Vous aimerez
  • Entre Tananarive et Sainte-Marie, aller à la rencontre des faune et flore endémiques de l’est de Madagascar
  • Terminer par trois journées plage, plongée et balades sur une ravissante île-pirate
  • Art et (perma)culture à Tana ; observation des lémuriens, des ayes-ayes et des baleines : déjà prévu
  • Salon Air France, appli mobile & routeur wifi, bonnes adresses, conciergerie : les + Voyageurs

Contactez un spécialiste Madagascar 01 86 95 65 63

Madagascar au naturel

Voir danser le sifaka ou se dresser hors de l’eau les longues nageoires blanches de la baleine à bosse, entendre le chant d’avertisseur de l’Indri, saisir dans la lumière d’une lampe torche les oreilles en feuilles de chou et les yeux jaunes de l’aye-aye… A Madagascar, les rencontres animalières sont toujours étonnantes. Et singulières, car la nature malgache est sans équivalent. Ses plus curieux composants ne se rencontrent pas ailleurs. Ce voyage débute à Tananarive, où l'on rencontre des artistes engagés, généreux, visionnaires. Ensuite, l'exploration nature commence à Andasibe et sur le canal des Pangalanes, l’un des grands ouvrages d’aménagement de la période coloniale.
On y rencontre là l’arbre des voyageurs et son éventail de palmes (Ravenala madagascariensis). Dans les parcs et les réserves, les lémuriens ont encore de bonnes conditions d’existence. Et ils sont parfois étonnamment familiers. Enfin, après avoir reconnu Tamatave, le grand port de la côte est, direction Sainte-Marie, l’île jardin, pour trois jours de plage, de promenades et de sorties en mer. C’est là que les baleines à bosse font des sauts et des splatch monumentaux.

Votre voyage

Il faut deux coups d’aile, l’un pour aller à Sainte-Marie, l’autre pour en revenir. Le reste du voyage s’effectue en voiture - transferts privés ou 4x4 avec un chauffeur francophone particulier. C’est efficace, souple et sympathique. Et puisque la réserve Palmarium ne se rejoint qu’en bateau, on prend une petite embarcation à moteur pour s’y rendre. Ce qui fait une navigation sur le canal des Pangalanes. Sur zone, on marche, on va en pirogue. Vos hôtels s’harmonisent aux différents contextes. Urbain à Tananarive et Tamatave ; balnéaire sensible à Sainte-Marie ; sauvage ailleurs. Dans cet ailleurs, pour simples qu’ils soient, on est séduit par ses refuges. Et quelques bonnes surprises de table jalonnent l’itinéraire : la demi-pension permet d’en profiter sans effort. Nous avons inscrit dans votre carnet de route une rencontre hors des sentiers battus à Tananarive et une jolie série de rendez-vous avec la faune, des lémuriens aux baleines à bosse. Tout cela avec des guides francophones privés. Et si, chemin faisant, un désir non prévu ou un léger contretemps survenait, vous disposez pour y répondre des coordonnées de notre concierge sur place.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Tananarive

Accueil en français et assistance aux formalités. Transfert privé et installation pour deux nuits dans un édifice qui fut d’abord une banque. Construit en 1879 sur une colline du centre-ville, il marque par son allure l’importance que l’on accordait à l’institution financière. Aujourd’hui, c’est un petit hôtel de standing dont la décoration moderne met habilement à profit le bâti ancien. Les intérieurs sont lumineux, bien articulés, confortables, d’un design net. Un bain dans la piscine extérieure est souverain pour se libérer de la fatigue du vol (et peut être prolongé par un massage). Le petit déjeuner - home made - est servi soit à la salle à manger, soit sur la varangue.

JOUR 2

Tananarive

Déjà prévu au programme - Art et permaculture solidaires. Ancien professeur de gymnastique, entrepreneur, militant écologiste, plasticien, Dieudonné a fondé avec sa femme, à une quinzaine de km de Tananarive, une ferblanterie d’art et deux écoles. Des artisans, des personnes en difficulté de toutes catégories et quelque 120 familles vivent au village du travail du fer, de la permaculture et de la pisciculture. Les bénéfices dégagés contribuent à l’amélioration des conditions de vie de chacun et soutiennent un programme éducatif. Avec un guide francophone privé, on va à la rencontre de cette initiative sociale et artistique originale et durable. Visite des installations, des cultures, conversations.

JOUR 3

Tananarive - Andasibe

Prise de contact avec le chauffeur-guide francophone et départ en 4x4. Installation pour deux nuits dans un hôtel dont les maisonnettes sont disséminées dans un parc luxuriant que cernent les frondaisons de la forêt primaire. Décoration simple et équipement parfaitement au point s’inscrivent naturellement dans ce contexte que rafraîchit une jolie pièce d’eau ; les bâtiments ouvrent sur les grands arbres, les sentiers se glissent entre les massifs de fleurs. Une piscine est à la disposition des hôtes.
Déjà prévu au programme - Les entours de l’hôtel sont sa propre réserve. Une promenade en pirogue et à pied permet de rencontrer le peu farouche lémur bambou et des crocodiles en train de recharger les accus au soleil. Le fossa (ou cryptoprocte féroce) est en cage. C’est dommage, mais c’est aussi le moyen de voir ce carnassier véloce et furtif. La sortie est accompagnée par un guide francophone privé.

