Vous aimerez
  • Mesurer la splendeur de la vallée de Katmandou ; savourer la douceur du retour à soi à Dulikhel
  • Un tandem d'adresses chic et eco-friendly, ouvertes sur la nature népalaise
  • Visites privées avec guide francophone, séance de méditation bouddhique : c'est déjà prévu !
  • Appli smartphone, bonnes adresses, conciergerie sur place, les plus Voyageurs

Contactez un spécialiste Népal 01 88 32 69 95

Bien reçu dans l’Himalaya

Les monuments de la vallée de Katmandou, inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco, fixent les différents stades du voyage : places d’audience de Katmandou, Bhaktapur et Patan, ensembles hindouistes et bouddhiques Swayambhunath, Bodnath, Pashupatinath, Changu Narayan. L’art népalais y donne a voir toutes ses facettes et sa haute inspiration. Pour admirer cela, on explore Katmandou et ses abords. Ensuite, on s’en va reprendre souffle dans la douceur des collines de Dulikhel : méditation, yoga, repos, promenade. Et vue grandiose sur les montagnes. Les deux parties du voyage s’équilibrent car, au fond, elles participent d’une même conception du monde.
Avec ça, il y a le pays contemporain, qui se montre partout et réserve de bonnes surprises. Les Népalais d’abord, qui ont un usage bien à eux de la globalisation. Il étonne parfois mais dénote un certain discernement. Des conditions matérielles de séjour améliorées. Un sens de l’hospitalité qui ne se paie pas de mots - malgré les abus qu’on a pu en faire. Vos beaux hôtels illustrent cette compréhension du cours des choses. Le Népal n’est plus le pays fermé qu’à connu Sylvain Lévi - même si le pilier de Manadeva, dont il a déchiffré l’inscription, se dresse toujours dans le temple de Changu Narayan - ni celui des hippies ou des trekkeurs avertis.

Votre voyage

Deux splendides hôtels, d’abord. Le premier, à Katmandou, rend magistralement hommage à l’architecture traditionnelle népalaise et aux artisans de la vallée, sculpteurs et modeleurs, tisserands. Un cadre de grande tenue, dont le niveau d’équipement satisfait aux exigences contemporaines. Entre votre belle adresse et les charmes de la ville, pas de rupture d’atmosphère. A Dulikhel, le second fait du spectacle de la nature un élément dynamique de décoration. Là aussi, confort et service d’excellent niveau, mais un esprit plus champêtre sophistiqué. Katmandou renvoie aux arts, Dulikhel aux éléments. Dans les deux cas, délices slow food himalayenne. Pour aller d’une étape à l’autre et rayonner autour de chacune, automobiles particulières, avec chauffeur ; trajets brefs et sûrs. Pour bien marquer les différences, de nombreuses visites ont été prévues à Katmandou, alors qu’une séance de méditation matinale suffit à souligner la sérénité qui préside au séjour dans les collines de Dulikhel. Toutes les sorties inscrites à votre agenda s’effectuent avec un guide francophone privé. Si, pendant le voyage, un désir non prévu, ou un léger contretemps, survenait, vous disposez pour y répondre de façon concrète des coordonnées de notre service de conciergerie sur place : il a la vocation des impondérables.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Katmandou

JOUR 2

Katmandou

Transfert et installation pour quatre nuits dans le quartier de Battisputali. L’hôtel reflète l’attachement de son fondateur à l’architecture traditionnelle newar. Les bâtiments de brique rose occupent un grand jardin. Sur les façades et en avant d’elles se détachent des huisseries et des galeries de bois sculpté, des motifs en terracotta, réalisés avec un art consommé. On ne tire pas ce tout ça le sentiment d’une reconstitution ad hoc, mais bien plutôt l’impression d’un héritage assumé avec brio. A l’intérieur, le mobilier, les étoffes, les broderies relèvent du même esprit artisanal léché. Au sol, les variations de teinte des carreaux de terre cuite composent un camaïeu d’ocre luisant. Les chambres sont ventilées et confortables, harmonieusement aménagées, dotées d’une agréable salle de bain. Trois restaurants sur place proposent l’un la cuisine de la vallée de Katmandou, l’autre des saveurs japonaises et le dernier de grands classiques internationaux. Les deux fermes bio de la maison fournissant aux fourneaux des ingrédients de premier choix. Piscine extérieure, salle de gym, de yoga, sauna visent à l’équilibre physique des hôtes. En s’inspirant des pratiques de l’Ayurveda, de la médecine bouddhique ou des rituels himalayens anciens, le spa cherche le bien-être un peu plus en profondeur.

