Vous aimerez
  • Venise à voir et à revoir, le littoral éclatant de l’Istrie, le charme centre-européen de Ljubljana
  • Des adresses sélectionnées avec soin : palais vénitien, piscine sur les toits de Ljubljana...
  • Venise en privé, trésors cachés de l’Istrie, déjà prévu ! Ljubljana comme un ami, la bonne option
  • Appli smartphone, bonnes adresses, voiture et GPS, conciergerie, les plus Voyageurs

Contactez un spécialiste Italie 01 84 17 46 76

Aux deux bords de l’Adriatique

Les mers sont faites pour qu’on les traverse. Les deux premières étapes de ce voyage, qui sont des ports, ne nous démentiront pas. Venise et Rovinj, sur la côte ouest de l’Istrie, ont multiplié les échanges. Les visiteurs remarquent d’ailleurs comme un air de famille entre le campanile la piazza San Marco et celui de Sainte-Euphémie de Rovinj. Et pour cause ! Celui-ci a eu celui-là pour modèle. Passer de la mythique cité des doges à la ville croate tient alors du respect d'une certaine logique voyageuse... L’éblouissement méditerranéen, de la plage du Lido aux petites criques istriennes, scelle cette unité. Une fois sur la rive orientale de l’Adriatique,
on s’étonne, en se promenant en ville et en parcourant l’arrière-pays, de constater que l’histoire de l’Europe n’a cessé de passer par là. Ce coin enfoncé dans la mer bleue ne se réduit pas à sa campagne embaumée - pin, thym, iode, truffe entrent dans la composition de la fragrance Istra. Aux deux tiers du voyage, le moment vient de monter vers des terres que l’Autriche a marquées de son empreinte, de gagner la Slovénie et Ljubljana. L’Europe médiane, les Alpes, la Sachertorte et le Jugendstil s’annoncent là, sur les bords frais de la Ljubljanica. Un final qui contraste de façon délicieuse avec deux premiers mouvements maritimes.

Votre voyage

A chaque étape, un hôtel de charme et d'élégance. Le ton est donné avec les premières nuits, dans un palais vénitien. Les suivantes s'inscrivent dans ce sillage. Votre adresse à Rovinj a compté à la Belle Epoque et elle entend bien compter encore aujourd’hui. Pour Ljubljana, vieille ville et design pointu, une combinaison bien slovène. Dans ces maisons, vous ne passez pas pour n’importe quel voyageur. Et on vous confie à elles avec de bonnes raisons. Pour les moyens de transport, eh bien, à Venise, vous filez sur l'eau, en bateau-taxi, vaporetto, gondole ; à Rovinj et Ljubljana, vélos, bonnes chaussures, taxis. Pour passer l’Adriatique, un hydroglisseur. Pour aller en Croatie et en Slovénie, une voiture que nous avons retenue pour vous.Une solution adaptée aux distances, au profil géographique et à la liberté du voyage. A votre agenda, nous avons inscrit une prise de contact privée avec Venise et une journée en Istrie profonde, le grand art à l’ouest, une rusticité chaleureuse à l’est. Joli mouvement du balancier des émotions... L’option Ljubljana comme un ami y ajouterait encore quelque chose. Si, en cours de route, un désir non prévu ou un léger contretemps, survenait, vous disposez pour y répondre des coordonnées de notre conciergerie sur place.

Itinéraire

Suggestion 100% personnalisable selon vos envies
JOUR 1

Vol pour Venise

Transfert en bateau-taxi et installation pour deux nuits dans un petit palais Renaissance. La décoration a mis en valeur de nombreux éléments anciens, comme les plafonds, par exemple. Certaines chambres relèvent du classicisme vénitien, avec des dominantes de rose, cerise, vert, des soies, des meubles d'antiquaire. D'autres on un esprit plus design contemporain, avec teintes pâles et lignes épurées. Toutes offrent un beau confort et un niveau d'équipement très satisfaisant - les salles de bain ne déparent nullement. Le petit déjeuner est servi à la salle à manger ou, lorsque le temps le permet, sur la terrasse, donnant sur un canal. Une petite cour, décorée de plantes vertes, permet de se délasser agréablement.