JOUR 4

Andasibe

Déjà prévu au programme - Visite de la réserve spéciale d’Analamazaotra, avec un guide francophone privé. A 1000 mètres d’altitude environ, on y trouve l’indri, que les Malgaches appellent babakoto. Ce lémurien diurne frugivore a des attitudes qui le font comparer à l’homme - à un homonculus plutôt, puisqu’il mesure dans les 70 centimètres de haut. Il vit parmi les orchidées de la forêt pluviale. Plusieurs mythes d’origine évoquent cet animal que des tabous ont longtemps protégé. Plus tard, retour nocturne dans la forêt : les microcèbes parmi d’autres lémuriens s’activent la nuit, et ils ne sont pas seuls. Grâce au faisceau de votre lampe frontale, cette opération permet de fixer toute une faune nouvelle.

JOUR 5

Andasibe - Canal des Pangalanes

Route pour le canal des Pangalanes, jusqu’à Manambato, sur le lac Rasoabe. Navigation vers le lac Ampitabe et installation pour deux nuits dans la réserve privée Palmarium. Les pavillons traditionnels sont simples mais bien bâtis et très convenablement aménagés. Le restaurant sert une bonne cuisine malgache et des plats du répertoire international. Le paysage des bords du lac est splendide. Les entours de forêt sont serrés, d’un vert intense. Les amateurs ont de bonnes chances d’observer dans les parages le caméléon panthère. Cependant, on est là pour les lémuriens, qui sont la grande attraction de la réserve.
Déjà prévu au programme - Observation de l’aye-aye. Ce cousin des lémuriens est d’observation difficile. Discret, nocturne, il apprécie les milieux forestiers denses qui le dissimulent. On l’a cependant repéré sur un îlot du canal. Branlebas, rapidement tempéré par un contrôle des accès, afin que l’aye-aye continue de vivre en paix. On se rend sur place en bateau avec un guide naturaliste francophone. Et on regarde la petite bête sans l’effaroucher.

JOUR 6

Canal des Pangalanes

Déjà prévu au programme - La réserve Palmarium. Ce sont donc l’indri, le vari noir-et-blanc aux impressionnants favoris, le lémur couronné que l’on apprend à distinguer les uns des autres, avec un guide francophone privé. Le sifaka - le propithèque de Verreaux - est un original, qui se déplace sur le sol par bonds gracieux. Tous ces animaux peuvent avoir envers l’homme une certaine curiosité. Dans ces contrées encore en partie préservées, la flore, elle aussi, est très riche. On remarquera, par exemple, des plantes carnivores à urne du genre Nepenthes. Ou les orchidées. Et des ébènes, l’acajou, l’arbre du voyageur, qui fait la roue, des palmiers. Eurycère de Prévost, bulbul de Madagascar, vanga de Lafresnaye, les oiseaux ne sont pas reste.

JOUR 7

Canal des Pangalanes - Tamatave

Traversée pour Manambato. Route pour Tamatave / Toamasina, où l'on prend congé du chauffeur. Nuit dans un établissement moderne du centre-ville. La décoration est d’esprit confort contemporain et l’équipement à l’avenant : piscine, spa, hammam et salle de gym sont bienvenus après quelques journées cambrousse. En cuisine, le chef n’a pas pour premier objectif de se faire plaisir, mais de plaire à ses clients. Ce qui se traduit par un éclectisme culinaire de bon aloi.
Tamatave est le grand port de la côte est. C’est une plaque tournante des échanges commerciaux du pays. La cathédrale Saint Joseph, construite en 1932, abrite la dépouille d’Henri de Solages, pionnier du catholicisme à Madagascar.

JOUR 8

Tamatave - Sainte-Marie

Transfert privé à l’aéroport et vol pour Sainte-Marie. Nouveau transfert privé et installation pour trois nuits dans une cocoteraie au bord du lagon. La plage est au bout du jardin. Les villas sont plein de charme tropical, avec terrasse, hamac et ventilateur à pales, ombragées par de vieux badamiers. Au restaurant, poisson bien sûr, l’océan Indien est généreux, mais aussi steak de zébu. C’est l’Afrique qui inspire le spa et l’on découvre que les traditions de soin du corps n’y sont pas moindres qu’ailleurs. Produits de beauté originaux et bienfaisants.