JOUR 3

Katmandou

Déjà prévu au programme - La place du Darbâr et le Swayambunath. Autour de la première, les principaux monuments inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco : Kasthamandap, temple shivaïte fondé au XVIe siècle - architecture de bois ancienne ; Hanuman Dhoka, complexe palatial et dévotionnel des XVIe-XVIIe siècles ; le Kumari Chok, où vit la Kumari, jeune fille incarnant la déesse Dourga, avatar de Parvati, principe féminin et épouse de Vishnou. Le second, fondé au début du Ve siècle, est bouddhique ; sur chacune des quatre faces du grand stûpa, trois yeux : sagesse, compassion et issue du rayon cosmique appelé par la parole du Bouddha. Le soir, repas népalais au restaurant principal de l’hôtel. La salle a du caractère ; sur les tables, un joli couvert réfléchit la lumière des bougies ; le service opère avec agilité ; la cuisine, inspirée du livre de recettes newar, se révèle variée, pleine de combinaisons étonnantes et de parfums frais.

JOUR 4

Katmandou

Déjà prévu au programme - Le temple de Pashupatinath et le stûpa Bodnath. Par sa situation au bord de l’eau, ses crémations, ses sâdhus, ses vaches, son atmosphère, le Pashupatinath Temple fait penser à Bénarès. Sous sa forme actuelle, de style pagode népalaise, il date du XVIIe siècle. On y honore Shiva sous la forme du Seigneur des animaux. Le stûpa monumental de Bodnath date du XIVe siècle. Représentation des éléments du cosmos bouddhique - terre à la base, puis eau, feu, air, éther - et du chemin de l’éveil, il a suscité à ses abords la fondation de nombreux monastères tibétains. Au sud-est de Katmandou, Bhaktapur, première ville du Népal jusqu’au XVIIIe siècle, est un sanctuaire de la culture newar. L’urbanisme ancien s’y lit clairement, développé rationnellement autour d’une place à puits. Un bois de magnolias renferme le temple de Changu Narayan, lequel possède sur un pilier du Ve siècle la plus ancienne inscription du Népal. Vishnou, dédicataire des lieux, partage la dévotion des fidèles avec Shiva, Ganesh, Kali, Krishna. Le temple, richement orné, présente une architecture népalaise classique, différente des styles pagode et shikara.

JOUR 5

Katmandou

Déjà prévu au programme - Visite d’une école de tanka. Le tanka est un rouleau de coton ou de soie sur lequel on a peint un motif religieux : symboles mystiques, dont la fréquente roue de vie, divinités, lamas éminents. De dimensions, de fonctions et de styles divers, les tankas constituent une part essentielle de l’art himalayen. L’école de Bhaktapur autorisant les visites, on en saisit l’occasion. Patan / Lalitpur, troisième ville du pays, possède un centre historique de grande valeur. Autour de la place du Darbâr, plus de 130 cours et 55 temples. Le palais royal donne sur la place, ainsi qu’un temple de Krishna de style shikara - XVIIe siècle ; de même époque, un temple de Bhimsen, puissance du Mahâbhârata, patron newar du commerce, et un temple de Shiva. Les sculptures érotiques que l’on trouve dans ce dernier illustrent un aspect inattendu de l'art des sculpteurs. On s’intéresse également aux sanctuaires bouddhiques, comme le Hiranya Varna Mahavihar, le temple d’Or, du XVe siècle, ou le Minnath Mandir, XVIe siècle, consacrés tous deux au bodhisattva de compassion Avalokitesvara.