JOUR 2

Venise

Déjà prévu au programme - Une initiation à Venise. Pour prendre les principaux repères topographiques, historiques et artistiques, un guide francophone peut se révéler bien utile. D’autant que Venise, pour être l’une des villes les plus visitées du monde, n’en est pas moins secrète et drapée de mystère. Un guide vous accompagne donc ce matin pour vous familiariser avec elle. Ensuite, à vous les sestieri, les canaux, les palais, les églises, les musées, les places ! Et les îles de la lagune, qu’il ne faut pas manquer d’aller visiter, malgré la tentation permanente de la plage !
Bon, se rappeler comment fonctionne le vaporetto. Pas difficile. Ensuite, commencer par le commencement, le Grand Canal, la place San Marco, la basilique et ses mosaïques, le palais des Doges, un café et des zaletti au Florian, les Gallerie dell’Accademia (Carpaccio, Piero della Francesca, Bellini, etc.), le pont des Soupirs… Après, peut-être le marché au poisson du Rialto (anguilles, latterini, cigales de mer, anchois, etc.) ; la collection Pinault d’art contemporain, à la Punta della Dogana ; un tour en gondole. Dans les bacari, on aura mangé des sardines avec des oignons, des raisins secs et des pignons, des spaghetti al nero di seppia (à l’encre de seiche), de la polenta et de la brandade de morue. On trotte le long des canaux, on se repose sur les bancs de pierre, on entre dans les cours, on se perd un peu. C’est comme ça qu’on visite Venise. Il faut aller la chercher aussi dans ses recoins.

JOUR 3

Venise - Rovinj (Croatie)

Traversée en hydroglisseur pour Rovinj. Installation pour trois nuits sur le port de plaisance. Derrière ses murs de 1913, l’établissement cache des choix déco affirmés : contemporains et urbains. Partout des tableaux. Dans les parties communes, tons gris et bleu, sièges rebondis. Dans les chambres, les couleurs varient. Le niveau de confort est excellent ; par endroit la baignoire s’invite à côté du lit. Les parquets donnent de l’allure aux pièces. La brasserie maison sert une délicieuse cuisine d’inspiration suédoise, un choix singulier sur les bords de l’Adriatique. Le spa de jour, le hammam, la salle de sport signent aussi l’adhésion de l’hôtel aux valeurs de bien-être actuelles. On emprunte des vélos pour se promener en ville.

JOUR 4

Rovinj

Rovinj a été une île jusqu’en 1763. On l’a alors rattachée au continent, par comblement du bras de mer qui l’en séparait. La plus prospère des villes istriennes se devait d’avoir des accès commodes. Aujourd’hui, elle porte toujours beau, en anneau serré autour de son éperon, dominée par le campanile de la basilique svete Eufemije. Tout en haut, la statue de la sainte tourne au vent ; Euphémie tient la palme des martyrs et une roue, qui rappelle son supplice sous Dioclétien, en 305. Le sarcophage de cette jeune chalcédonienne ayant par miracle échoué ici, l’église, dont la riche ornementation baroque rappelle les grandes heures de la cité, conserve ses reliques. L’exploration des venelles de la cité historique révèle plus que du pittoresque, un vrai charme old Europe. Prise en charge de la voiture de location.

JOUR 5

Rovinj

Déjà prévu au programme - Trésors cachés de l’Istrie. En compagnie d’un guide privé francophone, on part à la découverte de l’arrière-pays istrien. Le paysage ondule, sur les hauts pointent donjons et clochers, de grands pans de forêt couvrent les pentes, des oliveraies font des enclaves plus pâles, dont le vert tire sur l’étain, des vignes se signalent par une géométrie régulière. Les odeurs de la mer et de la végétation imprègnent l’air. Les cigales donnent une bande son à la campagne. On s’arrête à Groznjan, petit village auquel l’exode rural a valu un destin de colonie d’artistes. Plasticiens, mais aussi musiciens et danseurs ont trouvé là des espaces et une atmosphère propices. Comme le bois de chênes de Motovun a la délicatesse de produire des truffes (Tuber magnatum), le restaurateur chez qui on déjeune en met un peu dans ses plats. Ensuite, visite du village, qui a conservé des ouvrages d’art romans, gothiques et Renaissance. Dans la chapelle Sainte-Marie de Beram, Vincent de Kastav a peint en 1474 une danse macabre, motif caractéristique du réalisme de l’époque. Différents types sociaux, du pape à l’infirme, encadrés par des squelettes musiciens, vont à leur fin dernière, radicalement égalitaire. Cet ensemble de fresques, qui illustre aussi des épisodes évangéliques, n’a pas d’équivalent en Istrie.

JOUR 6

Rovinj - Ljubljana (Slovénie)

Route pour Ljubljana ; rendu de la voiture. Installation pour deux nuits sur la rive est de la Ljubljanica, au pied du château. La façade bourgeoise de la maison réserve des surprises design. Le restaurant et le bar rappellent le bon côté des années pop. Dans les chambres, l'atmosphère est peut-être un peu plus stricte mais leur confort invite au repos. A chaque fonction, son climat graphique. Le restaurant sert une cuisine slovène moderne, pleine d’ingrédients scrupuleusement sélectionnés et de naturel. La cave permet une revue de détail des accomplissements de la viticulture nationale. Lorsque le temps le permet, on s’installe avec son verre à l’extérieur, dans une ruelle tout à fait calme. La piscine et le sun deck sur le toit, les jeux de lumière dans l’espace bien-être : autant de bienfaits contemporains dont l'on profite, le temps du séjour...

JOUR 7

Ljubljana

La cathédrale Saint-Nicolas (Stolnica svetega Nikolaja, XVIIIe siècle) aux étourdissants trompe-l’œil, le Triple Pont sur la Ljubljanica (Tromostovje - Giovanni Picco, 1842 et Joze Plecnik, 1932), la place Preseren, sur laquelle s’élève l’église des franciscains (XVIIe siècle), mais où les immeubles Sécession donnent le ton, postulent à la dignité d’emblèmes de la capitale slovène. Ils ne peuvent cependant là-dessus concurrencer le château. Commencé au XIIe siècle, celui-ci a reçu sa forme actuelle à la fin du XVe. Sa situation au-dessus de la ville en fait un insurpassable symbole. On monte là-haut en funiculaire. Le point de vue est saisissant de beauté. Les salles ouvertes au public racontent l’histoire du pays. Et, puisque les quais sont ravissants, on se promène ensuite sur la rivière dans un bateau de bois. Cette croisière urbaine révèle des aspects de Ljubljana qui échappent aux piétons.
En option - Ljubljana like a friend.

JOUR 8

Ljubljana - vol de retour

Transfert à l’aéroport et vol de retour.

A la carte

Ljubljana like a friend

Rien de préconçu pour cette balade, qui est d’abord une rencontre. Avec Florent, journaliste français installé à Ljubljana, où il profite de la douceur de vivre slovène. On prend rendez-vous. On échange quelques idées, formule quelques désirs, confesse quelques envies et on organise l’affaire en un tournemain. Les connaissances de votre cicérone, à qui n’échappe pas un frémissement de la capitale, font merveille pour adapter itinéraire et visites aux intérêts exprimés. Qu’il s’agisse des dernières tendances de la musique industrielle, des traces du romantisme habsbourgeois ou de la meilleure potica, gâteau roulé aux noix, in town.
En option - Demi-journée

Budget estimé

Selon saison, types d'hébergements et activités
Le budget estimé pour ce voyage est de 2100€ à 2600€/personne.

Parler de prix fixe lorsque l'on évoque un voyage sur mesure a peu de sens. En effet, celui-ci varie suivant de nombreux facteurs (niveau de prestations, période, délai de réservation et bien d'autres encore). Le seul prix exact sera celui de votre devis personnalisé.

Le prix moyen constaté pour ce voyage est de 2200€/personne.
  • Le vol pour Venise et retour de Ljubljana, sur compagnie régulière
  • Les taxes aériennes
  • Les transferts, privés
  • La traversée Venise / Rovinj en hydroglisseur
  • La location pour 3 jours d’un véhicule de catégorie B
  • Les 2 nuits à Venise, en chambre double, avec les petits déjeuners
  • La découverte privée de Venise, avec un guide francophone
  • Les 3 nuits à Rovinj, en chambre double, avec les petits déjeuners
  • La visite privée Trésors cachés de l’Istrie, avec un guide francophone
  • Les 2 nuits à Ljubljana, en chambre double, avec les petits déjeuners
  • Notre service de conciergerie sur place
  • Réf: 1444050
    Nos experts à votre écoute
    Contactez nos conseillers specialistes pour créer votre voyage sur mesure
    Contactez un spécialiste de l'Italie