JOURS 9 & 10

Sainte-Marie

L’île, étroite, étirée, vécut au XVIIIe siècle sous le Jolly Roger. Parmi les irréguliers de la mer qui la fréquentèrent, on peut citer l’Anglais Christopher Condent, qui fut l’un des protagonistes du basculement de la piraterie des Caraïbes dans l’océan Indien et finit en prospère marchand breton. Le cimetière pirate est une curiosité de Sainte-Marie. De l’hôtel, si l’on ne se consacre pas entièrement aux plaisirs de la plage, on peut randonner à vélo dans la campagne (couverts forestiers, jardins d’épices…), sortir en mer (snorkeling, kayak…), taquiner la bonite ou le capitaine, bref, mener la vie vagabonde et iodée à laquelle invitent les tropiques.
Au programme - Observation des baleines. Sortie en compagnie de volontaires de l’association Cétamada (de juillet à mi-septembre). Ce sont surtout les baleines à bosse qui viennent se reproduire dans le canal qui sépare Sainte-Marie de la Grande Ile. Elles y trouvent des conditions particulièrement favorables à leurs parades amoureuses. Le high jump est alors l’un des traits de comportement de ce colosse, qui parvient à envoyer ses vingt-cinq tonnes à plusieurs mètres au-dessus de la surface de l’eau. Une performance.
En option - L’île aux Nattes en privé.

JOURS 11 & 12

Sainte-Marie - Vol retour

Transfert privé à l’aéroport. Vol pour Tananarive puis vol international retour. Nuit à bord, arrivée le lendemain.

A la carte

Sainte-Marie - L’île aux Nattes en privé

Un peu au large de la pointe sud de Sainte-Marie, l’île aux Nattes a un passé de piraterie et de flibuste. Ce qui lui vaut une réputation flatteuse dans tout l’océan Indien. Aujourd’hui, c’est surtout un petit paradis intouché, où ni le moteur à explosion, ni l’électricité n’ont droit de cité. Alors mer bleue, sable blanc, palmes et un calme ! Juste le souffle du vent et le froissement du ressac. Après une traversée en pirogue, on passe la journée à se balader, à se baigner, on pique-nique. Skipper privé.
En option - Journée

Avec quelques jours de plus - Nosy Komba

Pour aller à Nosy Komba, au nord-ouest de Madagascar, on prend le bateau à Hell-Ville sur Nosy Be, par exemple. La petite île est couverte de forêt et ceinte de villages de pêcheurs. Dans les jardins, on cultive la canne à sucre, la vanille, les épices. Dans les ateliers, on s’applique à la broderie Richelieu (qui permet d’ajourer la toile : broder le motif au point de tige et installer les barrettes au point de feston). Nosy Komba est aussi un magnifique espace d’observation des makis. Pas les bouchées japonaises, mais le sympathique Eulemur macaco macaco, le Lémur noir. Ensuite, plouf au parc national marin de Nosy Tanikely où éclatent les couleurs de la faune corallienne, où les poissons clowns se glissent dans les bras des anémones, où ma commère la carangue fait mille tours avec le barracuda son compère, où le mérou se promène en bourgeois, où la murène est là en bignole.
En option

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 4200€ à 5200€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 4500€/personne.
  • Le vol aller et retour pour Tananarive sur compagnie régulière
  • Les vols intérieurs Tamatave / Sainte-Marie et Sainte-Marie / Tananarive
  • Les taxes aériennes et surcharge carburant
  • L'absorption des émissions de CO2 de votre voyage, par le biais de notre fondation Insolite Bâtisseur Philippe Romero
  • L’accès au salon Air France à Roissy, pour les départs de Paris
  • L’accueil et assistance à l’arrivée à l’aéroport de Tananarive
  • Les transferts privés mentionnés au programme
  • La location pour 4 jours d’un 4x4 avec un chauffeur francophone
  • Les 2 nuits à Tananarive, en chambre double, avec petits déjeuners
  • Les 2 nuits à Andasibe, en bungalow double, demi-pension
  • Les 2 nuits sur la canal des Pangalanes, en bungalow double, demi-pension
  • La nuit à Tamatave, en chambre double, avec petit déjeuner
  • Les 3 nuits à Sainte-Marie, en villa double, demi-pension
  • Tananarive : art et permacultures solidaires, avec un guide francophone privé
  • La visite de la réserve de votre hôtel à Andasibe, avec un guide francophone privé
  • La visite de la réserve spéciale d’Analamazaotra, avec un guide francophone privé
  • Une sortie d'observation de l’aye-aye, avec un guide francophone privé
  • La visite de la réserve Palmarium, avec un guide francophone privé
  • Une sortie d'observation des baleines à Sainte-Marie, avec un guide naturaliste francophone
  • Notre service conciergerie sur place
  • Le wifi gratuit pendant votre voyage : un mini-routeur international remis à l’arrivée, permettant de connecter plusieurs terminaux simultanément
  • Un service de navigation GPS accessible depuis l’application Voyageurs du Monde, chargé avec votre parcours, les coordonnées de vos hôtels et bonnes adresses
  • Nos recommandations et la réservation de certains restaurants

  • Réf: 1630537
    Découvrez tous les services qui vous accompagnent pendant votre voyage à Madagascar
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de Madagascar