JOUR 6

Katmandou - Dulikhel

Transfert à Dulikhel. Installation pour trois nuits à flanc de colline, un peu à l’est du village. L’atmosphère de l’hôtel tient assez de l’ermitage de montagne parmi les pins. Le panorama de l’énorme danse géologique himalayenne s’offre partout. Les chambres donnent dessus, et aussi le restaurant, le studio de yoga, les terrasses de méditation, la piscine à débordement. L’enveloppement holistique commence par ça. Dans son particulier, on profite de ce luxe népalais, fait d’équilibre et de simplicité, qui sait se passer du superflu, mais pas d’une esthétique. Les matériaux naturels utilisés pour la construction ont sur l’habitant temporaire une influence déjà bénéfique. Un praticien ayurvédique dispense diagnostics et conseils. Dans une chakra sound chamber, on harmonise ses énergies. Et le spa dispose d’autres moyens encore de vous mettre l’âme à l’endroit. A table, dominante végétarienne, en version japonaise ou internationale. Ingrédients sélectionnés avec méticulosité et savoir-faire accompli. Le bar, avec cheminée et ouverture grand angle sur les neiges éternelles, mérite le qualificatif de pôle de méditation épicurien. Randonnée, poterie, cuisine se pratiquent pour le plaisir et la concentration.
Déjà prévu au programme - Pendant le séjour à Dulikhel, divers soins bien-être vous seront donnés : un massage relaxant ; un gommage aux herbes médicinales ; une session de shirodhara (massage du front) ; une session de pada avayanga (massage des jambes, des chevilles et des pieds).

JOURS 7 & 8

Dulikhel

Des sommets enneigés flottant dans un lointain bleu aux hautes collines proches, certaines couvertes de forêt, d’autres travaillées par des générations d’agriculteurs terrassiers, on a de l’hôtel une claire vision du profil de la région. Le beau Népal, à la fois large et gagné pas à pas. Les promenades pédestres permettent un bon arpentage des environs, mais il faut pour cela se décider à sortir de l’hôtel, dont les charmes lient. Le vieux Dulikhel, avec ses venelles, ses temples, ses maisons de marchand, provoque l’imagination. On imagine devoir croiser les pasteurs tibétains descendus des hauts plateaux pour Dashain, la fête de Râma vainqueur ; les commerçants venus de l’Inde ; les pèlerins ; etc.
Déjà prévu au programme - Une heure de méditation. A l’hôtel-même - dont le cadre s’y prête parfaitement - vous êtes invité à une initiation à la méditation. Un expert vous guide dans vos premiers pas intérieurs, ou dans le développement d’une pratique déjà éprouvée. Quel que soit votre degré de concentration spirituelle, la séance vous sera adaptée et profitable.

JOUR 9

Dulikhel - Katmandou - vol de retour

Transfert à l’aéroport de Katmandou et vol de retour.

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 4500€ à 5500€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 4800€/personne.
  • Le vol aller et retour pour Katmandou sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • La neutralité carbone intégrale par absorption des émissions de co2 de votre voyage (par le biais de notre Fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero)
  • L’accès au salon Air France à l’aéroport Charles de Gaulle
  • Les transferts, privés
  • Le visa népalais
  • Les 4 nuits à Katmandou, en chambre double luxe, avec petits déjeuners
  • La place du Darbâr et le Swayambunath ; le temple de Pashupatinath et le stupa Bodnath ; Bhaktapur et le temple Changu Narayan ; une école de tanka ; les temples bouddhique de Patan ; un repas népalais au restaurant Krishnarpan : en privé, avec des guides francophones
  • Les 3 nuits à Dulikhel, en junior suite double, pension complète
  • Un massage relaxant ; un gommage aux herbes médicinales ; une session de shirodhara ; une session de pada avayanga ; une séance de méditation
  • Notre service de conciergerie sur place

  • Réf: 1458655
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage.
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure