit devant les vitrines d’hiver de la perspective Nevski. L’éclectique cathédrale Saint-Isaac a quelque chose de familier. Parce qu’elle est l’œuvre d’un architecte français, Auguste Ricard de Montferrand (1786-1858) ? A cause des bas-reliefs d’Henri Lemaire (1798-1880), à qui l’on doit aussi le Jugement dernier de l’église de la Madeleine à Paris ? Parce qu’elle a pour modèle St Paul’s Cathedral à Londres ?

Pouchkine et le palais Catherine. Tsarskoïe Selo (Pouchkine, à partir de 1937) se trouve à 25 km environ au sud de Saint-Pétersbourg. Palais, églises, parcs, hôtels particuliers - la cour ne faisait pas de camping - composent une villégiature très sélecte. En compagnie d’un guide privé francophone, on visite le palais de Catherine II et son jardin anglais (Bartolomeo Rastrelli, 1752 et Charles Cameron, 1780-1787). Il y a ici quelque chose de moins guindé que dans les grands ensembles palatiaux de Saint-Pétersbourg, plus de légèreté, mais toujours une éblouissante magnificence. Ainsi la chambre d’ambre et le monde de dorure que l’on découvre derrière la façade bleue à pilastres blancs. L’hiver, des promenades en troïka sont organisées dans le parc : les grelots des harnais, les fourrures, l’air léger, les étoiles de givre…

Le musée de l’Ermitage. L’un des plus beaux musées du monde. L’ampleur des collections d’art présentées dans l’ancien palais d’Hiver donne littéralement le vertige et il est certainement expédient de disposer d’un guide francophone pour s’orienter et aller droit à la Vierge à l’Enfant (Raphaël, 1504), au Bénédicité (Chardin, 1744), au Baiser à la dérobée (Jean-Honoré Fragonard, 1786), à la Danse (Henri Matisse, 1910)… Et les antiquités égyptiennes, grecques, romaines, les arts décoratifs, ne sont pas de moindre niveau.

Un spectacle au théâtre Mariinsky. Le 31 décembre, vous sortez. Au Mariinsky. Sous sa forme actuelle, il date de 1860. Théâtre de prestige, où l’opéra et le ballet ont toujours occupé la scène en alternance, il a d’abord abrité la troupe impériale. Chaliapine en a fait les beaux jours lyrique. Les Ballets russes, avec Nijinsky à la proue, en ont été l’émanation de tournée. Pendant la période soviétique, Rudolf Noureïev et Mikhaïl Barychnikov ont fait partie du corps de ballet. Aujourd’hui, sous la direction du chef d’orchestre Valeri Guerguiev, il se maintient à très haut rang.

En option : dégustation de caviar, Saint-Pétersbourg like a friend, la forteresse Pierre et Paul, le palais Ioussoupov de la Moïka.

A la carte

Dégustation de caviar

Un peu comme les extraterrestres, le caviar. On sait ce que c’est - des petits hommes verts, des petits grains noirs - mais on n’en a jamais rencontré ! Belle occasion alors, Russie, nouvel an, de s’y essayer. Parce que les œufs d’esturgeon soutiennent leur réputation : pas seulement rares, mais délicieux. On va au Caviar Bar en goûter quatre variétés, avec leur accompagnement traditionnel. Et on se régale, royalement.
En option - Une heure

Saint-Pétersbourg like a friend

Les splendeurs artistiques pétersbourgeoises peuvent tenir les visiteurs à l’écart de la vie concrète des habitants, de son rythme, des façons de faire. Et ce serait dommage. Pour vous glisser dans le quotidien de la ville, voici : votre accompagnatrice sait de celle-ci les lieux, les rites, l’actualité sur le bout des doigts ; elle met tout cela à votre disposition quelques heures. On prend rendez-vous et, après un bref échange sur les goûts et les couleurs, on part à l’aventure. Rien de préconçu, de la souplesse et une bonne connaissance du terrain. Avec cela, il y a bien des tuyaux à recueillir pour les explorations en solo.
En option

La forteresse Pierre et Paul

Les plans originaux de l’embryon de Saint-Pétersbourg ont un auteur français : Joseph-Gaspard Lambert de Guérin. Et ils n’ont pas été fondamentalement remis en question, malgré les vicissitudes de l’histoire. On peut donc avoir l’impression légitime du commencement. Aujourd’hui, la cathédrale abrite les tombes des Romanov, le musée de l’histoire de Saint-Pétersbourg a là une place naturelle et la monnaie fabrique des roubles. Les Pétersbourgeois viennent se promener en famille et les « morses » prennent des bains dans la Neva même en hiver. Visite avec un guide privé francophone.
En option

Le palais Ioussoupov de la Moïka

Ce grand palais construit en 1770, puis constamment remanié, est aujourd’hui un musée consacré à l’art de vivre de la noblesse russe avant la Révolution. La famille Ioussoupov, qui en fit l’acquisition au XIXe siècle, avait de quoi illustrer cet art sur un grand pied. Appartements, boudoir de porcelaine rococo, salon de musique, salon mauresque, petit théâtre, les aménagements vous mettent des étoiles dans les yeux. Dans les caves du palais, le prince Félix Ioussoupov et le grand-duc Dimitri Pavlovitch assassinèrent Grigori Raspoutine, dans la nuit du 16 au 17 décembre 1916. Visite avec un guide privé francophone.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
28 décembre 2018 - 1er janvier 2019

Le budget estimé pour ce voyage est de 2900€ à 3500€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 3000€/personne.
  • Le vol direct aller et retour pour Saint-Pétersbourg, sur Air France
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • L’accès au salon Air France à Roissy
  • L’accueil en français à l’aéroport de Saint-Pétersbourg
  • Les transferts, privés
  • Les 4 nuits à Saint-Pétersbourg, en chambre double luxe, avec petits déjeuners
  • Saint-Pétersbourg, ville impériale, avec un guide privé francophone
  • Pouchkine et le palais Catherine, avec un guide privé francophone
  • L’Ermitage, avec un guide privé francophone
  • Une représentation au théâtre Mariinsky le 31 décembre
  • Un téléphone portable local à disposition
  • L’accès au salon business de l’aéroport de Saint-Pétersbourg avant le vol retour
  • Le visa russe
  • Notre service de conciergerie sur place
  • Réf: 1467660
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure